Togo Afrique Monde
Togo  -

DodziKokoroko, un diplômé qui a mangé le vent de sa cornemuse


« Le monde ressemble affreusement au monde. On a beau se donner du mal, l’ordre est le plus fort et retrouve toujours ses droits ». Dans LeHussard bleu, Roger NIMIER sollicite chez les hommes le discernement pour résider à l’étage de la civilisation et pour éviter de tomber dans des monstruosités honteuses. La perspicacité est un pouvoir. Elle nous préserve des bassesses, des morbidités et des obsessions ruineuses.

Les hommes rivés à l’ambition sont toujours dans une course folle et trop souvent suicidaire. La quête de puissance à n’importe quel prix est un mal absolu dont les prétentieux perdent leur boussole. Leur avidité de se trouver des marchepieds pour se flatter l’orgueil de grandeur les conduit à toutes les perversités pour lesquelles, dans le secret du retour du temps, ils sont rattrapés par la sentence implacable de l’histoire.

Les falsifications de la vérité pour des récompenses aisées, les combinaisons oiseuses aux fins de plaire aux individus, les trahisons osées pour un perchoir de gloire, les piteuses démonstrations jetées à la face de l’humanité sont simplement d’un temps, si passager et si éphémère. Le monde est un océan en mouvement avec son flux et son reflux éternels. Il fait bondir ses pourritures à la surface ou les jettent sur les côtes et les berges. Le visage hideux des monstres froids qui se couvrent de cantate pour plaire sont à la foire aux cancres pour instruire les hommes. Pourtant, la nature leur parle, ils ne savent jamais bien l’écouter dans leurs illusions de puissance. Le monde du faux et de la mauvaise conscience n’a pas de pérennité. Ceux qui font de leur formation et de leur parchemin le sautoir de la valeur marchande de déshumanisent trop vite et leur personnalité squelettique flotte et vacille au gré du vent. Nous avons une redevabilité sociale, humaine à notre formation. C’est ce supplément apodictique qui nous élève. Notre solidarité diachronique et synchronique avec le monde est la vraie rentabilité de notre formation. Notre vie s’appauvrit et se sclérose dans l’unique arène de nos désirs. Seul, ce que les élites font pour la vie compte.

Quand un diplômé, dans sa spécialisation, ne sait même plus se conformer à l’exigence textuelle qui détermine sa liberté d’action, sa tyrannie est-elle moins grave que celle des ignorants qui font du pouvoir d’Etat leur propriété privée ?

1) Les ambitions vénéneuses

On ne peut surtout pas reprocher à un homme le combat pour exister, se réaliser ; ce que les existentialistes appellent le « bondissement ». Mais, en même temps que nous voulons le mieux-être et le plus-être pour nous-mêmes, nous avons le prix de l’éthique à payer en le voulant autant pour autrui, pour nos semblables. Cette exigence est sartrienne lorsqu’il parle du « pour soi » et du « pour-autrui ».

Dans notre quête pour l’ascension, nous avons le devoir d’une vision globalisante qui nous élève sans réprimer ou reléguer les autres au « cachot du désespoir » comme Césaire le disait. C’est pourquoi le tourbillon des grades, des titres et des diplômes universitaires peut apparaître comme une véritable drogue qui met la rage à tous les prétentieux avides de positionnement narcissique. Ils peuvent réussir à gravir les échelons par la rhétorique bavante et leur volonté de puissance les incite à se passer de toutes les règles, de tous les codes par vampirisme argumentaire et comportemental. Ils veulent mettre tout le monde à genoux en servant les licencieux et en militant pour leur survie pérenne, parce que leur propre vie y dépend.

Quand l’exemplarité n’est pas au rendez-vous des postes de commandement, le palier de la sagesse est impossible. Notre qualification, nos compétences sans l’initiative de la rectitude, de la justice et de l’humanité, effacent en nous la vocation de don pour apporter quelque cachet à la terre. Nous avons tous assisté aux sorties ampoulées du Professeur KOKOROKO et à ses circonvolutions sans un soupçon d’éthique pour justifier la non-rétroactivité de la loi concernant le règne d’un usurpateur qui se moque de ses propres engagements et d’un contrat républicain sur les réformes sciemment gelées pour se maintenir au pouvoir. Ce qui lui a valu un remerciement prestigieux pour pour se hisser dans le fauteuil du Président de l’Université de Lomé.

Au pire des cas, même si on défend par toutes les entorses au bon sens l’effet de droit, comment le droit peut-il se passer de la justice ? Tout intellectuel de bonne foi sait répondre à cette question de niveau de classe terminale. Suffit-il d’appliquer la loi pour faire régner la justice ?

Un diplômé, c’est celui qui a une formation spécifique et des compétences. Mais si la formation spécifique doit aider à clarifier le droit à la faveur d’un usurpateur comment cette même formation ne peut-elle pas faire valoir le droit aux procédures de règlement des différends sur les notes dans la gouvernance universitaire ? KOKOROKO n’est ni un diplômé ni un intellectuel à remorquer quelques certitudes dans sa personnalité de base. La seule source nourricière dont on peut lui accorder la latitude sans quelque appréhension n’est rien moins que l’opportunisme piteux. Dans Le Nouvel Observateur du 19 -25 Juin 1968, Jean -Paul SARTRE a une position conceptuelle sur l’intellectuel : « Un intellectuel, pour moi, c’est cela : quelqu’un qui est fidèle à un ensemble politique, social, mais qui ne cesse de contester »

Si les actes du sieur KOKOROKO adhèrent à un ensemble politique, sans qu’il ne soit capable de contrarier ou de contester des pratiques abjectes de ce régime, mais les alimente au confluent de sa volonté de puissance au point de marcher sur toutes les dispositions textuelles sur les litiges, alors on peut logiquement en inférer que même son carton de diplômé est condamné à l’autodafé

Nous sommes renversés de honte à lire les remarques désobligeantes des Universitaires d’ici et d’ailleurs au sieur Kokoroko sur la procédure de règlement des litiges en matière de notes entre les étudiants et les professeurs. Quel dépositaire du savoir juridique peut manquer à un choix de conformité lucide au texte de la «cité des connaissances» sans se faire rabrouer du sommet à la base

Là où il y a la légèreté, la gravité est patente. Dodzi KOKOROKO est un diplômé d’une autre dimension. Il a encore la conscience à la liberté, il contemple son cœur et se regarde dans la glace sans dégoût. Dans son manifeste du surréalisme juridique, il est encore tout à fait à l’aise. Celui qui viole les dispositions légales n’est qu’un théoricien du parjure. Denis DIDEROT a tout à fait raison de dire dans Encyclopédie: «Plus vous trouverez de la raison dans un homme, plus vous trouverez de la probité»

2) L’autorité intellectuelle

La connaissance, la rectitude, la dextérité de l’esprit et les qualités ethico-morales qui inspirent confiance et respect construisent les grandes personnalités. Ceux qui croient que le diplôme est la garantie de l’autorité intellectuelle ne sont que de pauvres illusionnistes. Ce ne sont pas les cartons, les attestations, les titres qui font des hommes de valeur. On peut tout à fait être bardé de diplômes et se révéler chétif dans les qualités éthiques, humaines et morales ou être un parfait délinquant

Ce sont les hommes eux-mêmes, de leur élévation, de leur noblesse d’esprit qui confèrent de la valeur à leur qualification, à leur spécialisation. Que vaut un diplômé des meilleures universités du monde aux actes désadaptés et autoritaires à museler l’expression plurielle et qui ne fait que montre du thanatos, d’un instinct de mort, du cynisme et d’agressivité?

L’autoritarisme ne fait jamais l’autorité. Tout diplômé qui se noie dans un complexe des titres n’est qu’un malade. Les titres jamais honorés pour féconder le monde ou l’aider à faire un bond ne sont d’aucune autorité. Un diplômé, quel qu’il soit dans sa singularité ne constitue pas ipso facto une autorité intellectuelle. Il faut y adjoindre un visage humain, un rendement permanent et audacieux avec des pensées novatrices et une générosité éthique au service de la vérité, de la justice

Une qualification qui se double d’une grande âme ouvre le chemin de l’autorité intellectuelle. De quelle valeur sont-ils les sophistes? Tous les petits d’esprit en robe d’universitaire qui servent les potentats sont-ils d’une autorité intellectuelle? Le parcours par lequel les hommes, les femmes s’imposent en tant qu’autorités intellectuelles trace une exemplarité, un modèle de fascination, c’est à dire, un principe référentiel d’identité dans un monde qui a soif des étalons. Les grands acteurs de la diffusion de l’intelligence sont dans l’engagement de noblesse, dans la défense des causes justes. Ce sont eux qui impressionnent les âmes jeunes de grands desseins ou les transforment dans leur originalité féconde

Les effets que Simone de BEAUVOIR, Simone WEIL, Jean-Paul SARTRE, de grands diplômés de leur époque ont eu sur leur génération et encore aujourd’hui sur l’évolution de la pensée sont d’un ordre indélébile en matière de richesse. Qu’est-ce que Dodzi KOKOROKO ressent au plus profond de lui-même à travers l’histoire de ses autorités intellectuelles? Rien! Rien du tout ! Que tire-t-il de la taille de d’Achille MBEMBE du Cameroun, de Ilikia MBOKOLO de la RDC, de Samir AMIN d’Egypte, de Paulin HOUNDTODJI du Bénin, de Lorougnon GUEDE de la Côte d’Ivoire, de Wolé SOYINKA? Ces africains sont tous des professeurs d’Université. Quand ils prennent parole, le monde entier ouvre grandement ses oreilles

Le Togo est-il une cité maudite pour que nos diplômés, pour la plupart, s’étalent dans des médiocrités supérieures, dans des plastiques? Sur le plateau du leadership, nous sommes les seuls à connaître un Président d’université qui livre ses propres collègues aux épreuves dégradantes d’un sinistre Service de Recherche et d’Investigations, les seuls à avoir un Président de l’Assemblée nationale certifié en tant que maître d’éducation physique, les seuls à danser pour un Président de niveau très bas, pendant trente-huit ans, à tolérer la succession dynastique par un accord de dupes. Le moule du faux a conquis dans son filet tout le pays jusqu’au président de la « Cité des connaissances »

Fort heureusement, nous avons encore des têtes hautes dans la lumière de la vérité, de la justice. David DOSSEH, Majesté IHOU, Kwam KOKOUVI, APEDOH-AMAH Togoata, Víctor ALIPUI et tous ceux qui sont dans leur lignée donnent le fouet à l’aurore au Togo.


Didier Amah DOSSAVI



Togo  - Manifestations de la coalition de l’opposition dans le septentrion : Des menaces de Boukpessi qui cachent mal ses réelles intentions Le Correcteur - [7/17/2018]

La coalition des 14 partis politiques de l’opposition s’appuyant sur les dernières recommandations des facilitateurs du dialogue intertogolais ont annoncé une série de meetings de sensibilisation à travers le pays. Dans un communiqué publié mercredi, la coalition a annoncé une légère modification de son calendrier pour raisons d’agenda. Initialement prévues pour démarrer le jeudi 12 juillet, les manifestations sont reportées sur cette semaine du 18 au 29 juillet prochain.


Togo  - Le ministre Ouro-Koura Agadazi met en garde les auteurs des arnaques autour du PASA AfreePress - [7/17/2018]

Le Ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche a dénoncé dans un communiqué rendu public lundi, une escroquerie mise en place autour du Projet d’Appui au Secteur Agricole (PASA) et invite la population à plus de vigilance.


Togo  - Komi Sélom Klassou au Forum de haut niveau sur le développement durable à New-York AfreePress - [7/17/2018]

Le Togo est représenté par son Premier Ministre, Komi Sélom Klassou à la session ministérielle du Forum politique de haut niveau sur le développement durable qui se déroule actuellement au siège des Nations Unies à New-York.


Togo  - Réactions des Togolais sur la désolidarisation du PNP des manifestations de la C14 iciLome - [7/17/2018]

La Coalition des 14 partis de l'opposition lance une série de manifestations du 18 au 29 juillet prochains sur toute l'étendue du territoire. Et ce, avant le sommet de la CEDEAO à Lomé. Le Parti National Panafricain se désolidarise de cette activité politique de la C14. Le sujet était au menu du débat ce mardi dans l'émission "Audi Actu" sur la radio Victoire Fm. Nombreux sont les Togolais qui n'ont pas hésité à donner leur avis sur la situation. Même la coordinatrice de la C14, Brigitte Adjamagbo-Johnson, s'est prononcée sur le sujet. Bonne écoute!


Togo  - Dissimulation des biens mal acquis, la nouvelle trouvaille des pontes du régime iciLome - [7/17/2018]

Pendant que le président Buhari Muhammudu mène une lutte acharnée contre la corruption au Nigeria, démembrant les réseaux mafieux de son prédécesseur Goodluck Jonathan, au Togo de Faure Gnassingbé, où l'impunité est devenue la chose la mieux partagée, les crimes économiques ont le vent en poupe.


Togo  - L'UEMOA évalue les reformes politiques, programmes et projets communautaires mis en œuvre au Togo en 2018 AfreePress - [7/17/2018]

La 4ème Revue annuelle des réformes politiques, programmes et projets de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) au Togo se tient depuis ce lundi 16 juillet 2018 à Lomé. Prennent part à cette rencontre, les experts sectoriels et ceux de la Commission de l’UEMOA, les Chefs services togolais ainsi que les Partenaires Techniques et Financiers.


Togo  - Le chemin de croix de l'AS Togo Port de Lomé continue iciLome - [7/17/2018]

Les portuaires ne sont pas dans de bonnes conditions pour aborder leur troisième match de phase de poules de la Ligue africaine des champions ce soir contre Mamelodi Sundowns de l'Afrique du Sud, au stade municipal de Lomé.


Togo  - Marc Vizy, Ambassadeur de France au Togo : « Cette crise politique ralentit le développement économique et social » - - [7/17/2018]

Le samedi 14 juillet dernier, la France célébrait l’anniversaire de sa révolution. Une occasion pour l’Ambassadeur de France au Togo de revenir sur la situation politique qui prévaut dans le pays depuis plus de 10 mois. Voici le discours prononcé par Marc Vizy.


Togo  - Meetings de la Coalition des 14 : Le PNP se désolidarise, mais reste uni au groupe iciLome - [7/17/2018]

Ce qui, au départ, était une rumeur est devenu clameur depuis le début du week-end dernier. Le Parti national panafricain (PNP) de Tikpi Atchadam ne participera pas aux manifestations (notamment des meetings d’information et de sensibilisation) prévues par la Coalition des 14 partis de l’opposition à Lomé et à l’intérieur du pays, surtout dans les trois villes assiégées (Mango, Bafilo et Sokodé) par le pouvoir de Faure Gnassingbé. Mais plus de peur que de mal.


Togo  - Aucun cas de Fièvre Lassa enregistré au Togo depuis le début de l’année iciLome - [7/17/2018]

Dans la journée du 12 juillet dernier, un patient reçu dans l’hôpital du district sanitaire n°2 à Lomé est malheureusement décédé des suites d’un vomissement abondant de sang. Du coup, ce décès a créé une panique générale au sein de la population qui soupçonne l'apparition de la Fièvre Lassa dans la capitale.


Togo  - Agriculture/Suspension des enquêtes agricoles : Menace sur le financement du FMI et de la FAO ? Lalternative-togo.com - [7/17/2018]

Le système permanent d’enquête est en panne ! De Djankassé à Cinkassé, ils sont plus de 200 agents à être déployés sur le terrain à travers toutes les régions du Togo, par le gouvernement. Leur mission : interviewer les chefs d’exploitations agricoles et les responsables des parcelles, mesurer les parcelles à l’aide du GPS, poser les carrés de densité et de rendement, effectuer les récoltes dans les carrés de rendement, procéder à l’inventaire du cheptel et consigner les résultats sur les questionnaires sur le terrain. Permettre la conception, la mise en œuvre, le suivi de projets et programmes de développement du secteur rural, contribuer au calcul du PIB national dont l’agriculture occupe 40%, tels sont aussi leurs objectifs. Eux, ce sont des agents enquêteurs agricoles chargés de collecter toutes les informations, auprès des exploitants agricoles et sur les marchés ruraux.


Togo  - Nathaniel Olympio : « Le peuple togolais attend avec avidité la feuille de route de la CEDEAO » iciLome - [7/16/2018]

Nathaniel Olympio, président du "Parti des Togolais", a été l'invité dans l'émission "Débat" sur la radio Nana Fm ce lundi. Il s'est prononcé sur les derniers développements de l'actualité politique du pays. Surtout le bruit de la désolidarisation du PNP des prochaines manifestations de la Coalition. "Nous sommes 14 et nous pouvons avoir des divergences de vue. Ceux qui pondent ces messages de divisions savent ce qu'ils font et si nous nous divisons, ils auraient atteint leur but. Aucun togolais n'est endormi. Les partis de la C14 sont ensemble pour un objectif qui est commun à eux tous", a-t-il déclaré. Bonne écoute!


Togo  - Nana Akufo-Addo aux commandes de la CEDEAO ? iciLome - [7/16/2018]

Le 31 juillet prochain à Lomé, au sommet ordinaire de la conférence des chefs d’État et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), Faure Gnassingbé devra passer la main à l’un de ses homologues anglophones. Et c’est ce successeur qui prendra les commandes de l’institution sous-régionale pour un mandat d’un an.


Togo  - Nicodème Habia fait le bilan de sa tournée en Europe iciLome - [7/16/2018]

Suisse, Angleterre, France, Belgique, Allemagne, Hollande et Norvège, le président du parti Les Démocrates, Nicodème Habia a sillonné ces pays à la rencontre des Togolais de la diaspora pour les « remercier et sensibiliser les autorités de ces pays sur la situation politique réelle qui prévaut au Togo ».


Togo  - Revue de presse du 16 juillet 2018 iciLome - [7/16/2018]

Quatre journaux sont parvenus à la Rédaction d’iciLome ce lundi matin.


Togo  - « Atchadam zewa » : La Présidence enfle la polémique, le PNP indifférent iciLome - [7/16/2018]

Il a fallu que les réseaux sociaux et certains médias parlent abondamment de la raillerie des lutteurs kabyè à l’endroit du président du Parti national panafricain (PNP), Tikpi Atchadam, en présence de Faure Gnassingbé pour que la Présidence de la République réagisse. Et quelle réaction ?


Togo  - Meeting du PDP empêché à Dankpen : Innocent Kagbara dément et accuse la Coalition des 14 iciLome - [7/16/2018]

Sur les réseaux sociaux ce week-end, ont circulé des informations selon lesquelles le meeting du Parti démocratique panafricain (PDP) a été empêché par des jeunes surexcités qui réclament la présence du député Targone Sambiri, ancien membre de ce parti, aujourd’hui président du DSP, membre de la Coalition des 14 partis de l’opposition.


Togo  - Le PDP mobilise les populations du Grand-Nord iciLome - [7/16/2018]

Des meetings d’information et de sensibilisation, des réunions avec les fédérations et sections du parti, des matchs de football et autres sont les activités au menu de la tournée du Parti démocratique panafricain (PDP) au Nord du pays. Cette tournée entamée depuis la semaine dernière rassemble les populations autour de Bassabi Kagbara et sa suite qui discutent de l’actualité politique avec la base du parti.


Togo  - Les descendants des anciens combattants français interpellent la France iciLome - [7/16/2018]

Le samedi 14 juillet dernier, la France célébrait l’anniversaire de sa révolution nationale. Une occasion saisie par l’« Association Vigil Tricolore » pour interpeller la France sur leur situation. Cette association regroupe en son sein les veuves, les orphelins et les descendants des anciens combattants français. Voici la déclaration !


Togo  - Les Chinois au coeur d’un business de gravier qui échappe au fisc Lalternative-togo.com - [7/16/2018]

La Chine semble devenir de jour en jour l’un des plus grands prédateurs des richesses de l’Afrique à la suite des Occidentaux. Sous le vocable pompeux de « partenariat gagnant-gagnant », le géant asiatique investit tous les secteurs en Afrique et suscite de plus en plus de méfiance dans certains pays.


Togo  - Culture : Fonds d’aide à la culture ou le fonds d’aide au mariage Lalternative-togo.com - [7/14/2018]

Le Fonds d’aide aux artistes passe par des circuits bien divers. S’il n’est pas détourné pour des futilités, il sert aussi à passer la bague au doigt.


Togo  - L’Institut Monde Sélection décerne la médaille d’or à la boisson Pils de la Brasserie BB de Lomé iciLome - [7/14/2018]

La Brasserie BB de Lomé a rencontré les médias ce vendredi 13 juillet à son siège pour lui présenter la médaille d’or que l’Institut Monde Sélection a décernée à trois formats de ses produits Pils.


Togo  - Litige entre Magnum Sarl et des riverains du nouveau port de pêche : Une dizaine d’habitations démolies Liberte hebdo - [7/14/2018]

Dans notre parution N°2705 du 04 juillet 2018, nous avons alerté l’opinion sur le drame qui se prépare dans un litige opposant la société civile immobilière Magnum Sarl à certains acquéreurs. Le litige concerne un domaine appartenant à la Collectivité Anthony et situé derrière l’usine Dodo Cosmetics à Baguida. Contre toute attente, des engins de démolition ont été déployés hier (ndlr, mardi) et rasé les habitations, laissant hommes, femmes et enfants sans abris.


Togo  - Une centaine de femmes vulnérables bénéficient des accompagnements de l’ONG Compassion International Togo et ses partenaires AfreePress - [7/14/2018]

Les responsables de l’ONG Compassion International Togo ont procédé, ce jeudi 12 juillet 2018 à Lomé, à l’inauguration officielle des centres de formation des femmes dans le cadre du 'programme de survie' et à la remise de kits de travail aux mères tutrices de quatre (4) localités de la région maritime à savoir les préfectures de Vo, de Zio, du Golfe et de Lomé commune.


Togo  - Coopération internationale : 217 milliards FCFA ont été mobilisés par le Togo en 2017 AfreePress - [7/14/2018]

Un atelier de validation du rapport sur l’Aide publique au développement (RAPD) 2017 s’est tenu mardi dernier à Lomé. Il en est, en effet, ressorti que l’Aide Publique au Développement (APD) mobilisée par le Togo au terme de l’exercice 2017, s’élève à 372,84 millions de dollars soit 217 milliards FCFA.


Togo  - Entretien Exclusif du Chef de file de l’opposition - J-P Fabre :« Le lobbying forcené et « le vibrionnisme » diplomatique de Faure» ne peuvent rien face au « peuple résolu, mobilisé et vigilant » Le Correcteur - [7/14/2018]

Depuis ses débuts dans l’engagement politique au Togo, il n’a été autant sollicité. Depuis dix mois, entre les multiples réunions de son parti- Alliance Nationale pour le Changement (ANC), de la Coalition des 14 partis politiques de l’opposition, ses voyages à l’intérieur et à l’extérieur, Jean-Pierre Fabre trouve à peine le temps pour se ressourcer. « Pouvez-vous me donner un peu du temps juste me reposer un peu pour vous revenir, nous allons juste décaler un peu le rendez-vous », c’est le seul moyen pour le chef de file de l’opposition pour retrouver ses esprits afin d’aborder avec nous l’actualité politique au Togo. Après dix mois de manifestations continues, l’un des acteurs le plus engagé et déterminé pour la conclusion de la lutte ne désespère aucunement. « Vous ne pouvez avoir autant de gens derrière vous et vous désespérez. Nous avons fait du chemin », glisse-t-il, l’air serein.