Togo Afrique Monde
Togo  -

15 Août 2008 – 15 Août 2018 : Assassinat de Kokouvi ATSUTSE AGBOBLI, 10 ans après, où en est l’enquête ?


Il y a sept (10) ans, le 15 août 2008, le corps nu et sans vie de l’opposant togolais Atsutsè Kokouvi AGBOBLI a été retrouvé sur une plage de Lomé. Le pouvoir togolais avait promis de « faire toute la lumière » sur la mort dramatique du journaliste et homme politique togolais. Sept (10) ans après, où en est l’enquête ?

Je saisis l’occasion de ce funeste anniversaire, comme devoir de mémoire, pour rappeler l’hommage que je lui ai rendu en 2008, à l’annonce de la contre-expertise de son autopsie.

JOACHIM ATSUTSÈ KOKOUVI AGBOBLI: UNE RENCONTRE

Par Eloi Koussawo (2008).


Le 15 août 2008, Joachim Atsutsè Kokouvi Agbobli nous a tragiquement quittés. La récente et ambiguë contre-expertise d’autopsie n’enlève rien à la douleur qui nous assaille encore.

D’autres que moi ont élégamment rendu hommage à cet homme aux talents multiples. Je voudrais simplement, en toute humilité, évoquer quelques souvenirs d’une époque où j’ai eu l’honneur et le privilège de rencontrer un homme qui, même s’il avait presque le double de mon âge, m’a fait un réel signe d’amitié.

Lomé, début septembre 1991. La Conférence Nationale Souveraine venait de tirer le rideau sur ses tumultueux travaux, avec la formation d’un gouvernement censé mener le pays vers la transition démocratique. L’incertitude planait dans le pays. Atsutsè Agbobli, alors responsable du CALDAN (Club des Amis de la Liberté et du Développement en Afrique Noire), souhaitait, via le Dr Ayité, rencontrer le leader des jeunes actifs de son quartier. Le rendez-vous fut donc pris.

Je le revois encore nettement. Il y a de cela pourtant plus de dix-sept (17) ans. C’était un après-midi ensoleillé, devant la maison familiale des Agbobli, en face de la mairie de Lomé à Nyékonakpoè. Il m’attendait. J’étais dans la vingtaine et je présidais la Jeunesse d’Action Nyékonakpoè-Kodjoviakopé (JANK). Quand je me rendis à ce rendez-vous, c’est autant le journaliste dont le nom s’inscrivait dans l’hebdomadaire « Jeune Afrique » que le politologue averti que j’allais voir. Il était décontracté. Le regard étincelant. Il me donna la main avec une cordialité lucide qui lui fut toujours familière. «Vous êtes diplômé de lettres, je crois», me demanda Agbobli à brûle pourpoint, au moment où nous franchissions le seuil de la maison. «Le Togo attend beaucoup de sa Jeunesse!», enchaîna-t-il en se dirigeant vers une pièce sur la droite. Je lui emboîtai le pas.

Nous prîmes place. Indubitablement, il était renseigné sur mon cursus universitaire d’alors. J’avais, en effet, une licence ès lettres. Lorsque nous eûmes trinqué en signe de bienvenue, sans langue de bois, mon hôte s’enquit aussitôt de mes ambitions pour la JANK qui était fortement médiatisée. Je me souviens des propos échangés ce jour-là. Ils étaient littéraires et surtout politiques. Ce qui frappait de prime abord chez Agbobli, c’était sa simplicité, sa courtoisie, son urbanité. L’humour était souvent de la partie. Il avait manifestement le don d’écoute et de causerie. Il argumentait avec une verve admirablement convaincante, surtout lorsqu’il abordait le Nationalisme togolais. Ses propos ne manquaient pas d’illustrations. Les discussions s’élargissaient vite aux perspectives internationales, panafricaines. Il avait évidemment une préoccupation d’ouverture au-delà de nos frontières.

De notre première rencontre, il est une phrase que je l’entendis répéter maintes fois, avec une intonation particulière: «l’Afrique doit penser son développement industriel!» Enhardi par cette affirmation de l’éveilleur des consciences, je lui proposai, pour le compte de la JANK, une conférence-débat sur «Démocratie et Développement.» Il accepta sans hésitation. C’était sa toute première depuis son retour au Togo, ou l’une de ses premières.

Ce n’est pas sans émotion que, ce jour-là de septembre 1991 au Lycée de Nyékonakpoè, le politologue se trouva devant un nombreux auditoire. D’une logique rigoureuse, il soutint ses idées. De son analyse émanait un rayonnement extraordinaire.

Il y eut ensuite, il m’en souvient, une admirable suite d’amitié. Que de causeries nous allions avoir durant de longs mois, hélas, interrompues par mon exil !

Après m’avoir courtoisement rendu visite, j’allai le voir au moins un week-end sur deux, en compagnie de mon ami Fernand Tounou, mon second à la JANK. Même lorsque l’ami Agbobli déménagea pour sa «villa blanche» en banlieue de Lomé. Une villa où trônait une bibliothèque impressionnante, qui offrait à l’œil et à l’esprit du curieux une monstrueuse séduction. On devinait immédiatement le goût de lecture du maître de maison. Il nous disait chaque fois le réconfort de jeunesse et la joie que lui apportait notre visite. Il ne savait pas à quel point, personnellement, j’appréciais sa simplicité, son extraordinaire culture, sa jeunesse d’âme.

Je dois dire que nos relations faiblirent par la distance. Je n’avais pas beaucoup apprécié non plus son choix en 1994 de devenir Ministre, somme toute, du système. J’étais déjà en exil. Il a voulu à un moment donné, probablement, mener le combat démocratique de l’intérieur du système.

Je le reverrai par la suite, seulement, une fois. C’était à Paris, en mai 2006 à une rencontre initiée par 'Sursaut Togo' dans le 20è arrondissement. Comme pour marquer les retrouvailles, j’étais toujours avec Fernand Tounou: un moment de souvenirs et d’émotion. Depuis ces années d’éloignement, le temps avait entrepris son inévitable et insidieuse progression sur nous tous. Atsutsè Agbobli donna, à chacun de nous, un exemplaire dédicacé d’un numéro d’Afric’ Hebdo.

Il serait prétentieux de limiter sa mémoire en aussi peu de lignes. Notons tout simplement que de temps à autre naissent des hommes extraordinaires, et que Joachim Atsutsè Kokouvi Agbobli était de ceux-là.

Dans la déréliction où nous laisse sa perte, il nous reste l’espoir de voir triompher ses idées.


Bruxelles, 17 novembre 2008
Eloi Koussawo



Photo: De gauche à droite: Eloi Koussawo, Atsutsè Agbobli, Fernand Tounou, à Lomé, septembre 1991.


Togo  - Les forces de l’ordre débarquent à l’ambassade du Ghana iciLome - [9/24/2018]

Il y a six (06) jours que le président du parti Les Démocrates, Nicodème Habia est entrée en grève de la faim devant l’ambassade du Ghana à Lomé. Samedi dernier, il a reçu la visite des médecins qui ont constaté qu’il dépérit et perd le poids. Pour le reste il tient le coup, car lui-même a indiqué qu’il continuera sa grève jusqu’à libération des prisonniers politiques.


Togo  - Communiqué final du Comité de suivi iciLome - [9/24/2018]

Voici le communiqué final qui a sanctionné la deuxième rencontre du Comité de suivi et de l'application de la feuille de route de la CEDEAO à Lomé le 23 septembre 2018.


Togo  - Gilbert Bawara : « Le processus va se poursuivre dans un élan d’inclusion et de participation plus grande de toutes les parties prenantes » iciLome - [9/24/2018]

La deuxième rencontre du Comité de suivi a pris fin hier tard dans la soirée. Gilbert Bawara, chef de la délégation du parti au pouvoir se prononce sur les travaux. Suivez !


Togo  - Rentrée doctorale sur fond d’attentes non comblées Lalternative-togo.com - [9/24/2018]

Du 17 au 19 octobre prochain, les étudiants inscrits aux études doctorales feront leur rentrée. A quelques jours de la reprise, les autorités universitaires étaient face aux doctorants afin de les situer sur les dispositions prises par l’Université de Lomé. Mais nombreux sont les étudiants déçus de la rencontre.


Togo  - Me Dodji Apévon : « Ce que nous avons pu obtenir aujourd’hui, c’est la recomposition de la CENI » iciLome - [9/24/2018]

Le président des Forces démocratiques pour la République (FDR, membre de la Coalition des 14), Me Paul Dodji Apevon se réjouit d'un acquis lors de cette deuxième réunion du Comité de suivi de la feuille de route de la CEDEAO : la recomposition de la CENI. Suivez plutôt !


Togo  - Togo Debout prévient la Coalition des 14... iciLome - [9/24/2018]

Par lettre ouverte, le Front Citoyen Togo Debout (FCTD) a saisi la Coordinatrice de la Coalition des 14 partis de l'opposition, en lui faisant part des dissensions qui fuitent au sein de ce regroupement de partis, notamment sur l'agenda électoral. Lisez plutôt !


Togo  - Fin des travaux à l’hôtel 2 Février : La recomposition de la CENI d’ici 30 septembre iciLome - [9/23/2018]

Les travaux de la deuxième réunion du Comité de suivi et de l’application de la feuille de route de la CEDEAO viennent de prendre fin à l’hôtel 2 Février de Lomé. Un communiqué final a sanctionné les travaux, avec des mesures importantes.


Togo  - 2e réunion du Comité de suivi : L'ouverture des travaux en images iciLome - [9/23/2018]

Mots de bienvenue et Discours ont meublé l'ouverture des travaux de la deuxième réunion du Comité de suivi de la feuille de route de la CEDEAO.


Togo  - Dr Albert Kan-Dapah aux acteurs politiques togolais iciLome - [9/23/2018]

Le ministre ghanéen de la Sécurité, représentant du président de la République du Ghana, Facilitateur dans la crise politique togolaise, Nana Akufo-Addo, s'est adressé aux acteurs politiques togolais lors de son discours à l'ouverture des travaux de ce jour.


Togo  - Jean-Claude BROU présente l'ordre du jour de la réunion iciLome - [9/23/2018]

A l'ouverture de la deuxième réunion du Comité de suivi de la feuille de route de la CEDEAO, le président de la Commission de cette institution a présenté l'ordre du jour de la rencontre. Suivez plutôt !


Togo  - Les travaux ont démarré à l'hôtel 2 Février iciLome - [9/23/2018]

Nous vous proposons de suivre (vidéo) le démarrage des travaux de la deuxième réunion du Comité de suivi de la feuille de route de la CEDEAO.


Togo  - 2e réunion du Comité de suivi : La composition des délégations iciLome - [9/23/2018]

Les protagonistes de la crise politique togolaise sont réunis ce dimanche autour du Comité de suivi et de l’application de la feuille de route de CEDEAO pour une sortie de crise, à l’hôtel 2 Février de Lomé. Diverses personnalités composent les délégations présentes à la salle Evala de cet hôtel.


Togo  - Le Comité de suivi aborde la question de la CENI à l’hôtel 2 Février iciLome - [9/23/2018]

La deuxième rencontre du Comité de suivi et de l’application des recommandations de la CEDEAO, vient de s’ouvrir à l’hôtel 2 Février de Lomé. Sont présents à cette réunion, les deux protagonistes, les membres du Comité de suivi, les diplomates accrédités au Togo et les représentants des deux Facilitateurs. Dans son discours d’ouverture, le Président de la Commission de la CEDEAO, Jean-Claude Kassi Brou a dévoilé l’ordre du jour de cette deuxième réunion.


Togo  - L’opposition togolaise dénonce un « piège » après l’annonce de la tenue de trois élections - - [9/23/2018]

Outre les législatives, un référendum et des scrutins locaux devraient avoir lieu en décembre. Une « précipitation » qui inquiète les adversaires du pouvoir.


Togo  - 2e réunion du Comité de suivi : L'arrivée de la C14 à l'hôtel 2 Février iciLome - [9/23/2018]

La délégation de la Coalition des 14 partis de l'opposition est arrivée à l'Hôtel 2 Février où vont s'ouvrir tout à l'heure les travaux de la deuxième rencontre du Comité de suivi et de l'application de la feuille de route de la CEDEAO pour une sortie pacifique, définitive et durable de la crise politique au Togo. Suivez l'arrivée des leaders de la Coalition à travers cet élément !


Togo  - 2e réunion du Comité de suivi à Lomé : Les travaux sur le point de démarrer iciLome - [9/23/2018]

Les travaux de la deuxième rencontre du Comité de suivi et de l’application des recommandations de la Communauté Economique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) pour une sortie de crise au Togo, vont incessamment démarrer à l’Hôtel 2 Février.


Togo  - CENI : Des élections à hauts risques ! Lalternative-togo.com - [9/23/2018]

Malgré les appels de la Coalition des 14 partis de l’opposition, de la société civile et autres observateurs de la vie politique togolaise pour la mise en œuvre des réformes constitutionnelles, institutionnelles et électorales (avant bien sûr les élections) et la recomposition de la CENI, le régime de Faure Gnassingbé fonce droit dans le mur avec cette institution décriée par tous. Au RPT/UNIR, on ne jure que par les élections. C’est à croire que ce sont ces consultations, organisées dans des conditions actuelles, qui sauveront le Togo et le peuple togolais. Ces élections sont devenues le messie que prient tous les jours Faure Gnassingbé et son régime, au point de sembler répondre à toutes les inquiétudes (liées au lendemain de ces consultations) par « les élections soient avec vous ! » (allusion faite à une salutation des prêtres au début d’une messe catholique). Tout ceci, sans mesurer la poudrière que constitue tout ce que fait la CENI, peinte par Gilbert Bawara comme un « train qui est déjà parti ».


Togo  - Jean-Pierre Fabre : « On participera à la mise en place de la CENI » iciLome - [9/23/2018]

Jean-Pierre Fabre, le chef de file de l'opposition se prononce sur les grandes décisions arrêtées par le Comité de suivi de la CEDEAO, à la fin de la deuxième rencontre dimanche à Lomé. Pour lui, l'opposition, notamment la Coalition des 14 partis participera à la mise en place de la Commission électorale nationale indépendante (CENI).


Togo  - La politique s’offre la une de la presse électronique togolaise Apanews - [9/22/2018]

La nouvelle réunion du comité de suivi de la feuille de route de la CEDEAO et le groupe de facilitateurs mis en place par l’organisation font ce samedi la une des sites d’informations.


Togo  - Crise togolaise : La CEDEAO a-t-elle encore une marge de manœuvre pour ramener les deux protagonistes à la raison ? iciLome - [9/22/2018]

« La Coalition des 14 ne croit toujours pas aux travaux de la CENI et s’en remet aux Facilitateurs. Mais en conseil des ministres jeudi à Lomé, les propositions du recensement électoral faites par la CENI ont été validées par le gouvernement togolais. Devant une telle situation, les Facilitateurs disposent-ils encore une marge de manœuvre pour ramener les deux protagonistes de la crise à la raison? ». Voilà la question ayant meublé le débat dans l’émission « Audit Actu » sur la radio Victoire Fm vendredi matin. Selon bon nombre des intervenants, c'est au peuple togolais de prendre ses responsabilités. Suivez plutôt!


Togo  - Locales, référendum… puis législatives: Vive le forcing NO LIMIT ! Fraternité - [9/22/2018]

La Commission Électorale Nationale Indépendante (Ceni) projette l’organisation couplée, le 16 novembre prochain, des élections locales et du référendum. L’annonce a été faite mardi, après une réunion de travail avec les partis politiques, à son siège à Lomé. Un nouvel élément qui vient donc s’ajouter à la problématique dejà latente de la volonté unilatérale du pouvoir de Lomé d’organiser coûte que coûte les législatives, le 20 décembre 2018, malgré les lourds désaccords de la coalition des 14 partis de l’opposition, l’autre protagoniste de la crise ouverte depuis le 19 août 2017.


Togo  - Dr Georges William Kouessan : « Aujourd’hui, la CENI avance comme si de rien n’était » - - [9/22/2018]

En meeting d'information et de sensibilisation de la population d'Adikopé mercredi dernier, Dr Georges William Kouessan, président du parti "Santé du Peuple" a beaucoup insisté sur la nécessité des réformes avant la tenue d'une quelconque élection au Togo. Selon, Kodjona Kandaga et sa CENI sont en train de piétiner la feuille de route de la CEDEAO.


Togo  - Robert Yao Daté : « Le gouvernement est en train de chosifier la CENI » iciLome - [9/22/2018]

Dans une interview accordée à la radio La Voix de Danyi, Robert Daté, ancien rapporteur de la CENI désapprouve le fonctionnement de la CENI actuelle. Selon lui, le gouvernement togolais est en train de chosifier cette institution en charge de l'organisation et de la supervision des élections au Togo. Suivez plutôt!


Togo  - L’OMCT et la FIDH s’inquiètent de la situation des droits de l’Homme au Togo - - [9/22/2018]

L’Organisation mondiale contre la torture (OMCT) et la Fédération internationale des droits de l’homme (FIDH), à travers un communiqué, s’inquiètent de la situation des droits de l’homme au Togo. Lisez plutôt !


Togo  - Protection sociale : Le Togo enregistre d’importants progrès, selon l’OIT AfreePress - [9/22/2018]

La protection sociale, un impératif économique et social. C’est le sujet qui a été au centre d’une table ronde organisée jeudi 20 septembre 2018 à Lomé par le ministère de Fonction Publique, du Travail et de la Réforme Administrative.


Togo  - Chronique de Kodjo Epou : La Marche à Reculons iciLome - [9/22/2018]

Une nation fait des choix. Être en harmonie avec elle-même pour s’émanciper en tant qu’entité liée par le même destin ou alors, avoir en permanence à gérer des histoires qui la divisent et l’appauvrissent. Entre les deux, notre pays a choisi les histoires dont certaines, à l’instar des scrutins annoncés pour décembre, sont simplement idiotes, à l’encontre du bon sens. N’est-ce pas qu’au Togo on avance à reculons, sans voir le précipice?