Togo Afrique Monde
Togo  -

Dr Nosratolla Maleki ambassadeur de la République Islamique d’Iran à Accra accrédité au Togo


«L’Iran a joué un rôle déterminant dans la lutte contre le terrorisme»

A l’occasion du 39e anniversaire de la victoire de la Révolution islamique et de la Journée nationale de la République islamique d’Iran, l’ambassadeur de la République islamique d’Iran à Accra accrédité au Togo s’est adressé à ses compatriotes. Voici son discours :

Discours de Son Excellence Dr Nosratolla Maleki ambassadeur de la République Islamique d’Iran
à Accra accrédité au Togo.

Tout d’abord je saisie cette occasion pour adresser mes sincères remercîments à votre honorable présence à cette cérémonie. La république islamique d’Iran entretien de bonne relation bilatérale avec le Togo et compte bien renforcer cette relation notamment dans le secteur économique, commercial et scientifique.


Nous célébrons le 39eme anniversaire de la victoire de la Révolution islamique et de la Journée nationale de la République islamique d’Iran à un moment où l’arbrisseau de la Révolution islamique est devenu un arbre stable et féconde en dépit de quatre décennies de fortes tempêtes et de péripéties successives.

En tant qu’un mouvement visant à rejeter le despotisme interne et la domination étrangère et à réaliser la liberté, la justice et l’indépendance, la Révolution islamique a réussi à mettre en place le système de la République», ouvrant ainsi une nouvelle ère caractérisée par la participation et le vote des gens dans le sens de la promotion de la volonté nationale dans le pays. Et ce chemin s’est poursuivi jusqu’à présent.


L’obtention d’une véritable indépendance politique et l’établissement de la démocratie constituent entre autre d’importants acquis de la République Islamique d’Iran, grâce auxquels se sont enregistrées des réalisations significatives telle que la mise en œuvre des principes de la démocratie, l’octroi des droits politiques aux citoyens, le respect de l’égalité des sexes en promouvant la participation sociale des femmes, le respect des droits des minorités, la croissance scientifique dans divers domaines de la médecine, de la nanotechnologie et de l’industrie, l’amélioration de la croissance économique et la prise de distance avec la mono économie dépendante du pétrole, la réduction de la part du pétrole dans le budget de l’Etat, le renforcement du secteur privé et l’encouragement de l’investissement étranger.

D’après des indices économiques mondiaux, l’Iran est classé aujourd’hui la 18eme économie la plus efficace du monde. Sur cette même base et dans le souci d’établir et de mettre en œuvre la démocratie, d’importantes réalisations ont été accomplies par la République Islamique d’Iran,
dont la tenue des élections libres et l’attention accordée au principe de la circulation du pouvoir sur la base des votes des citoyens.

Depuis l’avènement de la Révolution islamique en Iran, pas moins d’une quarantaine d’élections nationales libres ont eu lieu dans le pays avec la forte participation des électeurs ayant les qualités requises pour voter. Lors de la toute dernière élection présidentielle, tenue le 16 mai 2017, l’Iran a expérimenté un taux de participation s’élevant à 73%. A l’issu de ce scrutin, le peuple iranien en réélisant le Dr Hassan Rohani, a réitéré sa volonté de poursuivre l’approche de la modération et de l’interaction à grande échelle avec les pays du monde. La signature de «l’accord sur le nucléaire» est non seulement une confirmation éloquente de la volonté de la République islamique d’Iran d’interagir avec le système international, mais constitue également un exemple réussi de l’interaction internationale et de la diplomatie multilatérale englobant les intérêts de toutes les parties prenante; Or, celui- ci pourra même servir de modèle pour résoudre d’autres crises internationales.


Il convient de rappeler que la République Islamique d’Iran considère la préservation du Plan global d’action conjoint comme une nécessité pour concrétiser les intérêts et la sécurité de la communauté internationale et assurer le respect des engagements internationaux. Les vérifications répétées de l’AIEA ont été jusqu’à présent une confirmation légale et incontestable à cet égard.


Toute en poursuivant sa politique d’interaction avec le système international, la République islamique d’Iran cherche à approfondir ses relations internationales afin de contribuer au règlement des problèmes compliqués régionaux et internationaux en particulier dans la région
tendue de l’Asie occidentale, moyennant une participation collective. S’occuper de questions et des problématiques collectives mérite une participation collective. Dans ce monde globalisé d’aujourd’hui où les intérêts des pays sont étroitement liés les uns aux autres, la réalisation des intérêts de chaque pays dépend de la reconnaissance et de la réalisation des ceux des autres pays. L’un des problèmes importants de notre région est le fléau du terrorisme, qui a mis en péril la région de l’Asie occidentale durant les dernières années.


Même si le projet de Daech incarnation la plus importante du terrorisme pendant ces dernières années a décliné et a connu de grandes défaites, pourtant le danger du terrorisme, sous forme de groupes radicaux, pèse toujours sur la communauté internationale affectant non seulement l’Asie occidentale mais aussi l’Europe, l’Amérique et l’Extrême-Orient. L’Iran a joué un rôle déterminant dans la lutte contre ce phénomène ignoble et reste engagé dans la lutte contre le terrorisme. A cet effet, la République islamique d’Iran estime que vaincre le terrorisme exige une action collective et une collaboration sérieuse et globale, tout en prenant en considération les intérêts collectifs de la communauté internationale. Tout en assumant un rôle efficace dans la lutte contre le terrorisme, notamment en aidant les gouvernements irakiens et syriens à expulser les terroristes Takfiri de leurs villes et territoires, nous croyons que les crises de la région doivent être réglées par les acteurs et les États de la région et que l’ingérence des puissances extrarégionales, sans la demande des pays touchés par la crise, ne fera qu’aggraver la complexité des équations et rendra de plus en plus difficile l’accès à la solution.

Dans ce cadre et compte tenu du contexte actuel de notre région, la République Islamique d’Iran a tenu à faire des propositions et recommandations dont les suivantes: poursuivre les pourparlers nationaux, adopter une vision exhaustive sur la question de la sécurité régionale, œuvrer pour établir une «sécurité durable» dans la région en insistant sur le paradigme de la «région forte» et du réseau de sécurité» et prendre des mesures collectives en la matière, notamment via la création d’ un «Forum régional des pourparlers du Golfe Persique En tant qu’un membre influent du monde de l’islam, la République Islamique d’Iran a toujours suivi, en tant qu’une préoccupation fondamentale, l’injustice infligée au peuple palestinien, et considère la restauration des droits de ce peuple comme facteur majeur dans la voie de l’instauration de la sécurité durable dans la région.

Je saisis l’occasion et invoque Dieu le Tout-Puissant d’accorder au gouvernement et au noble peuple du Togo le succès, prospérité et félicité Vive le Togo Vive la République Islamique d’Iran.


Togo  - Les forces de l’ordre débarquent à l’ambassade du Ghana iciLome - [9/24/2018]

Il y a six (06) jours que le président du parti Les Démocrates, Nicodème Habia est entrée en grève de la faim devant l’ambassade du Ghana à Lomé. Samedi dernier, il a reçu la visite des médecins qui ont constaté qu’il dépérit et perd le poids. Pour le reste il tient le coup, car lui-même a indiqué qu’il continuera sa grève jusqu’à libération des prisonniers politiques.


Togo  - Communiqué final du Comité de suivi iciLome - [9/24/2018]

Voici le communiqué final qui a sanctionné la deuxième rencontre du Comité de suivi et de l'application de la feuille de route de la CEDEAO à Lomé le 23 septembre 2018.


Togo  - Gilbert Bawara : « Le processus va se poursuivre dans un élan d’inclusion et de participation plus grande de toutes les parties prenantes » iciLome - [9/24/2018]

La deuxième rencontre du Comité de suivi a pris fin hier tard dans la soirée. Gilbert Bawara, chef de la délégation du parti au pouvoir se prononce sur les travaux. Suivez !


Togo  - Rentrée doctorale sur fond d’attentes non comblées Lalternative-togo.com - [9/24/2018]

Du 17 au 19 octobre prochain, les étudiants inscrits aux études doctorales feront leur rentrée. A quelques jours de la reprise, les autorités universitaires étaient face aux doctorants afin de les situer sur les dispositions prises par l’Université de Lomé. Mais nombreux sont les étudiants déçus de la rencontre.


Togo  - Me Dodji Apévon : « Ce que nous avons pu obtenir aujourd’hui, c’est la recomposition de la CENI » iciLome - [9/24/2018]

Le président des Forces démocratiques pour la République (FDR, membre de la Coalition des 14), Me Paul Dodji Apevon se réjouit d'un acquis lors de cette deuxième réunion du Comité de suivi de la feuille de route de la CEDEAO : la recomposition de la CENI. Suivez plutôt !


Togo  - Togo Debout prévient la Coalition des 14... iciLome - [9/24/2018]

Par lettre ouverte, le Front Citoyen Togo Debout (FCTD) a saisi la Coordinatrice de la Coalition des 14 partis de l'opposition, en lui faisant part des dissensions qui fuitent au sein de ce regroupement de partis, notamment sur l'agenda électoral. Lisez plutôt !


Togo  - Fin des travaux à l’hôtel 2 Février : La recomposition de la CENI d’ici 30 septembre iciLome - [9/23/2018]

Les travaux de la deuxième réunion du Comité de suivi et de l’application de la feuille de route de la CEDEAO viennent de prendre fin à l’hôtel 2 Février de Lomé. Un communiqué final a sanctionné les travaux, avec des mesures importantes.


Togo  - 2e réunion du Comité de suivi : L'ouverture des travaux en images iciLome - [9/23/2018]

Mots de bienvenue et Discours ont meublé l'ouverture des travaux de la deuxième réunion du Comité de suivi de la feuille de route de la CEDEAO.


Togo  - Dr Albert Kan-Dapah aux acteurs politiques togolais iciLome - [9/23/2018]

Le ministre ghanéen de la Sécurité, représentant du président de la République du Ghana, Facilitateur dans la crise politique togolaise, Nana Akufo-Addo, s'est adressé aux acteurs politiques togolais lors de son discours à l'ouverture des travaux de ce jour.


Togo  - Jean-Claude BROU présente l'ordre du jour de la réunion iciLome - [9/23/2018]

A l'ouverture de la deuxième réunion du Comité de suivi de la feuille de route de la CEDEAO, le président de la Commission de cette institution a présenté l'ordre du jour de la rencontre. Suivez plutôt !


Togo  - Les travaux ont démarré à l'hôtel 2 Février iciLome - [9/23/2018]

Nous vous proposons de suivre (vidéo) le démarrage des travaux de la deuxième réunion du Comité de suivi de la feuille de route de la CEDEAO.


Togo  - 2e réunion du Comité de suivi : La composition des délégations iciLome - [9/23/2018]

Les protagonistes de la crise politique togolaise sont réunis ce dimanche autour du Comité de suivi et de l’application de la feuille de route de CEDEAO pour une sortie de crise, à l’hôtel 2 Février de Lomé. Diverses personnalités composent les délégations présentes à la salle Evala de cet hôtel.


Togo  - Le Comité de suivi aborde la question de la CENI à l’hôtel 2 Février iciLome - [9/23/2018]

La deuxième rencontre du Comité de suivi et de l’application des recommandations de la CEDEAO, vient de s’ouvrir à l’hôtel 2 Février de Lomé. Sont présents à cette réunion, les deux protagonistes, les membres du Comité de suivi, les diplomates accrédités au Togo et les représentants des deux Facilitateurs. Dans son discours d’ouverture, le Président de la Commission de la CEDEAO, Jean-Claude Kassi Brou a dévoilé l’ordre du jour de cette deuxième réunion.


Togo  - L’opposition togolaise dénonce un « piège » après l’annonce de la tenue de trois élections - - [9/23/2018]

Outre les législatives, un référendum et des scrutins locaux devraient avoir lieu en décembre. Une « précipitation » qui inquiète les adversaires du pouvoir.


Togo  - 2e réunion du Comité de suivi : L'arrivée de la C14 à l'hôtel 2 Février iciLome - [9/23/2018]

La délégation de la Coalition des 14 partis de l'opposition est arrivée à l'Hôtel 2 Février où vont s'ouvrir tout à l'heure les travaux de la deuxième rencontre du Comité de suivi et de l'application de la feuille de route de la CEDEAO pour une sortie pacifique, définitive et durable de la crise politique au Togo. Suivez l'arrivée des leaders de la Coalition à travers cet élément !


Togo  - 2e réunion du Comité de suivi à Lomé : Les travaux sur le point de démarrer iciLome - [9/23/2018]

Les travaux de la deuxième rencontre du Comité de suivi et de l’application des recommandations de la Communauté Economique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) pour une sortie de crise au Togo, vont incessamment démarrer à l’Hôtel 2 Février.


Togo  - CENI : Des élections à hauts risques ! Lalternative-togo.com - [9/23/2018]

Malgré les appels de la Coalition des 14 partis de l’opposition, de la société civile et autres observateurs de la vie politique togolaise pour la mise en œuvre des réformes constitutionnelles, institutionnelles et électorales (avant bien sûr les élections) et la recomposition de la CENI, le régime de Faure Gnassingbé fonce droit dans le mur avec cette institution décriée par tous. Au RPT/UNIR, on ne jure que par les élections. C’est à croire que ce sont ces consultations, organisées dans des conditions actuelles, qui sauveront le Togo et le peuple togolais. Ces élections sont devenues le messie que prient tous les jours Faure Gnassingbé et son régime, au point de sembler répondre à toutes les inquiétudes (liées au lendemain de ces consultations) par « les élections soient avec vous ! » (allusion faite à une salutation des prêtres au début d’une messe catholique). Tout ceci, sans mesurer la poudrière que constitue tout ce que fait la CENI, peinte par Gilbert Bawara comme un « train qui est déjà parti ».


Togo  - Jean-Pierre Fabre : « On participera à la mise en place de la CENI » iciLome - [9/23/2018]

Jean-Pierre Fabre, le chef de file de l'opposition se prononce sur les grandes décisions arrêtées par le Comité de suivi de la CEDEAO, à la fin de la deuxième rencontre dimanche à Lomé. Pour lui, l'opposition, notamment la Coalition des 14 partis participera à la mise en place de la Commission électorale nationale indépendante (CENI).


Togo  - La politique s’offre la une de la presse électronique togolaise Apanews - [9/22/2018]

La nouvelle réunion du comité de suivi de la feuille de route de la CEDEAO et le groupe de facilitateurs mis en place par l’organisation font ce samedi la une des sites d’informations.


Togo  - Crise togolaise : La CEDEAO a-t-elle encore une marge de manœuvre pour ramener les deux protagonistes à la raison ? iciLome - [9/22/2018]

« La Coalition des 14 ne croit toujours pas aux travaux de la CENI et s’en remet aux Facilitateurs. Mais en conseil des ministres jeudi à Lomé, les propositions du recensement électoral faites par la CENI ont été validées par le gouvernement togolais. Devant une telle situation, les Facilitateurs disposent-ils encore une marge de manœuvre pour ramener les deux protagonistes de la crise à la raison? ». Voilà la question ayant meublé le débat dans l’émission « Audit Actu » sur la radio Victoire Fm vendredi matin. Selon bon nombre des intervenants, c'est au peuple togolais de prendre ses responsabilités. Suivez plutôt!


Togo  - Locales, référendum… puis législatives: Vive le forcing NO LIMIT ! Fraternité - [9/22/2018]

La Commission Électorale Nationale Indépendante (Ceni) projette l’organisation couplée, le 16 novembre prochain, des élections locales et du référendum. L’annonce a été faite mardi, après une réunion de travail avec les partis politiques, à son siège à Lomé. Un nouvel élément qui vient donc s’ajouter à la problématique dejà latente de la volonté unilatérale du pouvoir de Lomé d’organiser coûte que coûte les législatives, le 20 décembre 2018, malgré les lourds désaccords de la coalition des 14 partis de l’opposition, l’autre protagoniste de la crise ouverte depuis le 19 août 2017.


Togo  - Dr Georges William Kouessan : « Aujourd’hui, la CENI avance comme si de rien n’était » - - [9/22/2018]

En meeting d'information et de sensibilisation de la population d'Adikopé mercredi dernier, Dr Georges William Kouessan, président du parti "Santé du Peuple" a beaucoup insisté sur la nécessité des réformes avant la tenue d'une quelconque élection au Togo. Selon, Kodjona Kandaga et sa CENI sont en train de piétiner la feuille de route de la CEDEAO.


Togo  - Robert Yao Daté : « Le gouvernement est en train de chosifier la CENI » iciLome - [9/22/2018]

Dans une interview accordée à la radio La Voix de Danyi, Robert Daté, ancien rapporteur de la CENI désapprouve le fonctionnement de la CENI actuelle. Selon lui, le gouvernement togolais est en train de chosifier cette institution en charge de l'organisation et de la supervision des élections au Togo. Suivez plutôt!


Togo  - L’OMCT et la FIDH s’inquiètent de la situation des droits de l’Homme au Togo - - [9/22/2018]

L’Organisation mondiale contre la torture (OMCT) et la Fédération internationale des droits de l’homme (FIDH), à travers un communiqué, s’inquiètent de la situation des droits de l’homme au Togo. Lisez plutôt !


Togo  - Protection sociale : Le Togo enregistre d’importants progrès, selon l’OIT AfreePress - [9/22/2018]

La protection sociale, un impératif économique et social. C’est le sujet qui a été au centre d’une table ronde organisée jeudi 20 septembre 2018 à Lomé par le ministère de Fonction Publique, du Travail et de la Réforme Administrative.


Togo  - Chronique de Kodjo Epou : La Marche à Reculons iciLome - [9/22/2018]

Une nation fait des choix. Être en harmonie avec elle-même pour s’émanciper en tant qu’entité liée par le même destin ou alors, avoir en permanence à gérer des histoires qui la divisent et l’appauvrissent. Entre les deux, notre pays a choisi les histoires dont certaines, à l’instar des scrutins annoncés pour décembre, sont simplement idiotes, à l’encontre du bon sens. N’est-ce pas qu’au Togo on avance à reculons, sans voir le précipice?