Togo Afrique Monde
Togo  -

Alimentation: La FAO engagée à "Remettre la lutte contre la faim à l’ordre du jour"


Éradiquer la famine dans le monde et faire en sorte que chacun mange à sa faim. C’est la lutte que mène l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation (FAO) depuis sa création en 1945. La FAO s’engage à « Remettre la lutte contre la faim à l’ordre du jour ». C’est du moins l’appel que lance José Graziano da Silva, Directeur général de la FAO dans un message dont l’Agence de presse Afreepress a reçu copie. « Les pays africains ont avec eux un ingrédient indispensable pour mettre un terme à la faim : la volonté politique. Mais ce n’est pas suffisant. Il s’agit maintenant de passer à l’action et de prendre des mesures adéquates sinon les cas de sous-alimentation seront toujours d’actualité sur le continent africain », prévient M. José Graziano da Silva dans le message à suivre.

Remettre la lutte contre la faim à l’ordre du jour

En 2012, plusieurs pays en développement à travers le monde ont entamé une course contre la montre en vue de réaliser les Objectifs du millénaire pour le développement (ODM) dont la cible 1.c, consistant à réduire de moitié la proportion de la population souffrant de la faim entre 1990 et 2015.

Pendant cette période, nous avons remarqué que de nombreux pays africains étaient sur la bonne voie et en passe d’atteindre cet objectif (17 pays selon la FAO). Les souffrances liées à la faim à travers le monde ont diminué de manière constante pendant plusieurs années et de nombreux pays africains ont réalisé de grands progrès.

Il était essentiel de passer à une autre étape. La même année, en 2012, la Commission de l’Union africaine, l’Agence de planification et de coordination du NEPAD (NCPA), l’Institut Lula et l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) ont lancé le Partenariat renouvelé pour éradiquer la faim en Afrique d’ici 2025. Cet objectif ambitieux s’est vu renforcé deux ans plus tard, en 2014, par plusieurs chefs d’Etat africains à travers la Déclaration de Malabo qui propose une feuille de route afin de faire du développement agricole le principal moyen pour éradiquer la faim, et pas seulement la réduire.

Le Programme de développement durable à l’horizon 2030, adopté en 2015 par l’Assemblée générale des Nations Unies a fait de l’éradication de la faim et de la malnutrition sous toutes ses formes une priorité, le plaçant Objectif de développement durable numéro 2.

Le rapport 2017 sur l’Etat actuel de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde révèle que le nombre de personnes sous-alimentées en Afrique subsaharienne en 2016 s’approchait des 224 millions, soit 24 millions de personnes en plus qu’en 2015 ou encore un Africain sur quatre. Si l’on compare pourtant ces chiffres avec ceux enregistrés en 2000, la baisse est relative.

Par exemple, les cas de sous-alimentation en Afrique de l’est – la région la plus affectée – ont diminué, passant de 39% en 2000 à 34% en 2016.

La hausse des souffrances liées à la faim en Afrique subsaharienne en 2016 est directement liée aux conflits et à la sécheresse prolongée qui a affecté de nombreux pays. Plus d’un tiers des conflits dans le monde se déroulent dans la région et ont surtout eu des répercussions dans les zones rurales. La situation s’est même aggravée lorsqu’aux impacts du conflit se sont ajoutés les effets du phénomène climatique El Niño, La Niña et du changement climatique. Une combinaison fatale qui explique en grande partie la famine au Soudan du Sud, au nord-est du Nigéria et en Somalie par exemple. L’agriculture a payé un lourd tribut. La production alimentaire et les systèmes alimentaires ont été perturbés tandis que les moyens d’existence ont été détruits.

Malgré ce contexte, nous avons toujours de bonnes raisons d’être optimistes et de croire qu’éradiquer la faim d’ici 2030 est encore possible.

Tout d’abord, la volonté politique est toujours de mise et a d’ailleurs été renforcée. Les Nations Unies, dirigées par Antonio Guterres, Secrétaire général de l’ONU ont énormément insisté sur l’importance d’une paix durable, un prérequis fondamental pour parvenir à un développement durable. Des opérations de maintien de la paix ont été lancées tandis que de nombreuses autres actions ont été prises afin de lutter contre les impacts du conflit.

Concernant le changement climatique, le Fonds vert pour le climat soutient les pays en développement qui souhaitent s’adapter au changement climatique en adoptant des pratiques intelligentes face au climat. La FAO se tient d’ailleurs prête à aider les pays membres à élaborer des projets pour ensuite les proposer au Fonds vert pour le climat.

De plus, de plus en plus de signes laissent entrevoir que l’économie mondiale est en train de se relever. Cela contribuera à créer des conditions favorables au développement.

Les pays africains doivent pouvoir tirer profit de cette nouvelle conjoncture. Des programmes de protection sociale bien élaborés, par exemple, doivent être mis en œuvre et renforcés. La question de la protection sociale, en particulier dans les zones rurales, peut avoir de nombreux effets positifs et faire de la production alimentaire et de la consommation locale une priorité. Les petits agriculteurs ruraux, en particulier, ont beaucoup à gagner de cette situation qui pourrait augmenter leurs revenus et faciliter leur accès aux marchés locaux.

Nous devons également travailler à transformer les zones rurales afin de créer des emplois non seulement dans le secteur agricole mais également dans les activités non-agricoles en zones rurales et urbaines, surtout dans les villes petites et moyennes. Les petites agro-industries peuvent fournir davantage d’opportunités aux jeunes à l’échelle locale. Selon les dernières estimations, 10 à 12 millions de jeunes entrent chaque année sur le marché du travail en Afrique mais seul près de 3 millions d’emplois sont créés chaque année.

Les fonds des donateurs sont de plus en plus utilisés pour respecter les engagements développés au niveau national. L’un des engagements clés de la Déclaration de Malabo était de dédier au moins 10% du budget national au secteur agricole. De nombreuses études ont d’ailleurs démontré qu’un tel investissement se révélait être très bénéfique, en particulier lorsqu’il s’agit de réduire la faim et l’extrême pauvreté.

Les pays africains ont avec eux un ingrédient indispensable pour mettre un terme à la faim: la volonté politique. Mais ce n’est pas suffisant. Il s’agit maintenant de passer à l’action et de prendre des mesures adéquates sinon les cas de sous-alimentation seront toujours d’actualité sur le continent africain.


Togo  - Fenêtre Sur l'Afrique du 24 février 2018 Kanal K - [2/25/2018]


Togo  - Déclaration relative au rapport 2017-2018 de l’ONG AMNESTY INTERNATIONAL sur le Togo iciLome - [2/25/2018]

DECLARATION RELATIVE AU RAPPORT 2017-2018 DE L’ONG AMNESTY INTERNATIONAL SUR LE TOGO L’ASVITTO VOUDRAIT SALUER L’OBJECTIVITE, LA PRECISION ET LA CLARTE DU RAPPORT ET INVITE LE GOUVERNEMENT A S’ENGAGER PLUS EFFICACEMENT DANS LE RESPECT DES DROITS DE L’HOMME EN VUE D’UNE PROTECTION EFFICACE DES POPULATIONS CIVILES


Togo  - La presse en ligne se focalise sur l’évolution du dialogue politique Apanews - [2/24/2018]

Les conclusions de la deuxième rencontre entre pouvoir et opposition font la une de la presse électronique togolaise, avec l’annonce de la suspension de ce dialogue politique.


Togo  - Près de 200 ouvriers togolais licenciés abusivement par l'entreprise chinoise CRBC iciLome - [2/24/2018]

Près de 200 employés de l'entreprise chinoise CRBC (China Road and Bridge Corporation) chargée de réhabiliter les routes Lomé-Vogan-Afoin et Lomé-Noépé, ont été licenciés abusivement cette semaine. C'est suite à des confrontations survenus lors des mouvements d'humeur des 08 et 09 février derniers.


Togo  - Des journalistes outillés sur le concept du climat des affaires et ses réformes iciLome - [2/24/2018]

Le séminaire de formation et d’information, initié par la Cellule du climat des affaires (CCA) à l’endroit des journalistes sur les différents concepts de la méthodologie d'évaluation des principaux indicateurs du climat des affaires au Togo, a pris fin vendredi sur une note satisfaction.


Togo  - Les coulisses du dialogue/2020: L’armée, le chantage de Faure iciLome - [2/24/2018]

Les discussions entre les acteurs politiques togolais, notamment la C14 et le régime en place avec la facilitation du président du Ghana Nana Akufo-Addo commencent par porter quelques résultats. Les échanges du 19 février qui se sont prolongés tard dans la nuit, ont abouti à quelques points d’accord. Le régime s’est engagé à libérer 45 détenus, à accorder une liberté provisoire à ceux dans l’affaire des incendies, à régler la situation des autres détenus au cas par cas. La Coalition des 14 partis politiques s’est, à son tour, engagée à suspendre les marches durant la période du dialogue.


Togo  - Alerte/Wheat Flour Premium Grade: une farine de blé sans date de fabrication ni de péremption, sur le marché Lalternative-togo.com - [2/24/2018]

Ce n’est plus un secret, des produits périmés ou falsifiés, impropres à la consommation, inondent les marches de Lomé et ceux de l’intérieur du pays, au grand malheur des populations. Et, pour que ces produits puissent couler facilement, les commerçants véreux réduisent sensiblement leur coût. C’est le cas de « Wheat Flour Premium Grade », une farine de blé de qualité douteuse qui est actuellement sur le marché. Les pauvres citoyens qui ont une faible capacité financière se jettent sur ces produits sans prendre soin de vérifier leurs dates de fabrication et de péremption.


Togo  - Le nom de Claude Le Roy circule chez les Ecureuils iciLome - [2/24/2018]

Dans l’un de leurs papiers publié ce 23 février, le site thématique www.beninfootball.com informe que l’actuel sélectionneur des Eperviers ferait partie des candidats aspirant entrainer les Ecureuils du Bénin.


Togo  - Les étudiants annoncent un sit-in vendredi devant les locaux de la DBS iciLome - [2/24/2018]

"L'indifférence notoire" des autorités gouvernementales et universitaires sur la question de la sortie des bourses et allocations des étudiants indigne les responsables du Mouvement pour épanouissement de Étudiants Togolais (MEET), une association estudiantine.


Au Soudan du Sud, les menaces à la liberté d’expression compromettent les efforts pour une paix durable (ONU) AFRICAHOTNEWS.COM - [2/24/2018]

Une véritable réconciliation et une paix durable au Soudan du Sud ne seront possibles que si les gens sont en sécurité et libres d'exprimer leurs opinions, ont prévenu les Nations Unies dans un rapport publié jeudi à Genève.


Togo  - Le dialogue politique est constipé iciLome - [2/24/2018]

A la reprise hier vendredi à l’hôtel 2 Février à Lomé du dialogue politique commencé en début de cette semaine, les protagonistes se sont quittés sans parvenir à évoluer dans les discussions.


Togo  - D1/18è J : plusieurs affiches intéressantes dont AS OTR-Dyto iciLome - [2/24/2018]

La 18ième journée du championnat national de première division de football est pour ce week-end. Plusieurs rencontres sont programmées dont un derby de la capitale oppose AS OTR à Dyto demain.


Togo  - Dialogue 'Lomé 2018'/2e Jour: Réponses aux questions des journalistes iciLome - [2/23/2018]

Le communiqué sanctionnant le deuxième jour des pourparlers entre l'opposition et le pouvoir suscite beaucoup d’interrogations. L'ambassadeur Daniel Oseï tente de répondre à quelques unes posées par les journalistes.


Togo  - Document/Lomé 2018 : Fin d'une journée tendue iciLome - [2/23/2018]

Démarré à 15 heures environ, le deuxième jour des négociations comptant pour le 27ème dialogue Inter-Togolais a été très bref. Le communiqué indique que les acteurs comptant la facilitation ghanéenne, le gouvernement togolais, UNIR et la coalition de l’opposition ont abordé avec "sincérité" «les questions constitutionnelles et évalué les mesures d’apaisement».


Togo  - Vidéo en anglais/'Lomé 2018':Le communiqué sanctionnant les travaux du 2e jour iciLome - [2/23/2018]

Le ministre ghanéen de la Sécurité, Albert Kan Dapaah livre la version anglaise du communiqué ayant sanctionné les travaux du 2e jour du dialogue inter-togolais "Lomé 2018".


Togo  - Vidéo/'Lomé 2018': 2e Jour des travaux: l'arrivée du Président Nana Akufo-Addo iciLome - [2/23/2018]

Le président ghanéen, Nana Akufo-Addo a est arrivé cet après-midi à l'hôtel 2 Février où se déroulent actuellement les pourparlers entre le pouvoir et l'opposition. Le facilitateur ghanéen, était accompagné du Premier Ministre togolais, Komi Selom Klassou.


Togo  - Vidéo/'Lomé 2018': 2e Jour des travaux: L'arrivée des acteurs politiques iciLome - [2/23/2018]

Les pourparlers "Lomé 2018" entre le pouvoir et l'opposition ont repris ce vendredi après-midi à l’hôtel 2 Février sous la houlette du président ghanéen Nana Akufo-Addo. Des images de l'arrivée des acteurs politiques. A. Godfrey, depuis l'hôtel 2 Février.


Togo  - 'Lomé 2018': reprise effective des pourparlers à l'instant iciLome - [2/23/2018]

Les pourparlers entamés le 19 février, suspendus pour réflexions et satisfaction des mesures d'apaisements, viennent de reprendre ce soir à l’hôtel 2 février de Lomé sous la facilitation du président ghanéen Nana Akufo-Ado. Le président du Ghana vient de rejoindre pouvoir, opposition et gouvernement autour de la table.


Togo  - Grèves : les parents d’élèves n’en peuvent plus iciLome - [2/23/2018]

Cette semaine, La Coordination des Syndicats des Enseignants du Togo (CSET) a de nouveau observé une grève sur l’ensemble du territoire national du mercredi 21 à ce vendredi 23 février. Les parents d’élèves perdent de plus en plus patience à voir leurs enfants à la maison.


Togo  - Dialogue ‘Lome 2018’: The big decisions with Nana Akufo-Addo iciLome - [2/23/2018]


Togo  - La presse en ligne togolaise dissèque la libération des détenus Apanews - [2/23/2018]

L’état des lieux sur la libération annoncée des détenus, une des conditions posées par le collectif de l’opposition pour la poursuite des travaux du dialogue politique national, fait ce vendredi l’essentiel des commentaires de la presse en ligne togolaise.


Togo  - Droits Humains: Un rapport accablant sur le Togo iciLome - [2/23/2018]

Rendu publique le 18 février 2018, le rapport relève le recours excessif à la force, des manquements liés aux droits à la liberté d’expression et une impunité en cours au pays.


Togo  - L’EPAM a une nouvelle Directrice Générale iciLome - [2/23/2018]

Madame Ayélégan Folly-Sessi n’est plus la Directrice générale de l’Etablissement public et autonome pour l’exploitation des marchés (EPAM).


Togo  - A Gbodjomé, la réintronisation d’un chef au centre d’une vive tension iciLome - [2/23/2018]

A Gbodjomé, une localité située dans la préfecture des Lacs, deux famille se disputent le trône de la chefferie traditionnelle de sorte que la réintronisation de Kokou Atti demain risque de dégénérer.


Togo  - Samuel Assamoah, un futur Epervier ? iciLome - [2/23/2018]

Milieu de terrain, sociétaire de Saint Trond, un club de première division belge, le profil de Samuel Asamoah intéresse le sélectionneur des Eperviers qui a rencontré le joueur hier.


Togo  - Dr Nosratolla Maleki ambassadeur de la République Islamique d’Iran à Accra accrédité au Togo Lalternative-togo.com - [2/23/2018]

«L’Iran a joué un rôle déterminant dans la lutte contre le terrorisme»

A l’occasion du 39e anniversaire de la victoire de la Révolution islamique et de la Journée nationale de la République islamique d’Iran, l’ambassadeur de la République islamique d’Iran à Accra accrédité au Togo s’est adressé à ses compatriotes. Voici son discours :