Togo Afrique Monde
Togo  -

Buhari trace une ligne rouge à Faure: Panique à Lomé II


Le régime atypique qui sévit au Togo depuis 50 ans, de père en fils, avec toutes ses dérives, est une préoccupation majeure des décideurs de la région. Jadis silencieux et observateurs, les chefs d’Etat de la CEDEAO ne peuvent plus continuer à faire semblant d’ignorer ce système monstrueux et anachronique dont les méthodes autocratiques risquent de déstabiliser l’ensemble de la région.

Depuis l’avènement du processus démocratique dans les années 1990, le Togo est le seul pays en Afrique de l’ouest à fermer les portes de l’alternance au sommet de l’Etat. Le régime des Gnassingbé père et fils, adossé à une armée à leurs bottes, s’est employé depuis 27 ans, à torpiller, souvent dans le sang, tous les accords, initiatives, élections pouvant déboucher sur un changement de régime. Enfermés dans un autisme sans précédent et déterminés à confisquer le pouvoir pour un règne à vie dans une région en pleine mutation démocratique à grande vitesse, Faure Gnassingbé et les siens n’ont pas vu venir la vague de contestation du 19 août 2017 qui non seulement a renvoyé au monde entier la nature brutale du régime, mais aussi l’a mis sur le banc des accusés. Depuis, il se débat, sans succès, pour desserrer l’étau. Mais visiblement, tout porte à croire que les choses risquent de se compliquer pour le locataire du Palais de la Marina les jours à venir au cas où le 27è dialogue devant débuter ce jeudi 15 février s’achève sur un constat d’échec.

Mohammadu Buhari les pieds dans le plat

Depuis les graves évènements du 19 août 2017 et la vague de contestation du régime dans l’ensemble du pays et au sein de la diaspora, que de réunions les chefs d’Etat n’ont-ils pas tenues pour tenter de convaincre Faure Gnassingbé de quitter le pouvoir en 2020 au terme de son troisième mandat. Que ce soit à Dakar, Abidjan, Conakry, Accra, Niamey, la plupart des chefs d’Etat de la CEDEAO, à l’exception notoire du Guinéen Alpha Condé et du Malien Ibrahim Boubacar Keita, ont demandé à leur jeune collègue, en même temps doyen des chefs d’Etat de l’espace communautaire, d’écouter les aspirations de son peuple. Selon plusieurs sources bien introduites, dans ces réunions, les discussions ont été parfois tendues et les pressions très fortes. La gravité de la situation togolaise et ses éventuelles conséquences sur la stabilité de la région ont poussé les décideurs de la CEDEAO à confier au président du Ghana Nana Akufo-Addo une mission de médiation.

Les conseils et autres pressions de ses collègues, les manifestations qui se poursuivent dans son pays et au sein de la diaspora, les différents revers diplomatiques ne suffisent pas à faire entendre raison au fils d’Eyadema qui nourrit une seule ambition, le pouvoir à vie, même s’il faut régner sur des ruines. Après plusieurs tentatives infructueuses, le médiateur a fini par arracher auprès des différents protagonistes une date pour le fameux dialogue tant annoncé. C’est donc à quelques jours de l’ouverture de ces discussions que le président du Nigeria Muhammadu Buhari, a mis les pieds dans le plat à Abuja. C’était le 8 février dernier, profitant de la présentation des lettres de créances de l’ambassadeur du Togo accrédité auprès de la République fédérale du Nigeria que le président du géant ouest africain s’est invité « brutalement » dans la crise politique togolaise en appelant sans langue de bois à une transition pacifique. « Les transitions politiques pacifiques n’étaient plus négociables en Afrique de l’Ouest. Au sein de la CEDEAO, nous travaillons à consolider nos relations afin d’assurer la paix et la prospérité pour nos futures générations », a déclaré le président nigérian, avant d’ajouter que cela ne pouvait se faire qu’à condition d’une transition pacifique. Les oreilles de l’ambassadeur Lene Dimban et celles de ses patrons au Palais de la Marina ont dû siffler suite à cette sortie fracassante qui sonne comme une mise en garde du géant de la région. C’est la première fois qu’un chef d’Etat de la région, de surcroit du Nigeria, recourt publiquement à l’expression « transition pacifique » pour évoquer le cas togolais.

Une manière on ne peut plus claire de dire que Faure Gnassingbé doit se résoudre à quitter le fauteuil présidentiel pour un retour à la normale dans son pays, et au-delà, dans toute la région. Cette position n’est pas uniquement celle du président du Nigeria. La Lettre du Continent N°770 du 9 février 2018 nous renseigne que Muhammadu Buhari s’est entretenu toute la journée du 8 février avec ses homologues Patrice Talon du Bénin, Nana Akufo-Addo du Ghana, Alpha Condé de la Guinée et Roch Christian Marc Kaboré du Burkina Faso afin qu’une pression régionale soit maintenue sur leur homologue togolais pour que ce dernier ne se représente pas en 2020.

L’étau se resserre et des jours difficiles attendent le régime de Faure Gnassingbé

Le régime cinquantenaire des Gnassingbé, avec ses méthodes brutales et son refus systématique de se convertir aux principes et valeurs démocratiques, constitue une honte pour l’ensemble de la région ouest-africaine. Il faut mettre fin à cette anomalie, affirme-t-on dans plusieurs capitales. La sortie de Muhammadu Buhari apparait donc comme une stratégie bien élaborée pour mettre fin à ce règne sans fin. Il va sans dire que les pressions prendront dans les jours et semaines à venir une courbe ascendante sur le néo-monarque togolais. Du coup le seul qui, de loin, intérêt à ce que le prochain dialogue soit une réussite et que les revendications légitimes du peuple soient satisfaites, est bien Faure Gnassingbé car il n’aura aucune autre chance après.


Le dilatoire auquel l’ «homme simple» s’adonne sera fatal à son régime pour la simple raison qu’un jour de plus est un jour de trop. La présidence de la CEDEAO qu’il assure lui épargne pour l’instant certaines pressions ouvertes; mais si d’ici juin, c’est-à-dire la fin de son mandat, la situation togolaise ne connait pas un dénouement heureux, Faure Gnassingbé passera des jours plus que difficiles. Le bâton qu’il a maladroitement utilisé contre la Guinée Bissau sera le même que ses collègues utiliseront contre lui. Muhammadu Buhari vient de tracer une ligne rouge, il reste à Faure Gnassingbé et ses acolytes de comprendre le fond du message.


Togo  - Déclaration liminaire de la C14 iciLome - [10/23/2018]

En conférence de presse ce mardi à Lomé, les leaders de la Coalition des 14 ont fait le point des derniers "graves" développements de la crise socipolitique qui secoue le Togo depuis des décennies. Dans sa déclaration liminaire, la Coalition dénonce toutes les manœuvres du régime RPT-UNIR pour saper le processus de règlement pacifique de la crise en refusant de s'inscrire dans la mise en de la feuille de route de la CEDEAO. Bonne écoute.


Togo  - Christophe Tchao: 'Francis Pédro ne fait peur à personne' iciLome - [10/23/2018]

Christophe Tchao, président du groupe parlementaire UNIR, a été l'invité ce mardi dans l'émission "Audi-Actu" sur la radio Victoire Fm. Le député de la majorité présidentielle est revenu sur ce qui s'est passé hier lundi à l'Assemblée Nationale. Il demande aux responsables de l'Alliance Nationale pour le Changement (ANC) et l'Union des Forces du Changement (UFC) de "dialoguer" pour trouver une entente. Bonne écoute!


Togo  - Agbéyomé Kodjo: 'Pourquoi la Coalition veut politiser le recensement électoral ?' iciLome - [10/23/2018]

Le président du Mouvement Patriotique pour la Démocratie et le Développement (MPDD), Agbéyomé Kodjo désapprouve l'appel de la Coalition des 14 au boycott du recensement électoral unilatéral en cours. Pour l'homme politique, les leaders de la Coalition des 14 veulent tout politiser.


Togo  - Poste de police d’Agbalépédogan : Un véhicule de la police nationale transformée en voiture de charbon de bois Le Correcteur - [10/23/2018]

Vendredi 12 octobre 2018. Il sonnait 14 heures 30 lorsque j’étais venu recevoir un colis arrivé de l’intérieur du pays, à la Station d’Agbalépédogan. À peine en ai-je franchi le seuil qu’un fait m’intrigua net. Qu’avais-je alors vu de si intriguant que j’ai d’instinct décidé de ne rien rater de l’épisode avant d’avoir su de quoi il retournait ? Peut-être cet épisode n’en était-il vraiment pas un, pour autres passants. Peut-être en ont-ils été blasés. Peut-être, oui. Mais moi, je n’ai pu détacher une seconde mon regard du spectacle quelque peu étrange ; pour moi, du moins.


Togo  - L’Assemblée nationale reçoit ses ordres du gouvernement, selon Mme Adjamagbo-Johnson iciLome - [10/23/2018]

Pour la Coalition des 14 partis de l’opposition, cela ne fait aucun doute. L’Assemblée nationale, si elle est vraiment indépendante, les députés UNIR ne pouvaient pas faire ce qu’ils ont fait hier lundi. Par conséquent, elle reçoit ses ordres du gouvernement, à en croire la Coordinatrice de la Coalition des 14.


Togo  - Le RPT/UNIR a mis en échec le règlement pacifique de la crise iciLome - [10/23/2018]

Le constat vient d’être annoncé par la Coalition des 14 partis de l’opposition, actuellement en conférence de presse au siège de la Convention démocratique des peuples africains (CDPA). Le régime RPT/UNIR a mis en échec le règlement pacifique de la crise politique togolaise.


Togo  - La décentralisation au cœur d’un atelier de la PCJV à Lomé iciLome - [10/23/2018]

Contribuer à la mise en œuvre du processus de décentralisation au Togo et faire connaître aux populations leur rôle de veille et de contrôle sur les actions des élus locaux, c’est le but que poursuit la Plateforme Citoyenne Justice et Vérité (PCJV) qui organise un atelier de formation de 4 jours à l’intention des leaders communautaires et religieux, des acteurs de la société civile et les médias.


Togo  - Adjamagbo-Johnson: ' Il n'est pas question que les 7 membres de la Coalition prêtent serment' iciLome - [10/23/2018]

Intervenant ce matin sur la radio Victoire Fm, Mme Brigitte Adjamagbo Johnson, Coordinatrice de la Coalition des 14, a soutenu que les membres de la Coalition votés à l'Assemblée Nationale ne prêteront serment devant la Cour Constitutionnelle que lorsqu'ils atteignent le nombre 8 comme l'a recommandé le Comité de suivi de la CEDEAO. "Ce qui s'est passé à l'Assemblée Nationale hier, n'est qu'une violation de la feuille de route et des recommandations du comité suivi de la CEDEAO. Je pense que ceux qui ont pris la responsabilité de violer ces recommandations en assumeront les conséquences. Mais comment voulez-vous que ces membres puissent aller prêter serment? Comment voulez-vous que la Coalition puisse accompagner le régime en place dans sa dérive? Ce qui se passe est très grave", a-t-elle déclaré.


Togo  - « Les gens de l’opposition parlementaire se comportent comme des bambins », dixit Djimon Oré iciLome - [10/23/2018]

Dans une interview accordée aux confrères de la radio Kanal FM, le député Djimon Oré s'en prend directement à ses collègues de l'opposition parlementaire. Selon le président du Front des Patriotes pour la Démocratie (FPD), normalement avant la désignation des représentants à la CENI, il devrait avoir une concertation entre l'opposition parlementaire. "Il devrait avoir d'abord une réunion de tous les parlementaires de l'opposition. Je fais partie de cette opposition parlementaire. Il n'y a pas eu de réunion. C'est des conciliabules, des coulisses avec le régimes qui les manipule", a-t-il déclaré.


Togo  - Jean Kissi : « On est à l'étape du dernier sacrifice pour sauver notre pays » iciLome - [10/23/2018]

Le député Jean Kissi du Comité d'Action pour le Renouveau (CAR, parti membre de la Coalition des 14) a été l'invité lundi dans l'émission "Audi-Actu" sur la radio Victoire Fm. L'homme politique s'est prononcé sur les sujets brûlant de l'actualité sociopolitique du pays. Bonne écoute !


Togo  - Les députés UNIR ont désigné 4 représentants de l’opposition parlementaire pour la CENI - - [10/23/2018]

Les députés de l'opposition ont quitté la salle de plénière. La facilitation tranchera de qui prendra le 5e poste.


Togo  - Assemblée nationale : Le film d’un débat houleux hier iciLome - [10/23/2018]

La scène est comparable à une salle de classe du cours primaire où les moins jeunes élèves ont décidé de ne plus respecter les règlements établis pour le bon déroulement des cours, devant un instituteur qui essaie de calmer les ardeurs. Sauf qu’ici, l’instituteur qui n’est autre que le président de l’Assemblée nationale, Dama Dramani a choisi son camp. D’ailleurs, il ne peut en être autrement.


Togo  - Prof Yaovi Akakpo, Doyen de la FSHS de l’UL sur Fabien Eboussi Boulaga : « La foi ou la religion sans domination, je crois que c’est cela la conviction d’Eboussi Boulaga » iciLome - [10/23/2018]

Le philosophe camerounais, Fabien Eboussi Boulaga est décédé le 13 octobre dernier. Une perte que l’Afrique, surtout le monde de la pensée philosophique et littéraire regrette beaucoup. Pour lui rendre hommage, le Doyen de la Faculté des Sciences de l’Homme et de la Société (FSHS) de l’Université de Lomé, Yaovi Akakpo a accepté de revenir sur la pensée philosophique de l’homme à travers cette interview qu’il a accordée à notre Rédaction. Il est à noter que le philosophe camerounais a formé aussi beaucoup de pasteurs Méthodistes et évangéliques dans les années 1980 à 1995, dont le Pasteur Docteur Godson Lawson Kpavuvu du Projet d’Accompagnement œcuménique du Togo (PAOET). Lecture !


Togo  - CENI: L’UFC, victime du retour de l’ascenseur à ADDI, selon Jean Kissi - - [10/22/2018]

Pour le même schéma 3-1-1 l'UFC avait siégé à la CENI pour l'opposition et l'ADDI n'a rien dit. Dans le même schéma, la C14 donne le privilège au parti ADDI de prof Aimé Gogué.


Togo  - Les disciples de Yohanes parlent d’un nouveau messie, son message et sa mission iciLome - [10/22/2018]

Depuis quelques semaines, un message circule sur la toile et dans les médias sur l’arrivée d’un nouveau messie nommé Yohanes. Il serait l’envoyé de Dieu qui apporte le salut à l’humanité à partir du Togo. « C’est lui le Christ qui devait revenir », ont déclaré ses disciples. Lisez plutôt !


Togo  - Prof. David Dosseh: « Nous avons intérêt à prendre nos responsabilités et à positionner» iciLome - [10/22/2018]

Prof David Dosseh, 1er Porte-parole du Front Citoyen Togo Debout (FCTD) a été également présent au forum citoyen national organisé samedi dernier par le mouvement Espérance pour le Togo. Suivez le témoignage de son engagement politique.


Togo  - Agbéyomé Kodjo : « Je ne vois pas ce qui peut diviser tant l’ANC et l’UFC pour qu’on ne puisse pas s’entendre sur un siège » iciLome - [10/22/2018]

Agbéyomé Kodjo, président du Mouvement patriotique pour la démocratie et le développement (MPDD) a réagi par rapport à la question de sièges à la CENI qui divise l’opposition parlementaire. L’homme politique invite le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, à se prononcer sur cette affaire, en faisant respecter la loi portant statut de l’opposition.


Togo  - Agbéyomé Kodjo : « Rien ne peut empêcher Faure Gnassingbé d’être candidat à sa succession » iciLome - [10/22/2018]

Intervenant dimanche dans l'émission "D12" sur la radio Pyramide FM, Gabriel Agbéyomé Kodjo, président du Mouvement patriotique pour la démocratie et le développement (MPDD) s'est prononcé sur plusieurs sujets brûlant de l'actualité politique du pays. Selon l'ancien Premier ministre, rien ne peut empêcher Faure Gnassingbé d’être candidat à sa succession en 2020.


Togo  - Témoignage de Mme Anne Eza : « Si nous ne nous engageons pas, c’est que nous applaudissons la dictature » iciLome - [10/22/2018]

Dans son témoignage samedi dernier à Agora Senghor lors du Forum citoyen national, Madame Anne Eza, épouse de Joseph Eza ( l'un des membres du mouvement Nubuéké injustement incarcéré), a invité tous les Togolais épris de justice et de liberté à s'engager véritablement dans la lutte. « Qu'est-ce que nous faisons pour que vraiment le Togo change demain ? Moi aujourd'hui, je me retrouve toute seule, je ne refuse pas, je l'accepte. Mais au même moment, cette situation de mon mari me permet de voir les choses autrement. Et je me dis que ce cela peut arriver à tout le monde. Mon mari est aujourd'hui accusé de criminel. Mais il n'est pas criminel. Mon mari est un mari trop tendre pour moi. C'est un mari trop affectueux pour moi. Et c'est quelqu'un qui me manque vraiment. Pourquoi cette injustice dans ce pays ? Même s'il y a cette injustice, si nous ne nous engageons pas, si nous ne disons rien, c’est que là nous applaudissons la dictature. Donc je vous supplie de vous engager pour que la situation change », a-t-elle déclaré.


Togo  - OBUTS devient MPDD iciLome - [10/22/2018]

En convention nationale samedi dernier à Lomé, les responsables de l'Organisation pour Bâtir dans l'Union un Togo Solidaire (OBUTS) ont changé l’identité de leur parti politique en : « Mouvement patriotique pour la démocratie et le développement (MPDD) ».


Togo  - Enrôlement des mineurs dans la zone 2 : Prof. Kodjona Kadanga dit n’avoir pas encore eu vent iciLome - [10/22/2018]

Malgré les nombreuses images qui circulent sur les réseaux sociaux, faisant état de recensement de mineurs dans les Centres de Recensement et de Vote (CRV) au nord du pays, le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) controversée surprend plus d'un et soutient que ces informations ne sont que des « rumeurs ».


Togo  - Affognon: « Chaque citoyen doit faire sa part pour que notre pays le Togo puisse se relever » iciLome - [10/22/2018]

Le Forum citoyen national organisés ce 20 octobre 2018 à Agora Senghor par les responsables du Mouvement « Espérance pour le Togo » pour inciter des citoyens togolais à s’engager davantage pour un Togo nouveau, a tenu toutes ses promesses. Pour le Révérend Père Pierre Marie-Chanel AFFOGNON, après ce forum, chaque citoyen doit faire sa part pour que notre pays le Togo puisse se relever. Et le Togolais qui ne prend pas le chemin de la recherche du bien commun de son peuple, ce Togolais serait en train de renoncer à sa nationalité.


Togo  - Mesure d’audiences media : Harmonie Media Group désormais avec GeoPoll pour mesurer les audiences quotidiennes iciLome - [10/22/2018]

Fournir un planning media de niveau mondial en Côte d’Ivoire et bientôt dans le reste de l’Afrique francophone, c’est le but que poursuit Harmonie Media Group en s’associant à l’Américain GeoPoll avec qui il a conclu un accord. Ce partenariat est une première en Afrique qui débute en Côte d’Ivoire, et s’étendra dans le reste des pays de l'Afrique francophone. Il permettra à Harmonie Media Group de faire évoluer le secteur des agences media en Côte d’Ivoire à un standard mondial avec des mesures d’audiences quotidiennes.


Togo  - RP Pierre AFFOGNON : « Il ne fait aucun doute, le Togo notre pays va mal. Elle est en crise » - - [10/22/2018]

Discours d'ouverture du Révérend Père Pierre Marie-Chanel AFFOGNON lors du Forum citoyen national organisé par le Mouvement "Espérance pour le Togo" samedi dernier à Lomé et placé sous le thème: « L’engagement de la société civile pour un Togo nouveau ».


Togo  - RP Pierre AFFOGNON : « Il s’agit d’un combat pour la vie ou la mort mais dans la dignité » - - [10/22/2018]

Dans son mot de clôture du Forum citoyen national organisés ce 20 octobre 2018 à Agora Senghor par les responsables du Mouvement « Espérance pour le Togo » pour inciter des citoyens togolais à s’engager davantage pour un Togo nouveau, le Révérend Père Pierre Marie Chanel AFFOGNON a appelé les Togolais à ne pas avoir peur de s'engager pour libérer le Togo.


Togo  - Espérance pour le Togo: « Non, le cycle infernal n’aura plus lieu cette fois-ci » - - [10/22/2018]

« L’engagement de la société civile pour un Togo nouveau ». C’est autour de ce thème central que les travaux du Forum citoyen national ont été organisés ce 20 octobre 2018 à Agora Senghor par les responsables du Mouvement « Espérance pour le Togo » pour inciter des citoyens togolais à s’engager davantage pour un Togo nouveau.