Togo Afrique Monde
Niger  -

Le procès de trois défenseurs des droits humains doit aboutir à l’abandon des poursuites


• Maikoul Zodi, Ibrahim Diori et Karim Tanko jugés aujourd’hui à Niamey • Aucun des activistes n’a pris part au rassemblement interdit • Une seule manifestation contre la loi des finances autorisée à Niamey depuis six mois Les autorités du Niger doivent abandonner les poursuites et libérer immédiatement et sans condition trois activistes détenus depuis cinq mois, a déclaré Amnesty International aujourd’hui.

Le procès de Maikoul Zodi, coordonnateur de ‘’Tournons la page’’, Ibrahim Diori, membre de l'association Alternative espace citoyen (AEC) et Karim Tanko, de l’Union des jeunes pour la protection de la démocratie et les droits de l’homme (UJPDDH) s’ouvre ce 18 septembre à Niamey, la capitale nigérienne. Ils sont poursuivis pour «organisation et participation à une manifestation interdite» et «dégradation de biens publics», suite à leur implication présumée dans une manifestation le 15 avril dernier. Un autre activiste, Abdourahmane Ide, a bénéficié d’un non-lieu.

"La contestation de la loi a entrainé une vague d’arrestations arbitraires et d’interdictions de manifestations. Les activistes Maikoul Zodi, Ibrahim Diori et Karim Tanko sont des victimes de cet acharnement. Ils n’auraient jamais dû être arrêtés pour avoir exercé leur droit à la liberté de réunion pacifique et doivent être libérés immédiatement et sans condition"

Kiné-Fatim Diop, Chargée de Campagnes pour l’Afrique de l’Ouest à Amnesty International


« Depuis le vote en novembre dernier d’une loi de finances prévoyant de nouvelles taxes, avec pour conséquence une augmentation du coût de la vie, les autorités nigériennes ont accentué la répression contre la société civile,» a déclaré Kiné Fatim Diop, chargée de Campagnes sur l’Afrique de l’Ouest à Amnesty International.

« La contestation de la loi a entrainé une vague d’arrestations arbitraires et d’interdictions de manifestations. Les activistes Maikoul Zodi, Ibrahim Diori et Karim Tanko sont des victimes de cet acharnement. Ils n’auraient jamais dû être arrêtés pour avoir exercé leur droit à la liberté de réunion pacifique et doivent être libérés immédiatement et sans condition. »

Maikoul Zodi, Ibrahim Diori et Abdourahmane Ide ont été arrêtés le 15 avril dernier. Abdourahmane Ide a bénéficié d’un non-lieu. Karim Tanko, l’un des cosignataires de la déclaration de manifestation a été arrêté le 2 juillet par la police judiciaire. Ils sont inculpés pour «organisation et participation à une manifestation interdite», et «dégradation de biens publics».

La manifestation du 15 avril dernier avait été organisée par le Cadre de concertation et d’actions citoyennes (CCAC), une plateforme d’organisations de la société civile opposées à la loi de finances. L’appel à manifester contre cette loi avait été signé par plusieurs organisations de la société civile dont celles dirigées par Maikoul Zodi, Karim Tanko et Abderrahmane Ide.

Mais dès le 12 avril, l’organisation de la manifestation avait été interdite par le président de la délégation spéciale de Niamey au motif de «manque de moyens pour garantir la sécurité des personnes et de leurs biens pour un tel événement sur la voie publique. »

Après la notification de l’interdiction, le Cadre de concertation et d’actions citoyennes a organisé le 14 avril une rencontre avec les médias. Une déclaration appelant à manifester malgré l’interdiction y a été lue par Ibrahim Diori.

Amnesty International a pu analyser le contenu de la déclaration dans laquelle Diori n’a fait aucun appel à la violence. Il a uniquement rappelé le droit de manifester et appelé les citoyens au rassemblement pacifique. Il a été arrêté le jour même à son domicile par des policiers en civil et n’a pas pu prendre part à la manifestation du 15 avril. Maikoul Zodi et Karim Tanko n’ont pas non plus participé à la manifestation, au cours de laquelle quelques scènes de violences entre participants et forces de sécurité ont été observées. Ibrahim Diori est détenu à la maison d'arrêt de Kolo (est du pays), Maikoul Zodi à la prison civile de Say (sud-ouest) et Karim Tonko à Niamey.

Le procès qui s’ouvre ce matin est le deuxième appelant à la barre des activistes et défenseurs des droits humains depuis le début de l’année. En juillet dernier, trois leaders de la société civile, Ali Idrissa, Moussa Tchangari et Nourou Arzika avaient été condamnés à trois mois de prison avec sursis pour «organisation et participation à une manifestation interdite», «incitation à la violence et à l’agression» et «destruction de biens», alors que trois autres activistes Halarou Abdou, Hamza Haroun Abdoul Kader et Aminou Dayabou avaient été condamnés à six mois de prison ferme. Ali Idrissa, Moussa Tchangari et Nourou Arzika avaient été détenus arbitrairement pendant près de quatre mois.

Plus récemment, le 28 août dernier, Ali Idrissa, Nouhou Arzika et Moussa Tchangari ont été bloqués par les autorités régionales dès leur arrivée à l’aéroport Mano Dayak d’Agadez, une ville du nord du pays où ils avaient prévu de tenir deux conférences publiques.

"Pour être crédibles quant à la promotion et au respect des libertés, les autorités nigériennes se doivent d’être cohérentes. La décision d’autoriser le rassemblement du 9 septembre est un premier pas positif mais rien ne justifie l’interdiction des conférences publiques de Moussa Tchangari, Ali Idrissa et Nourou Arzika à Agadez"

Kiné Fatim Diop

Le maire adjoint d'Agadez leur a notifié une interdiction des conférences publiques pour «menace avérée de trouble à l'ordre public par les organisateurs». Ali Idrissa, Moussa Tchangari et Nourou Arzika ont ainsi été retenus dans un appartement d’où ils étaient interdits de sortir jusqu’à leur départ de la ville.
Le 9 septembre dernier, les autorités ont autorisé une manifestation pacifique de la société civile à Niamey. C’était la première depuis que la vague d’arrestations et d’interdictions de manifestations a commencé cette année.

«Pour être crédibles quant à la promotion et au respect des libertés, les autorités nigériennes se doivent d’être cohérentes. La décision d’autoriser le rassemblement du 9 septembre est un premier pas positif mais rien ne justifie l’interdiction des conférences publiques de Moussa Tchangari, Ali Idrissa et Nourou Arzika à Agadez, » a déclaré Kiné Fatim Diop.


Gabon  - Communiqué final du Conseil des Ministres AFRICAHOTNEWS.COM - [10/16/2018]

Le lundi 15 octobre 2018, sous la Haute Présidence de Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA, Président de la République, Chef de l’Etat, le Conseil des Ministres s’est réuni dès 11 heures 30 mn, dans la salle habituelle au Palais de la Présidence de la République.


Guinée  - La journée ville morte diversement suivie AFRICAHOTNEWS.COM - [10/16/2018]

A l’appel de l’UFDG, la journée ville morte du premier jour des deux annoncés, a été diversement suivie à Mamou. Si d’un côté le mot d’ordre a été suivi, de l’autre, des citoyens sont allés vaquer librement à leurs occupations.


Algérie  - Les étudiants réclament « un Master pour tous » AFRICAHOTNEWS.COM - [10/16/2018]

Nombreux sont les étudiants Algériens dont les demandes d’admission au Master ont été refusées. Le ministère de l’Enseignement Supérieur avance que ces étudiants ne remplissent pas les conditions requises pour le Master, ce qui fait le mécontentement de ceux-ci.


Côte D'Ivoire  - Elu aux municipales, Hamed Bakayoko met déjà de l’ordre à Abobo AFRICAHOTNEWS.COM - [10/15/2018]

L’information est rapportée par nos confrères de Koaci.com. Selon le site d’information, les alentours du siège de la mairie sont nettoyés par les agents de la municipalité.


Bénin  - Bénin : le PLP a une dent contre la justice sous Patrice Talon AFRICAHOTNEWS.COM - [10/15/2018]

Le président du Parti pour la Libération du Peuple (PLP), Léonce HOUNGBADJI, dans un communiqué démontre son soutien sans faille à ses « camarades prisonniers politiques » et juge la justice béninoise « d’injuste et d’inique ». Lecture du communiqué!


Nigéria  - Lutte contre la corruption : une décision de Buhari qui ne fait pas l’unanimité AFRICAHOTNEWS.COM - [10/15/2018]

Une liste de 50 personnalités nigérianes, pas des moindres empêchées de quitter le territoire. C’est en substance la décision de Muhamadou Buhari , le président nigérian, qui entend mettre de l’ordre dans les écuries d’Augias.


Mali  - Le naufrage de deux pirogues fait près de 20 morts AFRICAHOTNEWS.COM - [10/15/2018]

Le drame a eu lieu samedi lorsque les deux pirogues transportant des revendeurs pour un marché hebdomadaire ont chaviré. Les faits se passent dans le cercle de Tombouctou au centre du Mali.


Indonésie  - Bali: rapport de la Banque Mondiale sur le nouvel indice du capital humain AFRICAHOTNEWS.COM - [10/13/2018]

COMMUNIQUÉ DE PRESSE


Bénin  - Médias : Interdiction de publicités sur les professions médicales AFRICAHOTNEWS.COM - [10/13/2018]

Benjamin Houkpatin, le ministre en charge de la Santé est contre les médias qui font des publicités sur les professions médicales, les médicaments et autres produits sur leurs chaines. En conférence de presse la semaine dernière, celui-ci a mis en garde ces médias.


Guinée Équatoriale  - Indépendance : une grâce présidentielle pour 81 prisonniers AFRICAHOTNEWS.COM - [10/13/2018]

Nouvelle grâce présidentielle du président équato-guinéen aux prisonniers. C’est à l’occasion de la commémoration des 50 ans de l’accession de son pays à la souveraineté internationale .


Inter  - Officiel : Louise Mushikiwabo, élue secrétaire générale de l’OIF AFRICAHOTNEWS.COM - [10/12/2018]

C’est sans surprise, on l’annonçait depuis comme la favorite de la France et des Etats africains. On l’apprend, elle a été élue par les chefs d’Etats et de gouvernements.


Côte D'Ivoire  - Elections locales : vigilance aux ressortissants français AFRICAHOTNEWS.COM - [10/12/2018]

«Élections locales le 13 octobre. Comme à l’accoutumée en de telles circonstances, la vigilance et la prudence sont à privilégier dans vos déplacements. C.G.F», c’est le message que le Consulat général de France a envoyé à tous les ressortissants français jeudi.


Ghana  - L’intelligence artificielle contre le cancer de sein, un jeune développeur crée un système de détection AFRICAHOTNEWS.COM - [10/12/2018]

Une masse dans le sein ou tout autre symptôme du cancer de sein peut être détecté par une mammographie de dépistage. Hormis la mammographie, des techniques sont développées par les uns et les autres pour détecter cette maladie. C’est le cas d’un modèle d’intelligence artificielle qui permet de diagnostiquer le cancer du sein.


Burkina-Faso  - Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 10 octobre 2018 AFRICAHOTNEWS.COM - [10/11/2018]

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 10 octobre 2018, en séance ordinaire, de 09 H 00 mn à 12 H 45 mn, sous la présidence de Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso, Président du Conseil des ministres.


Burkina-Faso  - Commémoration de l’insurrection populaire : une marche-meeting annoncée AFRICAHOTNEWS.COM - [10/11/2018]

Pour commémorer l’insurrection populaire de 2014 au Burkina qui a vu le départ de Blaise Compaoré, une coalition d’organisations de la société civile burkinabè a annoncé une marche couplée de meeting le 31 octobre prochain.


Afrique  - 2e édition du Prix Jeune entrepreneur(e) francophone: la Nigérienne Aissatou Adamou Noma et le Togolais Koku Klutse récompensés AFRICAHOTNEWS.COM - [10/11/2018]

COMMUNIQUE DE PRESSE Erevan, mercredi 10 octobre 2018 2e édition du Prix Jeune entrepreneur(e) francophone La Nigérienne Aissatou Adamou Noma et le Togolais Koku Klutse récompensés Dans le cadre du XVIIe Sommet de la Francophonie à Erevan, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) a remis aujourd’hui le Prix Jeune entrepreneur(e) francophone à la Nigérienne Aissatou Adamou Noma, dirigeante de l’entreprise Ana Pate D’Arachide et au Togolais Koku Klutse, dirigeant de l’entreprise Jony Group. La Cérémonie s’est tenue en présence de l’Administrateur de l’OIF, M. Adama Ouane et de Mme Hélène Bouchard, Sous-ministre, représentante personnelle du Premier ministre du Nouveau-Brunswick auprès de l’OIF.


Mali  - Santé mentale au Mali: des troubles peu diagnostiqués, des soins essentiels AFRICAHOTNEWS.COM - [10/10/2018]

Dans notre pays, comme partout en Afrique, l’importance des troubles de la santé mentale reste fortement sous-estimée. Le conflit et les violences qui affectent le centre et le nord du pays, ont un effet néfaste sur la santé mentale des populations. Médecins sans Frontières répond aux besoins des personnes atteintes des déséquilibres mentaux dans ces projets à travers le pays.


Sénégal  - Jeux Olympiques de la Jeunesse 2022 : l’Afrique à l’honneur  AFRICAHOTNEWS.COM - [10/10/2018]

Depuis lundi, le public sportif connait le pays africain qui devra abriter les Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) en 2022. Il s’agit bien du Sénégal qui est retenu au détriment de la Tunisie, du Botswana et du Nigéria.


Inter  - Francophonie: Michaëlle Jean n’a plus le soutien du Canada et du Québec AFRICAHOTNEWS.COM - [10/10/2018]

Le Canada et le Québec ne porteront pas leur soutien à la Canadienne née en Haïti Michaëlle Jean à Erevan en Arménie lors du XVIIè sommet de la Francophonie. C’est ce mardi que les deux premiers ministres ont fait l’annonce.


République Centrafricaine  - Le ministre des Sports a tiré sa révérence AFRICAHOTNEWS.COM - [10/10/2018]

Nommé lors du gouvernement Sarandji en avril 2016, le ministre de la communication et des médias, Silvère-Simplice Ngarso, est décédé dimanche 7 octobre 2018 au Maroc. Celui-ci y était évacué pour des soins.


Libye  - Un djihadistes recherché capturé par les forces de sécurité AFRICAHOTNEWS.COM - [10/9/2018]

L'un des djihadistes les plus recherchés d'Egypte est capturé par la Lybia National Army (LNA). Il s'agit d'Hisham al-Ashmawy, capturé au cours d’une opération à Darnah, ville portuaire à l’Est du de la Lybie.


République Centrafricaine  - La rencontre de haut niveau sur la RCA et l’initiative de paix et de réconciliation abordées par la MINUSCA AFRICAHOTNEWS.COM - [10/6/2018]

La réunion de haut niveau sur la République centrafricaine (RCA) tenue jeudi dernier à New York en marge de la 73e assemblée générale des Nations unies, ainsi que l’Initiative de l’UA pour la paix et la réconciliation en RCA ont été au centre de la conférence de presse hebdomadaire de la MINUSCA. La rencontre avait réunie le Secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, le président de la Commision africaine, Moussa Faki, le Président centrafricain Faustin Archange Touadéra, et de nombreux partenaires.


Afrique  - Lutte contre l’immigration illégale des enfants: un accord de coopération signé entre le Bénin et le Gabon AFRICAHOTNEWS.COM - [10/6/2018]

"Il existe une forte communauté de Béninois établis au Gabon qui s’adonnent à des activités génératrices de revenus, notamment la pêche.


Cameroun  - Le chef de l’ONU appelle les électeurs à se rendre aux urnes pour le scrutin présidentiel AFRICAHOTNEWS.COM - [10/6/2018]

Alors que le Cameroun se prépare à tenir des élections présidentielles le 7 octobre, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a encouragé jeudi tous les Camerounais à exercer leur droit démocratique et a appelé à un processus pacifique, crédible et inclusif.


Bénin  - Cotonou: circulation interdite sur le pont de Fifadji AFRICAHOTNEWS.COM - [10/6/2018]

Le pont de Fifadji connait des travaux de réparation à compter de ce samedi 6 octobre. En raison desdits travaux, son usage est donc interdit.


Burkina-Faso  - Situation sécuritaire: que Dieu vienne en aide aux Burkinabè! AFRICAHOTNEWS.COM - [10/5/2018]

Le Burkina Faso enregistre ses derniers mois, plusieurs attaques terroristes. Face à cette situation, les Autorités Coutumières et Religieuses annoncent une journée de jeune prière pour le samedi prochain.