Togo Afrique Monde
Togo  -

Marc Vizy, Ambassadeur de France au Togo : « Cette crise politique ralentit le développement économique et social »


Le samedi 14 juillet dernier, la France célébrait l’anniversaire de sa révolution. Une occasion pour l’Ambassadeur de France au Togo de revenir sur la situation politique qui prévaut dans le pays depuis plus de 10 mois. Voici le discours prononcé par Marc Vizy.

Monsieur le ministre […],
Mesdames et messieurs les ministres,
Messieurs les anciens Premiers ministres,
Mesdames et messieurs les représentants des hautes autorités et des institutions de la République, Monsieur le chef de file de l’opposition,
Mesdames et messieurs les parlementaires et représentants des autorités civiles, militaires, religieuses et traditionnelles, des organisations politiques, professionnelles, syndicales, associatives et des médias,
Chers collègues, membres du corps diplomatique et consulaire et représentants des organisations internationales,
Chers invités,

Je suis très honoré de m’exprimer devant vous à l’occasion de la fête nationale française ce qui constitue pour moi une première en tant qu’ambassadeur de France au Togo.

Je suis en effet arrivé dans votre pays il y a de cela 10 mois, pour prendre la suite d’un autre Marc, Marc FONBAUSTIER, que je remercie pour ses conseils et que je tiens à saluer ici.

D’aucuns, à Lomé, me parlent parfois du 14 juillet comme de la « fête de l’indépendance » de la France.

« Votre fête de l’indépendance » me dit-on !

Au début, cela m’a un peu étonné s’agissant de la France qui comptait parmi les pays colonisateurs et non pas colonisés… Mais je le prends aujourd’hui comme une expression amicale signifiant que nous faisons tous partie de la même famille des peuples qui ont dû, à un moment de leur histoire, lutter pour gagner leur liberté.

Il est vrai aussi qu’à bien des égards, on peut présenter ainsi le 14 juillet ! Cette date commémore la fête de la fédération de 1790, elle-même premier anniversaire de la prise de la Bastille de 1789. C’est donc la célébration d’un acte révolutionnaire et d’un acte d’union nationale. La célébration de la contestation d’un ordre établi ainsi que celle de l’imagination et de la création de nouveaux droits, de nouvelles libertés, de nouvelles valeurs et de nouvelles formes de gouvernement par un peuple prenant en main son destin. C’est la célébration d’une Révolution qui, à la manière des indépendances africaines qui lui succédèrent bien plus tard, entraîna dans son sillage de nombreux peuples et de nombreux pays.

L’indépendance est un élément déterminant et fondateur pour le Togo et pour l’Afrique. Cela, le Président de la République française, Emmanuel MACRON, l’a bien perçu qui a rappelé que le temps était bien sûr révolu où la France faisait des choix pour les Africains.

Particulièrement attaché à votre continent où il a fait ses premiers pas de stagiaire de l’ENA, il s’y est rendu, depuis sa prise de fonction, à de multiples reprises.

C’était à nouveau le cas au début de ce mois de juillet alors qu’il était invité au sommet de l’Union africaine de Nouakchott avant de se rendre au pays de sa première expérience africaine, le Nigéria.

A travers ses visites, le Président MACRON a pu tracer les grandes lignes de sa politique étrangère.

Son discours de Ouagadougou du 29 novembre 2017 a marqué une étape cruciale et redéfini les contours des relations multiples et diverses que la France entretient avec les pays africains.

Dans son discours sur la Francophonie, le 20 mars dernier, il a rappelé que cette langue que nous avons en partage avec de nombreux pays, ce « continent humain », était diverse et qu’elle vivait, évoluait et se transformait au cœur de l’Afrique davantage qu’ailleurs.

Dans un registre plus sombre, il a rappelé, lors de ses visites au Mali, en Mauritanie, au Nigéria, que nous avions également en partage une responsabilité, celle de lutter contre le terrorisme face auquel l’union est essentielle. C’est ainsi que le lancement du G5 Sahel, son financement et son efficacité sont au cœur de l’action de la France dans la région. Le Togo est sur ce plan un partenaire exemplaire, et je tiens à saluer ici l’engagement de votre pays au sein de la MINUSMA. Je tiens également à honorer la mémoire des casques bleus togolais qui l’ont payé de leur vie.

La France sait qu’elle peut compter sur le soutien du Togo dans de nombreux domaines, l’ampleur de notre coopération en témoigne.

Il en est ainsi des enceintes multilatérales où la France et le Togo sont le plus souvent côte à côte pour défendre des valeurs communes, comme encore récemment s’agissant de la situation des droits de l’Homme en Syrie où la mobilisation contre les armes chimiques.

C’est le cas aussi dans le domaine de l’environnement où le Togo, bien que petit pollueur, s’est mobilisé à travers l’accord de Paris, a soutenu l’initiative française d’un pacte mondial pour l’environnement et a adhéré à l’alliance solaire internationale. Son engagement dans cette organisation 3 internationale est également exemplaire, ce dont témoigne la récente visite au Togo de Madame Ségolène ROYAL, envoyée spéciale du Président de la République française pour la mise en œuvre de l’alliance solaire internationale. Elle a pu souligner la grande qualité de la stratégie d’électrification du Togo.

Cette riche coopération, s’illustre et se vit aussi au quotidien à travers le travail de l’ensemble des services de l’ambassade avec les ministères, les institutions, les organisations, les entreprises et les partenaires togolais que vous êtes et que vous représentez. La France souhaite poursuivre et amplifier cette coopération.

C’est ainsi qu’aux domaines déjà couverts, notamment l’eau, l’assainissement, l’énergie et l’éducation, vient s’ajouter, dès cet été, un nouveau projet de formation et d’appui au secteur de l’audiovisuel et des médias au Togo. Les médias, ce 4 ème pouvoir et ce pilier de la démocratie, seront ainsi renforcés via des formations mais également un appui à l’encadrement réglementaire des métiers de la presse visant à favoriser la professionnalisation du secteur et la pérennisation de la liberté d’expression, du droit à l’information, du devoir d’informer, et surtout à bien informer.

Dans son discours du 14 juillet 2017, mon prédécesseur faisait part de ses espérances pour le Togo. La première d’entre elle touchait à la réalisation des réformes politiques et constitutionnelles. Etant arrivé au Togo au début du mois de septembre 2017, je n’ai pu que constater l’actualité de ce sujet et les attentes qu’il suscite dans le pays. En l’espace de 10 mois, j’ai vu émerger des blocages, des divisions, des violences parfois, mais également des regroupements, des convergences, des propositions de sortie de crise et puis un dialogue.

Il revient aujourd’hui aux facilitateurs de la CEDEAO la tâche d’opérer la synthèse des événements et discussions de ces derniers mois. Les recommandations issues de ce travail devront permettre l’aboutissement des réformes sur le principe desquelles tous les acteurs s’entendent, mais sur les modalités desquelles les vues peuvent diverger.

Il n’appartient évidemment pas à la France de se prononcer sur ces modalités, encore moins sur les choix que les Togolais seront les seuls à pouvoir faire mais, comme l’a récemment déclaré le Président MACRON, « le statu quo n’est pas possible ». En effet, cette crise politique ralentit le développement économique et social que tous les Togolais attendent.

Le communiqué diffusé à l’issue de la dernière session de dialogue inter-togolais a ouvert des pistes, et les recommandations qui suivront, dans deux semaines, lors du prochain sommet de la CEDEAO, seront déterminantes pour le Togo.

La France a bon espoir qu’elles permettent de débloquer la situation et a pleinement confiance dans le travail de la CEDEAO et de ses facilitateurs qui ont su se montrer à l’écoute des deux parties. Il convient, je le crois, de saluer ici les efforts des présidents du Ghana Nana AKUFO-ADDO et de Guinée, Alpha CONDE.

L’objectif des discussions actuelles est aussi et peut-être surtout de permettre aux Togolais de se rendre aux urnes, le moment venu, pour choisir démocratiquement leurs représentants nationaux et locaux.

J’ai pu constater l’attachement partagé des autorités et de l’opposition sur ce principe démocratique. Il s’agit désormais de créer une confiance réciproque suffisante pour le mettre pleinement en œuvre. Il est aussi à noter la volonté, également commune, de faire aboutir le processus de décentralisation et je crois qu’en rapprochant l’administration des populations, c’est la démocratie locale qui sortira renforcée.

Les perspectives sont donc encourageantes pour les prochains mois, et la France restera aux côtés du Togo et des Togolais pour avancer ensemble dans nos multiples domaines de coopération.

Tout à l’heure, en notre nom, Emelyne, mon épouse, remerciait tous les mécènes qui ont rendu possible la manifestation d’aujourd’hui. Cette année ils ont été particulièrement nombreux. Plus de 60 ! Peut-être notre force de conviction y est-il pour quelque chose mais je veux voir au-delà !

Je veux croire qu’en cette période, où le monde perd certains de ses repères et où où sont menacés les outils inventés après la seconde guerre mondiale pour éviter le retour du totalitarisme et pour régler les affaires du monde dans le respect de tous les peuples - je pense au multilatéralisme qui protège les petits pays, je pense aussi à la construction européenne -, je veux croire donc que si vous avez été si nombreux à venir vers nous, c’est parce que la France représente toujours pour vous les valeurs de Liberté, d’Egalité et de Fraternité.

C’est autour de ces valeurs que nous communions aujourd’hui.

Vive le Togo !
Vive la France !
Vive l'amitié et la coopération entre nos deux pays !
Je vous remercie./.


Togo  - Un cambiste braqué à Cinkassé : Une importante somme d’argent emportée iciLome - [10/15/2018]

Encore des braqueurs lourdement armés qui ont frappé à Cinkassé, ville située à la frontière entre le Togo et le Burkina Faso. Ceci, au nez et à la barbe des forces de l’ordre.


Togo  - Lutte contre la cybercriminalité : Vers la mise en place au Togo d’une Agence nationale de cybersécurité AfreePress - [10/15/2018]

Le Togo disposera bientôt d’une Agence nationale de la cybersécurité.


Togo  - Match retour Gambie-Togo : Emmanuel ADEBAYOR souhaite "bonne chance" à l'équipe des Éperviers AfreePress - [10/15/2018]

Les Éperviers du Togo ont quitté Lomé dimanche 14 octobre 2018 pour Banjul en Gambie où ils disputent mardi 16 octobre prochain, le match retour comptant pour la 4e Journée des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) Total Cameroun 2019.


Togo  - Négociations ACP-UE : Interviews du Ministre Robert Dussey Togodiplomatie.info - [10/15/2018]

ACP : « LE PROCHAIN ACCORD DEVRA REMÉDIER AU DÉSÉQUILIBRE COMMERCIAL EN FAVEUR DE L’EUROPE »


Togo  - Le Gouvernement des Etats-Unis d’Amérique offre une vedette rapide à la Marine Togolaise iciLome - [10/14/2018]


Togo  - Francophonie : Après Erevan, rendez-vous dans deux ans à Tunis iciLome - [10/14/2018]

Le XVIIe Sommet de la Francophonie s’est achevé le 12 octobre, à Erevan. Pendant deux jours, les Chefs d’Etat et de gouvernement francophones ont débattu des grands enjeux mondiaux et de la contribution de la Francophonie pour y répondre, notamment autour de la question du Vivre ensemble qui constituait la thématique principale de leurs travaux.


Togo  - Élections : La NJSPF encourage les populations de Barkoissi à se mobiliser pour se faire recenser AfreePress - [10/14/2018]

C’est avec beaucoup d’émotion et une joie à peine dissimulée que le préfet de l’Oti, Ouadja Gbandi à exprimé sa reconnaissance vendredi 12 octobre 2018, à la délégation de l'association Nouvelle jeunesse pour le soutien au Président Faure (NJSPF). Délégation conduite dans cette localité du pays par son président Noël De Poukn pour une campagne de sensibilisation en faveur du recensement qui démarre le 17 octobre prochain dans la zone 2.


Togo  - Entre chaussée squattée, vol et silence des autorités : Déckon, le milieu de toutes les incommodités Le Correcteur - [10/14/2018]

À Déckon, tous les coups inciviques sont permis. Tous les coups coquins, aussi. C’est le triste constat auquel on en est aujourd’hui arrivé. Bazar, foire, méli-mélo, embrouillamini, capharnaüm, les adjectifs affluent sous forme de chassés-croisés, lorsqu’on invoque l’état peu commode où sont réduits les trottoirs de cet axe économique de la capitale.


Togo  - Thomas Koumou, sur la privatisation des banques publiques Togo : « C’est suicidaire ! » Lalternative-togo.com - [10/14/2018]

C’est acté. Le Togo devient un Etat atypique de la sous-région orphelin de ses banques publiques. Et c’est un coup dur pour la croissance économique. Après la BTD et la BIA-Togo, Faure Gnassingbé et son gouvernement, lors du Conseil des ministres du 03 octobre dernier, ont décidé de se désengager de la Banque Togolaise pour le Commerce et l’Industrie (BTCI) et de l’Union Togolaise de Banque (UTB). La privatisation totale des banques publiques togolaises décidée par le régime Rpt-Unir est un choix « suicidaire », selon l’économiste Thomas Koumu, président de l’Association Veille économique ».


Togo  - La presse électronique togolaise commente le match nul face à la Gambie Apanews - [10/13/2018]

Plusieurs sites d’informations togolais visités, samedi par APA, reviennent sur la 3ème journée des éliminatoires de la CAN 2019, au cours de laquelle le Togo, sans sa star internationale, Emmanuel Adebayor, a buté sur les Scorpions de la Gambie.


Togo  - Togoata Apedo-Amah relève trop de "pagailles" dans la crise togolaise - - [10/13/2018]

On le connaît pour ses critiques à l'endroit du régime cinquantenaire et de l'opposition. Professeur dans les universités du Togo, Ayayi Togoata Apedo-Amah revient à travers ces lignes, sur la grande leçon des "sages" à ceux qui "sèment la pagaille". Lisez plutôt !


Togo  - Brussels Airlines annonce l'augmentation de sa fréquence de vols au Togo AfreePress - [10/13/2018]

La compagnie aérienne, Brussels Airlines change la fréquence de ses vols vers le Togo. De trois (3) par semaine, ces vols passent désormais à cinq (5) vers le Togo. C’est ce qu’a annoncé jeudi 11 octobre 2018, le Directeur général de cette compagnie, Pierre-Yves Buysschaert au Premier ministre, Komi Sélom Klassou.


Togo  - Taxi-Presse du vendredi 12 octobre 2018 iciLome - [10/13/2018]

Saint Eric Gato et ses confrères Abi Alfa Izotou du journal Le Rendez-Vous, Fabrice Petchezi du journal Le Liberal, Tchagnao Arimiyao du journal Nouvelle Opinion et Ferdinand Ayité de L'Alternative décryptent l'actualité sociopolitique du pays dans l'émission « Taxi Presse » de ce vendredi 12 octobre 2018. Bonne écoute!


Togo  - Guy Madjé Lorenzo : le grand fossoyeur du football au Togo Lalternative-togo.com - [10/13/2018]

Le sport en général, et le football en particulier, semble occuper une place de choix dans la vision d’un Togo Emergent, vision telle qu’elle a été définie par les autorités publiques, ne serait-ce que dans les déclarations.


Togo  - Fermeture hasardeuse de la filière de chaudronnerie : Des enseignants très remontés, Aïdam dans la confusion, la Directrice de l’Enseignement technique pointée du doigt Le Correcteur - [10/13/2018]

La rentrée scolaire 2018-2019 au Lycée Technique d’Adidogomé a été très mouvementée cette année. Pour cause, la suppression sans commune mesure de la spécialité chaudronnerie qui débouche sur l’obtention du BAC Ti/1.


Togo  - Les Etats-Unis offrent une vedette rapide à la Marine togolaise iciLome - [10/13/2018]

Les Etats-Unis d’Amérique se rendent disponible pour aider le Togo à défendre efficacement son territoire. C’est ainsi dans le cadre de cette coopération militaire, ils ont offert vendredi une vedette rapide à la Marine togolaise, en présence du Chef d’Etat major général des Forces armées togolaises, du chef d’Etat-major de la Marine nationale togolaise, du Commandant de la Base Navale de Lomé et de l’Ambassadeur des Etats-Unis au Togo.


Togo  - Crise politique et recomposition de la CENI : UNIR/UFC ou la solidarité dans le mal Lalternative-togo.com - [10/13/2018]

Il est malheureusement donné de constater aujourd’hui que la sortie de Gilchrist Olympio, président de l’Union des forces de changement (UFC), en novembre 2017, où il a critiqué la gouvernance du régime de Faure Gnassingbé et demandé à ce dernier de ne plus se présenter en 2020 pour un quatrième mandat, était une comédie organisée sous les tropiques.


Togo  - Nicodème Habia en soins intensifs à Accra iciLome - [10/13/2018]

Le président du parti Les Démocrates, Nicodème Habia poursuit sa grève illimitée de la faim à Accra au Ghana, où il reçoit des soins à l'hôpital NYAHO Medical Center.


Togo  - Appel de la C14 à la Cedeao de surseoir le processus électoral: Le 20 décembre…en pointillé ? Fraternité - [10/13/2018]

Recensement unilatéral, énormes anomalies techniques, fichier électoral tronqué en perspective… Devant la presse lundi, la Coalition des 14 formations politiques (C14) a, à nouveau, dénoncé la démarche cavalière du pouvoir de Lomé qui, visiblement, rame à contre courant de la feuille de route de la Cedeao. En réponse, le gouvernement martèle que le processus électoral démarré, depuis peu, est irréversible. Dans ce duel à distance, il convient de se questionner sur la pertinence de la date du 20 décembre prochain annoncée pour la tenue des législatives.


Togo  - Dr Ekoué Gada Folly : « L’UFC ne bloque rien, elle a juste droit à un poste à la CENI, elle ne demande pas plus que ça » iciLome - [10/13/2018]

Invité de l’émission Taxi Presse sur Taxi Fm jeudi dernier, Dr Ekoué Gada Folly, Conseiller à l’Union des Forces de Changement (UFC) s'est prononcé sur la question de place à la CENI qui oppose son parti à la Coalition des 14. Le président du mouvement ALAGA, a invité les leaders de la C14 à une concertation pour aplanir les divergences sur la désignation des représentants de l’opposition parlementaire devant siéger à la CENI dans les prochains jours. Suivez plutôt!


Togo  - Eric Mc aux forces armées togolaises... iciLome - [10/13/2018]

Après son message à la jeunesse togolaise pour la libération du pays du joug du régime cinquantenaire, Eric MC, membre du Mouvement des artistes engagés du Togo (MAET) s'adresse aux forces armées togolaises. Suivez plutôt !


Togo  - Blocage artificiel de la recomposition de la CENI : La preuve par 4 de l’impopularité du pouvoir Le Correcteur - [10/13/2018]

Les députés ont procédé mardi 09 octobre dernier à l’élection de certains membres désignés par la coalition des 14 partis politiques de l’opposition (C14) en vue de la recomposition de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) telle que préconisée par le Comité de Suivi de la feuille de route de la CEDEAO le 23 septembre dernier à l’issue de sa 2ème réunion avec les protagonistes de la crise à Lomé. Sur les huit (8) nouveaux membres désignés par la C14, seuls les représentants des partis extraparlementaires et de la société civile sont passés.


Togo  - Togo-Gambie : La pluie rend impraticable le stade Municipal de Lomé iciLome - [10/12/2018]

La rencontre Togo-Gambie de cet après-midi risque d'être reportée. La pluie de cet après-midi a complètement rendu la pelouse impraticable.


Togo  - Revue de presse du vendredi 12 octobre 2018 iciLome - [10/12/2018]

Seulement trois (03) journaux sont parvenus à la Rédaction d’icilome.com ce 12 octobre 2018. Rôle de la communauté internationale s’agissant de la résolution de crise socio-politique que travers le Togo, la question des représentants de l’opposition à la CENI, les sujets lié à la privation des institutions financières publiques, le football sont entre autres sujets qui font la une des parutions.


Togo  - Claude Le Roy : « Notre objectif c’est d’avoir 4 points ce soir » iciLome - [10/12/2018]

Dans moins de quatre heures, les Eperviers du Togo livreront un match contre les Scorpions de la Gambie au stade Municipal de Lomé. Le sélectionneur national, Claude Le Roy dresse un bilan annonciateur de la victoire de ses poulains.


Togo  - Adébayor abandonne les siens iciLome - [10/12/2018]

Le capitaine des Eperviers du Togo, Emmanuel Adébayor, ne compte pas jouer le match de cet après-midi au stade Municipal de Lomé contre la Gambie. Le sociétaire de Istanbul Basaksehir juge défectueux l’état de la pelouse.