Togo Afrique Monde
Togo  -

Election au CONAPP/Jean-Paul AGBOH-AHOUELETE : « Je ne m’abstiendrai ni ne voterai blanc le jour de l’élection »


Arrivé en 2014 à la tête du Conseil national des patrons de presse (CONAPP) dans des conditions difficiles, il aura réussi en quelques années à faire de cette organisation, l’une des plus respectées du pays. Il a multiplié les réformes et fait de ce regroupement de patrons de presse, l’interlocuteur incontournable des pouvoirs publics et des partenaires au développement, techniques ou financiers, sur les questions des médias. Sous sa présidence, le nombre des adhérents a progressé de plus de 25% en 04 ans. L’organisation est devenue la seule au Togo à regrouper à la fois, la presse écrite et en ligne, les médias audiovisuels, quelle que soit leur ligne éditoriale ; avec des membres répartis sur l’ensemble du territoire, de Lomé à Cinkassé. Lui, c’est bel bien Jean-Paul AGBOH-AHIUELETE, président du CONAPP qui est sur le point de laisser l’association entre les mains d’un nouveau dirigeant après avoir travaillé à hisser au sommet de la presse togolaise, le drapeau du CONAPP. Quels sont les secrets de sa réussite, quels héritages laisse-t-il à son successeur et que pense-t-il des quatre candidats actuellement en lice pour prendre la relève ? Il répond à toutes ces questions dans l’interview à venir. Lisez plutôt…

Bonjour M. Jean-Paul AGBOH-AHOUELETE. Quels sentiments vous animent à quelques jours de la fin de votre mandat à la tête du Conseil National des Patrons de Presse ?

Ceux du devoir accompli, bien évidemment. La satisfaction de nous être mis au service des autres, en donnant le meilleur de nous-mêmes pour atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés.

Nous n’aurons pas la prétention de considérer que tout a été parfait ; aucune œuvre humaine ne l’est. Mais plutôt l’humilité de reconnaître que quand bien même nous avons réussi à faire au CONAPP des sauts qualitatifs, il existe des insuffisances que le prochain bureau aura la mission de combler.

Nous avons toujours soutenu que diriger le CONAPP est une course de relai. Nous avions pris le témoin en 2014, et fait notre part. Nous le passerons à d’autres le 18 mai, avec de nouvelles ambitions et de nouveaux projets.

Que retenir de vos deux mandats ?

Une chose importante : nous avons redonné de la crédibilité à notre organisation. Il vous suffit de regarder le nombre de nos adhérents qui a progressé de plus de 25% en 04 ans, faisant du CONAPP, la plus importante organisation des patrons de presse dans notre pays, la seule regroupant la presse écrite et en ligne, les médias audiovisuels, quelle que soit leur ligne éditoriale ; avec des membres répartis sur l’ensemble du territoire, de Lomé à Cinkassé.

Nous avons fait du CONAPP l’interlocuteur incontournable des pouvoirs publics et des partenaires au développement, techniques ou financiers, sur les questions de la presse.

L’intérêt et l’engouement que suscite la prochaine élection du bureau est d’ailleurs la parfaite illustration de cette crédibilité retrouvée.

Quelles sont les actions saillantes justement à mettre à votre crédit ?

Dès notre arrivée, nous avons travaillé à consolider les bases juridiques de notre organisation, en comblant les insuffisances relevées dans nos statuts et en adoptant un règlement intérieur.

Nous avons souhaité une organisation cohérente, forte et inclusive : ainsi nous avons intégré davantage les membres de l’intérieur du pays, en créant statutairement des points focaux régionaux, représentant le CONAPP dans les 5 régions du pays.

Cette volonté d’intégration s’est également matérialisée avec la mise en place d’un comité de sages qui a été chargé de prendre langue avec les autres organisations pour travailler ensemble à l’idée d’un regroupement. Cela a abouti à des initiatives réalisées ensemble.

Dans notre agenda, figure en bonne place la structuration des organes de presse, pour qu’ils passent de l’informel au formel, en devenant de véritables entreprises de presse.

Nous avons sollicité deux cabinets d’avocats pour accompagner ceux qui le souhaitaient, négocier avec l’Office Togolais des Recettes (OTR) pour en faciliter les démarches et conclu un partenariat avec le Programme d’Appui au Développement du Secteur Privé (PADSP) pour former les patrons candidats, sur des modules (comptabilité-tenue de compte-rédaction d’un business plan etc) pouvant leur permettre de se lancer avec un minimum d’outils techniques.

La formation a été vraiment au cœur de nos actions avec les nombreux ateliers de renforcement de capacité sur différentes thématiques. Nous avons conclu récemment des accords d’abord avec l’Université de Lomé pour des formations à la carte sur des questions que le CONAPP identifierait ; ensuite avec l’école privée ESIG Global Success pour l’obtention d’une Licence professionnelle au profit des journalistes ayant prouvé au moins 05 ans d’expérience dans la démarche d’une validation des acquis.

Un partenariat avec une clinique de la place permet aux patrons de presse d’avoir accès à des soins de santé à des tarifs préférentiels. Tandis qu’une convention avec une compagnie d’assurance privée, établissant une assurance maladie et une pension vieillesse, attend l’accord définitif des membres pour être mise en œuvre.

Je citerai la plate-forme des médias qui fut une mutualisation des moyens pour les médias soutenue par le PNUD et qui a permis la couverture professionnelle de l’élection présidentielle de 2015.

J’ajouterai les 04 éditions des Journées Portes Ouvertes de la Presse qui sont une occasion unique de rencontres entre la presse et les lecteurs, auditeurs et téléspectateurs….

Beaucoup d’autres actions ont été menées que nous ne pourrions pas développer de façon exhaustive ici. Nous n’en avons retenu que les plus emblématiques.

Pour vous succéder, quatre candidats sont en lice et ont présenté leur programme respectif. Qu’en avez-vous pensé ?

J’ai un droit de vote, comme tous les autres membres, que j’exercerai bien évidemment. Je puis même vous assurer que je ne m’abstiendrai ni ne voterai blanc le jour de l’élection. En revanche, souffrez que je ne fasse pas de commentaires dans la presse sur le profil de chacun des candidats ni sur leur programme, pour ne pas donner l’impression de vouloir influer sur le vote. Ils sont connus tous les 4 dans la corporation, se sont présentés au Grand Oral et sont en campagne depuis plusieurs semaines. Gageons simplement que les patrons de presse feront le meilleur choix pour eux, en toute liberté.

Notre rôle est de garantir l’équité et la transparence de ces élections.

Justement sur la question de la transparence et de l’équité, vous vous seriez opposé à un débat entre les candidats ? Pourquoi ?

Ah oui ? Ne vous fiez pas aux rumeurs et ne faites pas attention aux tempêtes artificiellement créées, qui plus est dans un verre d’eau. Nous sommes à l’initiative de l’idée d’organiser un Grand Oral et un débat. Vous vous rappelez, et vous m’aviez interviewé à cet effet, que nous avions soumis cette idée, nous en avions été critiqués. Une vive polémique s’en est même suivie, certains nous accusant par un curieux raisonnement, de chercher ainsi à éliminer des candidats.

J’ai dû faire le tour des médias pour expliquer la démarche et faire preuve de pédagogie. J’ai surtout expliqué, puisque l’argument était qu’aucun texte n’exigeait le Grand Oral ou le débat, qu’il appartenait aux candidats de valider notre initiative qui n’était qu’une proposition.

Au final, le Grand Oral a eu lieu, avec l’accord des 04 candidats et à la grande satisfaction des patrons de presse et du public.

L’idée d’en faire une exigence statutaire a commencé d’ailleurs à faire son chemin. Il se trouve que l’unanimité des candidats n’a pas pu être réunie pour l’organisation d’un débat télévisé, contrairement au Grand Oral.

Dans ces conditions, et pour ne pas en entamer l’esprit, nous avons indiqué que nous ne pourrions pas organiser de débat si tous les 4 candidats n’y participent pas. S’ils se mettent d’accord pour le faire, nous y accèderons.

Garantissez-vous des élections libres et transparentes ?

Depuis 4 ans, nos actions devraient inciter à n’avoir aucun doute sur notre volonté à faire de ce scrutin, une élection exemplaire.

Vous savez, nous sommes quasiment la seule organisation à tenir chaque année notre assemblée générale statutaire depuis 2014, en présentant et en publiant nos rapports : moral, financier et d’activité. N’ayez aucun doute sur l’idée du degré d’exigence que nous avons de notre fonction, de notre responsabilité.

Cela ne se fait guère ailleurs, mais en convoquant nos membres pour l’AG, nous avons en même temps publié la liste des adhérents et mis cette liste à la disposition des 04 candidats.

L’idée est de recevoir les observations, les contestations afin d’avoir une liste consolidée le jour du vote. Les bulletins de vote seront authentifiés, avec les signatures du président et du secrétaire général du CONAPP, mais aussi avec celles des représentants de chaque candidat.

L’urne sera transparente et une liste d’émargement disponible. La commission électorale dont la composition sera connue 48 heures avant le vote, sera accompagnée par des scrutateurs désignés par les candidats. L’idée de deux (2) observateurs, choisis en dehors du monde de la presse, fait son chemin.

C’est dire donc que nous prenons toutes les dispositions pour qu’en cas de contestation du vote, cela ne puisse être que l’œuvre de mauvais perdants et d’individus de mauvaise foi.

Qu’avez–vous envie de dire aux candidats ?

De continuer jusqu’à la fin à se battre pour les choses auxquelles ils croient. Mais une fois que l’élection serait passée, vainqueur comme perdants doivent avoir à l’esprit ; le rassemblement.

Ce qui comptera, c’est le CONAPP et il faudra s’incliner devant la volonté manifestée de la majorité.

Merci M. Jean-Paul AGBOH-AHOUELETE.


Togo  - La Coalition des 14 à Accra dimanche iciLome - [12/17/2018]

Au fur et à mesure que le 20 décembre approche, les risques que le Togo bascule dans une violence deviennent plus élevés. Il est clair que personne ne veut revivre la page sombre de l’histoire de ce pays, surtout celle que les populations ont vécue avec plus de 1 000 morts selon le rapport de la Ligue togolaise des droits de l’homme (LTDH), en 2005. Nombreuses sont les personnes de bonne volonté qui s’impliquent dans la crise politique et plaident pour le report de ces élections législatives à haut risque.


Togo  - Seul le départ de Faure Gnassingbé peut résoudre la crise, selon Dr Antoine Randolph iciLome - [12/17/2018]

La diaspora togolaise en France a manifesté samedi dernier devant l’ambassade du Togo à Paris. Une occasion pour Dr Antoine Randolph de livrer son message concernant la crise politique togolaise. Lisez plutôt !


Togo  - Mohamed Madi Djabakaté interpelle l’Ordre des Avocats du Togo sur la crise politique iciLome - [12/17/2018]

Il ne comprend pas le silence de l’Ordre des Avocats du Togo. Mohamed Madi Djabakaté, puisque c’est de lui qu’il s’agit, invite les avocats du Barreau de Lomé à se prononcer sur la crise politique qui secoue le pays depuis août 2017 ou à « se taire à jamais ». Lire sa lettre ouverte !


Togo  - VIDEO / Les femmes africaines en colère et demandent justice pour les crimes commis par Faure Gnassingbé Togovisions.com - [12/16/2018]


Togo  - VIDEO/ Diaspora togolaise a manifesté à Paris ce dimanche - - [12/16/2018]


Togo  - Des élections au bout des armes/Togo Debout à Faure : « Faites arrêter ce chaos ! » Lalternative-togo.com - [12/16/2018]

Quel compromis encore avec le pouvoir de Faure Gnassingbé ? C’est en fait la question qui mérite d’être posée, vu que le régime Rpt/Unir refuse de mettre en œuvre les plusieurs accords signés pour une sortie pacifique de crise. Même dans les pires moments où les Togolais assoiffés d’alternance et du changement démocratique ont été réprimés et massacrés, l’opposition fait des concessions et accepte un dialogue avec le régime cinquantenaire qui a toujours fait montre de mauvaise foi.


Togo  - Crise politique : Une délégation de plusieurs confessions religieuses reçue par Nana Akufo-Addo à Accra Lalternative-togo.com - [12/16/2018]

De retour de son voyage de Japon où il était en visite officielle de trois (03) jours, le Président ghanéen, Nana Akufo-Addo, Facilitateur dans la crise politique togolaise, n’a pas eu le temps de se reposer.


Togo  - Les forces armées et de sécurité votent par anticipation mardi prochain iciLome - [12/15/2018]

C'est un communiqué de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) rendu public ce samedi qui l'a annoncé. Les forces armées et de sécurité voteront par anticipation ce mardi 18 décembre 2018. Lire le communiqué !


Togo  - Lutte contre la prolifération des produits chimiques : l'ANIAC-Togo présente son bilan 2018 AfreePress - [12/15/2018]

L'Autorité nationale pour l'interdiction des armes chimiques au Togo (ANIAC-Togo) a présenté vendredi 14 décembre 2018, son rapport bilan des activités menées au cours de l'année 2018. C'était au cours d'une rencontre organisée à son siège à Lomé en présence des représentants des ministères techniques, des Ambassades et des organisations internationales.


Togo  - Elections législatives du 20 décembre : Les populations promettent plusieurs sièges au PDP iciLome - [12/15/2018]

La campagne électorale en vue des prochaines élections législatives rentrera dans quelques jours dans l'histoire. Mais une nouvelle page de l'histoire risque de s'écrire dans l'histoire politique du Togo avec l'émergence d'une nouvelle et jeune classe politique, selon les responsables du Parti démocratique panafricain (PDP).


Togo  - Exercice raté sur la Télévision nationale : Et Yark «tua» Kadangha ! Fraternité - [12/15/2018]

Le samedi 08 décembre dernier, à Lomé, le Chef d’Etat-Major des Forces Armées Togolaises (Fat), Félix Abalo Kadangha a opéré une décente sur le terrain. Ceci, au moment où la C14 et ses militants bravaient l’interdiction du gouvernement pour manifester, dans toutes les grandes villes du pays, contre le processus électoral en cours. Bilan, plusieurs morts et blessés enregistrés. Au cours d’une tentative de plaidoyer sur la télévision nationale, le ministre de la Sécurité, Gal Yark Damehame, après avoir avoué sa descente sur le terrain, a tenté vainement de sauver Félix Kadangha.


Togo  - Safari macabre d’un haut gradé à Agoè-Zongo : Que cherche-t-on à dissimuler ? Lalternative-togo.com - [12/15/2018]

Depuis le déclenchement des manifestations pacifiques lancées par l’opposition pour dénoncer la mascarade électorale en cours entre UNIR et ses sous-traitants avec la bénédiction de la CEDEAO, une vague de répression, sanglantes s’abat sur les manifestants à travers le pays. Que ce soit à Sokodé, Bafilo, Anié Kpalimé, Agoè et une partie de Lomé, les militaires en tenues de guerre n’hésitent pas à ouvrir le feu à balles réelles sur les manifestants.


Togo  - Godwin Tété à Mgr Philip Kpodzro - - [12/15/2018]

La dernière sortie médiatique de Mgr Philip Fanoko Kpodzro, demandant à Faure Gnassingbé, « son fils bien aimé », le report des législatives du 20 décembre prochain, a vraiment émerveillé Godwin Tété, l’historien togolais qui n’est plus à présenter. Dans une lettre ouverte dont copie nous est parvenue, l’ex-fonctionnaire du système des Nations Unies applaudit le courage et le franc-parler de l’Archevêque Emérite de Lomé. Lire la lettre dans son intégralité.


Togo  - Fiacre Ayao ATSOU de la liste « Bâtir » : « Les jeunes veulent innover, montrer qu’il est possible de faire autrement » iciLome - [12/15/2018]

Lancé depuis quelques mois, le processus de mise en place d’un mécanisme électoral, en vue de la tenue du scrutin législatif se poursuit, pendant que des voix s’élèvent pour demander son report. La campagne électorale, une étape décisive de toute élection, a, elle, démarré timidement depuis le 04 décembre. Et de toute la panoplie de mouvements indépendants qui participent à ce scrutin, un groupe semble sortir du lot. Contrairement aux autres qui semblent crouler dans la monotonie, « Bâtir », puisque c’est de lui qu’il s’agit, tient un discours rassurant et crédible qui prend en compte les aspirations profondes du peuple. La tête d’affiche Fiacre Ayao ATSOU qui, conscient du rôle d’innovation et de conciliation que doit désormais jouer la jeunesse togolaise, revient ici sur leurs réelles motivations et leurs attentes à l’issue de ces élections.


Togo  - Législatives 2018 : Une campagne électorale morose Et huée Fraternité - [12/15/2018]

La campagne pour les élections législatives du 20 décembre prochain a débuté mardi 4 décembre dernier et ce pour 14 jours. Une semaine après le lancement de la campagne, l’ambiance à Lomé comme dans les grandes villes de l’intérieur du pays est loin d’être celle d’une compétition électorale.


Togo  - Marc Bousquet, un mercenaire de la Françafrique pour cautionner la mascarade électorale de RPT/UNIR Lalternative-togo.com - [12/15/2018]

La mascarade électorale qu’organise le régime de Faure Gnassingbé contre et envers tous au prix de plusieurs morts, suscite des appétits gloutons de ces mercenaires français qui ont fait de l’Afrique, plus précisément le Togo, leur vache à lait. Aujourd’hui, on en sait un peu plus sur la fameuse mission d’observation électorale des parlementaires français qui devraient arriver à Lomé pour cautionner la farce électorale du régime RPT/UNIR.


Togo  - Aimé Gogué: 'L'armée, en aucune façon, n'intervient dans la gestion du maintien d'ordre. Encore moins le CEMG' iciLome - [12/15/2018]

Aimé Gogué, président de l'Alliance des Démocrates pour un Développement Intégral (ADDI, parti membre de la Coalition des 14) fait des observations relatives aux évènements malheureux survenus samedi derniers à Lomé, lors des manifestations organisée la par l'opposition. Lecture !


Togo  - Prof Komi Wolou aux corps habillés : "Vous avez le choix de dire non aux ordres qui portent atteinte aux droits de l’homme" iciLome - [12/15/2018]

Dans un message adressé aux forces de sécurité et de défense qui tirent sur les populations civiles qui manifestent aux mains nues, le Professeur Komi Wolou, Secrétaire national du Pacte socialiste pour le renouveau (PSR) les invite à ne pas obéir aux ordres qui porte atteinte aux droits humains. Lire le message !


Togo  - Grande marche de Paris : L’Afrique au chevet du Togo ce samedi LaManchette - [12/15/2018]

La diaspora togolaise en France soutenue par plusieurs autres nationalités africaines, sera dans les rues de Paris le samedi 15 décembre prochain pour soutenir la lutte démocratique du peuple togolais qui ploie depuis des années sous une dictature de père en fils. L’information a été confirmée à la rédaction du journal La Manchette par les organisateurs de la manifestation, entre autres, l’Unité-Dignité-Courage, UDC-France et la Coalition de la diaspora togolaise pour l’alternance et la démocratie (CODITOGO).


Togo  - Violences électorales au Togo : Le G5 est-il enfin satisfait du chaos ? Lalternative-togo.com - [12/15/2018]

La diplomatie, c’est ce qu’il y a de plus pernicieux dans les rapports entre Etats. Elle se passe souvent de morts d’hommes, même quand on se réclame de pays de droits de l’Homme et de démocratie. Sous cet angle, les pays occidentaux fournissent une kyrielle d’exemples de leur position ambivalente quand il s’agit de défendre leurs intérêts. Comme c’est le cas au Togo où le groupe des ambassadeurs réunis au sein du G5 est dans un curieux rôle devant la tragédie que vit le peuple togolais.


Togo  - Mission d’évaluation de l’accord de coopération France BIT iciLome - [12/15/2018]

Marc Vizy, ambassadeur de France au Togo, a rencontré, vendredi 14 décembre 2018, Stéphane Clément, administrateur général au ministère du travail et des affaires sociales, dans le cadre d’une mission d’évaluation de l’accord de coopération France BIT.


Togo  - L’essentiel de ce vendredi 14 décembre 2018 sur icilome.com iciLome - [12/14/2018]

La politique a encore occupé une large partie de l’actualité sur icilome.com ce vendredi 14 décembre 2018.


Togo  - Le CNJ-Togo renforce les capacités des jeunes sur les NTIC’s iciLome - [12/14/2018]

Dans le souci de construire une société responsable, le CNJ-Togo (Conseil National des Jeunes au Togo) a lancé ce vendredi à Lomé, un atelier de renforcement des capacités sur les opportunités et défis liés à l’usage des Nouvelles Technologies de l’Information et de Communication (NTIC’s) et des réseaux sociaux chez les jeunes du 14 au 15 décembre 2018.


Togo  - Répression des manifestations : Amnesty International dénonce les violences militaires et demande justice - - [12/14/2018]

Les derniers événements survenus à Lomé et dans plusieurs autres villes du pays (notamment Sokodé) indignent Amnesty International. L'ONG dénonce les violences militaires et demande que justice soit faite. Lisez plutôt le communiqué !


Togo  - Revue de presse du vendredi 14 décembre 2018 iciLome - [12/14/2018]

La présence de l’armée sur les lieux de manifestations, la réaction d’Amnesty International après la scène macabre offerte samedi dernier dans les rues de Lomé et de l’intérieur, par les hommes en uniforme, la sortie du Groupe des 5 (les Ambassades d’Allemagne, des États-Unis d’Amérique, de France, de la Délégation de l’Union européenne et la Coordination du Système des Nations Unies), le processus électoral en cours, bref la crise togolaise, fait encore la Une des journaux ce matin.


Togo  - Patrick Lawson aux filles et fils de la préfecture des Lacs iciLome - [12/14/2018]

Dans une vidéo qui circule depuis hier jeudi sur les réseaux sociaux, Patrick Lawson, vice-président de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) s’adresse aux dignes fils et filles des préfectures des Lacs. Le député, natif du milieu, invite ses frères et sœurs à ne pas tomber sous le charme des "promesses lugubres" que le parti UNIR et ses accompagnateurs aux prochaines législatives leur feront au cours de ces périodes de campagne. L’homme politique exhorte les populations d’Aného à rester mobilisées pour empêcher la tenue des législatives du 20 décembre prochain.