Togo Afrique Monde
Togo  -

Les activistes africains demandent la libération de Folly Satchivi


Ces activistes africains regroupés dans plusieurs mouvements et associations viennent de saisir l’Union africaine, l’ONU et des ambassades occidentales. Lire la lettre !

Lettre ouverte des activistes, syndicats étudiants et mouvements citoyens d'Afrique à l'ONU, à l'Union Africaine ( UA), au parlement Européen et aux chefs de gouvernement Français, Allemand, Anglais et Américains sur la situation inquiétante des droits humains au Togo et particulièrement au sujet du cas de l'activiste Foly SATCHIVI.


Mesdames et Messieurs les Chefs d'Etats et de gouvernement,
Messieurs les responsables de l'ONU et de L'UA,
Honorables mesdames et messieurs les Eurodéputés,

Nous, défenseurs des droits humains, activistes, syndicalistes et leaders d'opinion d'Afrique, profondément attristés et choqués par les violations massives des droits de l'homme au Togo et plus particulièrement par les persécutions et arrestations arbitraires dont sont victimes les défenseurs des droits humains de ce pays, avons décidé de saisir les grandes nations et augustes institutions dont vous avez la charge au sujet du cas de l'activiste Foly SATCHIVI, en grève de la faim depuis le 12 novembre 2018, malgré sa santé très fragile et inquiétante.

En effet, cet activiste, président de la Ligue Togolaise des Droits des Étudiants (LTDE) et Porte-parole du Mouvement EN AUCUN CAS, un regroupement d'organisation de jeunes qui s'est donné pour mission de promouvoir, défendre et protéger les droits démocratiques et sociaux de la population, d'œuvrer pour l’émergence et l’enracinement de la culture de l’alternance et la transparence dans la conduite et la direction des affaires publiques et participer activement à la lutte du peuple Togolais pour la justice, la liberté, la démocratie et le progrès véritable a été arbitrairement arrêté le 22 août 2018 et détenu depuis cette date à la prison civile de Lomé alors qu'il s'apprêtait à animer une conférence de presse sur la feuille de route de la CEDEAO en vue d'une résolution pacifique de la crise que traverse le Togo.
Deux fois de suite, son conseil a introduit une demande de mise en liberté provisoire. Mais, la justice Togolaise étant inféodée à l'exécutif, il est toujours maintenu en détention malgré la dégradation de son état de santé et ses crises à répétition.

Indignés et révoltés par la situation, le refus des autorités de le laisser se soigner et les conditions ignobles de sa détention, des dizaines de partis politiques, d'organisations de la société civile Togolaise et plusieurs organisations internationales de défense des droits de l'homme à l'instar de Frontline Defenders, de la Fédération Internationale des Droits de l'Homme (FIDH), de l'Organisation Mondiale contre la Torture et de Africa Rising sont montées au créneau pour dénoncer cette injustice et appeler à sa libération.

Refusant également de laisser la lutte pour sa libération aux mains des seules organisations précitées, des milliers de citoyens ont manifesté les 5 octobre et 03 novembre 2018 dans les rues de Lomé pour demander sa libération et celle d'autres défenseurs des droits humains, également écroués à la prison civile de Lomé depuis plusieurs mois.

Lors de la 63e session de la commission africaine des droits de l'homme et des peuples (CADHP), plusieurs organisations sont revenues sur leurs cas. A l'issue des travaux, la commission a, dans ses recommandations invité le gouvernement Togolais à abandonner toutes les charges retenues contre eux et à procéder à leurs remises en liberté.

Mais depuis lors, rien à bouger. Le gouvernement semble toujours inerte.

Rappelons que le gouvernement n'est pas à sa première persécution contre le sieur Foly SATCHIVI.

Voici quelques faits qui pourront vous permettre de mieux évaluer le danger qui plane sur cet activiste, devenu pour le gouvernement de Monsieur Faure GNASSINGBE un animal à abattre à tout prix.

- Le 29 novembre 2016, il a été injustement arrêté à l'entrée du campus de Lomé et relâché le même jour après avoir été effroyablement humilié au commissariat central de la ville de Lomé.

- Le 5 mai 2017, il a avait été violemment arrêté par des agents de la police universitaire, séquestré et torturé pendant des heures dans le bureau du chef de ce corps à la présidence de l'université de Lomé. À sa libération, racontait-t-il dans sa lettre ouverte rendu public y a quelques jours sur le site Togolais d'information IciLomé.com, il ne pouvait ni marcher ni voir clairement. Il avait été tellement battu au point que son nez saignait.

- Le 14 juin 2017, il avait encore été arrêté et déféré à la prison civile de Lomé après avoir été passé à tabac dans la voiture et au commissariat central. Il n'a été libéré que deux semaines après, à l'issue d'un simulacre de procès, placé sous une très haute surveillance policière et au bout duquel il a finalement été condamné à 12 mois d'emprisonnement avec sursis. Rappelons que son arrestation avait déclenché une grande crise qui paralysa l'université de Lomé pendant les jours que durèrent sa détention.

- Deux semaines après sa libération, c'est-à-dire le 13 juillet 2017, sa chambre fut complètement incendiée pendant qu'il y dormait. Mais il a pu miraculeusement s'en sortir. Ses pieds et une bonne partie de son corps furent brûlés.

- Dix jours après, des agents de la police universitaire vinrent le débarquer de la salle d'examen au motif qu'il n'était pas inscrit à l'université de Lomé pour le compte de l'année académique 2016-2017. Ce qui était totalement fausse. Puisqu'il disposait de tous les supports authentiques attestant la validité de son inscription. Ses pièces avaient d'ailleurs été publiés dans les colonnes d'un organe de presse.

- Le 06 février 2018, il fut de nouveau arrêté, en compagnie d'autres camarades étudiants au domicile d'un ami, par des miliciens, torturé puis remis à la police et enfin détenu au secret pendant deux jours à la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ) avant d'être libéré sous contrôle judiciaire.

- Les résultats de ses évaluations comptant pour l'année académique 2017 - 2018, même en l'absence cette fois, de fausses accusations sur son inscription, n'ont pas été rendus publics. Les réclamations qu'il a introduites, depuis lors, sont restées sans suite

Vous comprendrez donc que nous ne pouvons rester insensibles et indifférents face à cette situation, car de près ou de loin elle nous interpelle tous.

" L'oppression se nourrit du silence et de l'inaction ", disait le prix Nobel de la paix, Desmond TUTU. Notre responsabilité, tout comme le vôtre devant l'histoire en ce moment est de faire tout ce qui est en notre pouvoir pour mettre fin à l'injustice et l'oppression qui s'abat sur ce militant pacifique et pro-démocratie et lui éviter ainsi une condamnation à une lourde peine ou la mort. Notre silence sera synonyme de complicité, d'abdication ou encore d'encouragement des gouvernements liberticides.

Mesdames et Messieurs les Chefs d'Etats et gouvernement,
Messieurs les responsables de l'ONU et de l' UA,
Honorables mesdames et messieurs les Eurodéputés,

Foly SATCHIVI a besoin de vous. Il est accusé de divers délits et crimes passibles de lourdes peines d'emprisonnement (Rébellion, provocation et apologie aux crimes et délits, trouble aggravé à l'ordre public).

L'objectif du gouvernement Togolais étant, par ces arrestations arbitraires de museler la société civile et toutes les voix dissonantes et de créer au sein de la la communauté Togolaise toute entière un sentiment de panique, de découragement, de soumission passive et de résignation totale face à l'arbitraire et l'oppression.

Volez donc à son secours. Nous vous en supplions.

Nous restons foncièrement convaincus que votre réaction ou votre implication permettra de décanter la situation. C'est pourquoi nous vous prions, une fois encore de peser de tout votre poids en mettant la pression suffisante sur le gouvernement Togolais afin que Foly SATCHIVI et les siens puissent recouvrir leurs libertés.

D'ores et déjà, nous saluons tous vos efforts en faveur d'un monde meilleur, apaisé et prospère et vous félicitons pour votre contribution à l'éclosion des droits de l'homme et des libertés fondamentales.

Espérant que vous accuserez bonne réception de notre requête, nous prions de recevoir l'expression de nos remerciements anticipés et de notre profonde gratitude.

Ont signé :

1- Mouvement Y EN A MARRE (Sénégal )
2- Mouvement Citoyen LUCHA ( RDC)
3- FILIMBI ( RDC)
4- BALAI CITOYEN (Burkina - Faso)
5- IYINA (Tchad)
6- NO VOX ( Côte d'Ivoire)
7- Fédération Estudiantine et Scolaire de Côte d'Ivoire - FESCI (Côte d'ivoire)
8- Union Générale des Étudiants Burkinabè - UGEB (Burkina-Faso)
9- Union Nationale des Scolaires et Étudiants Béninois - UNSEB ( Bénin)
10- Ligue Togolaise des Droits des Étudiants ( LTDE)
11- ONG TOURNONS LA PAGE
12- SINDUMUJA (Burundi)
13- GON SA BOPA (Gambie)
14- Jeunes et Forts ( Cameroun)
15- Mouvement Citoyen EN AUCUN CAS (Togo)
16- ONG ACTION S. U. D (Togo)
17- Solidarité Planétaire, branche du Togo (SP-BT)
18- African Rising
19- Mouvement Citoyen WAKE UP (Madagascar)
20- Mouvement RAS-LE-BOL (Congo Brazzaville)
21- Claudy Siar (Animateur RFI - France)
22- Élie KAMANO (Artiste Guinéen)

Contacts utiles :
- Victor KOUTOWOU (EN AUCUN CAS - TOGO) : (+228) 97 41 30 37
- Aliou SANÉ (Y EN A MARRE) : (+221) 77 517 63 05
- Mbolatiana RAVELOERIMISA (WAKE UP) : (+261) 34 05 523 94



Togo  - UPF-Togo entre en scène par le démarrage de ses activités ce samedi iciLome - [5/25/2019]

Elle a longtemps vécu dans l’anonymat. Beaucoup, même des journalistes, n’ont pas connaissance de son existence au Togo. Mais depuis le vendredi 17 février dernier, où Loïc Lawson, Directeur de publication du journal « Flambeau des Démocrates » a pris sa présidence à l’issue d’une élection qu’il a remportée lors d’une Assemblée générale extraordinaire à Lomé (en présence de Madiambal Diagne), l’Union Internationale de la Presse Francophone (UPF) section togolaise a repris du poil de la bête.


Togo  - Me Agboyibo évoque ce qui distingue la Coalition 'rénovée' de la C14 iciLome - [5/25/2019]

Me Agboyibo du Comité d'Action pour le Renouveau (CAR) soutient que sa "Coalition rénovée" est différente de celle des 14 partis de l'opposition, aujourd'hui réduite à 7.


Togo  - Insalubrité grandeur nature : L’ENAM laissée pour compte par ses occupants Le Correcteur - [5/25/2019]

L’Ecole nationale des auxiliaires médicaux (ENAM) est et reste le seul centre de formation normative et académique des paramédicaux du Togo.


Togo  - Me Tchassona Traoré : « Nous ne sommes pas la coalition des frustrés » iciLome - [5/25/2019]

Le Mouvement citoyen pour la démocratie et le développement (MCD) est définitivement sorti de la Coalition des 14. Il forme désormais une nouvelle coalition dite "rénovée" avec le Comité d'Action pour le Renouveau (CAR) et le parti Le NID.


Togo  - Gabriel Dossey-Anyron : 'A force d’exclure les autres, la C14 ne se retrouve qu’à 7' iciLome - [5/25/2019]

Devant les médias hier vendredi à Lomé, Gabriel Dossey-Anyron a révélé les raisons pour lesquelles son parti "Le NID" n'a jamais été membre à part entière de la Coalition des 14.


Togo  - Présidentielle 2020 : Jean Kissi écarte l'option d'une candidature unique iciLome - [5/25/2019]

En conférence de presse hier après-midi à Lomé, les responsables du Comité d’Action pour le Renouveau (CAR), le Mouvement citoyen pour la démocratie et le développement (MCD) et Le Nid ont affiché leur position par rapport aux prochaines échéances électorales, notamment la présidentielle de 2020.


Togo  - La députée Esther Gabiam s’adresse aux femmes togolaises à l’occasion de la fête des mères iciLome - [5/25/2019]

Elle se fait porteuse d’un message bien précis à l’endroit des femmes togolaises, à l’occasion de la fête des mères. Cette année, la date du 25 mai est retenue pour cette fête. Pour la célébration de cette année, la députée Esther Ayélé Gabiam invite « les mères » à joindre l’acte à la parole.


Togo  - Alerte sur la présence des groupes Djihadistes dans le Nord Togo : Les risques d’un revers Fraternité - [5/25/2019]

Depuis quelques semaines, les nouvelles sont persistantes sur la présence des groupes Djihadistes au Nord du Togo. Après confirmation des autorités togolaises, c’est la France qui annonce une éventuelle opération sur le terrain contre ces groupes terroristes qui sèment de la désolation dans la sous-région. Une information à l’image d’un couteau à double tranchant pour le Togo.


Togo  - Locales/Révision des listes électorales bâclée : Les méthodes de gangstérisme d’une CENI aux ordres Lalternative-togo.com - [5/25/2019]

Pour la première fois qu’il veut organiser les élections locales, après plus de tente (30) ans de prise en otage des localités de base par des préfets et présidents de délégations spéciales, nommés pour services rendus à la dictature, le régime cinquantenaire montre encore sa face hideuse au monde entier, dans des préparatifs qui laissent le peuple sans voix. La preuve en est les quatre jours de recensement décidés par la Commission électorale nationale indépendante (CENI), appuyée par le gouvernement, envers et contre tous (partis politiques de l’opposition, organisations de la société civile, responsables religieux ont demandé la prorogation du délai de cette révision des listes en vain).


Togo  - La Voix du Peuple du 24 mai 2019 Kanal K - [5/25/2019]


Togo  - Faure Gnassingbé à la cérémonie d’investiture du président Sud-africain ce samedi iciLome - [5/25/2019]

Plusieurs chefs d’Etats africains parmi lesquels figurent Faure Gnassingbé, sont attendus à Pretoria ce samedi 25 mai pour prendre part à la cérémonie d’investiture de Cyril Ramaphosa, après sa réélection le 22 avril dernier à la tête de l’Afrique du Sud.


Togo  - Le CAR, le MCD et le NID officialisent leur coalition iciLome - [5/24/2019]

C’est officiel, une autre coalition de partis politiques vient de naître. Elle est présentée à la presse ce vendredi après-midi au siège du Comité d'action pour le renouveau (CAR) à Lomé. « Coalition rénovée », c'est son nom.


Togo  - Etude sur le pouvoir d'achat : Le Togo au bas de l'échelle iciLome - [5/24/2019]

Lundi, la plateforme d'études comparatives sur l'économie à travers le monde, Howmuch.net, a publié une étude sur le pouvoir d'achat à travers le monde. En Afrique occidentale, le pouvoir d'achat au Togo est inférieur à ceux de ses voisins.


Togo  - Revue de presse du vendredi 24 mai 2019 iciLome - [5/24/2019]

A la Une : la situation de droit de l’homme au Togo et ce rapport de la Ligue togolaise des droits de l’Homme (LTDH).


Togo  - Pasteur Bavon : « Les prochains élus locaux risquent de rouler pour le régime » iciLome - [5/24/2019]

Les élections locales approchent à grands pas, et nombreux sont les candidats qui se préparent activement pour y prendre part. Mais certains observateurs affichent une position pessimiste par rapport à ce scrutin dont le processus depuis le début, est vicié.


Togo  - Lutte contre le terrorisme et risque de restriction des libertés publiques Lalternative-togo.com - [5/24/2019]

La fièvre des préparatifs des locales a occulté le sujet sensible du terrorisme qui est aux portes du Togo, sujet dont le régime veut se saisir pour non seulement jouer sa crédibilité auprès de la communauté internationale, mais aussi profiter pour restreindre les libertés publiques voire museler ses adversaires et même les médias. Depuis plusieurs années, le Sahel est apparu comme le maillon faible de la lutte contre le terrorisme. Une menace protéiforme sur fond d’intérêts obscurs des pays occidentaux, particulièrement la France qui joue un rôle assez trouble pour ne pas dire dangereux dans cette partie de l’Afrique.


Togo  - Diplomatie hypocrite ! Le Correcteur - [5/24/2019]

Les réformes politiques opérées le 08 mai dernier à l’Assemblée Nationale sont décriées par une bonne partie des Togolais. Pourtant, elles étaient attendues comme catalyseur de la vie politique togolaise. Le plus grand soulagement et le grand satisfecit sont exprimés par le parti au pouvoir et ses accompagnateurs à la Représentation Nationale ainsi que les Chancelleries occidentales.


Togo  - Locales : Le CAR, le MCD et le NID font front commun iciLome - [5/24/2019]

L’information a été donnée hier jeudi par Nicolas Agbo, Commissaire national du CAR sur les ondes d’une chaîne locale. Le Comité d’Action pour le Renouveau (CAR), le Mouvement citoyen pour la démocratie et le développement (MCD) et Le Nid ont opté pour une liste commune pour aller aux élections locales le 30 juin prochain.


Togo  - Collège Saint Joseph, point de départ de la marche des Forces Vives iciLome - [5/24/2019]

Les informations se précisent un peu plus sur la marche silencieuse qu’organise le mouvement Forces Vives « Espérance pour le Togo » le samedi 1er juin prochain à Lomé. « Les itinéraires de la marche seront communiqués dans les jours à venir », c’est qu’a indiqué mardi dernier Mme Maryse Quashie, 2e porte-parole du mouvement lors de la conférence de presse. C’est désormais chose faite.


Togo  - Vers l'élaboration d'une politique nationale de stockage alimentaire par l'ANSAT AfreePress - [5/24/2019]

L’ Agence nationale de la sécurité alimentaire du Togo (ANSAT) en collaboration avec l’Agence régionale pour l’agriculture et l’alimentation (ARAA), a ouvert jeudi 23 mai 2019 à Lomé, un atelier de réflexion et de cadrage sur la question de la sécurité alimentaire. Atelier regroupant les acteurs impliqués dans la mise en œuvre du projet d’appui au stockage de sécurité alimentaire au Togo.


Togo  - Lutte contre le VIH/SIDA : Les églises dans l'arène iciLome - [5/23/2019]

Des pasteurs, des inspecteurs et des conseillers de l’enseignement primaire, des enseignants en théologie ont entamé ce jeudi à Lomé, un atelier de formation de deux (2) jours sur la masculinité et la féminité chez les jeunes, pour trouver des meilleures stratégies de prévention du VIH/SIDA. Dénommé « Atelier intergénérationnel sur les masculinités, les féminités et l’infection à VIH », cette rencontre est organisée par le Conseil œcuménique des églises (EHAIA).


Togo  - Nouveau partenariat ACP-UE : Robert Dussey et Neven Mimica évaluent les grandes lignes du futur accord à Bruxelles iciLome - [5/23/2019]

Après les récentes consultations au niveau régional avec les pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP), les négociateurs en chef notamment le Commissaire chargé de la coopération internationale et du développement et Négociateur en chef de l'UE Neven Mimica et le ministre togolais des Affaires étrangères, de la Coopération et des Togolais de l'Extérieur, Négociateur en chef des ACP, Prof Robert Dussey, se sont réunis ce jeudi 23 Mai à Bruxelles pour discuter des grandes lignes du futur accord ACP-UE.


Togo  - Révision bâclée des listes électorales : Le silence étonnant du G5 iciLome - [5/23/2019]

La communauté internationale au Togo ne cesse de montrer ses limites quand il s’agit de défendre politiquement les intérêts des citoyens togolais face au régime cinquantenaire des Gnassingbé. Son silence sépulcral par rapport aux dernières opérations bâclées de révision des listes électorales pour le compte des locales suscite de l'indignation au sein de l'opinion nationale.


Togo  - Des présumés braqueurs et délinquants arrêtés par la police iciLome - [5/23/2019]

Devant la presse hier mercredi, la police nationale a présenté 3 présumés braqueurs interpellés après l’arrestation de l’un des meneurs d’un réseau de malfrats. L’interpellation de ce dernier en possession de 50 munitions de calibre 7,65 identique à celles retrouvées sur des scènes de plusieurs braquage, a permis le démantèlement du réseau, c’est-à-dire l’arrestation des deux autres membres.


Togo  - La révision constitutionnelle vue par 'Les Démocrates' iciLome - [5/23/2019]

Dans un communiqué rendu public ce jeudi, le parti Les Démocrates de l'ex-député Nicodème Habia a exprimé sa position par rapport à la révision constitutionnelle opérée le 8 mai dernier à l'Assemblée nationale. Selon ce parti politique de l’opposition, ces réformes « répugnantes adoptées par les députés nommés » décrètent une « monarchie » qui ne dit pas son nom au Togo. Le parti Les Démocrates confirme sa non-participation aux prochaines élections locales. Par ailleurs, il demande au peuple de se tenir prêt pour des actions d'envergure pour obtenir l’alternance politique au plus tard en 2020. Lecture!


Togo  - Violation des droits de l’homme : La LTDH accuse le gouvernement et l’ONU iciLome - [5/23/2019]

Déjà, ça circulait comme bruits de couloir, des observateurs se questionnent sur le rôle même des organisations onusiennes au Togo depuis le début de la crise. Dans son tout dernier rapport « Togo : la terreur contre le peuple », publié hier mercredi, la Ligue togolaise des droits de l’homme (LTDH) tient pour responsables le gouvernement togolais et l’ONU, des violations des droits de l’homme au Togo au cours la période allant du 31 juillet 2018 au 27 avril 2019.