Togo Afrique Monde
Niger  -

Le procès de trois défenseurs des droits humains doit aboutir à l’abandon des poursuites


• Maikoul Zodi, Ibrahim Diori et Karim Tanko jugés aujourd’hui à Niamey • Aucun des activistes n’a pris part au rassemblement interdit • Une seule manifestation contre la loi des finances autorisée à Niamey depuis six mois Les autorités du Niger doivent abandonner les poursuites et libérer immédiatement et sans condition trois activistes détenus depuis cinq mois, a déclaré Amnesty International aujourd’hui.

Le procès de Maikoul Zodi, coordonnateur de ‘’Tournons la page’’, Ibrahim Diori, membre de l'association Alternative espace citoyen (AEC) et Karim Tanko, de l’Union des jeunes pour la protection de la démocratie et les droits de l’homme (UJPDDH) s’ouvre ce 18 septembre à Niamey, la capitale nigérienne. Ils sont poursuivis pour «organisation et participation à une manifestation interdite» et «dégradation de biens publics», suite à leur implication présumée dans une manifestation le 15 avril dernier. Un autre activiste, Abdourahmane Ide, a bénéficié d’un non-lieu.

"La contestation de la loi a entrainé une vague d’arrestations arbitraires et d’interdictions de manifestations. Les activistes Maikoul Zodi, Ibrahim Diori et Karim Tanko sont des victimes de cet acharnement. Ils n’auraient jamais dû être arrêtés pour avoir exercé leur droit à la liberté de réunion pacifique et doivent être libérés immédiatement et sans condition"

Kiné-Fatim Diop, Chargée de Campagnes pour l’Afrique de l’Ouest à Amnesty International


« Depuis le vote en novembre dernier d’une loi de finances prévoyant de nouvelles taxes, avec pour conséquence une augmentation du coût de la vie, les autorités nigériennes ont accentué la répression contre la société civile,» a déclaré Kiné Fatim Diop, chargée de Campagnes sur l’Afrique de l’Ouest à Amnesty International.

« La contestation de la loi a entrainé une vague d’arrestations arbitraires et d’interdictions de manifestations. Les activistes Maikoul Zodi, Ibrahim Diori et Karim Tanko sont des victimes de cet acharnement. Ils n’auraient jamais dû être arrêtés pour avoir exercé leur droit à la liberté de réunion pacifique et doivent être libérés immédiatement et sans condition. »

Maikoul Zodi, Ibrahim Diori et Abdourahmane Ide ont été arrêtés le 15 avril dernier. Abdourahmane Ide a bénéficié d’un non-lieu. Karim Tanko, l’un des cosignataires de la déclaration de manifestation a été arrêté le 2 juillet par la police judiciaire. Ils sont inculpés pour «organisation et participation à une manifestation interdite», et «dégradation de biens publics».

La manifestation du 15 avril dernier avait été organisée par le Cadre de concertation et d’actions citoyennes (CCAC), une plateforme d’organisations de la société civile opposées à la loi de finances. L’appel à manifester contre cette loi avait été signé par plusieurs organisations de la société civile dont celles dirigées par Maikoul Zodi, Karim Tanko et Abderrahmane Ide.

Mais dès le 12 avril, l’organisation de la manifestation avait été interdite par le président de la délégation spéciale de Niamey au motif de «manque de moyens pour garantir la sécurité des personnes et de leurs biens pour un tel événement sur la voie publique. »

Après la notification de l’interdiction, le Cadre de concertation et d’actions citoyennes a organisé le 14 avril une rencontre avec les médias. Une déclaration appelant à manifester malgré l’interdiction y a été lue par Ibrahim Diori.

Amnesty International a pu analyser le contenu de la déclaration dans laquelle Diori n’a fait aucun appel à la violence. Il a uniquement rappelé le droit de manifester et appelé les citoyens au rassemblement pacifique. Il a été arrêté le jour même à son domicile par des policiers en civil et n’a pas pu prendre part à la manifestation du 15 avril. Maikoul Zodi et Karim Tanko n’ont pas non plus participé à la manifestation, au cours de laquelle quelques scènes de violences entre participants et forces de sécurité ont été observées. Ibrahim Diori est détenu à la maison d'arrêt de Kolo (est du pays), Maikoul Zodi à la prison civile de Say (sud-ouest) et Karim Tonko à Niamey.

Le procès qui s’ouvre ce matin est le deuxième appelant à la barre des activistes et défenseurs des droits humains depuis le début de l’année. En juillet dernier, trois leaders de la société civile, Ali Idrissa, Moussa Tchangari et Nourou Arzika avaient été condamnés à trois mois de prison avec sursis pour «organisation et participation à une manifestation interdite», «incitation à la violence et à l’agression» et «destruction de biens», alors que trois autres activistes Halarou Abdou, Hamza Haroun Abdoul Kader et Aminou Dayabou avaient été condamnés à six mois de prison ferme. Ali Idrissa, Moussa Tchangari et Nourou Arzika avaient été détenus arbitrairement pendant près de quatre mois.

Plus récemment, le 28 août dernier, Ali Idrissa, Nouhou Arzika et Moussa Tchangari ont été bloqués par les autorités régionales dès leur arrivée à l’aéroport Mano Dayak d’Agadez, une ville du nord du pays où ils avaient prévu de tenir deux conférences publiques.

"Pour être crédibles quant à la promotion et au respect des libertés, les autorités nigériennes se doivent d’être cohérentes. La décision d’autoriser le rassemblement du 9 septembre est un premier pas positif mais rien ne justifie l’interdiction des conférences publiques de Moussa Tchangari, Ali Idrissa et Nourou Arzika à Agadez"

Kiné Fatim Diop

Le maire adjoint d'Agadez leur a notifié une interdiction des conférences publiques pour «menace avérée de trouble à l'ordre public par les organisateurs». Ali Idrissa, Moussa Tchangari et Nourou Arzika ont ainsi été retenus dans un appartement d’où ils étaient interdits de sortir jusqu’à leur départ de la ville.
Le 9 septembre dernier, les autorités ont autorisé une manifestation pacifique de la société civile à Niamey. C’était la première depuis que la vague d’arrestations et d’interdictions de manifestations a commencé cette année.

«Pour être crédibles quant à la promotion et au respect des libertés, les autorités nigériennes se doivent d’être cohérentes. La décision d’autoriser le rassemblement du 9 septembre est un premier pas positif mais rien ne justifie l’interdiction des conférences publiques de Moussa Tchangari, Ali Idrissa et Nourou Arzika à Agadez, » a déclaré Kiné Fatim Diop.


République Centrafricaine  - Nouvelle session du Dialogue politique à haut niveau entre la République Centrafricaine et l’Union européenne AFRICAHOTNEWS.COM - [12/13/2018]

Cette nouvelle session du Dialogue politique organisée le 12 décembre 2018 entre la République Centrafricaine et l’Union européenne ainsi que ses Etats membres, prévu par l’article 8 de l’Accord de Cotonou, a permis de rappeler la vitalité, la constance et la diversité du partenariat entre l’Union Européenne et la République Centrafricaine.


Sénégal  - Autoroute Ila Touba: l’inauguration prévue le 20 décembre AFRICAHOTNEWS.COM - [12/13/2018]

L’autoroute lla Touba sera ouverte à la circulation, au plus grand bonheur des usagers. La cérémonie d’inauguration est annoncée pour le 20 décembre prochain.


Sénégal  - Le communiqué du Conseil des ministres du 12 décembre 2018 AFRICAHOTNEWS.COM - [12/13/2018]

Le Président Macky SALL a réuni le Conseil des ministres, mercredi 12 décembre 2018 à 10 heures, au Palais de la République.


Côte D'Ivoire  - Projet PRSSE: remise de clés de 85 centres de santé réhabilités AFRICAHOTNEWS.COM - [12/13/2018]

Dans le cadre du Projet de Renforcement du Système de Santé et de Réponse aux Urgences Épidémiologiques (PRSSE), au total, 85 structures sanitaires ont été réhabilités.


Burkina-Faso  - 50 ans des 2IE: le président tchadien attendu à Ouagadougou AFRICAHOTNEWS.COM - [12/13/2018]

Le président de la République du Tchad effectue une visite de travail ce jeudi à Ouagadougou. Dans la capitale burkinabè, Idriss Deby Itno va parrainer la célébration du cinquantenaire de l’Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE).


Burkina-Faso  - Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 12 décembre 2018 AFRICAHOTNEWS.COM - [12/13/2018]

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 12 décembre 2018, en séance ordinaire, de 09H 30 mn à 13H 30 mn, sous la présidence de Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso, Président du Conseil des ministres. Il a délibéré sur les dossiers inscrits à son ordre du jour, entendu des communications orales, procédé à des nominations et autorisé des missions à l’étranger.


Burkina-Faso  - Vingt ans après l’assassinat de Norbert Zongo, les autorités françaises et burkinabè doivent faire de la résolution de cette affaire une priorité AFRICAHOTNEWS.COM - [12/13/2018]

Alors qu’un avis favorable vient d’être rendu par la justice française pour extrader le principal suspect dans l’assassinat du journaliste burkinabè, Reporters sans frontières (RSF) salue un pas important et les progrès de l’instruction en cours. Mais l’ONG demande aux autorités françaises et burkinabè d’accélérer les procédures pour que se tienne enfin un procès.


Côte D'Ivoire  - Communiqué du conseil des ministres du mercredi 12 Décembre 2018 AFRICAHOTNEWS.COM - [12/13/2018]

Le mercredi 12 décembre 2018, un Conseil des Ministres s’est tenu de 10h00 à 13h00, au Palais de la Présidence de la République à Abidjan, sous la présidence de Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, Président de la République, Chef de l’Etat.


Mali  - IBK reçoit Mr. Donald Kaberuka sur les questions de financement de la Paix AFRICAHOTNEWS.COM - [12/13/2018]

Le Président de la République, Chef de l’Etat Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar Keïta, a reçu en audience dans l’après-midi du 12 décembre 2018, Monsieur Donald Kaberuka Haut Représentant de l’Union Africaine pour le Financement de l’Union et le Fonds de la Paix, et Mme Bintou Keita Sous-Secrétaire générale des Nations Unies aux opérations de maintien de la paix au Département des opérations de maintien de la paix, en charge du Mali. Les échanges entre le Président de la République et ses visiteurs ont essentiellement portés sur les questions de financement de la paix.


Côte D'Ivoire  - Sécurité: Exercice incendie à l’appontement de PETROCI AFRICAHOTNEWS.COM - [12/13/2018]

Un exercice de sureté et de sécurité ayant pour but de tester la capacité des parties prenantes à réagir en cas d’incendie et de tester les équipements sur une plateforme s’est déroulé ce mercredi 12 décembre 2018, à l’appontement de PETROCI à Abidjan. Cet exercice a consisté en une simulation d’un braquage déjoué qui se termine par l’incendie de la plateforme provoqué par les bandits


Algérie  - Le journaliste Adlène Mellah de nouveau sous mandat de dépôt AFRICAHOTNEWS.COM - [12/12/2018]

Reporters sans frontières (RSF) appelle à la libération immédiate du directeur de sites d’informations Adlène Mellah, et dénonce le harcèlement judiciaire dont il est victime.


Congo RDC  - Enclavement de plusieurs localités après l’effondrement du pont Kasindi AFRICAHOTNEWS.COM - [12/12/2018]

Un pan du pont Kaisindi-Lubiriha au Nord-Kivu a cédé le lundi dernier, rendant ainsi impossible la circulation, notamment le trafic commerciale entre la RDC et le pays voisin, l’Ouganda.


Bénin  - Propagande à l’effigie de Patrice Talon: la présidence dit NON AFRICAHOTNEWS.COM - [12/12/2018]

La présidence du Bénin dit NON au culte de la personnalité, suite aux affiches du président Talon placardées à Cotonou.


Burkina-Faso  - Célébration du 11 décembre: après Manga, cape sur Tenkodogo en 2019 AFRICAHOTNEWS.COM - [12/12/2018]

La prochaine fête de l’indépendance sera célébrée à Tenkodogo. Cette la région du Centre-Est tient le flambeau et succède à Manga.


Cameroun  - Des experts onusiens appellent à protéger la liberté d’expression AFRICAHOTNEWS.COM - [12/12/2018]

Des experts de l’ONU ont exprimé leur préoccupation mardi concernant la répression de manifestants au Cameroun, à la suite de la récente réélection du Président Paul Biya.


Mali  - Assemblée nationale: le personnel en grève de 72h AFRICAHOTNEWS.COM - [12/11/2018]

Le comité syndical de l’hémicycle annonce un débrayage de 72 heures pour compter du mercredi 12 décembre. Ce mouvement intervient alors que c’est la période d’adoption de plusieurs projets de lois dont loi de finance 2019.


Guinée  - Haute Guinée: un pont sur le fleuve Milo dans 18 mois AFRICAHOTNEWS.COM - [12/11/2018]

Le Chef de l'État, Alpha Condé a procédé lundi à la pose de la première pierre des travaux de construction d’un pont sur le fleuve Milo. A ce principal projet s’ajoute des travaux de bitumage de de cinq kilomètres (05) de la voirie urbaine.


Maroc  - Approbation du Pacte de Marrakech sur les migrations AFRICAHOTNEWS.COM - [12/11/2018]

L'ultime journée s'est conclue par une déclaration du Secrétaire Général de l'ONU, Antonio Guterres, dans laquelle il a dénoncé les multiples mensonges semés ici et là par l'ultra-droite européenne, française et belge notamment, sur cet accord qui devra faire l'objet d'un dernier vote de ratification le 19 décembre 2018 à l'Assemblée Générale de l'ONU.​


Maroc  - Immigration: régulation de situation pour plus de 50 000 immigrés AFRICAHOTNEWS.COM - [12/11/2018]

Une récente politique du royaume chérifien a permis la régularisation de plus de 50 000 immigrés.


République Centrafricaine  - L’Honorable Laurent NGON-BABA, a regagné Bangui AFRICAHOTNEWS.COM - [12/11/2018]

Le Président de l’Assemblée Nationale (PAN), l’Honorable Laurent NGON-BABA, a regagné Bangui hier, dimanche 09 décembre 2018, après avoir pris part à la IXème Session Ordinaire de l'Assemblée Plénière du Forum des Parlements de la Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs(CIRGL) qui s’est tenue à Brazzaville, capitale congolaise, du 2 au 6 décembre 2018.


Côte D'Ivoire  - Conseil des collectivités territoriales/ Atelier de coaching: Amichia préside la cérémonie d’ouverture AFRICAHOTNEWS.COM - [12/11/2018]

Le Ministre François Albert Amichia, Président en exercice du Conseil des collectivités territoriales de l’UEMOA a présidé l’ouverture de l’Atelier de Coaching sur le financement de projets d’infrastructures durables qui se tient du lundi 10 décembre au vendredi 14 décembre 2018 à la Résidence Le Vaisseau, situé à Cocody-Angré. A l’occasion, le Président du CCt/Uemoa a souhaité le traditionnel Akwaba aux différentes délégations (Mali, Sénégal, Niger, Burkina Faso…) tout en les exhortant à s’investir dans les ateliers de coaching.


Burkina-Faso  - 11-Décembre: le message de l’opposition politique AFRICAHOTNEWS.COM - [12/11/2018]

Notre pays célèbre ce 11 décembre 2018 à Manga, le 58ème anniversaire de son accession à l’indépendance. Au nom de l’Opposition politique, je souhaite à tous mes concitoyens une bonne Fête nationale.


Burkina-Faso  - Fête de l'indépendance du 11 décembre: le Message à la Nation de Roch Marc Christian Kaboré AFRICAHOTNEWS.COM - [12/11/2018]

Manga, 10 décembre 2018. Peuple du Burkina Faso Chers compatriotes


Maroc  - Le Pacte sur les migrations adopté par plus de 160 gouvernements à Marrakech AFRICAHOTNEWS.COM - [12/11/2018]

Le Pacte mondial sur les migrations a été formellement adopté lundi par les représentants de plus de 160 gouvernements lors d'une conférence internationale à Marrakech, au Maroc.


Inter  - 164 millions de personnes dans le monde sont des travailleurs migrants (OIT) AFRICAHOTNEWS.COM - [12/11/2018]

La majorité des travailleurs migrants dans le monde – 96 millions – sont des hommes tandis que 68 millions sont des femmes, selon la 2e édition du rapport "Estimations mondiales concernant les travailleuses et les travailleurs migrants" publié par l’OIT. Cela représente une augmentation de la proportion d’hommes parmi les travailleurs migrants de 56 à 58%, entre 2013 et 2017.


Sénégal  - Présidentielle 2019 et candidature de Karim Wade - Le Communiqué du Comité directeur du Pds AFRICAHOTNEWS.COM - [12/10/2018]

A partir de Mardi 11 Décembre 2018 à 0h00, les candidats à l’élection présidentielle du 24 Février 2019 devront déposer leurs dossiers de Candidatures devant le Conseil constitutionnel. La photocopie légalisée de la carte d’identité biométrique CEDEAO fait partie des documents à fournir.