Togo Afrique Monde
Togo  -

'Démission-transition-élection': Alberto Olympio a parlé


L’ex-président du Parti des Togolais Alberto Olympio ne recule devant rien, puisque même en exil, ce génie en informatique, ex-collaborateur de Bill Gates appuie les mouvements de contestation du pouvoir de Lomé. L’homme qui revendique le pouvoir pour le peuple ne voit pas autre issue pour sortir de la crise, que la démission du locataire du palais de Lomé 2. Lire sa déclaration !

Nous sommes en 2017 et le peuple togolais est debout. Les plus pessimistes disaient qu’il était endormi, résigné. La dictature togolaise pensait l'avoir maté à force de répression. Elle s'est trompée. Le Togo est bel et bien debout et veut retrouver sa liberté, une vraie démocratie et des institutions fortes, gages de justice et de développement. Notre pays veut mettre fin cette année aux présidences à vie ou par filiation, afin de ne plus être une particularité au sein de l'espace CEDEAO.
Pour cela, il nous faut restaurer la constitution de 1992, votée à près de 98% dans sa forme originelle.


A la requête légitime du retour à la constitution de 1992, le régime togolais donne comme seule réponse l’organisation d’un nouveau référendum, pour solder la crise et « pacifier » le pays.
Pacifier le Togo en organisant des élections, c'est comme tenter de résoudre un problème en utilisant les mêmes ingrédients qui l'ont créé. Le Togo n'est pas un pays en guerre et le peuple togolais loin d'être un peuple violent. Tous les épisodes de violence connus par le Togo sont des épisodes post-électoraux, ceci en raison de la nature même de notre processus électoral qui est vicié et propice à la fraude.

Le système électoral Togolais est l’un des plus opaques au monde. En 2015 nous avons démontré que le fichier électoral est confectionné de sorte que le régime en place parte toujours avec au moins 26% de voix d’avance. La mission de l'OIF en charge de superviser les opérations de révision des listes électorales a pointé du doigt plusieurs irrégularités rendant le fichier « imparfait » et donc non propice à l'organisation d'élections transparentes. Comment aurait-il pu en être autrement alors que seulement un inscrit sur 4 avait pu être identifié par une pièce d'identité ? Les trois autres étant inscrits uniquement sur déclaration de témoins sensés les reconnaître.

Lorsque nous avons fait une recherche de doublons dans le fichier ayant servi aux dernières élections législatives, nous avons trouvé pas moins de 259 000 doublons avec certains noms inscrits 20 fois. Oui je dis bien 20 fois!

Organiser un référendum dans de telles conditions, et au regard de la tension ambiante, ne servirait qu’à envenimer la situation. Les Togolais ne l'accepteront pas. Nous ne l'accepterons pas.
Nous ne l'accepterons pas parce que le retour à la constitution du 14 Octobre 1992 dans sa forme originelle n'est que juste réparation suite aux nombreux sabotages que lui ont infligés Eyadema Gnassingbe et son héritier. La vérité c'est que nous ne devrions même pas parler de révision mais de réparation. Le régime RPT/UNIR doit réparation aux togolais. C'est ce que nous exigeons.

En 2006, Faure Gnassingbé avait promis de réparer les torts causés par son accession en rétablissant les fondamentaux de la constitution de 1992, ce qui induisait qu'il ne ferait pas plus de deux mandats. Il en est à son 3ème. C'est un mandat usurpé de trop. Il est normal et légitime que le peuple togolais exige comme conséquence immédiate au rétablissement de la constitution de 1992 la démission de ce dernier.
La seule sortie pacifique à envisager pour la crise togolaise se résume en 3 mots : Démission – Transition – Élections
Une démission de Faure Gnassingbe est primordiale. Elle ira dans le sens du respect de l’esprit même de la constitution de 1992 qui limite à deux le nombre de mandats. Elle sera salutaire car elle apaisera le climat politique et permettra de taire les rancœurs trop longtemps accumulées par les citoyens togolais du fait de l’injustice.

Une transition sera nécessaire pour rétablir non seulement la constitution garantissant la préservation de nos acquis démocratiques, mais aussi la solidité et l'indépendance de nos institutions.

Des élections seront organisées mais avant, il faudra remettre à plat notre système électoral afin d'en faire un modèle dans la sous-région. Il le faut afin que le Togo ne connaisse plus d'élections contestées et contestables en raison d'une organisation douteuse. Il nous faudra dans un premier temps adapter nos lois pour ne plus accepter des inscriptions sur les listes électorales sans preuve d’identité et de nationalité Togolaise. Cette étape inclura l'attribution à chaque citoyen togolais sa pièce d'identité. Il faudra aussi et surtout l'inscription des togolais de la diaspora sur les listes électorales. Tout ceci prendra entre 6 et 12 mois.

Ce processus est obligatoire pour pacifier définitivement la vie politique togolaise et poser les bases d'une véritable démocratie et d’une stabilité durable.

Aux pompiers pyromanes qui font un chantage à la paix en tentant par tous les moyens d'imposer cette idée de référendum, nous disons qu’ils ne réussiront pas.

Ils ne réussiront pas, parce que nous Peuple Togolais, peuple souverain, sommes debout, unis et conscients d'une vérité : Le pouvoir c'est Nous.
Et il est temps de nous le restituer.
GAMESU !

Alberto Olympio.


Togo  - Une marée humaine dans les rues de Lomé ce jeudi iciLome - [12/14/2017]

Ils sont encore nombreux ces Togolais, épris de liberté et d'alternance politique, dans les rues de Lomé ce jeudi 14 décembre.


Togo  - Le stade de Kégué en rénovation iciLome - [12/14/2017]

Inauguré en 2000, le stade de Kégué, d’une capacité de 30 000 places, est l’antre des Eperviers, la sélection nationale de football du Togo. Les travaux de sa rénovation ont été lancés le mardi 12 décembre dernier.


Togo  - Fabre, Adjamagbo et autres font le départ à Atikoumé iciLome - [12/14/2017]

Les leaders de la coalition sont arrivés au point de départ d'Atikoumé. Après la prière et l'exécution de l'hymne national, le cortège s'est ébranlé.


Togo  - Jean-Pierre Fabre : « Nous sommes solidaires avec les enseignants » iciLome - [12/14/2017]

Ce n'est un secret pour personne. Aujourd'hui, le secteur de l'éducation togolaise est dans un état critique. Il est en souffrance. Entre les grèves à répétition des enseignants et l'entêtement du gouvernement togolais, les élèves ne savent plus à quel saint se vouer. La situation inquiète de plus en plus les acteurs politiques du pays.


Togo  - Faure Gnassingbé aujourd’hui à Atakpamé, la population dans la rue pour son départ iciLome - [12/14/2017]

Atakpamé est l’une des villes très mobilisées pour le départ de Faure Gnassingbé. Elle reste déterminée pour les trois jours de manifestations de la coalition de l’opposition, qui a débuté hier mercredi. La manifestation continue ce jour, avec des centaines de personnes attendues dans les rues de la ville.


Togo  - D1 : Le leader tombe à Lomé iciLome - [12/14/2017]

Sémassi de Sokodé perd son fauteuil de leader au cours de la sixième journée de championnat de première division de football disputée hier mercredi sur toute l’étendue du territoire.


Togo  - L’AS Togo Port affronte AC Léopard en tour préliminaire de la ligue africaine des champions iciLome - [12/14/2017]

L’AS Togo Port de Lomé, champion en titre du Togo, donc qualifié pour la Ligue africaine des champions, affronte l’AS Léopard de Dolisi du Congo Brazzaville au premier tour.


Togo  - Le CNDS invite le gouvernement et les syndicats des enseignants au dialogue iciLome - [12/14/2017]

Le Conseil national du dialogue social (CNDS) préconise, pour une sortie de crise dans le monde de l’éducation, un dialogue entre le gouvernement et les fédérations syndicales des enseignants.


Togo  - Me ABI TCHESSA: ''Il faut qu'on dise a FAURE dans toutes les langues qu'on ne le supporte plus'' - - [12/14/2017]

Intervention de Maitre ABI TCHESSA du PSR lors du meeting des forces démocratiques à la fin des marches pacifiques.


Togo  - Déclaration de la coalition présentée par le député Jean KISSI du CAR iciLome - [12/14/2017]

Jean-Kissi, député du Comité d'Action pour le Renouveau (CAR), parti membre de la coalition des 14, livre la déclaration liminaire ayant sanctionné la 18e marche de l'opposition.


Togo  - Jean Pierre Fabre : 'Nous avons tiré des leçons de l’expérience et nous ne lâcherons rien' iciLome - [12/14/2017]

En quoi les manifestations de rue sont-elles encore nécessaires alors qu'un dialogue profil à l'horizon? Jean-Pierre Fabre, Chef de file de l'opposition, en marge de la mobilisation des 14 partis de l’opposition ce matin, répond. Lire !


Togo  - Le paradoxe togolais - - [12/14/2017]

Dix ans après la levée formelle de l’embargo par l’Union européenne, le Togo connaît est marqué par une crise politique importante et des vagues de manifestations politiques. Pourtant, au cours de ces dernières années, le pays a énormément progressé sur le plan économique et sociale.


Togo  - PNP Kara ne se mobilisera que le samedi, contraintes administratives obligent iciLome - [12/14/2017]

« Kara n’est pas intéressée par ce qui se passe », arguait dans une de ses récentes sorties, Yark Damehame, ministre de la Sécurité et de la Protection civile. Derrière cette déclaration, des agressions sont orchestrées contre toute rencontre politique de l’opposition à Kara. Le gouvernement ayant promis cette fois de remédier à cette situation, le parti rouge veut mobiliser dans cette ville.


Togo  - La Voix du Peuple du 12 décembre 2017 (2) - - [12/14/2017]


Togo  - La Voix du Peuple du 12 décembre 2017 (1) - - [12/14/2017]


Togo  - AUDIO/ Pour Atchadam TIKPI, « le Togo gagnant n’est une honte pour personne » - - [12/14/2017]


Togo  - Déclaration de la rencontre de Paris iciLome - [12/14/2017]


Togo  - Appel sur l'actualité: Suivez les réactions des Togolais sur la crise politique iciLome - [12/13/2017]

Les Togolais, où qu'ils soient, suivent attentivement la situation politique dans leur pays. Sur RFI ce matin, ils ont réagi à la crise politique. Suivez plutôt !


Togo  - Togbui Dagban: 'Leur énième fourberie ne passera pas par notre coalition' iciLome - [12/13/2017]

Le Comité d'Action pour le Renouveau (CAR) est l'un des partis de la coalition que le régime a invité pour une consultation pré-dialogue. Togbui Dagban, l'un des cadres du parti, livre son analyse de la dernière tentative du régime visant à casser la coalition des 14.


Togo  - Fulbert Atisso: 'Nous savons que le régime n'est pas prêt à dialoguer' iciLome - [12/13/2017]

Fulbert Atisso, président du parti "Togo Autrement" revient sur la dernière tentative du gouvernement qui consiste à consulter un à un les leaders politiques du pays avant le démarrage du dialogue. Et à l'instar des autres leaders de la coalition des 14, Fulbert Atisso estime que le pouvoir de Faure Gnassingbé n'a pas le droit de se lancer dans une quelconque consultation de l'opposition.


Togo  - Gabriel Dossey-Anyron : 'Faure et son gouvernement ne pensent pas à l'avenir du Togo' iciLome - [12/13/2017]

Depuis le début de la crise politique, le président du parti le NID affiche son désire de marcher ensemble avec les forces démocratiques du pays. Ce mercredi à la 18e manifestation, Gabriel Dossey-Anyron s'est prononcé ouvertement sur la crise et le dialogue en vue.


Togo  - Les rues de Lomé déjà noires de monde iciLome - [12/13/2017]

Les trois jours de mobilisation ont commencé ce matin à Lomé et dans plusieurs villes du pays.


Togo  - Revue de presse du 13 décembre 2017 iciLome - [12/13/2017]

Le prochain dialogue s’impose, il tient la une des parutions de ce mercredi. L’hebdomadaire Le Triangle des Enjeux et le quotidien Liberté en parlent. Aussi le Magazine Santé Education prévient contre l’intoxication alimentaire.


Togo  - L’ASVITTO contre le déploiement des forces de l’ordre dans les établissements scolaires iciLome - [12/13/2017]

Pour empêcher les élèves de sortir de leurs établissements scolaires et de se retrouver dans les rues, des gendarmes et policiers sont déployés dans certaines écoles. Une situation que dénonce l’Association des victimes de la torture au Togo (ASVITTO) qui parle de « torture morale ». Lire plutôt !


Togo  - Levée du voile sur le 'mystère' qui entoure l'exploitation du phosphate depuis 1961 iciLome - [12/13/2017]

Des années indépendance à nos jours, l’extraction du phosphate togolais mené par la CTMB, OTP, IFG et actuellement la SNPT a généré 3 917 milliards de F CFA dont une perte potentielle de 204,29 milliards de F CFA, seulement entre 2005-2015. Thomas Koumou fait un travail de veille économique et alerte les populations sur la gestion faite de ce minerai du sous-sol.


Togo  - Des élèves en colère à Badou iciLome - [12/13/2017]

La crise dans le secteur de l’éducation, avec la descente des élèves dans les rues, commence par gagner les autres villes du pays. Ce matin, ce sont les élèves de Badou (243km au nord de Lomé), dans la préfecture de Wawa, qui se font parler d’eux.