Togo Afrique Monde
Niger  -

Journée d’action citoyenne (JAC) : discours du 11 Février


CADRE DE CONCERTATION ET D’ACTIONS CITOYENNES DE LA SOCIETE CIVILE NIGERIENNE INDEPENDANTE

Camarades Responsables des organisations de la société civile nigérienne

Camarades militantes et militants des OSC

Chers (es) Concitoyennes et Concitoyens

Chers Compatriotes,



En cette troisième Journée d’Actions Citoyennes, nous voilà une fois de plus dans les rues de nos principales villes du pays, pour exprimer de vives voix notre protestation et notre opposition patriotique contre les pratiques de gouvernance actuellement en cours au Niger sous le régime dit de la renaissance, qui s’emploie à nous imposer depuis janvier des mesures antisociales et impopulaires contenues dans la loi scélérate des finances 2018.

Ce combat citoyen s’impose à nous tous comme une nécessité absolue du moment, face au mépris qu’affichent les princes qui nous gouvernent sans égard à la Constitution et aux lois de la République, qui fondent pourtant notre Etat de droit, qui est sensé garantir à tous l’égalité devant la loi et les services publics.

De plus en plus, tous les citoyens, même les plus optimistes et/ou les plus naïfs, découvrent chaque jour, un peu plus, le vrai visage de nos « samaritains » d’hier, aujourd’hui au pouvoir. Leurs actes trahissent grandeur nature leurs beaux discours d’hier auxquels, ils n’ont jamais cru en fait.

A la vérité, nos « amis », qui se présentaient hier seulement comme des démocrates, ne sont en réalité que des apprentis dictateurs, véritables valets locaux de l’impérialisme international, dont le seul projet consiste à s’enrichir sur le dos du peuple et à livrer le pays aux grandes puissances et aux compagnies étrangères. Leur volonté d’imposer aujourd’hui, envers et contre tout, une loi de finances aux conséquences négatives pour les populations déjà meurtries, relève de cette logique.

Aujourd’hui, ces apprentis dictateurs, valets locaux de l’impérialisme, sont désormais à visage découvert. La plupart d’entre eux sont rattrapés par leurs discours mensongers et trompeurs. Beaucoup de nos compatriotes, qui ont cru de bonne foi à leurs discours d’hier, sont aujourd’hui déçus et désabusés par la désinvolture et l’arrogance, doublée de la trahison et de la félonie, qui caractérisent leurs rapports aux citoyens.

C’est pourquoi, face au mépris affiché par les prétendus démocrates d’hier, devenus aujourd’hui des sinistres affairistes, nous avons la responsabilité historique de continuer la lutte actuelle jusqu’à la satisfaction de notre juste et légitime revendication de l’abrogation pure et simple de toutes les mesures antisociales et impopulaires contenues dans cette fameuse loi des finances 2018.

Car, il est proprement inadmissible et inacceptable qu’au moment où le gouvernement accorde des cadeaux fiscaux et des exonérations fantaisistes à des multinationales bien nanties, qu’on institue des impôts et taxes sur des produits (biens et services) de première nécessité et que les recettes collectées servent à financer des dépenses de prestige et des emplois fictifs au détriment des services sociaux de base comme la Santé et l’Education.

A l’heure où nous parlons, des contractuels de la santé et de l’éducation peinent à jouir de leurs pécules régulièrement. Ceux de la santé enregistrent aujourd’hui, six mois d’impayés pour des pécules de misère d’à peine 55000F par mois dans ce contexte de renchérissement tout azimut du coût de la vie.

Pendant ce temps, la clique au pouvoir profite de sa position pour amasser des rétro-commissions et orchestrer toute sorte de rackets pour se faire de l’argent illicite, comme il est loisible à chacun de le constater, au regard de son train de vie ostentatoire et hors du commun.

Manifestement, le Niger n’est pas la tasse de thé de ces affairistes. Nombre d’entre eux auraient massivement investi leur butin à l’étranger. N’ayant aucun amour pour le pays, qu’ils s’évertuent à mettre sous coupe réglée, tout ce qui les intéresse, c’est le confort que leur procure leur pouvoir illégitime. Ils ont bradé notre souveraineté, comme en témoignent les contrats léonins qu’ils signent les yeux ouverts avec des compagnies prédatrices et l’installation des bases militaires étrangères, qui ne sont ni plus ni moins que des forces d’occupation, dont ils attendent une certaine protection.

Ils ont fragilisé notre démocratie comme le prouve rapport Democracy Index 2017, publié par le journal britannique The Economist group, qui classe le Niger à la 122ème place, avec la précision que notre pays est dirigé par un régime autoritaire.

Au moment où l’école publique est détruite volontairement, leurs enfants étudient dans les meilleures écoles du monde ; au moment où le système de santé est brinquebalant au Niger, nos dirigeants et leurs familles sont soignés dans les meilleurs hôpitaux du monde avec nos impôts ; au moment où certaines routes sont impraticables, comme celle dite de l’uranium, eux voyagent en jet aménagé pour leurs plaisirs, au frais du contribuable.

Dans certaines régions de notre pays les termitières sont prises d’assaut, cependant que certains caciques du régime dressent des buffets à chaque repas ! Quelle ignominie ! Quelle indécence ! Quelle honte ! Quelle insolence !

Aujourd’hui, en lieu et place de la considération qu’ils méritent, les Nigériens qui réclament justice n’ont droit qu’à la haine, au mépris et à l’humiliation quotidienne de la part certains caciques du Pouvoir, qui s’estiment en terre conquise et soumise.

Aussi, nous réitérons notre appel à la continuation de la lutte citoyenne et patriotique en cours à travers les JAC avec plus d’engagement, de détermination et de combativité en amenant le maximum des citoyens nigériens à s’impliquer partout, dans toutes les communes Niger, pour contraindre les princes qui nous régentent, à satisfaire leurs aspirations ou à abdiquer pour permettre au peuple de se donner des solutions idoines à ses préoccupations.
Rendez-vous est donc pris pour le dimanche 25 février 2018.

Tous unis, nous vaincrons !
La lutte continue !


Bénin  - Condamnation de Sébatsien Ajavon : l’homme d’affaire demande asile en France AFRICAHOTNEWS.COM - [10/23/2018]

On l’écrivait la semaine dernière. Le richissime homme d’affaire béninois, Sébatsien Ajavon a été condamné à 20 ans de prison ferme et 5 millions de Fcfa d’amende pour trafic de drogue. Même si la justice béninoise déclare que ce verdict ne relève pas d’un acharnement politique, ce n’est pas le cas pour le roi de la volaille.


Maroc  - Crise migratoire : expulsion de migrants et blessure de militaires marocains AFRICAHOTNEWS.COM - [10/23/2018]

« Le gouvernement a appliqué le traité hispano-marocain de réadmission à 55 personnes, qui ont été reconduites au Maroc », c’est en ces mots que le gouvernement espagnol a annoncé l’expulsion de 55 migrants de leur pays vers le Maroc.


Ghana  - Maladie du président Nana Akufo-Addo, ce n’était qu’un canular AFRICAHOTNEWS.COM - [10/23/2018]

Le président ghanéen Nana Akufo-Addo pète la forme et ne souffre d’aucun malaise. C’est ce rapporte une source proche du chef de l’Etat.


Côte D'Ivoire  - Projet d’évacuation des populations du Mont Péko : un recensement annoncé AFRICAHOTNEWS.COM - [10/23/2018]

Ils sont près de 27 000 personnes, en majorité des Burkinabè à vivre dans les alentours du Mont Péko en Côte d’Ivoire. Déjà en 2016, le gouvernement ivoirien avait annoncé leur déguerpissement seulement rien n’a été fait. C’est à l’issue d’une rencontre entre le ministre des Affaires Etrangères ivoirien et le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré, que le diplomate ivoirien Marcel Amon Tanoh a évoqué un recensement de ces populations.


Côte D'Ivoire  - Sorti de son lit, le fleuve N’zi cause d’importants dégâts AFRICAHOTNEWS.COM - [10/22/2018]

L’information est rapportée par Koaci.com à la suite du témoignage d’un habitant. C'est dans la nuit de jeudi et vendredi que les populations d’une partie de la ville de Dimbokro ont été envahies par les eaux.


Nigéria  - Etat de Kaduna : de nouvelles violences intercommunautaires au nord du pays AFRICAHOTNEWS.COM - [10/22/2018]

La semaine dernière a été sanglante dans le Nord du Nigeria. Tout est parti d’une dispute jeudi entre des porteurs de brouettes musulmans haoussa et chrétiens Adara à propos du marché de Kasuwan Magani.


Algérie  - «La presse algérienne a payé le lourd tribut de martyrs...et contribué à notre libération» Abdelaziz Bouteflika AFRICAHOTNEWS.COM - [10/22/2018]

Ce lundi 22 octobre, la presse algérienne est célébrée. A l'occasion de cette journée nationale de la presse algérienne, le président de la République Abdelaziz Bouteflika leur a adressé un message. Voici son intégralité!


Inter  - Déclaration de l'Initiative des médias d’Afrique sur Jamal Khashoggi AFRICAHOTNEWS.COM - [10/20/2018]

L’Initiative des médias d’Afrique (AMI) suit de près les événements qui se déroulent à Istanbul, en Turquie, concernant la disparition tragique de Jamal Khashoggi, journaliste saoudien, auteur et correspondant du Washington Post.


Mali  - Bientôt le CICR ouvrira ses portes à Menaka AFRICAHOTNEWS.COM - [10/20/2018]

Un bureau du Comité International de la Croix Rouge (CICR) à Ménaka, c’est l’information donnée par Jean-Nicolas Marti, le chef de la délégation du CICR au Mali.


Liberia  - Un député envisage un projet de loi contre la sorcellerie AFRICAHOTNEWS.COM - [10/20/2018]

L’Afrique et ses mystères, l’on ne finira d’en parler. Cette fois-ci, c’est au Liberia qu’un représentant du peuple au Parlement prévoie introduire dès janvier 2019 un projet de loi à l’Assemblée contre la sorcellerie ou la magie noire.


Burkina-Faso  - Attaque d’une gendarmerie avec dégâts importants AFRICAHOTNEWS.COM - [10/19/2018]

jeudi soir dans la province du Soum au nord du Burkina Faso, la gendarmerie de la ville de Djibo a été attaquée. L’attaque a été perpétrée par des individus armés.


Algérie  - Interdiction du port du nijab dans l’administration AFRICAHOTNEWS.COM - [10/19/2018]

C’est officiel depuis ce jeudi. Les femmes ne porteront plus le nijab (voile) dans l’administration publique.


Tanzanie  - La foudre tue des élèves dans une école primaire AFRICAHOTNEWS.COM - [10/19/2018]

Mercredi, six élèves ont perdu la vie suite à la foudre. Le drame a eu lieu à l’école primaire Emasco Vision au Nord de la Tanzanie.


Maroc  - Ouh là là, la belle correction enfilée par les saoudiens aux terropolisariens et à leurs mentors algériens à l'ONU ! AFRICAHOTNEWS.COM - [10/18/2018]

Alors qu'ils s'attendaient à profiter d'un très léger malentendu entre le Maroc et l'Arabie Saoudite, les responsables algériens en ont pris pour leur grade le 15 octobre 2018 devant la 4ème Commission de l'Assemblée Générale des Nations-Unies.​


Éthiopie  - Le portefeuille stratégique de la défense confié à une dame AFRICAHOTNEWS.COM - [10/18/2018]

Le chef du gouvernement éthiopien Abiy Ahmed a dévoilé sa nouvelle équipe. Un gouvernement paritaire de 20 membres. Aussi, celui-ci nomme Aisha Mohammed à la tête du ministère de la Défense.


Niger  - Construction du 3è pont : le ministre de l’Equipement touche du doigt l’avancement des travaux AFRICAHOTNEWS.COM - [10/18/2018]

Lancés en décembre 2017, les travaux de construction du troisième pont évoluent normalement, ont constaté une délégation de la cellule de Communication de la Présidence nigérienne et le ministère de l’Équipement.


Côte D'Ivoire  - Communiqué du Conseil des Ministres du mercredi 17 octobre 2018 AFRICAHOTNEWS.COM - [10/18/2018]

Le mercredi 17 octobre 2018, le Conseil des Ministres s’est tenu de 10h00 à 13h30 , au Palais de la Présidence de la République à Abidjan, sous la présidence de Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, Président de la République, Chef de l’Etat.


Côte D'Ivoire  - Troubles et agressions après la proclamation des résultats : le ministre de la Sécurité appelle au calme AFRICAHOTNEWS.COM - [10/18/2018]

Dans un communiqué, le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Sidiki Diakité a mis en garde certains partis politiques qui ont appelé à des manifestations à la suite de la proclamation des résultats. « Ces manifestations ont donné lieu à des agressions physiques ainsi qu’à des actes de vandalisme et de pillage », note le ministre.


Afrique  - Indignation du gouvernement congolais suite à l’expulsion de ses ressortissants de l'Angola AFRICAHOTNEWS.COM - [10/17/2018]

« Le gouvernement condamne les violations des droits humains et les pertes en vies humaines provoqués lors de ces expulsions effectuées au mépris des accords existant en la matière », c’est en substance la réaction du gouvernement congolais en Conseil des Ministres ce mardi.


Djibouti  - Conseil des Ministres : Le compte rendu de la 12ème séance AFRICAHOTNEWS.COM - [10/17/2018]

Sous la présidence de M. Ismaïl Omar Guelleh, Président de la République, chef du gouvernement, a eu lieu hier, mardi 16 octobre 2018, la 12ème séance du Conseil des Ministres. Ont été examinés et approuvés les textes suivants :


Maroc  - Grave accident ferroviaire : des morts et blessés AFRICAHOTNEWS.COM - [10/17/2018]

Un train a déraillé mardi vers midi à Sidi Bouknadel au nord de la capitale Rabat. Aux dernières nouvelles sept décès et sept blessés graves en soins intensifs.


Egypte  - Amnesty International contre la France, fournisseur d'armes à l’Egypte AFRICAHOTNEWS.COM - [10/17/2018]

L’Egypte est l’un des meilleurs clients de la France dans l’achat des armes. Ce pays selon l’ONG internationale utilise ces armes contre les populations civiles depuis la chute de Morsi.


Bénin  - Les premières réactions de Patrice Talon suite à la victoire des Ecureuils AFRICAHOTNEWS.COM - [10/17/2018]

Sentiments de joie, de reconnaissance aux Ecureuils du Bénin après leur victoire hier contre Les Fennecs de l’Algérie. Un message du président Patrice Talon sur les réseaux sociaux aux Ecureuils pour saluer la victoire de l’équipe. Voici le contenu!


Gabon  - Communiqué final du Conseil des Ministres AFRICAHOTNEWS.COM - [10/16/2018]

Le lundi 15 octobre 2018, sous la Haute Présidence de Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA, Président de la République, Chef de l’Etat, le Conseil des Ministres s’est réuni dès 11 heures 30 mn, dans la salle habituelle au Palais de la Présidence de la République.


Guinée  - La journée ville morte diversement suivie AFRICAHOTNEWS.COM - [10/16/2018]

A l’appel de l’UFDG, la journée ville morte du premier jour des deux annoncés, a été diversement suivie à Mamou. Si d’un côté le mot d’ordre a été suivi, de l’autre, des citoyens sont allés vaquer librement à leurs occupations.


Algérie  - Les étudiants réclament « un Master pour tous » AFRICAHOTNEWS.COM - [10/16/2018]

Nombreux sont les étudiants Algériens dont les demandes d’admission au Master ont été refusées. Le ministère de l’Enseignement Supérieur avance que ces étudiants ne remplissent pas les conditions requises pour le Master, ce qui fait le mécontentement de ceux-ci.