Togo Afrique Monde
Togo  -

Buhari trace une ligne rouge à Faure: Panique à Lomé II


Le régime atypique qui sévit au Togo depuis 50 ans, de père en fils, avec toutes ses dérives, est une préoccupation majeure des décideurs de la région. Jadis silencieux et observateurs, les chefs d’Etat de la CEDEAO ne peuvent plus continuer à faire semblant d’ignorer ce système monstrueux et anachronique dont les méthodes autocratiques risquent de déstabiliser l’ensemble de la région.

Depuis l’avènement du processus démocratique dans les années 1990, le Togo est le seul pays en Afrique de l’ouest à fermer les portes de l’alternance au sommet de l’Etat. Le régime des Gnassingbé père et fils, adossé à une armée à leurs bottes, s’est employé depuis 27 ans, à torpiller, souvent dans le sang, tous les accords, initiatives, élections pouvant déboucher sur un changement de régime. Enfermés dans un autisme sans précédent et déterminés à confisquer le pouvoir pour un règne à vie dans une région en pleine mutation démocratique à grande vitesse, Faure Gnassingbé et les siens n’ont pas vu venir la vague de contestation du 19 août 2017 qui non seulement a renvoyé au monde entier la nature brutale du régime, mais aussi l’a mis sur le banc des accusés. Depuis, il se débat, sans succès, pour desserrer l’étau. Mais visiblement, tout porte à croire que les choses risquent de se compliquer pour le locataire du Palais de la Marina les jours à venir au cas où le 27è dialogue devant débuter ce jeudi 15 février s’achève sur un constat d’échec.

Mohammadu Buhari les pieds dans le plat

Depuis les graves évènements du 19 août 2017 et la vague de contestation du régime dans l’ensemble du pays et au sein de la diaspora, que de réunions les chefs d’Etat n’ont-ils pas tenues pour tenter de convaincre Faure Gnassingbé de quitter le pouvoir en 2020 au terme de son troisième mandat. Que ce soit à Dakar, Abidjan, Conakry, Accra, Niamey, la plupart des chefs d’Etat de la CEDEAO, à l’exception notoire du Guinéen Alpha Condé et du Malien Ibrahim Boubacar Keita, ont demandé à leur jeune collègue, en même temps doyen des chefs d’Etat de l’espace communautaire, d’écouter les aspirations de son peuple. Selon plusieurs sources bien introduites, dans ces réunions, les discussions ont été parfois tendues et les pressions très fortes. La gravité de la situation togolaise et ses éventuelles conséquences sur la stabilité de la région ont poussé les décideurs de la CEDEAO à confier au président du Ghana Nana Akufo-Addo une mission de médiation.

Les conseils et autres pressions de ses collègues, les manifestations qui se poursuivent dans son pays et au sein de la diaspora, les différents revers diplomatiques ne suffisent pas à faire entendre raison au fils d’Eyadema qui nourrit une seule ambition, le pouvoir à vie, même s’il faut régner sur des ruines. Après plusieurs tentatives infructueuses, le médiateur a fini par arracher auprès des différents protagonistes une date pour le fameux dialogue tant annoncé. C’est donc à quelques jours de l’ouverture de ces discussions que le président du Nigeria Muhammadu Buhari, a mis les pieds dans le plat à Abuja. C’était le 8 février dernier, profitant de la présentation des lettres de créances de l’ambassadeur du Togo accrédité auprès de la République fédérale du Nigeria que le président du géant ouest africain s’est invité « brutalement » dans la crise politique togolaise en appelant sans langue de bois à une transition pacifique. « Les transitions politiques pacifiques n’étaient plus négociables en Afrique de l’Ouest. Au sein de la CEDEAO, nous travaillons à consolider nos relations afin d’assurer la paix et la prospérité pour nos futures générations », a déclaré le président nigérian, avant d’ajouter que cela ne pouvait se faire qu’à condition d’une transition pacifique. Les oreilles de l’ambassadeur Lene Dimban et celles de ses patrons au Palais de la Marina ont dû siffler suite à cette sortie fracassante qui sonne comme une mise en garde du géant de la région. C’est la première fois qu’un chef d’Etat de la région, de surcroit du Nigeria, recourt publiquement à l’expression « transition pacifique » pour évoquer le cas togolais.

Une manière on ne peut plus claire de dire que Faure Gnassingbé doit se résoudre à quitter le fauteuil présidentiel pour un retour à la normale dans son pays, et au-delà, dans toute la région. Cette position n’est pas uniquement celle du président du Nigeria. La Lettre du Continent N°770 du 9 février 2018 nous renseigne que Muhammadu Buhari s’est entretenu toute la journée du 8 février avec ses homologues Patrice Talon du Bénin, Nana Akufo-Addo du Ghana, Alpha Condé de la Guinée et Roch Christian Marc Kaboré du Burkina Faso afin qu’une pression régionale soit maintenue sur leur homologue togolais pour que ce dernier ne se représente pas en 2020.

L’étau se resserre et des jours difficiles attendent le régime de Faure Gnassingbé

Le régime cinquantenaire des Gnassingbé, avec ses méthodes brutales et son refus systématique de se convertir aux principes et valeurs démocratiques, constitue une honte pour l’ensemble de la région ouest-africaine. Il faut mettre fin à cette anomalie, affirme-t-on dans plusieurs capitales. La sortie de Muhammadu Buhari apparait donc comme une stratégie bien élaborée pour mettre fin à ce règne sans fin. Il va sans dire que les pressions prendront dans les jours et semaines à venir une courbe ascendante sur le néo-monarque togolais. Du coup le seul qui, de loin, intérêt à ce que le prochain dialogue soit une réussite et que les revendications légitimes du peuple soient satisfaites, est bien Faure Gnassingbé car il n’aura aucune autre chance après.


Le dilatoire auquel l’ «homme simple» s’adonne sera fatal à son régime pour la simple raison qu’un jour de plus est un jour de trop. La présidence de la CEDEAO qu’il assure lui épargne pour l’instant certaines pressions ouvertes; mais si d’ici juin, c’est-à-dire la fin de son mandat, la situation togolaise ne connait pas un dénouement heureux, Faure Gnassingbé passera des jours plus que difficiles. Le bâton qu’il a maladroitement utilisé contre la Guinée Bissau sera le même que ses collègues utiliseront contre lui. Muhammadu Buhari vient de tracer une ligne rouge, il reste à Faure Gnassingbé et ses acolytes de comprendre le fond du message.


Togo  - La presse en ligne se focalise sur l’évolution du dialogue politique Apanews - [2/24/2018]

Les conclusions de la deuxième rencontre entre pouvoir et opposition font la une de la presse électronique togolaise, avec l’annonce de la suspension de ce dialogue politique.


Togo  - Près de 200 ouvriers togolais licenciés abusivement par l'entreprise chinoise CRBC iciLome - [2/24/2018]

Près de 200 employés de l'entreprise chinoise CRBC (China Road and Bridge Corporation) chargée de réhabiliter les routes Lomé-Vogan-Afoin et Lomé-Noépé, ont été licenciés abusivement cette semaine. C'est suite à des confrontations survenus lors des mouvements d'humeur des 08 et 09 février derniers.


Togo  - Des journalistes outillés sur le concept du climat des affaires et ses réformes iciLome - [2/24/2018]

Le séminaire de formation et d’information, initié par la Cellule du climat des affaires (CCA) à l’endroit des journalistes sur les différents concepts de la méthodologie d'évaluation des principaux indicateurs du climat des affaires au Togo, a pris fin vendredi sur une note satisfaction.


Togo  - Les coulisses du dialogue/2020: L’armée, le chantage de Faure iciLome - [2/24/2018]

Les discussions entre les acteurs politiques togolais, notamment la C14 et le régime en place avec la facilitation du président du Ghana Nana Akufo-Addo commencent par porter quelques résultats. Les échanges du 19 février qui se sont prolongés tard dans la nuit, ont abouti à quelques points d’accord. Le régime s’est engagé à libérer 45 détenus, à accorder une liberté provisoire à ceux dans l’affaire des incendies, à régler la situation des autres détenus au cas par cas. La Coalition des 14 partis politiques s’est, à son tour, engagée à suspendre les marches durant la période du dialogue.


Togo  - Alerte/Wheat Flour Premium Grade: une farine de blé sans date de fabrication ni de péremption, sur le marché Lalternative-togo.com - [2/24/2018]

Ce n’est plus un secret, des produits périmés ou falsifiés, impropres à la consommation, inondent les marches de Lomé et ceux de l’intérieur du pays, au grand malheur des populations. Et, pour que ces produits puissent couler facilement, les commerçants véreux réduisent sensiblement leur coût. C’est le cas de « Wheat Flour Premium Grade », une farine de blé de qualité douteuse qui est actuellement sur le marché. Les pauvres citoyens qui ont une faible capacité financière se jettent sur ces produits sans prendre soin de vérifier leurs dates de fabrication et de péremption.


Togo  - Le nom de Claude Le Roy circule chez les Ecureuils iciLome - [2/24/2018]

Dans l’un de leurs papiers publié ce 23 février, le site thématique www.beninfootball.com informe que l’actuel sélectionneur des Eperviers ferait partie des candidats aspirant entrainer les Ecureuils du Bénin.


Togo  - Les étudiants annoncent un sit-in vendredi devant les locaux de la DBS iciLome - [2/24/2018]

"L'indifférence notoire" des autorités gouvernementales et universitaires sur la question de la sortie des bourses et allocations des étudiants indigne les responsables du Mouvement pour épanouissement de Étudiants Togolais (MEET), une association estudiantine.


Au Soudan du Sud, les menaces à la liberté d’expression compromettent les efforts pour une paix durable (ONU) AFRICAHOTNEWS.COM - [2/24/2018]

Une véritable réconciliation et une paix durable au Soudan du Sud ne seront possibles que si les gens sont en sécurité et libres d'exprimer leurs opinions, ont prévenu les Nations Unies dans un rapport publié jeudi à Genève.


Togo  - Le dialogue politique est constipé iciLome - [2/24/2018]

A la reprise hier vendredi à l’hôtel 2 Février à Lomé du dialogue politique commencé en début de cette semaine, les protagonistes se sont quittés sans parvenir à évoluer dans les discussions.


Togo  - D1/18è J : plusieurs affiches intéressantes dont AS OTR-Dyto iciLome - [2/24/2018]

La 18ième journée du championnat national de première division de football est pour ce week-end. Plusieurs rencontres sont programmées dont un derby de la capitale oppose AS OTR à Dyto demain.


Togo  - Dialogue 'Lomé 2018'/2e Jour: Réponses aux questions des journalistes iciLome - [2/23/2018]

Le communiqué sanctionnant le deuxième jour des pourparlers entre l'opposition et le pouvoir suscite beaucoup d’interrogations. L'ambassadeur Daniel Oseï tente de répondre à quelques unes posées par les journalistes.


Togo  - Document/Lomé 2018 : Fin d'une journée tendue iciLome - [2/23/2018]

Démarré à 15 heures environ, le deuxième jour des négociations comptant pour le 27ème dialogue Inter-Togolais a été très bref. Le communiqué indique que les acteurs comptant la facilitation ghanéenne, le gouvernement togolais, UNIR et la coalition de l’opposition ont abordé avec "sincérité" «les questions constitutionnelles et évalué les mesures d’apaisement».


Togo  - Vidéo en anglais/'Lomé 2018':Le communiqué sanctionnant les travaux du 2e jour iciLome - [2/23/2018]

Le ministre ghanéen de la Sécurité, Albert Kan Dapaah livre la version anglaise du communiqué ayant sanctionné les travaux du 2e jour du dialogue inter-togolais "Lomé 2018".


Togo  - Vidéo/'Lomé 2018': 2e Jour des travaux: l'arrivée du Président Nana Akufo-Addo iciLome - [2/23/2018]

Le président ghanéen, Nana Akufo-Addo a est arrivé cet après-midi à l'hôtel 2 Février où se déroulent actuellement les pourparlers entre le pouvoir et l'opposition. Le facilitateur ghanéen, était accompagné du Premier Ministre togolais, Komi Selom Klassou.


Togo  - Vidéo/'Lomé 2018': 2e Jour des travaux: L'arrivée des acteurs politiques iciLome - [2/23/2018]

Les pourparlers "Lomé 2018" entre le pouvoir et l'opposition ont repris ce vendredi après-midi à l’hôtel 2 Février sous la houlette du président ghanéen Nana Akufo-Addo. Des images de l'arrivée des acteurs politiques. A. Godfrey, depuis l'hôtel 2 Février.


Togo  - 'Lomé 2018': reprise effective des pourparlers à l'instant iciLome - [2/23/2018]

Les pourparlers entamés le 19 février, suspendus pour réflexions et satisfaction des mesures d'apaisements, viennent de reprendre ce soir à l’hôtel 2 février de Lomé sous la facilitation du président ghanéen Nana Akufo-Ado. Le président du Ghana vient de rejoindre pouvoir, opposition et gouvernement autour de la table.


Togo  - Grèves : les parents d’élèves n’en peuvent plus iciLome - [2/23/2018]

Cette semaine, La Coordination des Syndicats des Enseignants du Togo (CSET) a de nouveau observé une grève sur l’ensemble du territoire national du mercredi 21 à ce vendredi 23 février. Les parents d’élèves perdent de plus en plus patience à voir leurs enfants à la maison.


Togo  - Dialogue ‘Lome 2018’: The big decisions with Nana Akufo-Addo iciLome - [2/23/2018]


Togo  - La presse en ligne togolaise dissèque la libération des détenus Apanews - [2/23/2018]

L’état des lieux sur la libération annoncée des détenus, une des conditions posées par le collectif de l’opposition pour la poursuite des travaux du dialogue politique national, fait ce vendredi l’essentiel des commentaires de la presse en ligne togolaise.


Togo  - Droits Humains: Un rapport accablant sur le Togo iciLome - [2/23/2018]

Rendu publique le 18 février 2018, le rapport relève le recours excessif à la force, des manquements liés aux droits à la liberté d’expression et une impunité en cours au pays.


Togo  - L’EPAM a une nouvelle Directrice Générale iciLome - [2/23/2018]

Madame Ayélégan Folly-Sessi n’est plus la Directrice générale de l’Etablissement public et autonome pour l’exploitation des marchés (EPAM).


Togo  - A Gbodjomé, la réintronisation d’un chef au centre d’une vive tension iciLome - [2/23/2018]

A Gbodjomé, une localité située dans la préfecture des Lacs, deux famille se disputent le trône de la chefferie traditionnelle de sorte que la réintronisation de Kokou Atti demain risque de dégénérer.


Togo  - Samuel Assamoah, un futur Epervier ? iciLome - [2/23/2018]

Milieu de terrain, sociétaire de Saint Trond, un club de première division belge, le profil de Samuel Asamoah intéresse le sélectionneur des Eperviers qui a rencontré le joueur hier.


Togo  - Dr Nosratolla Maleki ambassadeur de la République Islamique d’Iran à Accra accrédité au Togo Lalternative-togo.com - [2/23/2018]

«L’Iran a joué un rôle déterminant dans la lutte contre le terrorisme»

A l’occasion du 39e anniversaire de la victoire de la Révolution islamique et de la Journée nationale de la République islamique d’Iran, l’ambassadeur de la République islamique d’Iran à Accra accrédité au Togo s’est adressé à ses compatriotes. Voici son discours :


Togo  - Une atmosphère tendue s'annonce ce vendredi à 2 février/ l'épineuse question des incendies des marchés iciLome - [2/23/2018]

Les travaux du dialogue "Lomé 218" vont-ils se poursuivre ce vendredi 23 février 2018 tel que prévu? Voilà la question qui taraude certains observateurs après la déclaration de Eric Dupuy, chargé à la Communication de l'Alliance Nationale pour le Changement (ANC), jeudi sur les ondes de Victoire Fm.


Togo  - 7 OSC appellent à la réussite du dialogue iciLome - [2/23/2018]

Sept organisations de la société civile (WANEP-TOGO, CNSC-TOGO, ACAT-TOGO, CACIT, REPSFECO-TOGO, CEJP-TOGO, SADD) interpellent les participants au dialogue sur la nécessité que les travaux réussissent.