Togo Afrique Monde
Togo  -

Marc Vizy, Ambassadeur de France au Togo : « Cette crise politique ralentit le développement économique et social »


Le samedi 14 juillet dernier, la France célébrait l’anniversaire de sa révolution. Une occasion pour l’Ambassadeur de France au Togo de revenir sur la situation politique qui prévaut dans le pays depuis plus de 10 mois. Voici le discours prononcé par Marc Vizy.

Monsieur le ministre […],
Mesdames et messieurs les ministres,
Messieurs les anciens Premiers ministres,
Mesdames et messieurs les représentants des hautes autorités et des institutions de la République, Monsieur le chef de file de l’opposition,
Mesdames et messieurs les parlementaires et représentants des autorités civiles, militaires, religieuses et traditionnelles, des organisations politiques, professionnelles, syndicales, associatives et des médias,
Chers collègues, membres du corps diplomatique et consulaire et représentants des organisations internationales,
Chers invités,

Je suis très honoré de m’exprimer devant vous à l’occasion de la fête nationale française ce qui constitue pour moi une première en tant qu’ambassadeur de France au Togo.

Je suis en effet arrivé dans votre pays il y a de cela 10 mois, pour prendre la suite d’un autre Marc, Marc FONBAUSTIER, que je remercie pour ses conseils et que je tiens à saluer ici.

D’aucuns, à Lomé, me parlent parfois du 14 juillet comme de la « fête de l’indépendance » de la France.

« Votre fête de l’indépendance » me dit-on !

Au début, cela m’a un peu étonné s’agissant de la France qui comptait parmi les pays colonisateurs et non pas colonisés… Mais je le prends aujourd’hui comme une expression amicale signifiant que nous faisons tous partie de la même famille des peuples qui ont dû, à un moment de leur histoire, lutter pour gagner leur liberté.

Il est vrai aussi qu’à bien des égards, on peut présenter ainsi le 14 juillet ! Cette date commémore la fête de la fédération de 1790, elle-même premier anniversaire de la prise de la Bastille de 1789. C’est donc la célébration d’un acte révolutionnaire et d’un acte d’union nationale. La célébration de la contestation d’un ordre établi ainsi que celle de l’imagination et de la création de nouveaux droits, de nouvelles libertés, de nouvelles valeurs et de nouvelles formes de gouvernement par un peuple prenant en main son destin. C’est la célébration d’une Révolution qui, à la manière des indépendances africaines qui lui succédèrent bien plus tard, entraîna dans son sillage de nombreux peuples et de nombreux pays.

L’indépendance est un élément déterminant et fondateur pour le Togo et pour l’Afrique. Cela, le Président de la République française, Emmanuel MACRON, l’a bien perçu qui a rappelé que le temps était bien sûr révolu où la France faisait des choix pour les Africains.

Particulièrement attaché à votre continent où il a fait ses premiers pas de stagiaire de l’ENA, il s’y est rendu, depuis sa prise de fonction, à de multiples reprises.

C’était à nouveau le cas au début de ce mois de juillet alors qu’il était invité au sommet de l’Union africaine de Nouakchott avant de se rendre au pays de sa première expérience africaine, le Nigéria.

A travers ses visites, le Président MACRON a pu tracer les grandes lignes de sa politique étrangère.

Son discours de Ouagadougou du 29 novembre 2017 a marqué une étape cruciale et redéfini les contours des relations multiples et diverses que la France entretient avec les pays africains.

Dans son discours sur la Francophonie, le 20 mars dernier, il a rappelé que cette langue que nous avons en partage avec de nombreux pays, ce « continent humain », était diverse et qu’elle vivait, évoluait et se transformait au cœur de l’Afrique davantage qu’ailleurs.

Dans un registre plus sombre, il a rappelé, lors de ses visites au Mali, en Mauritanie, au Nigéria, que nous avions également en partage une responsabilité, celle de lutter contre le terrorisme face auquel l’union est essentielle. C’est ainsi que le lancement du G5 Sahel, son financement et son efficacité sont au cœur de l’action de la France dans la région. Le Togo est sur ce plan un partenaire exemplaire, et je tiens à saluer ici l’engagement de votre pays au sein de la MINUSMA. Je tiens également à honorer la mémoire des casques bleus togolais qui l’ont payé de leur vie.

La France sait qu’elle peut compter sur le soutien du Togo dans de nombreux domaines, l’ampleur de notre coopération en témoigne.

Il en est ainsi des enceintes multilatérales où la France et le Togo sont le plus souvent côte à côte pour défendre des valeurs communes, comme encore récemment s’agissant de la situation des droits de l’Homme en Syrie où la mobilisation contre les armes chimiques.

C’est le cas aussi dans le domaine de l’environnement où le Togo, bien que petit pollueur, s’est mobilisé à travers l’accord de Paris, a soutenu l’initiative française d’un pacte mondial pour l’environnement et a adhéré à l’alliance solaire internationale. Son engagement dans cette organisation 3 internationale est également exemplaire, ce dont témoigne la récente visite au Togo de Madame Ségolène ROYAL, envoyée spéciale du Président de la République française pour la mise en œuvre de l’alliance solaire internationale. Elle a pu souligner la grande qualité de la stratégie d’électrification du Togo.

Cette riche coopération, s’illustre et se vit aussi au quotidien à travers le travail de l’ensemble des services de l’ambassade avec les ministères, les institutions, les organisations, les entreprises et les partenaires togolais que vous êtes et que vous représentez. La France souhaite poursuivre et amplifier cette coopération.

C’est ainsi qu’aux domaines déjà couverts, notamment l’eau, l’assainissement, l’énergie et l’éducation, vient s’ajouter, dès cet été, un nouveau projet de formation et d’appui au secteur de l’audiovisuel et des médias au Togo. Les médias, ce 4 ème pouvoir et ce pilier de la démocratie, seront ainsi renforcés via des formations mais également un appui à l’encadrement réglementaire des métiers de la presse visant à favoriser la professionnalisation du secteur et la pérennisation de la liberté d’expression, du droit à l’information, du devoir d’informer, et surtout à bien informer.

Dans son discours du 14 juillet 2017, mon prédécesseur faisait part de ses espérances pour le Togo. La première d’entre elle touchait à la réalisation des réformes politiques et constitutionnelles. Etant arrivé au Togo au début du mois de septembre 2017, je n’ai pu que constater l’actualité de ce sujet et les attentes qu’il suscite dans le pays. En l’espace de 10 mois, j’ai vu émerger des blocages, des divisions, des violences parfois, mais également des regroupements, des convergences, des propositions de sortie de crise et puis un dialogue.

Il revient aujourd’hui aux facilitateurs de la CEDEAO la tâche d’opérer la synthèse des événements et discussions de ces derniers mois. Les recommandations issues de ce travail devront permettre l’aboutissement des réformes sur le principe desquelles tous les acteurs s’entendent, mais sur les modalités desquelles les vues peuvent diverger.

Il n’appartient évidemment pas à la France de se prononcer sur ces modalités, encore moins sur les choix que les Togolais seront les seuls à pouvoir faire mais, comme l’a récemment déclaré le Président MACRON, « le statu quo n’est pas possible ». En effet, cette crise politique ralentit le développement économique et social que tous les Togolais attendent.

Le communiqué diffusé à l’issue de la dernière session de dialogue inter-togolais a ouvert des pistes, et les recommandations qui suivront, dans deux semaines, lors du prochain sommet de la CEDEAO, seront déterminantes pour le Togo.

La France a bon espoir qu’elles permettent de débloquer la situation et a pleinement confiance dans le travail de la CEDEAO et de ses facilitateurs qui ont su se montrer à l’écoute des deux parties. Il convient, je le crois, de saluer ici les efforts des présidents du Ghana Nana AKUFO-ADDO et de Guinée, Alpha CONDE.

L’objectif des discussions actuelles est aussi et peut-être surtout de permettre aux Togolais de se rendre aux urnes, le moment venu, pour choisir démocratiquement leurs représentants nationaux et locaux.

J’ai pu constater l’attachement partagé des autorités et de l’opposition sur ce principe démocratique. Il s’agit désormais de créer une confiance réciproque suffisante pour le mettre pleinement en œuvre. Il est aussi à noter la volonté, également commune, de faire aboutir le processus de décentralisation et je crois qu’en rapprochant l’administration des populations, c’est la démocratie locale qui sortira renforcée.

Les perspectives sont donc encourageantes pour les prochains mois, et la France restera aux côtés du Togo et des Togolais pour avancer ensemble dans nos multiples domaines de coopération.

Tout à l’heure, en notre nom, Emelyne, mon épouse, remerciait tous les mécènes qui ont rendu possible la manifestation d’aujourd’hui. Cette année ils ont été particulièrement nombreux. Plus de 60 ! Peut-être notre force de conviction y est-il pour quelque chose mais je veux voir au-delà !

Je veux croire qu’en cette période, où le monde perd certains de ses repères et où où sont menacés les outils inventés après la seconde guerre mondiale pour éviter le retour du totalitarisme et pour régler les affaires du monde dans le respect de tous les peuples - je pense au multilatéralisme qui protège les petits pays, je pense aussi à la construction européenne -, je veux croire donc que si vous avez été si nombreux à venir vers nous, c’est parce que la France représente toujours pour vous les valeurs de Liberté, d’Egalité et de Fraternité.

C’est autour de ces valeurs que nous communions aujourd’hui.

Vive le Togo !
Vive la France !
Vive l'amitié et la coopération entre nos deux pays !
Je vous remercie./.


Togo  - L’essentiel de ce jeudi 13 décembre 2018 sur icilome.com iciLome - [12/13/2018]

La crise togolaise a encore occupé une large partie des sujets traités sur icilome.com ce jeudi.


Togo  - Nathaniel Olympio:'Nous sommes dans un pays où les choses se déroulent toujours à l'envers' iciLome - [12/13/2018]

Nathaniel Olympio, président du "Parti des Togolais" a été l'invité ce jeudi matin dans l'émission "Le Débat" sur la radio Nana FM. Le responsable de la Coalition des 14 s'est prononcé sur les derniers développements de l'actualité politique du pays. L’émission dans son intégralité.


Togo  - Résolution de la crise : Des Togolais font toujours confiance à la CEDEAO iciLome - [12/13/2018]

La Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) dispose-t-elle encore une marge de manœuvre dans la résolution de la crise togolaise ? C’est le thème retenu hier mercredi dans l’émission Audi-Actu sur la radio Victoire FM. Selon bon nombre des intervenants, la Communauté sous régionale a encore une chance pour régler la crise politique togolaise. Suivez plutôt!


Togo  - Réaction du G5 sur les derniers événements au Togo iciLome - [12/13/2018]

Les Ambassades d'Allemagne, des Etats-Unis d'Amérique, de France, de la Délégation de l'Union européenne et la Coordination du Système des Nations Unies ont réagi suite aux derniers événements survenus dans le pays. C'est à travers une déclaration dont voici la teneur.


Togo  - Crise politique/Publication d'images choquantes : L'OTM appelle les journalistes à la retenue iciLome - [12/13/2018]

La répression qui s'abat sur les manifestations de la Coalition des 14 partis de l'opposition fait des morts et des blessés. Des journaux et sites internet publient ces images de compatriotes tués ou blessés avec du sang un peu partout. Des publications qui violent le Code de déontologie du métier du journalisme. Une situation qui fait réagir l'Observatoire togolais des médias (OTM). Voici le communiqué !


Togo  - Nathaniel Olympio : « La République togolaise est en danger » iciLome - [12/13/2018]

Pendant que des voix s’élèvent pour demander le report des élections législatives prévues pour le 20 décembre prochain, et ainsi éviter un bilan macabre pour le Togo, les thuriféraires du régime de Faure Gnassingbé, notamment le porte-parole du gouvernement, Gilbert Bawara continue de persister que ces élections auront bel et bien lieu à cette date. Une sortie qui radicalise un peu plus la position de la Coalition des 14 partis de l’opposition.


Togo  - Crise politique : Les personnes handicapées font part de leur inquiétude iciLome - [12/13/2018]

Hier mardi, le Réseau des journalistes et communicateurs sur le Handicap au Togo (RJCHT) a lancé un appel suite à la recrudescence de la violence dans le pays, avec son lot de morts et de blessés. Ce réseau s’inquiète pour les personnes handicapées et appelle les différents protagonistes pour la préservation de la vie humaine, afin d’éviter l’augmentation du nombre des personnes handicapées au Togo.


Togo  - Togo Debout interpelle les forces de sécurité et de défense iciLome - [12/13/2018]

C’est un message que le Front Citoyen Togo Debout (FCTD) a adressé aux forces de sécurité et de défense au cours d’une conférence de presse hier à Lomé. Le mouvement demande aux hommes en treillis de soutenir le peuple, en barrant la route au « fort » qui le marginalise.


Togo  - DOSSEH David: 'Si vous avez un coeur, il y a des propos qu'il faut éviter de tenir' - - [12/13/2018]

Les violences inouïes qu'exercent les corps habillés sur les citoyens togolais ces derniers jours inquiètent les responsables du Front Citoyen Togo Débout. Le Prof David Dosseh, 1er porte-parole du FCTD, se dit être « écœuré » par ce comportement barbare des forces de l’ordre et de défense qui, normalement, étaient censé « protéger » ces citoyens togolais qui manifestent les mains nues.


Togo  - Message du Front Citoyen Togo Debout à l'armée togolaise - - [12/13/2018]

En conférence de presse mercredi à Lomé, les responsables du Front Citoyen Togo Debout ont adressé un message citoyen à tous les corps habillés du pays. Suivez plutôt!


Togo  - SORTIR DU RAPPORT DE FORCE AU TOGO : Société civile et Diaspora exigent un regain de résistance CVU Togo-diaspora - [12/13/2018]


Togo  - Communiqué de TogoDebout relatif une mission d’observation électorale conduite par Madame Aude BONO-VANDORME iciLome - [12/13/2018]

Communiqué de TogoDebout relatif une mission d’observation électorale conduite par Madame Aude BONO-VANDORME députée LREM, Membre de la commission de la défense nationale


Togo  - Le Togo sous étau militaire - - [12/13/2018]

Le Togo sous étau militaire. Bastonnades sauvages, saccages de biens et exécutions sommaires de citoyens à Lomé et surtout à Sokodé.


Togo  - Le double langage de Paris : La France s’apprête à envoyer des parlementaires pour cautionner la farce électorale du régime RPT/UNIR Lalternative-togo.com - [12/13/2018]

Le régime autocratique et totalitaire qui regente le Togo, à l’image de la Corée du Nord, porte la marque de la France. Depuis 1963 que la France s’est impliqué dans le crime crapuleux qui a coûté la vie au père de l’indépendance Sylvanus Olympio, une première en Afrique francophone, Paris n’a jamais lâché le système Gnassingbé malgré les discours hypocrites de ses chefs d’Etat successifs. A chaque fois que le régime de Gnassingbé Eyadema était en difficulté, chahuté par le peuple qui exige son départ, la France vole toujours à son secours, et de manière ostensible. En 2005, après le décès de celui qui a tenu le pays d’une main de fer durant presque 40 ans, c’est Jacques Chirac, ami personnel d’Eyadema, selon ses propres paroles, qui s’est personnellement investi dans la succession monarchique au Togo en mettant au pas la CEDEAO.


Togo  - L’essentiel de ce mercredi 12 décembre 2018 sur icilome.com iciLome - [12/12/2018]

La crise politique et sa spirale de violence ont largement occupé la grande partie des sujets abordés ce mercredi 12 décembre sur icilome.com.


Togo  - Revue de presse de mercredi 12 décembre 2018 iciLome - [12/12/2018]

Répression des manifestants à Lomé tout comme à l’intérieur du pays ; présence du Gal Félix Abalo Kadanga, Chef d’Etat-major Général des FAT sur les lieux des manifestations, le quotidien LIBERTE en parle.


Togo  - Cybercriminalité : Le gouvernement prend des mesures sécuritaires iciLome - [12/12/2018]

Le progrès numérique a influencé le quotidien de bon nombre de Togolais. Plusieurs services peuvent s’offrir en ligne grâce à l’internet, surtout en ce qui concerne les besoins les plus vitaux de l’homme. Parallèlement, la cybercriminalité ne cesse de gagner du terrain et l’intérêt de la population est menacé. Il faut donc trouver une solution.


Togo  - Me Célestin AGBOGAN : « Un subalterne ne peut pas tirer lorsque son supérieur hiérarchique ne lui en donne pas l’ordre » - - [12/12/2018]

En marge d'une rencontre organisée par la Ligue Togolaise des Droits de l'Homme (LTDH), son président, Me Célestin Agbogan s'est prononcé sur la sortie du ministre de la Sécurité et de la Protection civil, Yark Damehame, sur les tueries d'Agoè-Zongo samedi dernier. L'avocat a complètement démonté les arguments du ministre selon lesquels le Général Felix Kadangah était sur les lieux ce samedi pour vérifier le dispositif sécuritaire. « Cette sortie de Yark Damehame sur la TVT prouve à suffisance que nous sommes constamment en danger dans le pays. C’est une sortie ratée, un aveu d’impuissance. Lorsqu’on n’a rien à dire de sérieux, le silence est le plus grand remède. Pour une fois, il va falloir qu’une enquête internationale sérieuse soit diligentée pour situer les responsabilités », a-t-il suggéré.


Togo  - Quatrième décaissement du FMI : 35 Millions de dollars pour le Togo iciLome - [12/12/2018]

Ce lundi lors de son conseil d’administration, le Fond Monétaire International (FMI) a octroyé au Togo, pour une quatrième fois, une tranche de 34.9 millions de dollars. Le FMI se dit satisfaite l’évolution du cadre macroéconomique.


Togo  - Djimon Oré dénonce la barbarie et la folie meurtrière des corps habillés sur les Togolais iciLome - [12/12/2018]

Le Front des Patriotes pour la Démocratie (FPD) est très préoccupé par l’allure que prenne la crise sociopolitique togolaise. Intervenant ce matin sur les ondes de la radio Zéphyr, le député Djimon Oré, président dudit parti, se dit très remonté contre le régime de Faure Gnassingbé, contre la CEDEAO et contre ses « aînés » de la Coalition des 14. Il dénonce la barbarie et la folie meurtrière des corps habillés sur les Togolais. « On aurait pu éviter tout cela », a-t-il déclaré. Selon lui, seule une "assise nationale" pourrait sortir le pays de l’ornière.


Togo  - TAMEA: 'Et si c'était leurs enfants, seront-ils contents? - - [12/12/2018]

Taméa, la fervente militante de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC, parti membre de la C14) n’est plus à présenter. Dans une interview accordée à la chaîne YouTube « iVisages-Togo », elle rejette tous les arguments du ministre Yark Damehame justifiant la présence du général Félix Kadangah samedi dernier à Agoè, lors des affrontements entre les forces de défense et de sécurité et les manifestants. Taméa dénonce également la « folie meurtrière » du régime RPT-UNIR.


Togo  - Le PDP était à Kpalimé ce mardi iciLome - [12/12/2018]

Le Parti Démocratique Panafricain a tenu un meeting ce mardi à l'endroit des militants et militantes de la ville de Kpalimé. A la place publique d'Agomé-Kpodji, la foule était au rendez-vous pour accueillir la délégation du parti conduite par son président national, Dr Bassabi Kagbara.


Togo  - Le parti Les Démocrates exige la démission du Gal Kadangha et appelle le peuple à la résistance iciLome - [12/12/2018]

Le parti Les Démocrates est remonté contre l’assassinat des Togolais lors des manifestations du samedi 8 décembre dernier, surtout la mort du jeune de 11 ans fauché par une balle. Le parti pointe du doigt le chef d’Etat-Major général, Félix Kadangha et exige sa démission. Lecture !


Togo  - Les revendeuses du marché d’Adidogomé Assiyéyé ont rencontré Kossi Aboka iciLome - [12/12/2018]

Les autorités municipales comptent accéder aux revendications des femmes du marché d’Adidogomé Assiyéyé qui ont organisé une manifestation de rue la semaine dernière. Ce lundi, le président de la délégation spéciale de la préfecture du Golfe, Kossi Aboka, lors d’une rencontre avec les femmes du marché, a promis aux femmes de trouver des solutions à un certain nombre de leurs revendications. La réduction des taxes fait partie de cette promesse.


Togo  - CEDEAO : Un sommet des chefs d’Etat demain pour prendre une décision sur le Togo iciLome - [12/12/2018]

La Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) se réveille-t-elle enfin ? Il est trop tôt pour le dire, puisqu’on ne connaît pas encore la nature de la décision qui sera prise demain jeudi lors du sommet extraordinaire des chefs d’Etat qui se tiendra à Abuja, même si on sait que c'est le report des législatives qui sauverait la situation. Les élections législatives contestées par la Coalition des 14 partis de l’opposition soutenue par le peuple togolais, seront-elles enfin reportées ?


Togo  - L’interdiction des manifestations de Coalition des 14 est illégale, insiste le CACIT iciLome - [12/12/2018]

Le gouvernement justifie la répression des manifestations de la Coalition des 14 partis de l’opposition, samedi dernier, parce qu’elles ont été interdites par le ministère de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités locales. Au Collectif des associations contre l’impunité au Togo (CACIT), une telle interdiction est tout simplement illégale.