Togo Afrique Monde
Togo  -

Crise politique au Togo: L’armée jouera-t-elle enfin son rôle régalien ?


Malgré son statut d’institution apolitique, l’armée a toujours été présente dans les différentes crises sociopolitiques qu’a connu le Togo. Du coup d’Etat de 1963 à 2005 en passant par les années 90, elle a participé, d’une manière ou d’une autre, à envenimer la situation sociopolitique par son parti pris souvent décrié. Aujourd’hui, à l’heure où le pays vit depuis le 19 août dernier, une crise politique des plus rudes de ces dix dernières années, les regards se tournent vers les Officiers Supérieurs togolais.

Depuis les années 60, l’armée togolaise a toujours été au cœur de la vie politique du pays. Pourtant d ite «Républicaine», la grande muette togolaise s’est toujours illustrée par des immixtions intempestives visant, pas à assurer l’intégrité territoriale du pays conformément à son rôle régalien, mais à plutôt assurer la pérennité d’un système politique. Et les exemples de ses multiples agitations sont légion.

L’histoire... Si têtue, si triste !

On se souvient que le coup d’état perpétré contre le Président Sylvanus Olympio, le 13 janvier 1963, le tout premier coup d’Etat postindépendance sur le continent africain, a été l’œuvre d’un Comité insurrectionnel. Ce jour-là, le monde entier découvrait le jeune Sergent Étienne Gnassingbé qui, après avoir fait asseoir un pouvoir civil assuré par Nicolas Grunitzky, est encore revenu aux manettes quatre ans plus tard, en janvier 1967 pour le destituer. Depuis avril 1967, l’homme régenta donc le pays jusqu’au soir du 5 février 2005 où il rend l’âme, après 38 ans d’exercice du pouvoir. Malheureusement, l’histoire s’est encore répétée au Togo ce soir-là.

Sous la conduite du Général Zakari Nandja, à l’époque Chef d’Etat-Major de l’Armée togolaise, les forces armées ont fait allégeance à son fils, Faure Gnassingbé, faisant de lui, le successeur de Gnassingbé Eyadema. Ceci, à l’antipode des normes démocratiques. Malgré le volte-face de l’héritier Faure, au lendemain des vives critiques et pressions diplomatiques fusant de toute part, cette énième immixion de l’armée dans la vie politique du pays en était une de trop. Et a ce jours, c’est vainement qu’elle essaie de refaire son image aux yeux de l’opinion qui garde toujours d’elle, l’image d’une armée peu républicaine et aux ordres du pouvoir de Lomé.

Quelle position pour les Officiers Supérieurs ?

La crise politique qui sévit dans le pays, depuis le 19 août dernier, ravive le débat sur la problématique de l’intrusion hasardeuse de l’armée sur la scène politique au Togo. Partout ailleurs dans les grandes démocraties, l’armée joue toujours un rôle prépondérant dans la République. Mais alors, ce rôle se traduit notamment par la protection de l’intégrité territoriale du pays, le maintien de l’ordre et surtout, la protection civile. Donc en dehors de toute coloration politique, au regard de son caractère républicain. Mais force est de constater malheureusement en Afrique que la «Grande muette», par confusion dans les rôles, prend souvent fait et cause pour les régimes en place.

Aujourd’hui, il est à se demander si les Officiers Supérieurs de l’armée togolaise rééditeront encore une fois, leur traditionnel «exploit» ou s’ils se raviseront ? Qu’à cela ne tienne, il est à noter que dans cette crise politique qui couve au Togo depuis deux mois, hormis la Cedeao et comparses qui tentent de jouer à un jeu dangereux, toute la communauté internationale, en premier l’ONU qui a déjà épinglé l’armée togolaise en 2005, a encore pris fait et cause pour le peuple togolais. Donc un signale fort aux hommes de Félix Abalo Kadangha, pris en étau entre rester républicains et jouer le jeu politique.


Togo  - La coalition actuellement devant le ministère de la Sécurité pour avertir Yark Damehame iciLome - [10/17/2017]

Après le siège du Parti national panafricain (PNP), les leaders de la coalition de l'opposition ont mis le cap sur le ministère de la Sécurité et de la Protection civile.


Togo  - Violence sur les journalistes sur les lieux de reportage : Les Organisations professionnelles de la presse dénoncent iciLome - [10/17/2017]

Ces dernières semaines, des journalistes sont devenus des cibles de ceetains manifestants et des forces de l'ordre. Les organisations professionnelles de la presse dénoncent la situation, appellent les partis politiques à sensibiliser leurs militants et demandent aux forces de l'ordre de laisser les journalistes faire leur travail. Lire le communiqué !


Togo  - Les leaders de la coalition au siège du PNP iciLome - [10/17/2017]

Ils se sont déplacés tout à l'heure au siège du Parti national panafricain (PNP).


Togo  - La coalition exige la libération immédiate de l'Imam et appelle le peuple à sortir massivement demain iciLome - [10/17/2017]

Les 14 partis de l'opposition viennent de sortir un communiqué dans lequel ils condamnent l'arrestation de l'imam Djobo. Lecture !


Togo  - Sokodé : Bilan des échauffourées, un témoignage sur l’imam arrêté iciLome - [10/17/2017]

Un bilan établi par le gouvernement fait état de 3 morts et une vingtaine de blessés dont des cas graves. C’est donc le bilan provisoire qu’on peut retenir des insurrections dans la ville de Sokodé, depuis l’arrestation musclée de l’Imam Djobo Alassani, accusé de tenir des propos incitatifs et «appels à la violence».


Togo  - Sokodé toujours sous tension iciLome - [10/17/2017]

La ville de Sokodé s'est réveillée aujourd'hui avec les affrontements entre population et forces de l'ordre appuyées par des militaires.


Togo  - Une semaine de toutes les incertitudes : Résistance, grèves, Faure Gnassingbé toujours muet Lalternative-togo.com - [10/17/2017]

Les jours à venir seront mouvementés. Les Fédérations des syndicats des enseignants ont annoncé deux jours de débrayage, les 19 et 20 octobre prochains. A ces jours de grève, s’ajouteront probablement ceux de la Synergie des travailleurs du Togo (STT) qui menace d’entrer en grève. L’opposition, elle aussi, sera dans les rues dans la semaine. Une semaine de tension en perspective.


Togo  - VIDEO/ La douane d’Agoè-Zongo (Lomé) a été incendiée dans la nuit du 16 au 17 octobre 2017 - - [10/17/2017]


Togo  - L’arrestation d’un Imam à Sokodé : Le gouvernement réagit iciLome - [10/17/2017]

Le gouvernement réagit, suite à l'arrestation de l'Imam Hassan à Sokodé qui a provoqué des violences dans le pays. Voici le communiqué !


Togo  - Audio/Arrestation de l'imam Hassan Mollah: Témoignage sur les échauffourées à Sokodé iciLome - [10/17/2017]

Joint au téléphone par le confrère Eric Gato, une habitante de la ville de Sokodé relate ce qui s'est passé.


Togo  - Des témoignages sur les bastonnades et l’incendie du siège du PNP iciLome - [10/17/2017]

Ces témoignages viennent de la femme et la fille du propriétaire de la maison qui abrite le siège du Parti national panafricain (PNP). Elles relatent aux micros de nos confrères de Kanal K et FM Liberté, ce qu’elles ont vécu la nuit d’hier à Agoè-Orakis, quartier où se trouve le siège du parti de Tikpi Atchadam. Lisez plutôt !


Togo  - AUDIO/ Yark Damehame: "Notre pays ne mérite pas ce qui se passe à Sokodé" iciLome - [10/17/2017]

Ce matin, au micro de nos confères de la radio Victoire FM, le ministre de la Sécurité, Yark Damehame s'est prononcé sur l'arrestation de l’imam Hassan Mollah hier nuit à Sokodé.


Togo  - Le siège du PNP à Agoè incendié iciLome - [10/17/2017]

Après l'arrestation manu-militari de l’imam Hassan Mollah à son domicile à Sokodé, c'est le siège du PNP à Agoè (Lomé) qui a été pris pour cible. La maison abritant les réunions hebdomadaires du parti a été incendiée.


Togo  - Un délestage pour une arrestation musclée iciLome - [10/17/2017]

Une bonne partie du Togo a été plongée dans le noir lundi vers la soirée. Ces Togolais de la capitale et plusieurs villes du pays sont restés plusieurs heures sans électricité. C'est dans ce délestage que le régime a cru bon de procéder à l'arrestation de façon arbitraire de l'Imam HASSAN MOLLAH à Sokodé.


Togo  - Le front Togo Debout face aux intimidations du contre-amiral Adégnon iciLome - [10/17/2017]

Lundi devant la presse, le mouvement citoyen Togo Debout a fait le point sur les événements ayant conduit à l’interdiction controversée de sa messe œcuménique et du concert qu’il avait prévus pour le dimanche 15 Octobre dernier à la plage.


Togo  - Pierre-Claver Kuvo : « Les réseaux sociaux constituent une véritable vitrine » iciLome - [10/17/2017]

L’avènement des réseaux sociaux bouleverse les médias traditionnels. Ces derniers doivent s’adapter ou disparaître. Sur le sujet, le journaliste et Directeur de Publication Pierre-Claver Kuvo donne son avis.


Togo  - L’arrestation d’un Imam à Sokodé, met le pays en ébullition iciLome - [10/17/2017]

Quelques heures de coupure d’électricité ont permis à des militaires et gendarmes de s’introduire la nuit du lundi chez l’imam Hassan Mollah à Sokodé dans la région centrale pour l'emmener manu militari, tagué de très proche du leader du parti PNP de Tikpi Atchadam.


Togo  - Sortir de l'Ornière Aujourd'hui ou Attendre Encore 27 Ans : Les Erreurs à Eviter? - - [10/17/2017]

Lorsque l'on analyse clairement la situation de notre pays et les événements qui le marquent, on est souvent sidéré par la façon dont les choses se produisent. Premier pays à avoir opéré un coup d'Etat sanglant en Afrique, premier à avoir réussi à tribaliser complètement ses corps habillés, premier à avoir renversé totalement une transition après une Conférence Nationale, nous sommes aussi le premier pays à avoir installé au pouvoir le fils d'un dictateur après la mort naturelle de celui-ci.


Togo  - Le Front social grogne : Une autre pesanteur qui pourrait envenimer la crise Fraternité - [10/17/2017]

Pendant qu’aucune voie de sortie n’est pas encore dégagée pour la crise politique ouverte depuis le 19 août 2017, les prémices d’une nouvelle crise cette fois sociale se dessinent depuis la semaine dernière avec l’entrée en scène des activistes syndicaux.


Togo  - Déclaration de Strasbourg à l'occasion de la grande marche internationale de la diaspora togolaise en Europe le 14 octobre 2017 iciLome - [10/17/2017]


Togo  - Terreur militaire et rafles à Sokodé: Réaction de la Cellule de Réflexion de la Diaspora Tem en Allemagne - - [10/16/2017]

Réaction de la Cellule de Réflexion de la Diaspora Tem en Allemagne


Togo  - Manifestations de l’opposition : Des milices recrutées pour semer la terreur, le ministre Yark Damehame interpellé Liberte hebdo - [10/16/2017]

Le RPT-UNIR aime-t-il la paix comme il le chante à longueur de journée et chaque fois que l’occasion s’offre à lui? Des sources concordantes alertent l’opinion sur des préparatifs d’actes de violences par les miliciens RPT-UNIR. Des dizaines de miliciens auraient été recrutés pour attaquer des manifestants.


Togo  - Nous ne sommes pas d'accord avec la nouvelle composition de la CENI iciLome - [10/16/2017]

Plusieurs personnes ont pris d'assaut le siège de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) ce matin. Ils dénoncent la nouvelle constitution de la CENI et disent non au referendum en vue.


Togo  - La coalition des 14 va mettre en garde l’autorité contre des milices en préparation pour commettre des violences GLOBAL ACTU - [10/16/2017]

La coalition des 14 partis politiques persiste et signe, les manifestations de rue prévues pour les mercredi 18 et jeudi 19 octobre prochains à Lomé sont maintenues. Elle dit ne pas se sentir concernée par l’interdiction en semaine des marches décidée il y a quelques jours par le ministre en charge de l’Administration territoriale, Payadowa Boukpessi.


Togo  - CENI : Des manifestants dispersés à coup de gaz lacrymogènes iciLome - [10/16/2017]

La manifestation spontanée qui a eu lieu ce lundi matin devant les locaux de la CENI a été tuée dans l’œuf. Les forces de l'ordre ont dispersé les manifestants à coup de gaz lacrymogènes.


Togo  - Les partis populaires européens (PPE) et les partis africains du centre droit apportent leur soutien au peuple togolais iciLome - [10/16/2017]

Sur l'initiative de la Fondation Konrad Adenauer-Sttiftung, les partis populaires européens (PPE ) et les partis politiques africains du centre droit ont créé un cadre de dialogue appelé le Nouveau Dialogue de Windhoek dont l'objectif principal est de faire de la démocratie, de l'Etat de droit et de la bonne gouvernance des valeurs réellement partagées dans les pays d'Afrique membres.