Togo Afrique Monde
Togo  -

Université de Lomé : Les étudiants en Médecine saisissent Dodzi Kokoroko


Il devient le centre de tous les intrigues, dans cette affaire de notes truquées. Tous les doigts sont pointés vers sa personne. Mais le Prof-président de l'Université de Lomé, Dodzi Kokoroko, puisque c'est de lui qu'il s'agit, semble s'enfermer dans sa tour d'ivoire pour ne pas se rendre compte de la gravité de la situation qui prévaut au sein de son institution. Les étudiants de la Médecine, après des mouvements sur le campus, ont décidé de le réveiller par une lettre ouverte dont voici la teneur.
Prof Komlan Dodji Kokoroko, Président de l'UL
Lettre ouverte des étudiants en Médecine et en Pharmacie au Président de l'Université de Lomé, Pr KOKOROKO

Lomé, le 10 Mars 2018

A
Monsieur le Président de l’Université de Lomé,
Lomé-TOGO.

Objet : Lettre ouverte sur l’affaire de ‘notes’ à la FSS.

Monsieur le président,

Votre nomination à la tête de l’université en Mai 2016, a suscité beaucoup d’espoir aussi bien parmi les étudiants que dans le corps enseignant. Connaissant votre parcours, la renommée dont vous jouissez dans le monde universitaire, et aussi votre rêve de mettre l’université au niveau des standards internationaux, plusieurs ont misé sur le fait que des transformations positives seraient observées, entre autres, dans la qualité de l’enseignement, les conditions d’étude des étudiants, la situation des enseignants et du personnel administratif, la qualité des infrastructures pour ne citer que ces aspects. Dès les premiers mois, certaines des actions ont commencé par porter leurs fruits à la grande satisfaction des acteurs du monde universitaire.

Mais depuis quelques semaines, vous aurez dû remarquer que certains événements de remettre en cause l’appréciation positive que certains ont de votre personne et de vos actions. Et cela nous attriste.

Au-delà de l’ambiance délétère qui est en train de s’instaurer à l’université et surtout au niveau du corps enseignant, nous sommes encore plus peinés par le fait que la faculté des sciences de la santé censée être au cœur de la formation de ceux qui s’occupent du bien-être des citoyens connaît des événements dont la gravité aurait dû vous interpeller non seulement en tant que président de l’institution de formation mais aussi en tant que citoyen dont les frères, sœurs, amis, collègues et compatriotes attendent que le pays dispose d’un système de santé de qualité.

Monsieur le président, nous sommes très attristés par les événements qui secouent une fois de plus l’université de Lomé en général et notre faculté en particulier. Nous nous permettons de vous faire un petit rappel :

- Notre vice doyen et unique Professeur de maladies infectieuses et tropicales au Togo, le Professeur Majesté IHOU WATEBA a été arrêté, retenu en détention pour une supposée affaire académique, maltraité et est maintenant hospitalisé vraisemblablement suite aux sévices subis. Hospitalisé dans les locaux d’un des hôpitaux pour lequel il a de tous temps demandé l’amélioration du plateau technique.
- Notre jeune collègue Yann DOSSEH, étudiant en deuxième année de médecine est retenu, du haut de ses 18 ans, pour des raisons qui le dépassent lui-même au service de renseignement et d’investigation de Lomé.
- Notre maitre, le Professeur David DOSSEH, Professeur de chirurgie générale, coordonnateur du DES de chirurgie générale et chef du département de chirurgie du CHU Sylvanus Olympio est implicitement retenu au SRI parce que son fils y est détenu et donc dans l’incapacité de poursuivre son travail de formateur.
- Nos examens ont été suspendus.
- Nos cours ont été suspendus.
- Nos stages ont eux aussi été suspendus.
- La régularité et la qualité des soins accordés à nos compatriotes dans les différents centres de santé sont très affectées par cette situation.

Nous avons appris ce matin qu’un second étudiant de la FSS serait détenu au SRI.

Toutes ces situations concernent votre institution et vos administrés. Malgré cela, monsieur le président, vous êtes d’un silence assourdissant. Nous osons une question : quelle interprétation voudriez-vous que nous donnions à votre silence ? Devons vous donner raison à ceux qui estiment que ce silence serait coupable ? Dites-nous monsieur le Président.

Depuis quatre mois, nous avons un problème avec les nouveaux frais d’inscriptions que vous avez fixé par arrêté. Frais d’inscriptions ou de bibliothèque, nous vous laissons le soin du choix des mots. Nous avons simplement constaté qu’il nous a été demandé de verser une somme qui va jusqu’à de 1333,33% pour cent d’augmentation à une semaine de la rentrée académique 2017-2018. Au cours de ce feuilleton, vous n’avez jamais eu le temps de nous recevoir, vous n’avez jamais répondu à nos messages… nous avons essayé de vous parler par personnes interposées et encore quelles personnes ?

Monsieur le président de l’université de Lomé, nous voulons bien croire que nous pouvons continuer par vous faire confiance. Mais en même temps, nous constatons que :
- Vous semblez avoir abandonné votre institution.
- Vous semblez avoir abandonné vos collègues.
- Vous donnez l’impression de ne pas protéger vos étudiants.

Le doute commence à nous envahir. Nous avons des raisons de nous inquiéter surtout au regard des événements de cette semaine. Vous qui, d’habitude, êtes prompt à communiquer avec la communauté estudiantine à travers les réseaux sociaux, vous voici subitement aphone. Quelle est votre position ? Allez-vous nous parler ? Quand ?

L’université de Lomé a-t-elle toujours un conseil de discipline ? Ce même conseil qui pour le compte de l’année académique 2014-2015 avait pris en main une affaire de tricherie, mené des enquêtes et tiré les conclusions, conduisant à l’exclusion de nombreux étudiants.

Nous, étudiants en médecine et en pharmacie du Togo, disons qu’il est inconcevable que pour une affaire de notes mal attribuées, nos collègues et nos maitres soient ainsi malmenés et gardés par des services de renseignements.

Sont-ils des terroristes ? Ou ont-ils attenté à la sécurité de l’Etat ?

Monsieur le Président, nous ne le souhaitons pas, mais si, par le plus grand des hasards, il advenait que vous fassiez un accident de la circulation à Lomé et qu’on décidait, de vous conduire au CHU Sylvanus Olympio ; si, par un second hasard, tout aussi grand, on décidait de vous prendre en charge comme le citoyen lambda :

- C’est un interne de chirurgie (étudiant en septième année) qui vous aurait reçu. Il aurait prescrit de quoi vous faire les premiers soins et aurait posé le diagnostic de la lésion et proposé un traitement sous la supervision des médecins en spécialisation et du spécialiste de garde.
- C’est un pharmacien qui aurait préparé et conditionné les solutés et médicaments divers dont on aurait besoin pour vous stabiliser.
- C’est un interne de pharmacie ou un pharmacien qui aurait supervisé le conditionnement, le stockage des médicaments, la dispensation de l’ordonnance qu’on vous aurait prescrite (la bonne molécule, la bonne présentation, la bonne dose).
- C’est un externe (étudiant en troisième ou en quatrième année) qui vous aurait pris un abord veineux, vous aurait administré les médicaments nécessaires. C’est aussi lui qui aurait suturé et pansé vos plaies sous la supervision d’un senior.
- C’est un chirurgien qui vous aurait pris en charge selon vos lésions. Un chirurgien traumatologue si vous aviez une fracture ouverte des deux os de la jambe type 3 de Cauchoix et Duparc. Ou un chirurgien général (comme le professeur DOSSEH) si vous aviez une rupture d’organes pleins intra abdominaux.
- Pour peu que vous ayiez fait par la suite une surinfection en relation avec les conditions peu adaptées de votre transport à l’hôpital ou à l’ouverture cutanée, votre condition aurait nécessité l’intervention de médecins biologistes pour identifier le germe et de médecins infectiologues (dont le professeur IHOU WATEBA) pour ajuster la prise en charge. Prions que vous ne tombiez pas sur une bactérie mangeuse de chair, car ici ou ailleurs le pronostic d’une fasciite nécrosante reste ce qu’il est.

Cela fait beaucoup d’hypothèses farfelues…nous le savons. Mais sachez que tout ce beau monde est désormais absent de son poste à cause de votre gestion des évènements en cours.

Monsieur, fraude ou pas fraude, rien ne justifie ce qui se passe.

L’opinion retiendra que nous avons de tout temps fait les choses dans les normes mais nous frisons à présent le ridicule et l’absurde.

Nous vous en conjurons, revenez à de meilleurs sentiments, revenez sur la voie du légal et du raisonnable. Laissez les juridismes livresques à vos collègues de Lomé ou de Poitiers qui vous écoutent encore car nous n’y comprenons rien.

Monsieur le président de l’université de Lomé, faites libérez nos collègues !

Monsieur le président de l’université de Lomé, faites libérez nos maitres !

Que par la suite les procédures académiques soient enclenchées pour dire ce qui est.

Monsieur le président de l’université de Lomé, si quelque chose vous empêche de faire ce qui doit être fait, la démission est une sortie honorable, sinon d’ici peu, et nous ne le souhaitons pas non plus, vous risquez de n’être plus que le président des arbres, des bâtiments nouvellement peints, du Wi-Fi campus et des nouvelles routes de l’université de Lomé.

Monsieur le président, nous sommes des étudiants :

- Nous voulons étudier.
- Nous voulons nos cours et nos enseignants pour nous les dispenser.
- Nous voulons nos stages et nos enseignants pour nous encadrer.
- Nous voulons notre faculté et notre vice doyen pour assurer la bonne marche des affaires académiques.

Nous réclamons la libération de nos collègues.

Le Bureau Exécutif de l’AEMP-Togo


Togo  - Un cambiste braqué à Cinkassé : Une importante somme d’argent emportée iciLome - [10/15/2018]

Encore des braqueurs lourdement armés qui ont frappé à Cinkassé, ville située à la frontière entre le Togo et le Burkina Faso. Ceci, au nez et à la barbe des forces de l’ordre.


Togo  - Lutte contre la cybercriminalité : Vers la mise en place au Togo d’une Agence nationale de cybersécurité AfreePress - [10/15/2018]

Le Togo disposera bientôt d’une Agence nationale de la cybersécurité.


Togo  - Match retour Gambie-Togo : Emmanuel ADEBAYOR souhaite "bonne chance" à l'équipe des Éperviers AfreePress - [10/15/2018]

Les Éperviers du Togo ont quitté Lomé dimanche 14 octobre 2018 pour Banjul en Gambie où ils disputent mardi 16 octobre prochain, le match retour comptant pour la 4e Journée des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) Total Cameroun 2019.


Togo  - Négociations ACP-UE : Interviews du Ministre Robert Dussey Togodiplomatie.info - [10/15/2018]

ACP : « LE PROCHAIN ACCORD DEVRA REMÉDIER AU DÉSÉQUILIBRE COMMERCIAL EN FAVEUR DE L’EUROPE »


Togo  - Le Gouvernement des Etats-Unis d’Amérique offre une vedette rapide à la Marine Togolaise iciLome - [10/14/2018]


Togo  - Francophonie : Après Erevan, rendez-vous dans deux ans à Tunis iciLome - [10/14/2018]

Le XVIIe Sommet de la Francophonie s’est achevé le 12 octobre, à Erevan. Pendant deux jours, les Chefs d’Etat et de gouvernement francophones ont débattu des grands enjeux mondiaux et de la contribution de la Francophonie pour y répondre, notamment autour de la question du Vivre ensemble qui constituait la thématique principale de leurs travaux.


Togo  - Élections : La NJSPF encourage les populations de Barkoissi à se mobiliser pour se faire recenser AfreePress - [10/14/2018]

C’est avec beaucoup d’émotion et une joie à peine dissimulée que le préfet de l’Oti, Ouadja Gbandi à exprimé sa reconnaissance vendredi 12 octobre 2018, à la délégation de l'association Nouvelle jeunesse pour le soutien au Président Faure (NJSPF). Délégation conduite dans cette localité du pays par son président Noël De Poukn pour une campagne de sensibilisation en faveur du recensement qui démarre le 17 octobre prochain dans la zone 2.


Togo  - Entre chaussée squattée, vol et silence des autorités : Déckon, le milieu de toutes les incommodités Le Correcteur - [10/14/2018]

À Déckon, tous les coups inciviques sont permis. Tous les coups coquins, aussi. C’est le triste constat auquel on en est aujourd’hui arrivé. Bazar, foire, méli-mélo, embrouillamini, capharnaüm, les adjectifs affluent sous forme de chassés-croisés, lorsqu’on invoque l’état peu commode où sont réduits les trottoirs de cet axe économique de la capitale.


Togo  - Thomas Koumou, sur la privatisation des banques publiques Togo : « C’est suicidaire ! » Lalternative-togo.com - [10/14/2018]

C’est acté. Le Togo devient un Etat atypique de la sous-région orphelin de ses banques publiques. Et c’est un coup dur pour la croissance économique. Après la BTD et la BIA-Togo, Faure Gnassingbé et son gouvernement, lors du Conseil des ministres du 03 octobre dernier, ont décidé de se désengager de la Banque Togolaise pour le Commerce et l’Industrie (BTCI) et de l’Union Togolaise de Banque (UTB). La privatisation totale des banques publiques togolaises décidée par le régime Rpt-Unir est un choix « suicidaire », selon l’économiste Thomas Koumu, président de l’Association Veille économique ».


Togo  - La presse électronique togolaise commente le match nul face à la Gambie Apanews - [10/13/2018]

Plusieurs sites d’informations togolais visités, samedi par APA, reviennent sur la 3ème journée des éliminatoires de la CAN 2019, au cours de laquelle le Togo, sans sa star internationale, Emmanuel Adebayor, a buté sur les Scorpions de la Gambie.


Togo  - Togoata Apedo-Amah relève trop de "pagailles" dans la crise togolaise - - [10/13/2018]

On le connaît pour ses critiques à l'endroit du régime cinquantenaire et de l'opposition. Professeur dans les universités du Togo, Ayayi Togoata Apedo-Amah revient à travers ces lignes, sur la grande leçon des "sages" à ceux qui "sèment la pagaille". Lisez plutôt !


Togo  - Brussels Airlines annonce l'augmentation de sa fréquence de vols au Togo AfreePress - [10/13/2018]

La compagnie aérienne, Brussels Airlines change la fréquence de ses vols vers le Togo. De trois (3) par semaine, ces vols passent désormais à cinq (5) vers le Togo. C’est ce qu’a annoncé jeudi 11 octobre 2018, le Directeur général de cette compagnie, Pierre-Yves Buysschaert au Premier ministre, Komi Sélom Klassou.


Togo  - Taxi-Presse du vendredi 12 octobre 2018 iciLome - [10/13/2018]

Saint Eric Gato et ses confrères Abi Alfa Izotou du journal Le Rendez-Vous, Fabrice Petchezi du journal Le Liberal, Tchagnao Arimiyao du journal Nouvelle Opinion et Ferdinand Ayité de L'Alternative décryptent l'actualité sociopolitique du pays dans l'émission « Taxi Presse » de ce vendredi 12 octobre 2018. Bonne écoute!


Togo  - Guy Madjé Lorenzo : le grand fossoyeur du football au Togo Lalternative-togo.com - [10/13/2018]

Le sport en général, et le football en particulier, semble occuper une place de choix dans la vision d’un Togo Emergent, vision telle qu’elle a été définie par les autorités publiques, ne serait-ce que dans les déclarations.


Togo  - Fermeture hasardeuse de la filière de chaudronnerie : Des enseignants très remontés, Aïdam dans la confusion, la Directrice de l’Enseignement technique pointée du doigt Le Correcteur - [10/13/2018]

La rentrée scolaire 2018-2019 au Lycée Technique d’Adidogomé a été très mouvementée cette année. Pour cause, la suppression sans commune mesure de la spécialité chaudronnerie qui débouche sur l’obtention du BAC Ti/1.


Togo  - Les Etats-Unis offrent une vedette rapide à la Marine togolaise iciLome - [10/13/2018]

Les Etats-Unis d’Amérique se rendent disponible pour aider le Togo à défendre efficacement son territoire. C’est ainsi dans le cadre de cette coopération militaire, ils ont offert vendredi une vedette rapide à la Marine togolaise, en présence du Chef d’Etat major général des Forces armées togolaises, du chef d’Etat-major de la Marine nationale togolaise, du Commandant de la Base Navale de Lomé et de l’Ambassadeur des Etats-Unis au Togo.


Togo  - Crise politique et recomposition de la CENI : UNIR/UFC ou la solidarité dans le mal Lalternative-togo.com - [10/13/2018]

Il est malheureusement donné de constater aujourd’hui que la sortie de Gilchrist Olympio, président de l’Union des forces de changement (UFC), en novembre 2017, où il a critiqué la gouvernance du régime de Faure Gnassingbé et demandé à ce dernier de ne plus se présenter en 2020 pour un quatrième mandat, était une comédie organisée sous les tropiques.


Togo  - Nicodème Habia en soins intensifs à Accra iciLome - [10/13/2018]

Le président du parti Les Démocrates, Nicodème Habia poursuit sa grève illimitée de la faim à Accra au Ghana, où il reçoit des soins à l'hôpital NYAHO Medical Center.


Togo  - Appel de la C14 à la Cedeao de surseoir le processus électoral: Le 20 décembre…en pointillé ? Fraternité - [10/13/2018]

Recensement unilatéral, énormes anomalies techniques, fichier électoral tronqué en perspective… Devant la presse lundi, la Coalition des 14 formations politiques (C14) a, à nouveau, dénoncé la démarche cavalière du pouvoir de Lomé qui, visiblement, rame à contre courant de la feuille de route de la Cedeao. En réponse, le gouvernement martèle que le processus électoral démarré, depuis peu, est irréversible. Dans ce duel à distance, il convient de se questionner sur la pertinence de la date du 20 décembre prochain annoncée pour la tenue des législatives.


Togo  - Dr Ekoué Gada Folly : « L’UFC ne bloque rien, elle a juste droit à un poste à la CENI, elle ne demande pas plus que ça » iciLome - [10/13/2018]

Invité de l’émission Taxi Presse sur Taxi Fm jeudi dernier, Dr Ekoué Gada Folly, Conseiller à l’Union des Forces de Changement (UFC) s'est prononcé sur la question de place à la CENI qui oppose son parti à la Coalition des 14. Le président du mouvement ALAGA, a invité les leaders de la C14 à une concertation pour aplanir les divergences sur la désignation des représentants de l’opposition parlementaire devant siéger à la CENI dans les prochains jours. Suivez plutôt!


Togo  - Eric Mc aux forces armées togolaises... iciLome - [10/13/2018]

Après son message à la jeunesse togolaise pour la libération du pays du joug du régime cinquantenaire, Eric MC, membre du Mouvement des artistes engagés du Togo (MAET) s'adresse aux forces armées togolaises. Suivez plutôt !


Togo  - Blocage artificiel de la recomposition de la CENI : La preuve par 4 de l’impopularité du pouvoir Le Correcteur - [10/13/2018]

Les députés ont procédé mardi 09 octobre dernier à l’élection de certains membres désignés par la coalition des 14 partis politiques de l’opposition (C14) en vue de la recomposition de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) telle que préconisée par le Comité de Suivi de la feuille de route de la CEDEAO le 23 septembre dernier à l’issue de sa 2ème réunion avec les protagonistes de la crise à Lomé. Sur les huit (8) nouveaux membres désignés par la C14, seuls les représentants des partis extraparlementaires et de la société civile sont passés.


Togo  - Togo-Gambie : La pluie rend impraticable le stade Municipal de Lomé iciLome - [10/12/2018]

La rencontre Togo-Gambie de cet après-midi risque d'être reportée. La pluie de cet après-midi a complètement rendu la pelouse impraticable.


Togo  - Revue de presse du vendredi 12 octobre 2018 iciLome - [10/12/2018]

Seulement trois (03) journaux sont parvenus à la Rédaction d’icilome.com ce 12 octobre 2018. Rôle de la communauté internationale s’agissant de la résolution de crise socio-politique que travers le Togo, la question des représentants de l’opposition à la CENI, les sujets lié à la privation des institutions financières publiques, le football sont entre autres sujets qui font la une des parutions.


Togo  - Claude Le Roy : « Notre objectif c’est d’avoir 4 points ce soir » iciLome - [10/12/2018]

Dans moins de quatre heures, les Eperviers du Togo livreront un match contre les Scorpions de la Gambie au stade Municipal de Lomé. Le sélectionneur national, Claude Le Roy dresse un bilan annonciateur de la victoire de ses poulains.


Togo  - Adébayor abandonne les siens iciLome - [10/12/2018]

Le capitaine des Eperviers du Togo, Emmanuel Adébayor, ne compte pas jouer le match de cet après-midi au stade Municipal de Lomé contre la Gambie. Le sociétaire de Istanbul Basaksehir juge défectueux l’état de la pelouse.