Togo Afrique Monde
Togo  -

Appel de la Diaspora, du Front citoyen Togo Debout, Sursaut Togo pour la marche du 14 avril 2018 organisée par la C14



Debout Togolais !
Chers compatriotes, Chère jeunesse togolaise, Mesdames et Messieurs,
C’est un grand honneur pour nous de vouloir participer à l’appel de la C14 pour demander le retour de l’ordre constitutionnel de 1992 qui revêt une grande importance pour tous les Togolais.

Ces manifestations traduisent la volonté d’un peuple opprimé, humilié, de sortir des habitudes de gouvernement de notre pays afin de trouver des solutions originales aux différents problèmes qui l’accablent aujourd’hui.
Chers compatriotes, notre réponse à l’appel de la C14 témoigne de notre volonté d’arracher notre liberté à un système d’oppression et de prédation qui asservit et paupérise tout un peuple.

La réponse à cet appel est l’expression de notre soif naturelle et légitime de liberté, notre besoin existentiel d’indépendance acquise au prix du sang mais malheureusement volée depuis l’assassinat du père de l’indépendance, Sylvanus Olympio.

Chers compatriotes,
Nous aurions tellement voulu être avec vous tout à la fois à Aného, Lomé, Kpalimé, Atakpamé, Sokodé, Kara, Bafilo, Mango, Dapaong... depuis toutes ces années de lutte ! Mais malheureusement, nous sommes dans l’impossibilité momentanée d’être à vos côtés même si vous savez pouvoir compter sur nous.

Oui, nous devons arracher notre liberté et notre dignité. Toute l’histoire de l’humanité n’est qu’une lutte pour la liberté et la soif d'être reconnu. La liberté comme la dignité se conquiert chaque jour, chaque heure, chaque minute, chaque seconde... Nous devons être toujours prêts à les défendre. C’est notre constitution, notre liberté, c’est la dignité du peuple Togolais libre à jamais. Du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest, le peuple Togolais a besoin de se mobiliser, de prendre son destin en main, d’arracher sa liberté pour honorer la mémoire des pères de l’indépendance, de Tavio Amorin, de Boukari Djobo, de Boukari Kérim, de Atidépé...etc et tous ceux qui sont tombés pour un Togo nouveau et démocratique sans oublier les milliers d'autres qui ont mis leur vie en péril en quittant le navire ivre du syndrome de la tyrannie, tels que François Boko, Amah Poko, Agbéyomé, Péré...etc. Nous n’avons plus droit aux erreurs politiques des générations passées, ces erreurs dont le pays souffre gravement aujourd’hui.
Peuple Togolais, notre histoire nous interpelle et nous avons rendez-vous devant elle. Notre hymne national, la « Terre de nos aïeux » nous invite à soupirer vers la liberté comme ces jours-ci quand les tyrans nous assaillent, « à vaincre ou à mourir mais dans la dignité ».

Inutile de revenir sur la courte mais combien significative histoire de notre pays. Les différents pays occupant le Togoland se sont présentés comme une force contre l’esclavage et un souffle civilisateur mais, ils ne vont pas tarder à succomber à leur tentation naturelle historique de soumettre tout un peuple aux travaux forcés... Mais dans cette humiliation, même nos premiers oppresseurs ont apprécié notre peuple au point de qualifier notre pays de colonie modèle, « Munster Kolonie ». Oui nous étions un grand et digne peuple quand en 1962, Sylvanus Olympio, un des rares et premiers chefs d’État africains à être invité à la Maison Blanche pour une conférence de presse avec John Kennedy. Quelle notoriété ! Quel honneur !

Mais malheureusement, peu après l’indépendance acquise aux prix des sacrifices et des vies humaines, la dynastie Gnassingbé a confisqué le pouvoir par la force pour ensuite gérer le Togo comme sa propriété privé, ne s’intéressant uniquement qu’à son enrichissement personnel et non au brave peuple Togolais.

Aujourd’hui 55 ans plus tard, le fils a remplacé le père et le système d’exploitation et d’oppression est resté le même. Du temps du père comme de celui du fils, les Togolais ont été massacrés par milliers et aujourd’hui ce massacre continue malheureusement pour s'opposer à la demande légitime du retour à l’ordre constitutionnel de 1992.
L’histoire dramatique du Togo se répète 13 ans après par une prise de pouvoir sanglante par le fils.

Le peuple togolais a été unifiée par le sort, et cette unité revêt une grande importance, une opportunité inouïe.

Mais les ennemis du peuple togolais essaient depuis 1963 de nous diviser entre le Nord et le Sud, de nous opposer entre Kabyè et Mina, entre Kotokoli et Moba, entre musulmans et chrétiens... parce qu’ils savent qu'unis nous sommes invincibles. Ils savent que liés comme nous sommes, nous sortirons vainqueurs de toute confrontation et que leur pouvoir est en péril.

Celui qui essaie de diviser le Togo pour régner sur la base ethnique, tribale, religieuse ou autre, pour ses intérêts personnels, doit savoir qu'il a tout à perdre et qu'il serait comptable devant les pertes humaines qui seront incalculables. La diversité du peuple Togolais dans l’unité est une immense richesse.

La « colonie-modèle » est devenue la risée du monde entier. Notre fierté d’être Togolais a été entachée mais impossible n’est pas Togolais car notre capacité de sursaut et d’éveil patriotique peut encore faire la différence et restaurer notre fierté perdue.

Depuis 55 ans, notre dignité est constamment bafouée. Nous vivons chez nous comme des objets que se serait approprié une famille, voire une seule personne, et nous n’avons aucun autre choix que la résignation, l’exil, la prison ou la mort. Non vraiment aucun choix ! Non, plutôt une contrainte, une situation qui nous est imposée comme à des esclaves.
Dans ces conditions, sommes-nous encore libres et égaux au-delà du droit naturel, comme le reconnait la Charte Universelle des droits de l’Homme ? Absolument pas !

Cette personnalité morale du Togo devrait organiser un ordre social, mais l’État Togolais organise la décohésion sociale par les injustices, la corruption, toute forme d’anti-valeurs qui sont en train d’humilier le Togo. Quelle autophagie !

Les ordres institutionnels et juridiques font place aux arrangements claniques. L’impunité règne en maître absolu, les institutions sont illégales et illégitimes, la République a cessé d’exister pour céder la place à une monarchie qui fonctionne sans tenir compte de la volonté du souverain primaire exprimée dans la constitution votée par le referendum de 1992 : le peuple togolais ! Nous réclamons donc haut et fort le retour à l’ordre constitutionnel de 1992.

Beaucoup ont parié sur notre disparition comme peuple, mais nous pouvons déjouer les pronostics. Nous pouvons reconstruire notre pays en lambeaux car il y a de l’espoir pour la racine vivante d’un tronc mort.
Les pères fondateurs de l’indépendance se retourneraient dans leurs tombes si on leur passait le film de ce qu’est devenu le Togo qu’ils nous ont légué après 55 ans de gestion chaotique. Ne nous les avons pas tout simplement trahis ?

Debout, Togolais ! La liberté se gagne tous les jours et malgré toute la répression, les combats pour la liberté dans l’histoire des peuples t'invitent à continuer à te battre pour ta liberté comme se sont battus les pères de l’indépendance.

Debout Togolais ! tout est encore possible !
Ta liberté et ton destin sont entre tes mains.
Mobilisons-nous pour la transition citoyenne.



Togo  - Revue de presse du vendredi 17 août 2018 iciLome - [8/17/2018]

Ce vendredi 17 août 2018, les journaux parvenus à la Rédaction d’iciLome traitent plusieurs sujets.


Togo  - Un "ultimatum" à l’endroit des protagonistes et les recommandations de la CEDEAO qualifiées de "sandwich sans viande" iciLome - [8/17/2018]

Les réactions des togolais de la diaspora continuent de faire la une des journaux avec cette fois-ci Monsieur Albert Kate qui souhaiterait une date limite pour la mise en place du comite de suivi, la mise en place d’un gouvernement de consensus dans un bref délai, un nouveau format du dialogue et lance un ultimatum d’arrêt de la bipolarisation des pourparlers en cas de blocage continuel d’ici fin Aout.


Togo  - VIDEO: Dj Aladji Atcha Dedji Humilié à Munich ce Samedi 11 Aoüt 2018 iciLome - [8/17/2018]


Togo  - Brigitte Adjamagbo Johnson: « C'est le pouvoir en place qui instrumentalise la CENI » - - [8/17/2018]

Face à la presse jeudi à Lomé, la Coordinatrice de la Coalition des 14, Mme Brigitte Adjamagbo Johnson a déclaré que la reprise des activités de la CENI est une violation flagrante des recommandations de la CEDEAO pour une sortie de crise.


Togo  - Prof. David Dosseh : « La CENI actuelle est monocolore » iciLome - [8/17/2018]

La poursuite unilatérale du processus électoral par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) indigne plus d’un. Dans une interview accordée au confrère La Machette, Prof. David Dosseh pense que cette démarche de l'institution électorale est à dénoncer.


Togo  - Le CACIT et la PCJV appellent le gouvernement à vite retrouver les profanateurs des mosquées iciLome - [8/17/2018]

La profanation des mosquées par des individus non encore identifiés préoccupent énormément les associations de la société civile. Elles sont nombreuses à dénoncer la situation et à appeller le gouvernement à faire diligence afin que les auteurs soient trouvés et punis.


Togo  - SOS pour les employés de l’Hôtel de la Paix Lalternative-togo.com - [8/17/2018]

L’hôtel de la Paix en face de la mer se décrépit de jour en jour. Cette situation déteint sur ses ex-employés qui au fil des ans, passent de vie à trépas. Depuis 2007, ils sont plus de soixante (60) personnes décédées sans être dédommagées. Le peu qui reste se bat afin de rentrer dans leurs droits et permettre aussi aux veuves et orphelins de leurs anciens camarades qui ne sont plus en vie.


Togo  - Pour exactions, 7 militaires camerounais jetés en prison : Promotion assurée au Togo Le Correcteur - [8/17/2018]

Sept militaires camerounais ont été arrêtés vendredi 10 août après la diffusion en juillet sur internet d’une vidéo montrant des soldats exécuter deux femmes et leurs enfants. L’annonce a été faite par le ministre de la Communication Issa Tchiroma Bakary. Les sept militaires dont un lieutenant ont été nommément cités.


Togo  - Brigitte Adjamagbo: « On ne votera plus au Togo sans la diaspora » iciLome - [8/17/2018]

Le droit de vote de la diaspora était au menu de la conférence de presse de la Coalition 14 hier à Lomé. Pour Brigitte Adjamagbo Johnson, la coalition des 14 fera le nécessaire pour que le vote des Togolais de l'extérieur soit effectif.


Togo  - Nicodème Habia: « Le régime ne peut pas nous pousser à aller à une élection frauduleuse » iciLome - [8/17/2018]

Les responsables de la Coalition des 14 sont catégorique là-dessus. Pas d'élection sans les réformes institutionnelles, constitutionnelles et électorales. Selon Nicodème Habia, président du parti "Les Démocrates", le régime de Faure Gnassingbé ne peut plus pousser l'opposition à aller à une élection frauduleuse dans ce pays.


Togo  - Jean Kissi: « Nous n'avons pas encore la CENI du peuple togolais, nous avons seulement une CENI RPT-UNIR » iciLome - [8/17/2018]

En conférence de presse jeudi à Lomé, Jean Kissi, député du Comité d'Action pour le Renouveau (CAR) est revenu sur la question de la CENI. L'homme politique estime que la CENI actuelle pilotée par Prof. Kandaga Kodjona est une CENI du régime, et non celle du peuple togolais.


Togo  - Gnimdéwa Atakpama sur la nécessité d’une audience foraine au Togo iciLome - [8/17/2018]

Les responsables de la Coalition ne veulent pas aller aux élections avec l'actuel fichier électoral. Ils exigent la réalisation d'un recensement électoral biométrique. Cette opération devra être couplée à des audiences foraines pour la délivrance des cartes nationales d'identité aux électeurs qui n'en disposent pas.


Togo  - Me Dodji Apévon : « Pour un fichier électoral crédible, il faut qu’on permette aux Togolais d’avoir la carte nationale d'identité » iciLome - [8/17/2018]

En conférence de presse à Lomé, les responsables de la Coalition des 14 sont revenus sur la question du fichier électoral. Pour ces leaders de l'opposition togolaise, la délivrance de la carte nationale d'identité est une nécessité pour un assainissement du fichier.


Togo  - Jean-Pierre Fabre : « C’est lorsque toutes les conditions seront réunies qu’on pourra aller voter » iciLome - [8/17/2018]

Intervenant jeudi lors de la conférence de la presse de la Coalition des 14 à Lomé, Jean-Pierre Fabre, chef de file de l'opposition togolaise, a déclaré que la date pour la tenue des législatives importe peu. Ce qui est impératif, c'est la mise œuvre des réformes nécessaires. « C’est lorsque toutes les conditions seront réunies pour une élection libre, transparente et crédible qu’on pourra aller voter », a indiqué le président de l'ANC.


Togo  - Brigitte Adjamagbo Johnson : « Ce mémorandum est un document de travail… » iciLome - [8/17/2018]

Les responsables de la Coalition des 14 viennent de produire un mémorandum dans lequel ils formulent un certain nombre de "propositions concrètes" pour la mise en œuvre de la feuille de route de la CEDEAO en vue d'un règlement pacifique de la crise politique togolaise. Selon la Coordinatrice de la C14, Brigitte Adjamagbo Johnson, ce mémorandum n'est qu'un document de travail, et non une nouvelle feuille de route.


Togo  - 19 Août 2017-19 Août 2018: 12 mois de révolte, de répressions, de résistance et d´espoir iciLome - [8/17/2018]

«Les calamités arrivées à leur comble enfantent souvent d'étonnantes révolutions.» (Euripide)


Togo  - Déclaration liminaire de la Coalition des 14 iciLome - [8/16/2018]

Les responsables de la Coalition des 14 partis de l'opposition ont animé ce jeudi matin à Lomé, une conférence de presse pour informer l'opinion nationale et internationale qu'ils ont pris acte des recommandations de la CEDEAO relative à la situation sociopolitique togolaise. La déclaration liminaire sanctionnant cette rencontre avec la presse a été lue par Gnimdéwa Atakpama, membre du "Parti des Togolais". Bonne écoute.


Togo  - Francis Pédro : « Le régime veut mettre la charrue avant les bœufs » iciLome - [8/16/2018]

Francis Pédro, membre de l'Alliance Nationale pour Changement (ANC, parti membre de la Coalition des 14) a été l'invité dans l'émission "Débat" ce jeudi matin sur Nana Fm. L'homme politique décortique point par point la feuille de route de la CEDEAO. Il désapprouve également les dernières sorties de la CENI. Bonne écoute!


Togo  - Le NET plaide pour la libération des prisonniers politiques - - [8/16/2018]

C'est à travers un plaidoyer dont voici la teneur.


Togo  - La Coalition des 14 tient à une période transitoire iciLome - [8/16/2018]

La feuille de route de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), rendue publique le 31 juillet dernier lors du sommet des chefs d’Etat et de gouvernement à Lomé, contient des insuffisances sur lesquelles revient la Coalition des 14 partis de l’opposition. Devant la presse ce matin à Lomé, les responsables de cette coalition ont présenté un mémorandum qui rassemble ces insuffisances.


Togo  - Revue de presse du 16 août 2018 iciLome - [8/16/2018]

Ce jeudi, plusieurs parutions à la Rédaction de iciLome. Liberté, La Nouvelle Tribune et Le Potentiel reviennent essentiellement sur la mort d’Atsustè Agbobli et la profanation des mosquées.


Togo  - Nathaniel Olympio : « Il est préférable que les autorités togolaises reviennent à la raison... » iciLome - [8/16/2018]

Dans une interview accordée au confrère Pyramide Fm ce jeudi matin, Nathaniel Olympio, président du "Parti des Togolais" (parti membre de la Coalition des 14) est revenu sur les dernières "gesticulations" du Prof. Kodjona Kandaga et sa CENI. Selon lui, le régime fait la sourde d'oreille, veut un passage en force au mépris de tous les efforts que l'opposition et le peuple togolais ont consenti. "On ne peut pas accepter cette situation. Nous allons nous dresser contre cette pratique de la CENI", a-t-il déclaré. Suivez plutôt!


Togo  - Me Isabelle Améganvi : « La réunion entre le Comité de suivi et les protagonistes de la crise est reportée au 27 août 2018 » iciLome - [8/16/2018]

Le Comité de suivi de la CEDEAO poursuit en coulisse son travail devant permettre la mise en œuvre effective de la feuille de route pour une sortie de crise au Togo. Intervenant ce jeudi matin sur Taxi Fm, Me Isabelle Améganvi, députée de l'ANC, membre de la Coalition des 14 partis de l'opposition, a indiqué que normalement le 14 août dernier, le Comité de suivi de l'instance sous-régionale devrait rencontrer les deux protagonistes de la crise. Mais à la dernière minute, cette rencontre a été avortée et reportée au lundi 27 août prochain. A cet effet, la coalition des 14 animera une conférence de presse ce matin à Lomé.


Togo  - CODITOGO interpelle Yark Damehame sur la profanation des mosquées iciLome - [8/16/2018]

Malgré les promesses du ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le Général Yark Damehame, de traquer, trouver et punir les auteurs de profanation des mosquées, le drame continue de prendre de l'ampleur. La Coalition de la diaspora togolaise pour la démocratie et l'alternance (CODITOGO), indignée par ces actes, interpelle Yark Damehame « à mettre tout en œuvre pour faire aboutir l’enquête afin que les auteurs et les commanditaires de ces sacrilèges soient traduits devant la justice et punis conformément à la loi ». Lisez plutôt !


Togo  - La CENI décidée à défier la CEDEAO iciLome - [8/16/2018]

Malgré les protestations de l’opposition, notamment de la Coalition des 14 partis, des organisations de la société civile et surtout l'existence de la feuille de route de la CEDEAO, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) continue de foncer tout droit dans le mur. L’organisation unilatérale des élections, avec une CENI partisane reste la logique dans laquelle s’inscrit le régime en place.


Togo  - Mgr Barrigah montre la voie de libération des peuples Lalternative-togo.com - [8/16/2018]

Le 4ème congrès panafricain du renouveau charismatique tenu à Lomé a pris fin dimanche dernier. Cette rencontre internationale des fidèles catholiques a été encore l’occasion pour eux de prier pour leurs pays. Elle leur a aussi permis de bénéficier de diverses prédications et communications comme celle du monseigneur Nicodème Barrigah-Benissan. Retour sur une communication qui a cerné les maux dont souffre le continent et proposé les remèdes pour sortir l’Afrique de son cycle d’éternels recommencements.