Togo Afrique Monde
Togo  -

François Boko soutient la lutte du peuple togolais


Dans sa parution N° 298 du 8 au 14 avril 2018 l’hebdomadaire panafricain ‘’Jeune Afrique’’ a rappelé au bon souvenir des Togolais ce qu’est devenu François Boko depuis son départ en exil en 2005. Dans la rubrique « Comme le temps passe, ils étaient sur le devant de la scène. Que sont-ils devenus ? », l’auteur revient sur le parcours de cet officier qui, en 2005, a osé dire non au prix de sa vie.

« En 2005, François Boko, alors ministre de l’Intérieur du Togo, avait démissionné pour protester contre la tournure que prenait la transition après le décès de Gnassingbé Eyadema. Il s’était réfugié en France. Les autorités de son pays ayant refusé de lui renouveler ses papiers d’identité, il a fini par être naturalisé français et par reprendre ses activités. Ce Saint-cyrien, par ailleurs docteur en sciences politiques de l’université de Paris-I, a fondé en novembre 2005 JID-Avocats, un cabinet établi à Paris qui a passé des contrats avec l’UE et l’AFD pour conseiller plusieurs Etats d’Afrique sur la réforme de leurs systèmes judiciaires. Actuellement à Niamey, dans le cadre du Projet d’appui à la justice et à la sécurité du Niger, il sera en mai au Maroc, où l’UE finance des reformes identiques à hauteur de 75 millions d’euros. Même s’il exclut de revenir en politique et n’affiche pas ses liens avec l’opposition togolaise, Boko 53 ans, suit de près ses activités et dit « épouser la cause de son peuple ».

A travers ces lignes, on peut retenir quelques enseignements. Le premier, c’est le refus de renouveler à François Boko ses papiers d’identité. C’est un fait d’une extrême gravité qui révèle la vraie face du régime de Faure Gnassingbé qui fonctionne exactement comme son père malgré sa profession de foi : « Lui c’est lui, moi c’est moi ». Refuser de renouveler les papiers d’identité à un citoyen togolais juste pour ses opinions politiques est une violation de la Constitution togolaise et même des conventions internationales sur les droits de l’homme. Comment peut-on en arriver jusque-là lorsqu’on projette ou tente de projeter dans l’opinion l’image d’un dirigeant qui veut faire croire que le Togo a tourné les pires pages de la dictature? Même en France où le débat sur la déchéance de la nationalité est d’actualité, il est impensable de priver un citoyen français de papiers, même si ce dernier a posé des actes contre son pays. Mais au Togo, les dirigeants ont la rancune tenace et sont prêts à aller loin dans leur volonté de nuire et de priver un adversaire politique de ses documents d’identité.

Cette privation de ses droits fondamentaux a contraint François Boko à se naturaliser français. C’est donc au titre de citoyen français qu’il mène depuis quelques années ses activités et missions sur le continent africain. Ceci implique indubitablement une protection de son pays d’adoption. En d’autres termes, ceux qui au sein du système RPT-UNIR avaient tenté de l’assassiner lors d’une de ses missions au Benin et dans une moindre mesure au Tchad, doivent se rendre à l’évidence qu’ils n’ont plus à faire à un citoyen togolais, mais français, a cause de leurs turpitudes.

D’ailleurs lorsqu’il a été sollicité pour être consulté par le Président ghanéen, Facilitateur de la crise togolaise, il a fallu un accord de la France pour que François Boko se rende à Londres. La sobriété du communiqué qu’il a rendu public à l’issue de cette rencontre de plusieurs heures laisse transparaitre l’obligation de réserve liée à ses activités professionnelles.

Enfin, il est tout de même curieux qu’après avoir privé François Boko de ses papiers d’identité, posé des actes attentatoires à sa vie, harcelé les membres de sa famille et ses proches, le régime tente hypocritement à travers plusieurs émissaires, de le convaincre de rentrer au pays sans passer par ceux qui lui ont accordé la protection, à savoir la France.

La deuxième leçon, c’est la nouvelle vie professionnelle de l’ancien ministre de l’Intérieur qui force l’admiration. Docteur en Sciences politiques, diplômé de l’Ecole des Avocats de Paris, militaire Saint-cyrien, François Boko avec son profil s’est vite relancé vers d’autres horizons à travers son cabinet JID-Avocats établi à Paris. Très sollicité sur le continent, il apporte son expertise pour la réforme des systèmes judiciaires de plusieurs pays. Au Benin, au Tchad, au Cameroun, à Madagascar, en Côte d’Ivoire, au Sénégal, au Niger, au Maroc, etc. il ne cesse d’impressionner lors de ses différentes missions et laisse la marque d’un homme dense et rigoureux dans le travail.

Le Président Nana Akufo-Addo, après plusieurs séances de travail à Londres, ne s’est pas privé de manifester toute son admiration à l’homme tout en s’offusquant qu’une telle compétence soit hors du Togo et au service des autres pays que le sien. Un pays aux mains des médiocres et où tous les secteurs sont pourris et gangrenés par la corruption, le népotisme, les violations massives des droits de l’homme, l’évasion fiscale, la clochardisation de l’éducation, etc.

Enfin, le troisième enseignement est exprimé en une phrase dans l’article de ‘’Jeune Afrique’’, à savoir : « épouser la cause de son peuple ». Il ne peut en être autrement lorsqu’on se rappelle l’acte téméraire qu’il a posé en avril 2005 en refusant systématiquement de cautionner les massacres planifiés par le régime et les fraudes électorales pour imposer Faure Gnassingbé. François Boko, par cet acte rare au Togo, s’est positionné dès le départ comme un opposant à la succession dynastique au Togo.

En 2010, il s’est délié de ses obligations de réserve pour apporter un soutien majeur à la classe politique en initiant la rencontre de Paris qui a abouti à la création du FRAC (Front républicain pour l’alternance et le changement).

Il a toujours été disponible pour donner son avis, ses conseils à ceux qui le sollicitent. C’est finalement un homme qui prend beaucoup de hauteur et de dignité en ce qui concerne la situation de son pays. C’est l’essentiel de ce qu’il faut retenir dans cet article de ‘’Jeune Afrique’’ paru cette semaine sur l’ancien ministre de l’Intérieur François Akila-Esso Boko


Togo  - Grève illimitée : Les enseignants chercheurs sur le point de mettre leur menace à exécution iciLome - [6/23/2018]

Les enseignements-chercheurs des Universités publiques du Togo réunis au sein du Syndicat de l'Enseignement du Supérieur du Togo (SEST) et le Syndicat National des Enseignants Supérieurs (SNES) passe à la vitesse supérieur. Dans une note adressée au Premier ministre, ils demandent au gouvernement de "matérialiser" les promesses à eux faites. Dans le cas contraire, ils appellent tous les collègues à une grève illimitée avec cessation des activités pédagogiques à compter du lundi 25 juin 2018 dans les deux universités publiques du pays.


Togo  - La presse électronique s’impatiente de l’arrivée des facilitateurs au Togo Apanews - [6/23/2018]

Les sites d’informations togolais se montrent optimistes ce samedi à l’annonce de l’arrivée durant la semaine prochaine du président guinéen Alpha Condé et de son homologue ghanéen Akufo-Addo au Togo


Togo  - Interview de Joël Amovin, le Togolais qui a interpellé le président français au Canada : «Macron avait compris qu’à moins de venir me calmer, il risquait de rater son bain de foule!» Lalternative-togo.com - [6/23/2018]

Son acte avait séduit les Togolais; mais ils ne le connaissaient pas de nom. Lui, c’est Joël Amovin, le compatriote qui avait interpellé le 7 juin dernier le Président français Emmanuel Macron, en marge du sommet du G7 au Canada. Il a accepté répondre à nos questions. Lecture !


Togo  - Le Conseil Episcopal Justice et Paix : Bras armé de l’Eglise pour la promotion des droits humains iciLome - [6/23/2018]

Dans le cadre des activités marquant la célébration de ses 13 ans, le Conseil Épiscopal Justice et Paix (CEJP) de l’Archidiocèse de Lomé organise, depuis jeudi, des journées portes ouvertes pour mieux se faire connaitre et présenter ses actions en promotion des droits humains.


Togo  - La responsabilité de l’OIF, l’UE, la CEDEAO… dans la crise togolaise iciLome - [6/23/2018]

La situation sociopolitique du Togo serait tout autre (pas aussi dégradante inquiétante) si des institutions comme l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), l’Union Européenne (UE), la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), l’Union Africaine (UA), bref, la communauté internationale avait été ferme sur les graves irrégularités constatées lors des élections qui se sont déroulées au Togo. Au contraire, ces organismes ont toujours fait preuve de complaisance vis-à-vis du pouvoir de Lomé qui a fini par croire que les fraudes électorales font parties du jeu démocratique.


Togo  - La rentrée scolaire 2018-2019 ramenée au 24 septembre prochain iciLome - [6/23/2018]

Cette année, les élèves n’auront pas suffisamment de temps pour profiter des période des grandes vacances. Prévue pour le 15 octobre 2018, la rentrée scolaire 2018-2019 est désormais ramenée au lundi 24 septembre 2018.


Togo  - Le doublement de la Nationale N°2 va emporter une partie du cimetière de Nlessi iciLome - [6/23/2018]

Une partie du cimetière de Nlessi à Aneho va souffrir des travaux de doublement de la Nationale N°2 qui vont commencer à la fin du mois de juillet, selon un communiqué de Sa Majesté Nana Ane OHINIKO QUAM DESSOU XV, Roi des Mina, Chef Traditionnel de la ville d'Aneho, co-signé par le chef de la Collectivité Komlan Agban Bruce.


Togo  - Proposition de sortie de crise au Togo : Plusieurs formations de l’opposition opposées à l’idée d’une « transition » à la tête de l’Etat AfreePress - [6/23/2018]

Jusqu’à quand cette lancinante crise anesthésiera-t-elle l’énergie créatrice des Togolais ? La question est posée à longueur de journée dans les émissions de radio et de télévision. Et sur le sujet, chaque analyste et journaliste a ses commentaires et ses propositions pour aider le Togo à aller vers la fin définitive de cette malheureuse situation qu’il connaît depuis plus de 10 mois.


Togo  - Les pavés de la mort à Lomé iciLome - [6/23/2018]

Le casse-tête chinois que constituent les voies pavées pour les usagers de la route à Lomé, n'est plus à démontrer. Il suffit d’emprunter les axes marché de Bè-Akodessewa, Rond-point de Gakpoto-Bè-Kpota, GTA-Station Agbalepedo, Todman-Doumassesse, Djidjolé-Totsi, marché de Bè-Immeuble Fiata… pour s’en rendre compte. L’état des pavés qui arpentent la capitale est critique.


Togo  - Tournée de Fousséna Djagba en Allemagne iciLome - [6/23/2018]

Le parcours d´une combattante qui ne mâche pas ses mots


Togo  - Vision 4 : Un escroc au Palais de Lomé II Lalternative-togo.com - [6/23/2018]

Lorsqu’un régime et en pleine déconfiture, tous les charognards s’invitent au festin, dans l’espoir de gagner quelques miettes. Le chef longtemps vénéré est généralement à la merci des conseillers véreux qui rivalisent de méthodes pour lui vendre des illusions. Tous les individus susceptibles d’apporter un quelconque soutien au régime en dégringolade sont les bienvenus.


Togo  - Alpha Conde et Nana Akufo-Addo, les deux facilitateurs à Lomé iciLome - [6/23/2018]

Les présidents Alpha Conde de la Guinée et Nana Akufo-Addo du Ghana, deux facilitateurs officiellement désignés par la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) lors de son sommet à Lomé en avril dernier, seront à Lomé la semaine prochaine, selon des informations reçues auprès des sources proches de la facilitation.


Togo  - Les Gestionnaires des ressources humaines rassemblés en association pour valoriser leur fonction au Togo AfreePress - [6/23/2018]

L’Association Togolaise des Gestionnaires de Ressources Humaines (ATGRH) a tenu ce vendredi 22 juin 2018 à Lomé, son premier congrès. Placé sous le thème « Gestionnaires RH business partners, créateurs de valeur et acteur majeur de la compétitivité durable de l’entreprise », ce congrès se veut, d’après les organisateurs, un cadre de discussion, de formation et de partage de bonnes pratiques de la fonction RH pour la création de valeur dans l’entreprise.


Togo  - Froid entre Faure et Netanyahu ? iciLome - [6/22/2018]

Le courant ne passerait plus entre Faure Gnassingbé et « son ami-allié » Benjamin Netanyahu, chef du gouvernement israélien. Les relations diplomatiques entre Lomé et Tel Aviv seraient en train de prendre un sérieux coup.


Togo  - Insécurité : Des individus cagoulés ont fait irruption dans l’Eglise Sacré cœur d’Adjido iciLome - [6/22/2018]

Des braqueurs à l’aéroport international de Lomé, au grand marché d’Adawlato, dans les banques et dans certains quartiers de la capitale ou dans les villes de l'intérieur, on en a déjà connu. Mais lorsque ces individus sans foi ni loi se transportent dans une église, défoncent la porte du Presbytère et prennent en otage le curé et ses vicaires, il y a lieu de se poser des questions.


Togo  - Seuls 12% des Togolais font confiance à la CENI iciLome - [6/22/2018]

Mercredi 20 juin 2018, l’institut Afrobaromètre a rendu public un nouveau rapport qui, cette fois-ci, traite de la décentralisation au Togo, notamment sa perception par les populations togolaises. Les conclusions du rapport en disent long sur ce que les Togolais pensent du régime de Faure Gnassingbé.


Togo  - Interview du kinésithérapeute KASSEGNE Kossi Nulanyo : « Nous exhortons la population à consulter un praticien de temps en temps » AfreePress - [6/22/2018]

Il s’appelle KASSEGNE Kossi Nulanyo et est kinésithérapeute. Dans cette interview que nous lui accordons, il revient sur les spécificités de son boulot, les avantages de la kinésithérapie et la nécessité de faire la promotion de cette discipline médicale. Lire l’intégralité de l’entretien.


Togo  - Revue de presse du vendredi 22 juin 2018 iciLome - [6/22/2018]

Le mémorandum des forces vives de la nation pour une sortie de crise au Togo est le sujet principal traité par les journaux parus ce vendredi 22 juin 2018, dans les kiosques.


Togo  - L’ONG OADEL réaffirme son engagement pour la consommation des produits locaux AfreePress - [6/22/2018]

L’Organisation pour l’Alimentation et le Développement Local (OADEL) a organisé une rencontre le mercredi 20 juin 2018 à Lomé. L’objectif de cette rencontre avec les professionnels des médias était de relayer un certain nombre d’actions de plaidoyer que mène cette ONG en faveur de la consommation locale et du droit à l’alimentation au Togo.


Togo  - Prof Magloire Kuakuvi : « Le Togo est un pays de faussaires et de tricheurs en élections » iciLome - [6/22/2018]

Il est l’un des universitaires togolais qui n’a pas froid aux yeux lorsqu’il s’agit de porter un regard critique sur la situation sociopolitique, surtout relever les tares contenues dans les stratégies adoptées par l’opposition, et les dérives auxquels se livre le régime en place pour se maintenir au pouvoir. Le Professeur Marcel Magloire Kuakuvi, puisque c’est de lui qu’il s’agit, revient avec ses analyses en marge de la conférence-débat tenue jeudi dans le cadre des 13 ans du Conseil Episcopal Justice et Paix.


Togo  - Père Chanel Affognon : « Ce n’est pas un délit de s’engager dans la politique » iciLome - [6/22/2018]

Le chrétien a-t-il le droit de faire de la politique ? La question a été au cœur d’une conférence-débat ce jeudi lors du premier jour des activités inscrites dans le cadre des 13 ans du Conseil Episcopal Justice et Paix (CEJP) de l’archidiocèse de Lomé. « Place et rôle du chrétien dans la situation sociopolitique dans notre pays le Togo » était le thème de ce débat riche en partages.


Togo  - La remise du mémorandum du FCTD aux leaders de la Coalition des 14 - - [6/22/2018]

Les responsables de la Coalition ont reçu jeudi le mémorandum du Front Citoyen Togo Debout. Voici les images de la remise dudit mémorandum aux leaders de la Coalition.


Togo  - Prof David Dosseh : « Nous sommes venus exposer les travaux du forum » - - [6/22/2018]

Une délégation du Front Citoyen Togo Debout (FCTD) a remis hier aux responsables de la Coalition des 14, le mémorandum des forces vives de la nation pour une sortie pacifique de la crise togolaise. La délégation a été conduite du FCTD a été conduite par Prof. David Dosseh.


Togo  - Brigitte Adjamagbo-Johnson : « La société civile est un acteur légitime de la crise que nous traversons » - - [6/22/2018]

Jeudi au siège de la CDPA à Lomé, les leaders de la Coalition des 14 ont reçu une délégation du Front Citoyen Togo Debout (FCTD). La délégation conduite par Prof David Dosseh a remis à ces responsables politiques, un mémorandum pour une sortie de crise. Pour Brigitte Adjamagbo Johnson, Coordinatrice de la Coalition des 14, cette démarche du FCTD est tout à fait légitime.


Togo  - La Coalition des 14 a reçu une délégation du FCTD ce jeudi matin iciLome - [6/21/2018]

Une délégation du Front Citoyen Togo Debout (FCTD) a rencontré ce matin à Lomé, les responsables de la Coalition des 14 partis de l'opposition. La délégation conduite par Prof David Dosseh a remis un mémorandum à ces protagonistes de la crise togolaise.


Togo  - Fête des martyrs et politique se partagent la une des sites d’informations togolais Apanews - [6/21/2018]

La commémoration des martyrs qui se sont sacrifiés pour l’indépendance et l’évolution de la situation politique occupent, ce jeudi, la une de la presse électronique togolaise.