Togo Afrique Monde
Togo  -

Exclu avec Innocent Kagbara du PDP, parti membre du regroupement des Centristes: « Au niveau du Centre, nous sommes dans le réalisme et le rapport de force ne nous permet pas de demander le départ imm


L’impasse du dialogue inter-togolais ouvert en février dernier et ses conséquences inquiètent plus d’uns. Au moment où certains états majors politiques coalisent, dans d’autres, ce sont des voix se lèvent déjà soit pour faire un diagnostic de la situation, soit pour proposer des pistes de solutions afin d’aboutir le plutôt possible à une sortie de crise. Innocent Kagbara, jeune cadre influent du Parti Démocratique Panafricain (PDP, parti membre du regroupement des Centristes) est l’un de ceux-ci. Votre journal vous propose une interview exclusive qu’il lui a accordé ce mardi 15 mai 2018, dans laquelle plusieurs sujets de l’heure ont été débattu: blocage du 27ème dialogue inter-togolais, positions et approches des centristes pour une sortie de crise, débat sur la candidature ou non de Faure Gnassingbé en 2020, la stratégie de l’opposition togolaise, l’émergence d’une nouvelle jeune classe politique,…, lisez plutôt.

228news: Bonjour monsieur Kagbara Innocent, quelle lecture faites-vous de la situation socio-politique togolaise?

Innocent Kagbara: Bonjour, merci pour l’opportunité que vous nous donnez de nous exprimer sur vos antennes. A vrai dire, la situation socio-politique togolaise est difficile à décortiquer; il est difficile de prévoir ce qui va se passer dans les prochains jours parce que nous sommes dans une situation de blocage et des deux côtés, nous voyons des positions extrêmes qui ne nous permettent pas d’avancer. Pour notre part au niveau du Parti Démocratique Panafricain (PDP, ndlr), puis au niveau du Centre, nous pensons qu’il faut voir la chose autrement et si possible faire de ce dialogue, un dialogue inclusif, car beaucoup de gens qui animent la vie politique de ce pays ont des choses à dire; cela fait des années qu’ils participent à la vie de la nation, qu’ils participent à des élections législatives, présidentielles, il n’est pas normal que deux acteurs, deux blocs antagonistes puissent se retrouver pour parler des affaires de tout un peuple en excluant d’autres, sachant très bien que seuls ces acteurs ne peuvent s’entendre. Ils nous l’ont prouvé par tout ce qu’ils ont fait comme discussions, qui n’ont jamais abouti. Nous nous pensons qu’il faut qu’ils mettent de l’eau dans leur vin et qu’ils reviennent à des positions beaucoup plus réalistes des deux côtés pour que nous puissions aboutir à des résultats probants.

228news: Justement au niveau des Centristes, vous avez récemment animé une conférence de presse. Quelle est votre position dans cette crise et qu’est ce que le Centre proposer pour une sortie de crise?

Innocent Kagbara: Au niveau du Centre, nous sommes dans le réalisme et le rapport de force ne nous permet pas de demander le départ immédiat de Faure Gnassingbé. Il faut qu’on le dise aux gens; c’est vrai que c’est un peu dur à entendre et accepter, mais c’est la réalité. Ceux qui demandent son départ n’ont aucun moyen de pression sur lui. Il a été élu démocratiquement et même si on peut se poser des questions sur la façon dont on organise les élections au Togo, personne parmi ceux qui critiquent, n’a contesté ces élections de 2015. Nous étions l’un des partis membres fondateurs de CAP 2015 (Combat pour l’Alternance Politique, ndlr) à l’époque; à voir là où nous amenait le processus et comment il était conduit, nous avions dit non, que dans ces conditions, on ne pouvait pas battre M. Faure Gnassingbé parce qu’il y avait un problème par rapport au fichier électoral, un problème sur le terrain, mais nos amis de l’opposition dans le temps ne nous ont pas écouté. Ils nous avaient plutôt traité « ‘achetés », ce qui n’est évidemment pas le cas parce que nous savions que les conditions ne permettaient pas de battre Faure Gnassingbé dans les urnes. Et puis pour nous, la priorité ce n’est pas les réformes constitutionnelles, mais plutôt les réformes au niveau du code électoral, mettre les conditions pour pouvoir le battre dans les urnes. Cela a été fait en Gambie et dans d’autres pays où les dictateurs sont partis. Pourquoi pas au Togo? Tout simplement parce que nous n’avons pas une union de l’opposition et que ceux qui se voient forts veulent piétiner les autres. Au Bénin, même des gens qui ne pouvaient pas s’asseoir pour discuter se sont coalisés pour faire partir M. Yayi Boni. Pourquoi ne peut-on pas le faire au Togo?

228news: Dans cet impasse, certains soupçonnent le pouvoir en place de vouloir opérer un passage en force et on sait que généralement au Togo, les élections mal préparées entrainent un cycle de violences meurtrières. Que préconisez-vous pour qu’on ne puisse plus en arriver là cette fois-ci?

Innocent Kagbara: Un mort de plus pour les élections à venir sera un mort de trop. Il faut qu’on fasse tout pour éviter cette situation. Il faut qu’on fasse tout parce que nous rentrons dans un cycle infernal élections-violences-morts-dialogue,… Il faut qu’on en sorte définitivement. Du côté du parti au pouvoir, c’est leur refus de partager; vous ne pouvez pas être seul et penser que vous serez heureux pour tout le monde. C’est leur refus de partager et de faire correctement les choses qui créent cette situation. Nous sommes contre ces pratiques là, et il faudrait qu’ils comprennent que les choses à un certain niveau doivent changer. Au niveau de l’opposition, notamment de nos amis de la Coalition, il y a des gens qui ne sont pas légalistes. Il y a des gens qui n’ont aucun intérêt à perdre ici. Il y a des gens qui vocifèrent mais le jour où çà va se mettre à tirer, ils vont traverser la frontière. Il faut donc qu’on ramène ces gens à des positions beaucoup plus réalistes, qu’ont négocie pour faire des réformes constitutionnelles et électorales pouvant nous garantir de battre Faure Gnassingbé dans les urnes. La question de la candidature de Faure Gnassingbé doit relever d’un accord politique. Il faut qu’on sépare les deux questions. Si on ne le fait pas, en tout cas au Centre, on pense que le dialogue n’aboutira pas.

Revenant au parti au pouvoir, je pense qu’ils sont conscients qu’ils ne pourront pas faire un passage en force. Ils en sont conscients. C’est vrai que la constitution leur permet d’organiser un référendum, ce qu’on ne leur conteste pas. Mais en l’état actuel des choses, est-ce-qu’on peut organiser des élections? Je pense qu’il faut réunisse tous les acteurs et c’est là où la C14 nous met en difficulté. Ils ne sont pas les seuls à participer aux élections. Quel est donc le principe qui le permet d’aller discuter au nom de tout le monde? Citez-moi un seul principe de la constitution qui leur permet d’aller parler au nom des autres? C’est çà qui amène la division qui fait en sorte que nous n’arrivons pas à battre ce qu’il y a en face, alors que nous avons un baobab en face. Nous leur avons dit dès le début du mois d’octobre: « Ecoutez, nous pouvons marcher une fois, deux fois, mais la rue est un moyen de pression sur le régime, elle ne pourra pas faire partir le régime ». On nous a dit d’attendre et de voir en janvier, puis en février, on ouvre un dialogue qui est censé durer dix jours, mais où est-ce qu’on en est maintenant trois mois après?

228news: Tout ceci veut-il dire vous êtes favorables à un quatrième mandat de Faure Gnassingbé?

Innocent Kagbara: Nous n’avons jamais dit que notre parti est favorable à un quatrième mandat de Faure Gnassingbé. Pour nous, la question ne se pose même pas pour le moment; la question pour nous, s’articule autour des réformes politiques, constitutionnelles, institutionnelles et électorales. Est-ce qu’on a les réformes? Si on continue comme cela, Faure Gnassingbé pourra briguer autant de mandats qu’il voudra. Pourra-t-on faire les réformes en état actuel, en 2018, telle est la question que nous nous posons? La candidature de Faure Gnassingbé ne doit pas pour le moment être le débat à mon sens et sa candidature ou non doit être négociée à travers un accord politique qui doit être séparé des réformes politiques, constitutionnelles, institutionnelles et électorales. Vous ne pouvez pas sur une table mettre la non candidature de Faure Gnassingbé et ses lieutenants vont s’asseoir pour discuter avec vous. Nous voulons qu’on sépare les deux débats. 98% du peuple togolais veut ces réformes. Faisons les réformes, puis posons la question à M. Faure Gnassingbé à travers les institutions. On a les institutions avec lesquelles nous pouvons coopérer et ramener M. Faure Gnassingbé à de meilleurs sentiments. Il est un Togolais comme les autres. Mais le problème qui se pose, est que notre constitution actuelle n’a pas de limitation, aussi peut-il se présenter autant de foi qu’il veut. C’est là où réside le danger. Si l’on se souvient de l’accord de Togo Télécom où les gens dits de l’opposition radicale et qui se disent célèbres opposants ont refusé de signer. On devrait considérer la candidature de Faure à l’époque comme la première et à la fin de son mandat actuel, il aurait fini. Mais comme d’habitude, ils ont refusé et où est-ce qu’on en est? On a même l’impression que cette situation leur profite.

228news: Partout en Afrique, c’est l’alternance, la démocratie et cela est beaucoup plus arrivé grâce aux dynamiques des oppositions. Le Togo étant toujours en marge de cette dynamique, peut-on dire aujourd’hui que l’opposition togolaise a démissionné?

Innocent Kagbara: L’opposition togolaise n’a pas démissionné. Au contraire elle a fait un boulot formidable. Les acteurs ont fait un travail remarquable, seulement que l’opposition a de temps en temps péché dans la stratégie face à un pouvoir fin stratège et enraciné. Mais cela ne nous empêche pas aujourd’hui d’avoir foi en l’alternance au Togo, car nul n’est éternel.

228news: La question du rajeunissement de la classe politicien togolaise revient incessamment sur les lèvres. Doit-on s’attendre prochainement à voir M. Innocent Kagbara, candidat aux futures joutes électorales?

Innocent Kagbara: C’est vrai que je suis un cadre du parti et que ces derniers temps, nous avons un peu rajeuni le parti, mais mon ambition n’est pas là. Mon ambition est d’apporter ma petite contribution à l’édifice de notre bien commun qui est le Togo. Ce rajeunissement de la classe politique se ressent également plus du côté du pouvoir en place quand on voit les ministres actuels et les jeunes qui vont dialoguer avec les mêmes acteurs de l’opposition qui ont signé les premiers accords de 1990. je pense qu’il faut faire émerger une jeune classe politique pour le bien du Togo. Merci.

Propos recueillis et retranscris par Démocrate




Togo  - Culture : Fonds d’aide à la culture ou le fonds d’aide au mariage Lalternative-togo.com - [7/14/2018]

Le Fonds d’aide aux artistes passe par des circuits bien divers. S’il n’est pas détourné pour des futilités, il sert aussi à passer la bague au doigt.


Togo  - L’Institut Monde Sélection décerne la médaille d’or à la boisson Pils de la Brasserie BB de Lomé iciLome - [7/14/2018]

La Brasserie BB de Lomé a rencontré les médias ce vendredi 13 juillet à son siège pour lui présenter la médaille d’or que l’Institut Monde Sélection a décernée à trois formats de ses produits Pils.


Togo  - Litige entre Magnum Sarl et des riverains du nouveau port de pêche : Une dizaine d’habitations démolies Liberte hebdo - [7/14/2018]

Dans notre parution N°2705 du 04 juillet 2018, nous avons alerté l’opinion sur le drame qui se prépare dans un litige opposant la société civile immobilière Magnum Sarl à certains acquéreurs. Le litige concerne un domaine appartenant à la Collectivité Anthony et situé derrière l’usine Dodo Cosmetics à Baguida. Contre toute attente, des engins de démolition ont été déployés hier (ndlr, mardi) et rasé les habitations, laissant hommes, femmes et enfants sans abris.


Togo  - Une centaine de femmes vulnérables bénéficient des accompagnements de l’ONG Compassion International Togo et ses partenaires AfreePress - [7/14/2018]

Les responsables de l’ONG Compassion International Togo ont procédé, ce jeudi 12 juillet 2018 à Lomé, à l’inauguration officielle des centres de formation des femmes dans le cadre du 'programme de survie' et à la remise de kits de travail aux mères tutrices de quatre (4) localités de la région maritime à savoir les préfectures de Vo, de Zio, du Golfe et de Lomé commune.


Togo  - Coopération internationale : 217 milliards FCFA ont été mobilisés par le Togo en 2017 AfreePress - [7/14/2018]

Un atelier de validation du rapport sur l’Aide publique au développement (RAPD) 2017 s’est tenu mardi dernier à Lomé. Il en est, en effet, ressorti que l’Aide Publique au Développement (APD) mobilisée par le Togo au terme de l’exercice 2017, s’élève à 372,84 millions de dollars soit 217 milliards FCFA.


Togo  - Entretien Exclusif du Chef de file de l’opposition - J-P Fabre :« Le lobbying forcené et « le vibrionnisme » diplomatique de Faure» ne peuvent rien face au « peuple résolu, mobilisé et vigilant » Le Correcteur - [7/14/2018]

Depuis ses débuts dans l’engagement politique au Togo, il n’a été autant sollicité. Depuis dix mois, entre les multiples réunions de son parti- Alliance Nationale pour le Changement (ANC), de la Coalition des 14 partis politiques de l’opposition, ses voyages à l’intérieur et à l’extérieur, Jean-Pierre Fabre trouve à peine le temps pour se ressourcer. « Pouvez-vous me donner un peu du temps juste me reposer un peu pour vous revenir, nous allons juste décaler un peu le rendez-vous », c’est le seul moyen pour le chef de file de l’opposition pour retrouver ses esprits afin d’aborder avec nous l’actualité politique au Togo. Après dix mois de manifestations continues, l’un des acteurs le plus engagé et déterminé pour la conclusion de la lutte ne désespère aucunement. « Vous ne pouvez avoir autant de gens derrière vous et vous désespérez. Nous avons fait du chemin », glisse-t-il, l’air serein.


Togo  - Le satisfecit des responsables de Nouveau Citoyen par rapport aux deux (2) dernières années iciLome - [7/14/2018]

Au cours d’une rencontre avec la presse ce vendredi, les responsables de Nouveau Citoyen (une organisation de la société civile) ont établi un bilan des deux (2) années d’activités sur le terrain. Bilan jugé satisfaisant du côté des responsables.


Togo  - Me. Kpandé-Adzaré : « Je constate qu’il y a une contradiction terrible au sein du parti UNIR …» iciLome - [7/14/2018]

Vendredi, Me Raphaël Kpandez-Adzaré, 2e Porte-parole du Front Citoyen Togo Debout (FCTD), a été l'invité dans l'émission "Audi-Actu" sur la radio Victoire Fm. Selon ce défenseur des droits de l'Homme, « il y a une contradiction terrible au sein du parti UNIR » en ce qui concerne l’organisation des élections avant fin 2018. Suivez le débat!


Togo  - Evala 2018 : Quand les arènes se transforment en terrain politique iciLome - [7/14/2018]

Jeudi dans la préfecture de la Kozah, plus précisément à Kara, lors de la finale à Pya à laquelle assistait Faure Gnassingbé, une scène pour le moins insolite s’est produite. Dans une vidéo qui circule actuellement sur les réseaux sociaux, des lutteurs, arborant des T-shirt rouge, dansaient et chantaient une chanson satirique dans laquelle ils se moquaient publiquement du président du Parti national panafricain (PNP), Tikpi Atchadam, en présence de Faure Gnassingbé qui semble se délecter du spectacle avec un sourire.


Togo  - Mégalomanie : Mathias Latta immatricule une voiture de luxe au nom d’une ménagère Lalternative-togo.com - [7/14/2018]

Les Latta sont des gens heureux, très heureux sous le règne des Gnassingbé. D’abord le père, un excellent pilote de l’armée de l’air, même si la flotte aérienne togolaise n’existe que de nom. Directeur de l’ANAC (Agence Nationale de l’Aviation Civile) depuis des années, il s’est vu confié depuis bientôt un an le poste du Directeur Général de la SALT (Société aéroportuaire de Lomé-Tokoin) après le départ inattendu de MalickNatchaba, le fils de l’autre ; rejoignant ainsi la longue liste des cumulards de la République pendant que les jeunes diplômés cherchent, en vain, un premier emploi.


Togo  - En attendant le verdict de la CEDEAO : La C14 divisée sur la conduite à tenir avant le 31 juillet 2018 iciLome - [7/13/2018]


Togo  - Ce nouveau port de Lomé dont les pêcheurs ne veulent pas - - [7/13/2018]

En raison de l’érosion des côtes qu’elle entraîne, la construction du nouveau port de Lomé apparaît comme une menace pour les pêcheurs de la région. Son ouverture est pourtant prévue l’année prochaine.


Togo  - Journée mondiale de la population : La planification familiale est un droit fondamental AfreePress - [7/13/2018]

Le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) en collaboration avec le ministère de la Planification et de Développement a célébré la Journée Mondiale de la Population, ce mercredi 11 juillet 2018 à Tabligbo, une ville située à 75 km au Nord-Est de la capitale Lomé. C'était l’occasion pour les responsables de cette organisation onusienne de sensibiliser les populations de la préfecture de Yoto sur le bien-fondé des méthodes de contraception autour du thème, « La planification familiale est un Droit Humain ».


Togo  - Foly Satchivi: « Quand la République est en danger, tout le monde doit se sentir concerné » iciLome - [7/13/2018]

Foly Satchivi, 1er Porte-parole du Mouvement "En Aucun Cas", a été l'invité dans l'émission "Audi-Actu" jeudi sur la radio Victoire Fm. Il s'est prononcé sur plusieurs sujets brûlants de l'actualité politique du pays. Bonne écoute!


Togo  - Le PDP démarre ce 13 juillet une tournée de sensibilisation AfreePress - [7/13/2018]

Le Parti Démocratique Panafricain (PDP) organise à partir ce 13 juillet 2018, une tournée de sensibilisation dans les régions de Sotouboua, Assoli, Kara, Dankpen, Ketao, Mango, et Doufelgou. Une initiative qui s’inscrit dans le cadre des activités politiques dudit parti.


Togo  - Revue de presse du vendredi 13 juillet 2018 iciLome - [7/13/2018]

L’Alternative, L’Éveil de la Nation, Le Canard Indépendant et Liberté sont les journaux parvenus ce matin à notre Rédaction. Les prochaines activités politiques de la Coalition des 14 font la une de toutes ces 4 parutions.


Togo  - Marché de Tsévié : Des taxes punitives font grincer les dents Lalternative-togo.com - [7/13/2018]

Depuis quelque temps, les revendeurs du marché de Tsévié situé dans la préfecture de Zio font l’objet de surtaxes sur fond de représailles. Certains tickets connaissent une hausse exponentielle. Le ticket normal de 100 FCFA passe à 400 voire 500 FCFA chez certains revendeurs.


Togo  - AS Togo Port : Le doute s'installe ! iciLome - [7/13/2018]

A une semaine de son troisième match de poules de la Ligue africaine des champions contre Mamelodies Sundowns au stade municipal de Lomé, un doute s’installe dans le camp de l’AS Togo Port.


Togo  - Téléchargements illicites des films : La TVT dans de beaux draps iciLome - [7/13/2018]

Une affaire de téléchargements illicites de films, séries et documentaires éclabousse actuellement la Télévision togolaise (TVT). Une mise en demeure lui a été notifiée par des sociétés détentrices des droits de diffusion de ces films.


Togo  - Evala 2018 : Faure Gnassingbé effectue un aller-retour quotidien entre Lomé et Kara Liberte hebdo - [7/13/2018]

Comme chaque année, l’édition 2018 des Evala bat son plein depuis le 7 juillet dans la Kozah, et ce pour une semaine de luttes et de fête dans la préfecture de la Kozah.


Togo  - Gerry Taama en opération dans la région des Plateaux iciLome - [7/13/2018]

La crise politique qui sévit au Togo depuis bientôt un an ne devrait pas empêcher les acteurs politiques à se concentrer sur les échéances électorales à venir. C’est ce que pense le président du Nouvel engagement togolais (NET), Gerry Taama qui entame le 20 juillet prochain une tournée dans la région des Plateaux.


Togo  - Kara, le nid de tous les vices en période d’Evala iciLome - [7/13/2018]

Depuis une semaine, tout le Togo se rassemble à Kara, une ville située à 420 km au nord de Lomé. Autorités politiques et administratives, chefs traditionnels, directeurs de sociétés, cadres du parti au pouvoir, etc. se retrouvent dans cette ville où se déroulent les luttes Evala, un rite du peuple kabyè qui permet à l’adolescent de passer à l’âge adulte. Pour la tradition d’une communauté donnée, tout le pays se met au ralenti et la localité où se déroulent les cérémonies devient la proie des vices inimaginables.


Togo  - Forum International pour l’entrepreneuriat agricole et agrobusiness à Lomé : Laurent N’Poh précise les contours de l’organisation Le Correcteur - [7/13/2018]

Pendant que le forum National du Paysan Togolais (FNPT) célébrait ses noces d’Etain (10 ans), un autre forum voit le jour. Forum International pour l’entrepreneuriat agricole et agrobusiness. Cette rencontre annuelle se veut une autre opportunité pour les agriculteurs d’ici et d’ailleurs de se retrouver, se frotter et partager des expériences. Elle a lieu du 26 au 28 Juillet prochain à Agora Senghor à Lomé. Votre journal est allé à la rencontre de l’initiateur de ce projet. N’POH Laurent, nous livre ici les raisons qui sous-tendent l’organisation de ce forum, les avantages immédiats qui en découleront et la nécessité des jeunes agriculteurs de venir à ce forum. Lecture….


Togo  - Forum AGOA 2018 : Le Togo à l’honneur à Washington AfreePress - [7/13/2018]

Le 17ème Forum annuel de la loi sur la croissance économique et les opportunités en Afrique « AGOA » (African Growth and Opportunity Act) s’est tenu les 11 et 12 juillet 2018 à Washington, aux Etats Unis d’Amérique.


Togo  - Opération Lomé ville propre : Le MJU a mobilisé la jeunesse d'Aflao Gakli AfreePress - [7/12/2018]

Le Mouvement des Jeunes UNIR (MJU), section Aflao-Gakli a mobilisé samedi 07 juillet 2018 au cours d'une opération Lomé Ville propre organisée par la Préfecture du Golfe, les jeunes de ce quartier de Lomé.


Togo  - Colloque national du dialogue inter religieux pour promouvoir les vraies valeurs et le vrai visage de l’Islam AfreePress - [7/12/2018]

Asseoir la paix dans le monde entier, tel est l’objectif visé par le premier colloque national du dialogue inter religieux ouvert le samedi 07 juillet 2018 à Lomé par la Fondation Mohammed VI des Oulemas Africains section Togo. Ce colloque, qui a réuni Imans, Prêtres et Pasteurs, a permis de clarifier et de coordonner les efforts pour la construction, à travers les religions, d'un monde où règne la paix.