Togo Afrique Monde
Togo  -

François Boko soutient la lutte du peuple togolais


Dans sa parution N° 298 du 8 au 14 avril 2018 l’hebdomadaire panafricain ‘’Jeune Afrique’’ a rappelé au bon souvenir des Togolais ce qu’est devenu François Boko depuis son départ en exil en 2005. Dans la rubrique « Comme le temps passe, ils étaient sur le devant de la scène. Que sont-ils devenus ? », l’auteur revient sur le parcours de cet officier qui, en 2005, a osé dire non au prix de sa vie.

« En 2005, François Boko, alors ministre de l’Intérieur du Togo, avait démissionné pour protester contre la tournure que prenait la transition après le décès de Gnassingbé Eyadema. Il s’était réfugié en France. Les autorités de son pays ayant refusé de lui renouveler ses papiers d’identité, il a fini par être naturalisé français et par reprendre ses activités. Ce Saint-cyrien, par ailleurs docteur en sciences politiques de l’université de Paris-I, a fondé en novembre 2005 JID-Avocats, un cabinet établi à Paris qui a passé des contrats avec l’UE et l’AFD pour conseiller plusieurs Etats d’Afrique sur la réforme de leurs systèmes judiciaires. Actuellement à Niamey, dans le cadre du Projet d’appui à la justice et à la sécurité du Niger, il sera en mai au Maroc, où l’UE finance des reformes identiques à hauteur de 75 millions d’euros. Même s’il exclut de revenir en politique et n’affiche pas ses liens avec l’opposition togolaise, Boko 53 ans, suit de près ses activités et dit « épouser la cause de son peuple ».

A travers ces lignes, on peut retenir quelques enseignements. Le premier, c’est le refus de renouveler à François Boko ses papiers d’identité. C’est un fait d’une extrême gravité qui révèle la vraie face du régime de Faure Gnassingbé qui fonctionne exactement comme son père malgré sa profession de foi : « Lui c’est lui, moi c’est moi ». Refuser de renouveler les papiers d’identité à un citoyen togolais juste pour ses opinions politiques est une violation de la Constitution togolaise et même des conventions internationales sur les droits de l’homme. Comment peut-on en arriver jusque-là lorsqu’on projette ou tente de projeter dans l’opinion l’image d’un dirigeant qui veut faire croire que le Togo a tourné les pires pages de la dictature? Même en France où le débat sur la déchéance de la nationalité est d’actualité, il est impensable de priver un citoyen français de papiers, même si ce dernier a posé des actes contre son pays. Mais au Togo, les dirigeants ont la rancune tenace et sont prêts à aller loin dans leur volonté de nuire et de priver un adversaire politique de ses documents d’identité.

Cette privation de ses droits fondamentaux a contraint François Boko à se naturaliser français. C’est donc au titre de citoyen français qu’il mène depuis quelques années ses activités et missions sur le continent africain. Ceci implique indubitablement une protection de son pays d’adoption. En d’autres termes, ceux qui au sein du système RPT-UNIR avaient tenté de l’assassiner lors d’une de ses missions au Benin et dans une moindre mesure au Tchad, doivent se rendre à l’évidence qu’ils n’ont plus à faire à un citoyen togolais, mais français, a cause de leurs turpitudes.

D’ailleurs lorsqu’il a été sollicité pour être consulté par le Président ghanéen, Facilitateur de la crise togolaise, il a fallu un accord de la France pour que François Boko se rende à Londres. La sobriété du communiqué qu’il a rendu public à l’issue de cette rencontre de plusieurs heures laisse transparaitre l’obligation de réserve liée à ses activités professionnelles.

Enfin, il est tout de même curieux qu’après avoir privé François Boko de ses papiers d’identité, posé des actes attentatoires à sa vie, harcelé les membres de sa famille et ses proches, le régime tente hypocritement à travers plusieurs émissaires, de le convaincre de rentrer au pays sans passer par ceux qui lui ont accordé la protection, à savoir la France.

La deuxième leçon, c’est la nouvelle vie professionnelle de l’ancien ministre de l’Intérieur qui force l’admiration. Docteur en Sciences politiques, diplômé de l’Ecole des Avocats de Paris, militaire Saint-cyrien, François Boko avec son profil s’est vite relancé vers d’autres horizons à travers son cabinet JID-Avocats établi à Paris. Très sollicité sur le continent, il apporte son expertise pour la réforme des systèmes judiciaires de plusieurs pays. Au Benin, au Tchad, au Cameroun, à Madagascar, en Côte d’Ivoire, au Sénégal, au Niger, au Maroc, etc. il ne cesse d’impressionner lors de ses différentes missions et laisse la marque d’un homme dense et rigoureux dans le travail.

Le Président Nana Akufo-Addo, après plusieurs séances de travail à Londres, ne s’est pas privé de manifester toute son admiration à l’homme tout en s’offusquant qu’une telle compétence soit hors du Togo et au service des autres pays que le sien. Un pays aux mains des médiocres et où tous les secteurs sont pourris et gangrenés par la corruption, le népotisme, les violations massives des droits de l’homme, l’évasion fiscale, la clochardisation de l’éducation, etc.

Enfin, le troisième enseignement est exprimé en une phrase dans l’article de ‘’Jeune Afrique’’, à savoir : « épouser la cause de son peuple ». Il ne peut en être autrement lorsqu’on se rappelle l’acte téméraire qu’il a posé en avril 2005 en refusant systématiquement de cautionner les massacres planifiés par le régime et les fraudes électorales pour imposer Faure Gnassingbé. François Boko, par cet acte rare au Togo, s’est positionné dès le départ comme un opposant à la succession dynastique au Togo.

En 2010, il s’est délié de ses obligations de réserve pour apporter un soutien majeur à la classe politique en initiant la rencontre de Paris qui a abouti à la création du FRAC (Front républicain pour l’alternance et le changement).

Il a toujours été disponible pour donner son avis, ses conseils à ceux qui le sollicitent. C’est finalement un homme qui prend beaucoup de hauteur et de dignité en ce qui concerne la situation de son pays. C’est l’essentiel de ce qu’il faut retenir dans cet article de ‘’Jeune Afrique’’ paru cette semaine sur l’ancien ministre de l’Intérieur François Akila-Esso Boko


Togo  - L’essentiel de ce vendredi 15 février 2019 sur iciLome.com iciLome - [2/15/2019]

Plusieurs sujets constituent le menu de l’actualité sur iciLome.com ce 15 février.


Togo  - Revue de presse du vendredi 15 février 2019 iciLome - [2/15/2019]

A la Une : les élections locales annoncées pour se tenir dans le premier semestre de l’année en cours et la corruption. Notamment la promesse de la Haute autorité de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées (HAPLUCIA) de faire la lumière sur l’affaire des 600 millions de la CAN 2013 et 2017, ainsi que des fonds alloués pour la réhabilitation de la route Lomé-Vogan-Anfoin.


Togo  - MCC : Le Togo bénéficie de 35 millions de dollars US AfreePress - [2/15/2019]

Le siège du gouvernement à Lomé a abrité jeudi 14 février 2019, une cérémonie de signature d’accord entre le Togo et le Millennium Challenge Corporation (MCC) du gouvernement des États-Unis.


Togo  - Elections législatives : Fin de mandat du prof Kodjona Kadanga et de son équipe iciLome - [2/15/2019]

Les élections législatives du 20 décembre appartiennent à l’histoire, même l’Assemblée nationale qui en est issue continue de susciter de l’indignation au sein de la classe politique, notamment celle réunie dans la Coalition des 14 partis de l’opposition et dans l’opinion.


Togo  - Réné Théophile Kapou éjecté de l'ARMP iciLome - [2/15/2019]

Réné Théophile Kapou n'est plus le Directeur Général de l’Autorité de Régulation des Marchés Publics du Togo (ARMP Togo).


Togo  - Le gouvernement crée une agence de Cyber-sécurité à Tabligbo iciLome - [2/15/2019]

Au cours des travaux du conseil des ministres de ce mercredi 13 février tenu à Tabligbo, le gouvernement togolais a adopté un décret portant la mise en place de l’Agence nationale de la cyber-sécurité (ANCY).


Togo  - Nicolas Lawson: '2020 je serai là, je serai au rendez-vous' iciLome - [2/15/2019]

Nicolas Lawson, président du Parti du Renouveau et de la Rédemption (PRR), a été l'invité dans l'émission 'Taxi-Presse' sur la radio Taxi FM ce jeudi.


Togo  - Les arbitres prêts à reprendre les matchs iciLome - [2/15/2019]

Après la décision de la Commission de discipline de la Fédération togolaise de football (FTF), l'Association nationale des arbitres de football au Togo (ANAFOOT) dont beaucoup de membres ont été victimes lors des violences sur les stades dimanche dernier, a appelé ses membres à reprendre les matchs. C'est à travers un communiqué rendu public ce jour. Lisez plutôt !


Togo  - Les Togolais se prononcent sur la délocalisation du conseil des ministres à Tabligbo iciLome - [2/15/2019]

Ce n'est un secret pour personne. Mercredi, le gouvernement togolais a délocalisé son troisième conseil des ministres dans la préfecture du Yoto, plus précisément à Tabligbo. Intervenant jeudi sur les ondes de la radio Victoire Fm, dans l'émission Audi-Actu, des Togolais ont réagi sur le sujet.


Togo  - Un hôpital de référence promis aux Togolais iciLome - [2/15/2019]

Dans les prochains mois, le quartier d’Agoè abritera un hôpital moderne, de référence qui sera dénommé « Hôpital Saint Pérégrin ». Un centre de santé de référence avec les normes internationales en ce qui concerne la qualité des soins qui seront administrés aux patients du Grand Lomé et ses environs.


Togo  - Employés en souffrance, Bâtiment en déliquescence… Hôtel de la Paix : La poisse ! LaManchette - [2/15/2019]

L’un des joyaux les plus convoités de la chaîne hôtelière au Togo il y a encore quelques années, une fierté nationale du fait de son standing et de sa grande ouverture sur la mer, les compagnies aériennes qui desservent le Togo dans les années 90 en savent davantage. L’Hôtel de la Paix, puisque c’est de ce fleuron qu’il s’agit, sombre vite dans une mauvaise passe et finit par crouler sous le poids de la dette. Aujourd’hui, ce grand bâtiment hôtelier est en décrépitude avancée et les employés laissés sur le carreau, sont dans une misère noire méchante. C’est dire que les jours passent et les années se succèdent mais le triste sort de l’Hôtel de la Paix est resté en l’état. D’où viendra en réalité le salut !


Togo  - Corruption : La CDPA encourage la HAPLUCIA à trouver les auteurs des malversations des fonds des CAN 2013 et 2017 et de la route Lomé-Vogan-Anfoin iciLome - [2/15/2019]

La Haute autorité de protection et de la lutte contre la corruption et des infractions assimilées (HAPLUCIA) a annoncé l'étude des dossiers relatifs à la dilapidation des fonds des CAN 2013 et 2017 ainsi que la réhabilitation de la route Lomé-Vogan-Anfoin. La Convention démocratique des peuples africains (CDPA) prend acte de l'annonce et encourage cette institution à trouver les vrais auteurs de ces malversations. Lire le communiqué de la CDPA !


Togo  - Football/D1 : Les stades de Kabou et Dapaong suspendus iciLome - [2/15/2019]

Les violences qui se sont produites le dimanche 10 février dernier lors de la 16e journée du championnat national de football de première division aux stades de Kabou et de Dapaong, continuent de faire des vagues. Ce jeudi, la Commission de discipline de la Fédération togolaise de football (FTF) a tranché.


Togo  - Université de Lomé : Vers la création d’un institut d’Etudes Stratégiques sur la Paix et la Sécurité AfreePress - [2/15/2019]

L’Université de Lomé va bientôt accueillir un nouvel institut de formation. Il s’agit de l’Institut d’Etudes Stratégiques pour la Paix et la Sécurité.


Togo  - Élections locales : 1527 conseillers municipaux seront élus AfreePress - [2/15/2019]

Les Togolais seront appelés dans le courant de l’année 2019 à élire leurs conseillers municipaux. Au total, 1527 conseillers municipaux seront élus sur l’ensemble du territoire. C’est en tout cas ce qu’a indiqué mercredi 13 février le gouvernement réuni en conseil des ministres à Tabligbo (préfecture de Yoto).


Togo  - La Voix du Peuple du 14 février 2019 Kanal K - [2/15/2019]


Togo  - L’essentiel de ce jeudi 14 février 2019 sur iciLome.com iciLome - [2/14/2019]

Sur iciLome.com ce jeudi, l’actualité est essentiellement dominée par la politique.


Togo  - Kara : La population n’a plus accès à l’eau potable iciLome - [2/14/2019]

Une partie de la population de Kara, ville située au nord du Togo à 420 km de Lomé, n’a pas accès à l’eau potable. Les raisons évoqués rapportent une panne sur les installations de la Société togolaise des eaux (TDE). Par conséquent la population est contrainte d’aller s’approvisionner dans le fleuve Kara qui représente la seule source d’eau exploitable.


Togo  - Nadim Khalif dézingue les mouvements anti-franc CFA iciLome - [2/14/2019]

La question du Franc CFA monopolise toujours le débat, autant sur le plan national qu'international. Dans une interview accordée aux confrères de la radio Kanal FM, l’économiste togolais, Dr Michel Nadim Khalife a critiqué ceux qui estiment que le Franc CFA est une monnaie de servitude volontaire.


Togo  - Prisonniers politiques : Latifatou, une militante de l’opposition entre la vie et la mort iciLome - [2/14/2019]

Près d’une centaine de détenus politiques (militantes et militants de l’opposition) croupissent encore dans les prisons du Togo, selon les responsables de la Coalition des 14 partis de l’opposition et des organisations de défense des droits de l’homme. Parmi ces prisonniers se trouve Batolim Latifatou, arrêtée l’année dernière dans le cadre des manifestations de l’opposition.


Togo  - PND : Plus de 300 investisseurs internationaux attendus à Lomé en juin prochain iciLome - [2/14/2019]

Le 8 février dernier à Paris, lors du « Forum Business Afrique », il a été annoncé que le Togo accueillera le Forum Togo-Union Européenne (UE) en juin prochain. Le ministre en charge du Commerce et du Secteur privé, Kodzo Adedze, accompagné d’une délégation togolaise, notamment la Secrétaire d’État en charge du climat des affaires, Sandra A. Johnson, le président de la Chambre de commerce et d’industrie du Togo (CCIT), Germain Meba et l’ambassadeur du Togo à Paris, Calixte Madjoulba, ont saisi l’occasion pour présenter le Plan national de développement (PND), afin d’attirer l’engouement de potentiels investisseurs.


Togo  - Pasteur Bavon : « Si nous ratons 2020, attendons-nous encore à 50 ans de règne des Gnassingbé » iciLome - [2/14/2019]

Mardi dernier, Pasteur Johannes Bavon, président du Front des Architectes de la République (FAR), a été l'invité dans l'émission "Audi-Actu" sur la radio Victoire FM.


Togo  - OkpaBac pour maximiser les chances de réussite au BAC II iciLome - [2/14/2019]

Les TIC commencent par rentrer dans les habitudes de nos populations. De plus en plus de jeunes togolais excellent dans le développement d’applications pour faciliter le quotidien à leurs compatriotes. C’est ainsi qu’on remarque plusieurs plateformes qui proposent des services dans le domaine de la santé, des transports, du shopping, de l’éducation et autres. La dernière, c’est cette application qui permet aux élèves de Terminale de maximiser leur chance de réussite au BAC II.


Togo  - Brigitte Adjamagbo-Johnson : « Nous n’avons pas le choix, nous devons aller vers ce changement… » iciLome - [2/14/2019]

Normalement, c'est courant cette semaine que la Coalition des 14 partis de l'opposition devrait tenir son conclave pour fixer des nouvelles orientations pour l'aboutissement de la lutte.


Togo  - SOS : De l’électricité pour l’hôpital d’Agou-Nyogbo iciLome - [2/14/2019]

L’hôpital Bethesda d’Agou-Nyogbo, localité située à quelques kilomètres de la ville touristique de Kpalimé, est plongé dans le noir depuis quelques jours. La Compagnie énergie électrique du Togo (CEET) est passée par là. Elle réclame ses factures impayées.


Togo  - Le quartier d’Adakpamé bientôt doté d’un parc logistique relié au port autonome de Lomé AfreePress - [2/14/2019]

Le quartier d’Atadpamé (Banlieue de Lomé) va bientôt être doté d’un parc logistique multiservice de plus de 500 000 mètres carrés (50 ha). L’initiative vient du gouvernement et vise à désengorger le Port Autonome de Lomé, devenu la principale plateforme portuaire en Afrique de l’Ouest, a appris l’Agence de presse AfreePress.