Togo Afrique Monde
Togo  -

DodziKokoroko, un diplômé qui a mangé le vent de sa cornemuse


« Le monde ressemble affreusement au monde. On a beau se donner du mal, l’ordre est le plus fort et retrouve toujours ses droits ». Dans LeHussard bleu, Roger NIMIER sollicite chez les hommes le discernement pour résider à l’étage de la civilisation et pour éviter de tomber dans des monstruosités honteuses. La perspicacité est un pouvoir. Elle nous préserve des bassesses, des morbidités et des obsessions ruineuses.

Les hommes rivés à l’ambition sont toujours dans une course folle et trop souvent suicidaire. La quête de puissance à n’importe quel prix est un mal absolu dont les prétentieux perdent leur boussole. Leur avidité de se trouver des marchepieds pour se flatter l’orgueil de grandeur les conduit à toutes les perversités pour lesquelles, dans le secret du retour du temps, ils sont rattrapés par la sentence implacable de l’histoire.

Les falsifications de la vérité pour des récompenses aisées, les combinaisons oiseuses aux fins de plaire aux individus, les trahisons osées pour un perchoir de gloire, les piteuses démonstrations jetées à la face de l’humanité sont simplement d’un temps, si passager et si éphémère. Le monde est un océan en mouvement avec son flux et son reflux éternels. Il fait bondir ses pourritures à la surface ou les jettent sur les côtes et les berges. Le visage hideux des monstres froids qui se couvrent de cantate pour plaire sont à la foire aux cancres pour instruire les hommes. Pourtant, la nature leur parle, ils ne savent jamais bien l’écouter dans leurs illusions de puissance. Le monde du faux et de la mauvaise conscience n’a pas de pérennité. Ceux qui font de leur formation et de leur parchemin le sautoir de la valeur marchande de déshumanisent trop vite et leur personnalité squelettique flotte et vacille au gré du vent. Nous avons une redevabilité sociale, humaine à notre formation. C’est ce supplément apodictique qui nous élève. Notre solidarité diachronique et synchronique avec le monde est la vraie rentabilité de notre formation. Notre vie s’appauvrit et se sclérose dans l’unique arène de nos désirs. Seul, ce que les élites font pour la vie compte.

Quand un diplômé, dans sa spécialisation, ne sait même plus se conformer à l’exigence textuelle qui détermine sa liberté d’action, sa tyrannie est-elle moins grave que celle des ignorants qui font du pouvoir d’Etat leur propriété privée ?

1) Les ambitions vénéneuses

On ne peut surtout pas reprocher à un homme le combat pour exister, se réaliser ; ce que les existentialistes appellent le « bondissement ». Mais, en même temps que nous voulons le mieux-être et le plus-être pour nous-mêmes, nous avons le prix de l’éthique à payer en le voulant autant pour autrui, pour nos semblables. Cette exigence est sartrienne lorsqu’il parle du « pour soi » et du « pour-autrui ».

Dans notre quête pour l’ascension, nous avons le devoir d’une vision globalisante qui nous élève sans réprimer ou reléguer les autres au « cachot du désespoir » comme Césaire le disait. C’est pourquoi le tourbillon des grades, des titres et des diplômes universitaires peut apparaître comme une véritable drogue qui met la rage à tous les prétentieux avides de positionnement narcissique. Ils peuvent réussir à gravir les échelons par la rhétorique bavante et leur volonté de puissance les incite à se passer de toutes les règles, de tous les codes par vampirisme argumentaire et comportemental. Ils veulent mettre tout le monde à genoux en servant les licencieux et en militant pour leur survie pérenne, parce que leur propre vie y dépend.

Quand l’exemplarité n’est pas au rendez-vous des postes de commandement, le palier de la sagesse est impossible. Notre qualification, nos compétences sans l’initiative de la rectitude, de la justice et de l’humanité, effacent en nous la vocation de don pour apporter quelque cachet à la terre. Nous avons tous assisté aux sorties ampoulées du Professeur KOKOROKO et à ses circonvolutions sans un soupçon d’éthique pour justifier la non-rétroactivité de la loi concernant le règne d’un usurpateur qui se moque de ses propres engagements et d’un contrat républicain sur les réformes sciemment gelées pour se maintenir au pouvoir. Ce qui lui a valu un remerciement prestigieux pour pour se hisser dans le fauteuil du Président de l’Université de Lomé.

Au pire des cas, même si on défend par toutes les entorses au bon sens l’effet de droit, comment le droit peut-il se passer de la justice ? Tout intellectuel de bonne foi sait répondre à cette question de niveau de classe terminale. Suffit-il d’appliquer la loi pour faire régner la justice ?

Un diplômé, c’est celui qui a une formation spécifique et des compétences. Mais si la formation spécifique doit aider à clarifier le droit à la faveur d’un usurpateur comment cette même formation ne peut-elle pas faire valoir le droit aux procédures de règlement des différends sur les notes dans la gouvernance universitaire ? KOKOROKO n’est ni un diplômé ni un intellectuel à remorquer quelques certitudes dans sa personnalité de base. La seule source nourricière dont on peut lui accorder la latitude sans quelque appréhension n’est rien moins que l’opportunisme piteux. Dans Le Nouvel Observateur du 19 -25 Juin 1968, Jean -Paul SARTRE a une position conceptuelle sur l’intellectuel : « Un intellectuel, pour moi, c’est cela : quelqu’un qui est fidèle à un ensemble politique, social, mais qui ne cesse de contester »

Si les actes du sieur KOKOROKO adhèrent à un ensemble politique, sans qu’il ne soit capable de contrarier ou de contester des pratiques abjectes de ce régime, mais les alimente au confluent de sa volonté de puissance au point de marcher sur toutes les dispositions textuelles sur les litiges, alors on peut logiquement en inférer que même son carton de diplômé est condamné à l’autodafé

Nous sommes renversés de honte à lire les remarques désobligeantes des Universitaires d’ici et d’ailleurs au sieur Kokoroko sur la procédure de règlement des litiges en matière de notes entre les étudiants et les professeurs. Quel dépositaire du savoir juridique peut manquer à un choix de conformité lucide au texte de la «cité des connaissances» sans se faire rabrouer du sommet à la base

Là où il y a la légèreté, la gravité est patente. Dodzi KOKOROKO est un diplômé d’une autre dimension. Il a encore la conscience à la liberté, il contemple son cœur et se regarde dans la glace sans dégoût. Dans son manifeste du surréalisme juridique, il est encore tout à fait à l’aise. Celui qui viole les dispositions légales n’est qu’un théoricien du parjure. Denis DIDEROT a tout à fait raison de dire dans Encyclopédie: «Plus vous trouverez de la raison dans un homme, plus vous trouverez de la probité»

2) L’autorité intellectuelle

La connaissance, la rectitude, la dextérité de l’esprit et les qualités ethico-morales qui inspirent confiance et respect construisent les grandes personnalités. Ceux qui croient que le diplôme est la garantie de l’autorité intellectuelle ne sont que de pauvres illusionnistes. Ce ne sont pas les cartons, les attestations, les titres qui font des hommes de valeur. On peut tout à fait être bardé de diplômes et se révéler chétif dans les qualités éthiques, humaines et morales ou être un parfait délinquant

Ce sont les hommes eux-mêmes, de leur élévation, de leur noblesse d’esprit qui confèrent de la valeur à leur qualification, à leur spécialisation. Que vaut un diplômé des meilleures universités du monde aux actes désadaptés et autoritaires à museler l’expression plurielle et qui ne fait que montre du thanatos, d’un instinct de mort, du cynisme et d’agressivité?

L’autoritarisme ne fait jamais l’autorité. Tout diplômé qui se noie dans un complexe des titres n’est qu’un malade. Les titres jamais honorés pour féconder le monde ou l’aider à faire un bond ne sont d’aucune autorité. Un diplômé, quel qu’il soit dans sa singularité ne constitue pas ipso facto une autorité intellectuelle. Il faut y adjoindre un visage humain, un rendement permanent et audacieux avec des pensées novatrices et une générosité éthique au service de la vérité, de la justice

Une qualification qui se double d’une grande âme ouvre le chemin de l’autorité intellectuelle. De quelle valeur sont-ils les sophistes? Tous les petits d’esprit en robe d’universitaire qui servent les potentats sont-ils d’une autorité intellectuelle? Le parcours par lequel les hommes, les femmes s’imposent en tant qu’autorités intellectuelles trace une exemplarité, un modèle de fascination, c’est à dire, un principe référentiel d’identité dans un monde qui a soif des étalons. Les grands acteurs de la diffusion de l’intelligence sont dans l’engagement de noblesse, dans la défense des causes justes. Ce sont eux qui impressionnent les âmes jeunes de grands desseins ou les transforment dans leur originalité féconde

Les effets que Simone de BEAUVOIR, Simone WEIL, Jean-Paul SARTRE, de grands diplômés de leur époque ont eu sur leur génération et encore aujourd’hui sur l’évolution de la pensée sont d’un ordre indélébile en matière de richesse. Qu’est-ce que Dodzi KOKOROKO ressent au plus profond de lui-même à travers l’histoire de ses autorités intellectuelles? Rien! Rien du tout ! Que tire-t-il de la taille de d’Achille MBEMBE du Cameroun, de Ilikia MBOKOLO de la RDC, de Samir AMIN d’Egypte, de Paulin HOUNDTODJI du Bénin, de Lorougnon GUEDE de la Côte d’Ivoire, de Wolé SOYINKA? Ces africains sont tous des professeurs d’Université. Quand ils prennent parole, le monde entier ouvre grandement ses oreilles

Le Togo est-il une cité maudite pour que nos diplômés, pour la plupart, s’étalent dans des médiocrités supérieures, dans des plastiques? Sur le plateau du leadership, nous sommes les seuls à connaître un Président d’université qui livre ses propres collègues aux épreuves dégradantes d’un sinistre Service de Recherche et d’Investigations, les seuls à avoir un Président de l’Assemblée nationale certifié en tant que maître d’éducation physique, les seuls à danser pour un Président de niveau très bas, pendant trente-huit ans, à tolérer la succession dynastique par un accord de dupes. Le moule du faux a conquis dans son filet tout le pays jusqu’au président de la « Cité des connaissances »

Fort heureusement, nous avons encore des têtes hautes dans la lumière de la vérité, de la justice. David DOSSEH, Majesté IHOU, Kwam KOKOUVI, APEDOH-AMAH Togoata, Víctor ALIPUI et tous ceux qui sont dans leur lignée donnent le fouet à l’aurore au Togo.


Didier Amah DOSSAVI



Togo  - FDR : La fédération du BAS-Mono très engagée iciLome - [4/21/2019]

Un bureau fédéral de 18 membres, c’est ce que la fédération de la préfecture du Bas-Mono des Forces démocratiques pour la République (FDR) a dévoilé au public ce samedi 20 avril à Afagnan-Agbléta, en présence du président national de ce parti, Me Paul Apevon Dodji.


Togo  - Interdiction déguisée des manifestations au Togo : Le Silence complice du groupe des 5 Fraternité - [4/21/2019]

La marche de protestation annoncée, pour se tenir samedi dernier, par le Parti national panafricain (PNP) a été empêchée par les forces de sécurité et de défense déployées sur les points de départ et de chute de la manifestation, non pour encadrer et sécuriser les manifestants mais pour les réprimer. Depuis quelques mois, le pouvoir de Lomé use de cette « trouvaille »pour empêcher toutes manifestations publiques qui ne lui est pas favorable. Face à cette situation, les démocraties occidentales peinent à réagir.


Togo  - 7 pays de l’Afrique de l’ouest conjuguent leurs efforts pour arriver à bout du terrorisme iciLome - [4/20/2019]

Dans le cadre de la lutte contre le terrorisme et la criminalité transfrontalière en Afrique de l’ouest, Lomé a accueillie jeudi 18 avril, 6 autres pays de la sous-région en vue de statuer sur la planification d’un déploiement commun. A l’issue de cette rencontre, le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Mali, le Niger et le Togo ont essayé de conjuguer leurs efforts contre le terrorisme en Afrique de l’ouest.


Togo  - L’Assemblée nationale : Une date pour la mise en œuvre des réformes politiques iciLome - [4/20/2019]

Les réformes constitutionnelles, institutionnelles et électorales, ce serpent de mer, continuent de susciter de débats au sein de la classe politique et de l’opinion. Les regards sont tournés vers l’actuelle Assemblée nationale pour voir si, avec l’absence de la "vraie opposition", le régime de Faure Gnassingbé va opérer ces réformes.


Togo  - 59ème anniversaire de l’indépendance du Togo, un agenda chargé iciLome - [4/20/2019]

Plus que quelques jours pour la commémoration du 59e anniversaire de l'indépendance du Togo. Plusieurs cérémonies sont annoncées du 23 au 28 avril prochains à l’occasion de la célébration cette année. Voici donc l’agenda de la célébration du 27 avril 2019.


Togo  - L'ANC remontée contre la répression des marches du PNP iciLome - [4/20/2019]

C'est à travers un communiqué que l'Alliance nationale pour le changement (ANC) a condamné les exactions commises contre les responsables et militants du Parti national panafricain (PNP) le samedi 13 avril dernier. Lisez plutôt !


Togo  - Le MMLK persiste et signe : Claude Le Roy must go! iciLome - [4/20/2019]

Le Mouvement Martin Luther King (MMLK-la voix des sans voix) ne lâche pas l'affaire. Il souhaite toujours le départ du vieux "sorcier blanc".


Togo  - Me Agboyibo : « Faure est pris en otage par des rancuniers... » iciLome - [4/20/2019]

Le Comité d’action pour le renouveau (CAR) nourrit l’espoir de voir la lutte pour l’alternance aboutir au plus tard en 2020. Il en fait même son leitmotiv. Mais c'est la "méthode" idéale pour y parvenir qui pose problème.


Togo  - Mme Adjamagbo-Johnson : « Quand on lutte, on a toujours une marge de manœuvre » iciLome - [4/20/2019]

Même si la Coalition des 14 partis politiques de l'opposition est réduite actuellement à 7, sa Coordinatrice estime qu'elle a encore une marge de manœuvre pour arracher au régime les réformes.


Togo  - Gabriel Dosseh-Anyron : « L’échec de la C14 est plus structurel qu’idéologique » iciLome - [4/20/2019]

Dans une interview accordée à un confrère d’une presse locale, le leader du parti le Nid, parti allié de la Coalition des 14 partis de l’opposition, Gabriel Dosseh-Anyron est revenu sur l’échec qu’a encaissé ce regroupement de partis politiques qui s’est engagé dans une lutte avec à la clé, deux principales revendications pendant 18 mois.


Togo  - Du NEPAD au PND : un chemin de croix sans salut Lalternative-togo.com - [4/20/2019]

Au 37e sommet de l’Organisation de l’Unité Africaine, organisé à Lusaka en Zambie en juillet 2001, un plan dénommé Nouveau Partenariat pour le Développement de l’Afrique (NEPAD) avait été adopté. Il était présenté comme une vision et un cadre stratégiques de développement pour l’Afrique du XXIe siècle. Ses objectifs étaient de réduire la pauvreté, de promouvoir la croissance économique, le développent durable et d’intégrer l’Afrique dans l’économie mondiale. Partout en Afrique on ne parlait que du NEPAD et plusieurs grandes messes ont été organisées ; le président Abdoulaye Wade était un des grands prêtres de cérémonie. Mais qu’est devenu le NEPAD ? Quel bilan a été fait de ce qui était pris comme le messie africain pour le XXIe siècle? Le XXIe siècle africain serait-il déjà passé ?


Togo  - La conférence des forces vive : les négociations se poursuivent en Amérique iciLome - [4/19/2019]

La conférence des forces vives en perspective annonce la poursuite des négociations afin d’offrir l’opportunité à tous les togolais en Amérique du Nord, que ce soit au Canada ou aux Etats Unis, de contribuer à résoudre la crise qui sévit au Togo.


Togo  - Chronique de Kodjo Epou : Notre pays, notre chemin de croix iciLome - [4/19/2019]

C’est réel, le Togo est devenu “l’enfant malade” de la Sous-région ouest-africaine. Un véritable calvaire pour nous, ses enfants du bas peuple. Le pays, non seulement est à la peine et a la traîne, il a totalement périclité. Son peuple, le punching ball de chair, de sang et beaucoup d’autres douleurs, livré en espèce faible à un clan, aux envies de sang d’une famille, telle une peuplade d’Iphigénie de troisième zone uniquement bonne au sacrifice. Mais il faut aussi le dire, nous ne sommes pas, nous Togolais, innocents de notre situation de nation en quasi-deshérence qui cherche en vain une figure de proue pour le relever et lui insuffler une âme de vie.


Togo  - Revue de presse du vendredi 19 avril 2019 iciLome - [4/19/2019]

A la Une : la nomination du Lieutenant-Colonel Yaovi Okpaoul à la tête de la Police nationale, la proposition du CAR pour une alternance au Togo, la démocratie au Bénin à l’heure de Patrice Talon.


Togo  - Gérard Akoumey : « Il ne faudrait pas que nous nous trompions de combat » iciLome - [4/19/2019]

Mercredi, Gérard Akoumey du parti "Les Démocrates" a été l'invité dans l'émission "Le Débat" sur la radio Nana FM.


Togo  - Jean Kissi : « Le CAR n’était pas dans une dynamique de boycott des législatives du 20 décembre… » iciLome - [4/19/2019]

Devant les professionnels des médias mercredi à Lomé, les responsables du Comité d'Action pour le Renouveau sont revenus sur les erreurs de parcourt de la C14 ayant conduit au boycott des législatives du 20 décembre.


Togo  - Répression des manifestations : Togo Debout dénonce la "force brute" utilisée par le gouvernement iciLome - [4/19/2019]

Deux manifestations de la société civile interdites, une marche du Parti national panafricain (PNP) réprimée avec mort d'homme, le Front Citoyen Togo Debout (FCTD) s'en indigne et dénonce l'utilisation de la force brute par le gouvernement togolais qui met à contribution l'armée, la justice et la prison. Lisez plutôt !


Togo  - Me Agboyibo : « La C14 a été pour nous un instrument d’espoir » iciLome - [4/19/2019]

« Il faut rendre possible l'alternance au plus tard en 2020 ». Voilà le nouveau leitmotiv du Comité d’Action pour le Renouveau (CAR). Mais ce parti de l’opposition togolaise ne compte pas faire cavalier seul pour atteindre cet objectif.


Togo  - Manque d’eau potable à Kara : Dieu même connaît ce problème, selon le préfet Bakali iciLome - [4/19/2019]

Cela fait plusieurs semaines que la population de Kara, ville située à environ 420Km au nord de Lomé, n’a plus accès à l’eau potable. Les raisons évoquées étaient des pannes sur les installations de la Société togolaise des eaux (TDE).


Togo  - Une marche patriotique de la jeunesse le 24 avril pour appeler l’opposition à l’unicité d’action iciLome - [4/19/2019]

Unicité d’action de l’opposition, c’est la chanson sur toutes les lèvres ces derniers jours, surtout que la Coalition des 14 partis qui inspirait confiance au peuple, a volé en éclat au lendemain des élections législatives du 20 décembre 2018. L’expérience de faire face seul au régime cinquantenaire a montré ses limites, surtout quand on voit un peu le sort qui a été réservé au Parti national panafricain (PNP) samedi dernier.


Togo  - Yawa Kouigan exprime sa reconnaissance avec tout le respect qui sied au Chef de l'État AfreePress - [4/19/2019]

Mme Yawa Kouigan est désormais la nouvelle Directrice adjointe de la direction de l'information et de la communication de la Présidence de la République Togolaise.


Togo  - Financements du PND : Le Togo fait son entrée à l'AFC et à l'AIIB AfreePress - [4/19/2019]

Le gouvernement a adopté mercredi 17 avril 2019 en conseil des ministres, des projets de loi autorisant l’adhésion du Togo à plusieurs accords internationaux dans le souci de mobiliser des ressources financières pour la mise en oeuvre du Plan National de Développement (PND).


Togo  - Et le doyen de la FASEG est… Kako Nubukpo iciLome - [4/18/2019]

L’élection d’un nouveau doyen de la Faculté des sciences économiques et de gestion (FASEG) s'est déroulée ce matin à l’Université de Lomé. Le département connait désormais une nouvelle figure à la tête du décanat.


Togo  - Arrestation de deux leaders du PNP : La C14 très remontée contre le pouvoir AfreePress - [4/18/2019]

Deux responsables du Parti National Panafricain (PNP), Gueffé Nouridine et Kéziré, convoqués au Service de recherche et d'investigation (SRI) au lendemain des manifestations du 13 avril 2019, ont été déposés à la prison civile de Lomé. Ils sont accusés de « n’avoir pas tenu compte de l’avis de l’autorité sur les itinéraires des manifestations du 13 avril 2019 organisées par le PNP ».


Togo  - Jean Kissi : « L’unicité d’action est nécessaire pour réaliser l’alternance en 2020 » iciLome - [4/18/2019]

Le parti de Me Agboyibo a affiché, hier devant les médias, son intention de rejoindre la Coalition des 14. Mais, il pose certaines conditions.


Togo  - Média : La HAAC plaide pour le financement de la presse publique et privée en période électorale AfreePress - [4/18/2019]

La Haute Autorité de l’Audiovisuelle et de la Communication (HAAC) a rendu public mardi 16 avril 2019 son rapport sur la gestion médiatique des élections législatives du 20 décembre 2018.