Togo Afrique Monde
Togo  -

Election au CONAPP/Jean-Paul AGBOH-AHOUELETE : « Je ne m’abstiendrai ni ne voterai blanc le jour de l’élection »


Arrivé en 2014 à la tête du Conseil national des patrons de presse (CONAPP) dans des conditions difficiles, il aura réussi en quelques années à faire de cette organisation, l’une des plus respectées du pays. Il a multiplié les réformes et fait de ce regroupement de patrons de presse, l’interlocuteur incontournable des pouvoirs publics et des partenaires au développement, techniques ou financiers, sur les questions des médias. Sous sa présidence, le nombre des adhérents a progressé de plus de 25% en 04 ans. L’organisation est devenue la seule au Togo à regrouper à la fois, la presse écrite et en ligne, les médias audiovisuels, quelle que soit leur ligne éditoriale ; avec des membres répartis sur l’ensemble du territoire, de Lomé à Cinkassé. Lui, c’est bel bien Jean-Paul AGBOH-AHIUELETE, président du CONAPP qui est sur le point de laisser l’association entre les mains d’un nouveau dirigeant après avoir travaillé à hisser au sommet de la presse togolaise, le drapeau du CONAPP. Quels sont les secrets de sa réussite, quels héritages laisse-t-il à son successeur et que pense-t-il des quatre candidats actuellement en lice pour prendre la relève ? Il répond à toutes ces questions dans l’interview à venir. Lisez plutôt…

Bonjour M. Jean-Paul AGBOH-AHOUELETE. Quels sentiments vous animent à quelques jours de la fin de votre mandat à la tête du Conseil National des Patrons de Presse ?

Ceux du devoir accompli, bien évidemment. La satisfaction de nous être mis au service des autres, en donnant le meilleur de nous-mêmes pour atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés.

Nous n’aurons pas la prétention de considérer que tout a été parfait ; aucune œuvre humaine ne l’est. Mais plutôt l’humilité de reconnaître que quand bien même nous avons réussi à faire au CONAPP des sauts qualitatifs, il existe des insuffisances que le prochain bureau aura la mission de combler.

Nous avons toujours soutenu que diriger le CONAPP est une course de relai. Nous avions pris le témoin en 2014, et fait notre part. Nous le passerons à d’autres le 18 mai, avec de nouvelles ambitions et de nouveaux projets.

Que retenir de vos deux mandats ?

Une chose importante : nous avons redonné de la crédibilité à notre organisation. Il vous suffit de regarder le nombre de nos adhérents qui a progressé de plus de 25% en 04 ans, faisant du CONAPP, la plus importante organisation des patrons de presse dans notre pays, la seule regroupant la presse écrite et en ligne, les médias audiovisuels, quelle que soit leur ligne éditoriale ; avec des membres répartis sur l’ensemble du territoire, de Lomé à Cinkassé.

Nous avons fait du CONAPP l’interlocuteur incontournable des pouvoirs publics et des partenaires au développement, techniques ou financiers, sur les questions de la presse.

L’intérêt et l’engouement que suscite la prochaine élection du bureau est d’ailleurs la parfaite illustration de cette crédibilité retrouvée.

Quelles sont les actions saillantes justement à mettre à votre crédit ?

Dès notre arrivée, nous avons travaillé à consolider les bases juridiques de notre organisation, en comblant les insuffisances relevées dans nos statuts et en adoptant un règlement intérieur.

Nous avons souhaité une organisation cohérente, forte et inclusive : ainsi nous avons intégré davantage les membres de l’intérieur du pays, en créant statutairement des points focaux régionaux, représentant le CONAPP dans les 5 régions du pays.

Cette volonté d’intégration s’est également matérialisée avec la mise en place d’un comité de sages qui a été chargé de prendre langue avec les autres organisations pour travailler ensemble à l’idée d’un regroupement. Cela a abouti à des initiatives réalisées ensemble.

Dans notre agenda, figure en bonne place la structuration des organes de presse, pour qu’ils passent de l’informel au formel, en devenant de véritables entreprises de presse.

Nous avons sollicité deux cabinets d’avocats pour accompagner ceux qui le souhaitaient, négocier avec l’Office Togolais des Recettes (OTR) pour en faciliter les démarches et conclu un partenariat avec le Programme d’Appui au Développement du Secteur Privé (PADSP) pour former les patrons candidats, sur des modules (comptabilité-tenue de compte-rédaction d’un business plan etc) pouvant leur permettre de se lancer avec un minimum d’outils techniques.

La formation a été vraiment au cœur de nos actions avec les nombreux ateliers de renforcement de capacité sur différentes thématiques. Nous avons conclu récemment des accords d’abord avec l’Université de Lomé pour des formations à la carte sur des questions que le CONAPP identifierait ; ensuite avec l’école privée ESIG Global Success pour l’obtention d’une Licence professionnelle au profit des journalistes ayant prouvé au moins 05 ans d’expérience dans la démarche d’une validation des acquis.

Un partenariat avec une clinique de la place permet aux patrons de presse d’avoir accès à des soins de santé à des tarifs préférentiels. Tandis qu’une convention avec une compagnie d’assurance privée, établissant une assurance maladie et une pension vieillesse, attend l’accord définitif des membres pour être mise en œuvre.

Je citerai la plate-forme des médias qui fut une mutualisation des moyens pour les médias soutenue par le PNUD et qui a permis la couverture professionnelle de l’élection présidentielle de 2015.

J’ajouterai les 04 éditions des Journées Portes Ouvertes de la Presse qui sont une occasion unique de rencontres entre la presse et les lecteurs, auditeurs et téléspectateurs….

Beaucoup d’autres actions ont été menées que nous ne pourrions pas développer de façon exhaustive ici. Nous n’en avons retenu que les plus emblématiques.

Pour vous succéder, quatre candidats sont en lice et ont présenté leur programme respectif. Qu’en avez-vous pensé ?

J’ai un droit de vote, comme tous les autres membres, que j’exercerai bien évidemment. Je puis même vous assurer que je ne m’abstiendrai ni ne voterai blanc le jour de l’élection. En revanche, souffrez que je ne fasse pas de commentaires dans la presse sur le profil de chacun des candidats ni sur leur programme, pour ne pas donner l’impression de vouloir influer sur le vote. Ils sont connus tous les 4 dans la corporation, se sont présentés au Grand Oral et sont en campagne depuis plusieurs semaines. Gageons simplement que les patrons de presse feront le meilleur choix pour eux, en toute liberté.

Notre rôle est de garantir l’équité et la transparence de ces élections.

Justement sur la question de la transparence et de l’équité, vous vous seriez opposé à un débat entre les candidats ? Pourquoi ?

Ah oui ? Ne vous fiez pas aux rumeurs et ne faites pas attention aux tempêtes artificiellement créées, qui plus est dans un verre d’eau. Nous sommes à l’initiative de l’idée d’organiser un Grand Oral et un débat. Vous vous rappelez, et vous m’aviez interviewé à cet effet, que nous avions soumis cette idée, nous en avions été critiqués. Une vive polémique s’en est même suivie, certains nous accusant par un curieux raisonnement, de chercher ainsi à éliminer des candidats.

J’ai dû faire le tour des médias pour expliquer la démarche et faire preuve de pédagogie. J’ai surtout expliqué, puisque l’argument était qu’aucun texte n’exigeait le Grand Oral ou le débat, qu’il appartenait aux candidats de valider notre initiative qui n’était qu’une proposition.

Au final, le Grand Oral a eu lieu, avec l’accord des 04 candidats et à la grande satisfaction des patrons de presse et du public.

L’idée d’en faire une exigence statutaire a commencé d’ailleurs à faire son chemin. Il se trouve que l’unanimité des candidats n’a pas pu être réunie pour l’organisation d’un débat télévisé, contrairement au Grand Oral.

Dans ces conditions, et pour ne pas en entamer l’esprit, nous avons indiqué que nous ne pourrions pas organiser de débat si tous les 4 candidats n’y participent pas. S’ils se mettent d’accord pour le faire, nous y accèderons.

Garantissez-vous des élections libres et transparentes ?

Depuis 4 ans, nos actions devraient inciter à n’avoir aucun doute sur notre volonté à faire de ce scrutin, une élection exemplaire.

Vous savez, nous sommes quasiment la seule organisation à tenir chaque année notre assemblée générale statutaire depuis 2014, en présentant et en publiant nos rapports : moral, financier et d’activité. N’ayez aucun doute sur l’idée du degré d’exigence que nous avons de notre fonction, de notre responsabilité.

Cela ne se fait guère ailleurs, mais en convoquant nos membres pour l’AG, nous avons en même temps publié la liste des adhérents et mis cette liste à la disposition des 04 candidats.

L’idée est de recevoir les observations, les contestations afin d’avoir une liste consolidée le jour du vote. Les bulletins de vote seront authentifiés, avec les signatures du président et du secrétaire général du CONAPP, mais aussi avec celles des représentants de chaque candidat.

L’urne sera transparente et une liste d’émargement disponible. La commission électorale dont la composition sera connue 48 heures avant le vote, sera accompagnée par des scrutateurs désignés par les candidats. L’idée de deux (2) observateurs, choisis en dehors du monde de la presse, fait son chemin.

C’est dire donc que nous prenons toutes les dispositions pour qu’en cas de contestation du vote, cela ne puisse être que l’œuvre de mauvais perdants et d’individus de mauvaise foi.

Qu’avez–vous envie de dire aux candidats ?

De continuer jusqu’à la fin à se battre pour les choses auxquelles ils croient. Mais une fois que l’élection serait passée, vainqueur comme perdants doivent avoir à l’esprit ; le rassemblement.

Ce qui comptera, c’est le CONAPP et il faudra s’incliner devant la volonté manifestée de la majorité.

Merci M. Jean-Paul AGBOH-AHOUELETE.


Togo  - Fenêtre Sur l'Afrique du 19 mai 2018 Kanal K - [5/19/2018]


Togo  - Crise politique : Marc Vizy dans le déni de la réalité Lalternative-togo.com - [5/19/2018]

Marc Vizy, l’ambassadeur de France au Togo, ne vit pas dans le même Togo que les togolais. Son Togo n’est pas aussi secoué que ça. C’est ce qui ressort de l’intervention du diplomate lors d’une journée de découverte des activités de l’une des entreprises françaises implantées dans la zone portuaire à Lomé.


Togo  - Tournoi des Retrouvailles : 8 clubs en course pour le trophée Sergio Sport à Kpalimé AfreePress - [5/19/2018]

Kpalimé, localité située à 120 Km au Sud-Ouest de Lomé, accueille du 19 au 20 mai 2018, la 11ème édition du "Grand Tournoi des Retrouvailles".


Togo  - Sécurité : Le Togo salue l'engagement des forces de la CEDEAO à lutter contre le terrorisme et l'insécurité AfreePress - [5/19/2018]

La 38ème réunion du Comité des Chefs d'États-majors des pays membres de la Communauté Économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) a pris fin mercredi à Lomé sur plusieurs recommandations.


Togo  - Un nouveau président à la tête du CONAPP iciLome - [5/19/2018]

Le Conseil national des patrons de presse (CONAPP) au Togo, a tenu son assemblée générale élective ce vendredi 18 mai 2018 à Lomé.


Togo  - Quand Macron paie pour l’autisme politique de Faure au Togo Le Correcteur - [5/19/2018]

C’est très rare pour que cela soit souligné de deux traits. Un président français fréquemment sifflé et interpellé publiquement par des manifestations non pas pour la gestion du pays pour lequel il est élu mais pour la crise politique d’un minuscule pays lointain : le Togo.


Togo  - Université de Kara/Un danger public à ciel ouvert : La clôture du président Sanda érigée au pas de charge effondrée par un simple coup de vent Le Correcteur - [5/19/2018]

L’Université de Kara a été le théâtre de violences aveugles des forces de l’ordre et de sécurité le mardi 8 mai dernier. Des étudiants qui s’organisaient pour des manifestations afin de réclamer leurs allocations de secours ont été violemment gazés et dispersés et des dégâts collatéraux sont insoupçonnables.


Togo  - Dialogue : Togo Debout estime qu’« il faut avancer » sur les autres points iciLome - [5/19/2018]

Ce n’est un secret pour personne. Le dialogue inter-togolais censé résoudre la crise togolaise piétine. La question du retour à la Constitution de 1992, dans sa version originale, reste et demeure l’un des points d’achoppement. Au Front Citoyen Togo Debout, l’on estime qu’il faut avancer, qu’il faut poursuivre les discussions en laissant en jachère ce point de discorde.


Togo  - Ouverture de l’Ambassade américaine à Jérusalem : Le Togo complice du massacre des Gazaouis Lalternative-togo.com - [5/19/2018]

Les Palestiniens protestent contre l’ouverture de l’ambassade américaine à Jérusalem. Le bilan de leur massacre par les soldats israéliens dans la bande de Gaza le long de la frontière avec Israël, lors des heurts qui ont éclaté le lundi 14 mai dernier, est lourd. Plus de 55 morts et 2400 blessés. Amnesty International évoque un « crime de guerre » et estime, selon Philip Luther, un des responsables de cette ONG, que c’est « un autre exemple horrible du recours excessif à la force et à l’usage de balles réelles d’une manière totalement déplorable par l’armée israélienne ». Et c’est de ce crime que se rend complice le régime de Faure Gnassingbé en soutenant contre vents et marées le déplacement de la capitale d’Israël à Jérusalem.


Togo  - UNHCR : APPEL A MANIFESTATION D'INTERET - - [5/18/2018]


Togo  - Me Kpandé-Adzaré évoque les risques d’une éventuelle élection iciLome - [5/18/2018]

L’avocat, l’un des chantres du Front citoyen Togo Debout (FCTD), met en garde contre une éventuelle élection au Togo au moment où le dialogue est suspendu entre la mouvance et la Coalition des 14.


Togo  - Une entreprise togolaise de jus décroche 2,6 millions € pour produire plus iciLome - [5/18/2018]

La productrice de jus, Jus Délice, vient de bénéficier du fonds Moringa, un fonds capital-investissement destiné aux projets d’agroforesterie en Afrique subsaharienne et en Amérique.


Togo  - Le conseil de Pascal Bodjona explique la décision de la Cour suprême iciLome - [5/18/2018]

Hier jeudi, la Cour suprême constate des anomalies dans la procédure d'enrôlement du dossier de Pascal Bodjona dans l'affaire d’escroquerie dite internationale. L’un de ses avocats en donne les détails.


Togo  - A la découverte des musées du pays iciLome - [5/18/2018]

L’Unesco célèbre, ce vendredi 18 mai 2018, la journée internationale des musées. Pour marquer l’évènement au Togo, le gouvernement togolais organise, du 18 au 27 mai prochain, des journées portes ouvertes à l’endroit de la population sur les musées togolais.


Togo  - Me Raphaël Kpandé Adzaré : « Les élections sans les réformes ne résoudront jamais la crise togolaise » iciLome - [5/18/2018]

Me Raphaël Kpandé Adzaré, 2e porte-parole du Front Citoyen Togo Debout, a été l'invité, ce vendredi, dans l'émission "Audi Actu" sur la radio Victoire Fm. L'avocat s'est prononcé sur plusieurs sujets brûlants de l'actualité sociopolitique du pays. Bonne écoute!


Togo  - Le ministère de l’environnement entre équité et fermeté iciLome - [5/18/2018]

Un séminaire s’est ouvert hier jeudi à Kpalimé, une ville située à 120 km de Lomé. Il est axé sur l’amélioration des performances du ministère en charge de l’Environnement et des Ressources forestières.


Togo  - Les ministres du Conseil de l'Entente en pleine réunion ce vendredi à Lomé iciLome - [5/18/2018]

Le conseil des ministres du Conseil de l’Entente se tient ce vendredi à Lomé. Ce rendez-vous international est présidé par Prof Robert Dussey, ministre togolais des Affaires étrangères, de la Coopération et de l’Intégration africaine.


Togo  - Les facilitateurs sont-ils impuissants face à la crise togolaise ? iciLome - [5/18/2018]

Alors que les facilitateurs de la crise politique togolaise peinent à lui trouver une solution définitive, le régime en place poursuit les préparatifs des prochaines élections.


Togo  - Revue de presse du 18 mai 2018 iciLome - [5/18/2018]

Le rôle indirect joué par le Togo dans le massacre de Gaza, la multiplication des regroupements politiques sont les principaux sujets traités dans les journaux parus ce matin.


Togo  - Françis Koné présente son trophée Guy Madjé Lorenzo iciLome - [5/18/2018]

L’international togolais a présenté hier jeudi son trophée de FIFA Fair play the best football awards 2017 au ministre en charge des Sports Guy Madjé Lorenzo.


Togo  - Le Front citoyen Togo Debout contre la répression policière et militaire iciLome - [5/18/2018]

Le Front Citoyen Togo Debout (FCTD) s'apprête à lancer une campagne contre la répression policière et militaire observée ces derniers jours à Lomé et dans plusieurs villes du pays. Ce sera lors d'une conférence-débat qui se tiendra demain samedi au Centre communautaire de Bè à Lomé.


Togo  - 70 contingents togolais rejoignent la MINUSMA au Mali iciLome - [5/18/2018]

De nouveaux soldats togolais ont quitté hier jeudi Lomé pour une mission de relève au Menaka. Ils renforcent ainsi la Mission multidimensionnelle intégrée pour la stabilisation du Mali (MINUSMA).


Togo  - Trois chocs pour les ¼ de finale de la Coupe du Togo iciLome - [5/18/2018]

Jeudi, au siège de la Fédération togolaise de football (FTF), a été effectué le tirage au sort des ¼ de finale de la Coupe du Togo, édition 2018. Trois affiches intéressantes sont au programme.


Togo  - Quel type de prières de ces dignitaires UNIR de la Région Centrale? Le Correcteur - [5/18/2018]

Depuis la nouvelle crise du 19 août 2017, la Région Centrale a été la plus affectée. Bien souvent les répressions y sont menées de bout en bout par certains cadres du milieu.


Togo  - Mèche NINA : En attendant une réouverture tumultueuse Lalternative-togo.com - [5/18/2018]

Fermée il y a 3 ans, la société NINA Sarl, spécialisée dans la confection de tissages, de mèches et de perruques rouvre ses portes dans les jours à venir.


Togo  - Faure Gnassingbé, une déception pour le Togo et l’Afrique Etat de siège, bastonnades, séquestrations et violences militaires pour imposer sa présidence à vie Le Correcteur - [5/18/2018]

Les scènes paraissent surréalistes sur toute l’étendue du territoire et c’est malheureusement le quotidien des Togolais. Depuis neuf mois, le Togo a fait de sérieux recul en matière des droits de l’homme et de libertés publiques. Face à la mobilisation des populations pour exiger les réformes en l’occurrence le retour à la constitution de 1992, l’amélioration du cadre électoral, le vote de la diaspora, le pouvoira, peu à peu renoué avec son caractère liberticide et dictatorial.