La situation des enfants migrants au centre d’une rencontre à Lomé
Les acteurs de la protection des enfants ont réfléchi ce jeudi 8 novembre 2018 à Lomé, sur les mesures de protection des enfants migrants sur le long du corridor Abidjan-Lagos.
C'était dans le cadre d'une journée de réflexion organisée à leur endroit et axée sur les liens entre migration, emploi et formation professionnelle et accompagnement des enfants et des jeunes concernés par la migration.

D'après les organisateurs, la rencontre va permettre de réduire la vulnérabilité des enfants migrants et d'améliorer leurs accès aux opportunités de développement. Elle a donné l’occasion à l'Organisation non gouvernementale (ONG) «Terre des Hommes» de présenter les résultats du projet de mise en œuvre de la protection des enfants migrants au niveau des pays du golfe de Guinée notamment la Côte d'Ivoire, le Ghana, le Togo, le Bénin et le Nigeria.

« Nous avons organisé cet atelier parce que nous avons constaté que la plupart des enfants migrent souvent pour des raisons culturelles, mais également pour des raisons d'opportunité. Environ 7.000.888 enfants ont été touchés par le projet et au niveau du Togo, après près de 18 mois de mise en œuvre, c'est également 1.000813 enfants qui ont été déjà touchés », a laissé entendre Etsé Yao, chef bureau pays «Terre des Hommes» Lausanne.

Christelle A.



Actualité Immobilier Boutique


HOME

Nos services
Reportages
Publicité
Soumettre un article

Sites web partenaires
Azizo.net
LomeChrono.com
AfricaHotNews


Contactez-nous
Termes et conditions
@iciLome 2019