Togo Afrique Monde
Togo  -

Les anciens combattants français d'origine africaine s’indignent


Un collectif d’associations des «Familles Africaines des anciens combattants français d’origines africaines, victimes de l’Etat Français qui réunit plus de vingt (20) associations de différents pays des anciennes colonies françaises de l’Afrique (Sénégal, Togo, Guinée Conakry, Gabon, Bénin, Tchad, Burkina Fasso, etc. », désavouent le traitement à eux réservé par l’Etat français malgré leurs interminables plaidoyers.

Testament Le Sang Versé : Les victimes et les indigné(e)s par le Sang Versé à la France

L’association dénommée « Association Vigil Tricolore » se veut une association regroupant les anciens combattants français d’origines africaines, y compris leurs veuves, orphelins, orphelines, descendantes et descendants.

Les anciens combattants français d’origines africaines sont des victimes de l’Etat français qui les avait utilisés pour parvenir à ses fins militaires.

Faisant suite aux multiples interpellations adressées à l’Etat français sur la lancinante question de la mauvaise prise en charge des «anciens combattants français d’origines africaines» initiée et institutionnalisée par l’Etat français et qui constitue une tache indélébile dans l’histoire coloniale française en Afrique.

Le Collectif des Familles Africaines des anciens combattants français d’origines africaines, victimes de l’Etat Français qui réunit plus de vingt (20) associations de différents pays des anciennes colonies françaises de l’Afrique (Sénégal, Togo, Guinée Conakry, Gabon, Bénin, Tchad, Burkina Fasso, etc. ); ne cesse de nourrir l’espoir qu’en adressant cet énième plaidoyer à travers la présente déclaration, une solution adéquate sera trouvée par l’Etat français et ce, de manière radicale et complète ; en rapport avec les différents segments de l’ Etat français .

Plusieurs décisions ont été prises par les Gouvernements précédents mais jamais le fond du dossier n’a été mis sur la table encore moins pris à bras le corps.
Ce faisant, après évaluation du niveau de mise en œuvre de certaines de ces décisions, nous sommes en mesure de reconnaître qu’il y’a eu des acquis importants à noter; il s’agit de :

 La « décristallisation » des pensions de retraite ;
 L’amélioration du taux de la pension ;
 L’octroi de la nationalité à une petite poignée de soldats qui sont encore vie sans discrimination de pays de résidence.

Toutefois, nous constatons que le rythme de régularisation adopté par l’Etat français milite au pourrissement de la situation de ces anciens combattants en s’appuyant sur leur état de pauvreté et du coup, s’attendre à leur disparition progressive afin d’éviter tout dédommagement d’envergure. C’est ce qu’on appelle : « Procédé par élimination »… Nous sommes l’obligation de demander un réexamen du mode de prise en charge de ces vaillants citoyens de la France libre et moderne à l’aune du village planétaire.

L’objet de notre militantisme et de cette déclaration est fondamentalement que soit rétablie la vérité historique sur l’abandon et le massacre des Tirailleurs du Camp de Thiaroye (Sénégal), leur enfermement dans des camps et des hameaux de forestage, l’absence d’un plan Marshall en vue d’une réparation totale et approfondie de tout le préjudice qui leur a été causé et l’élargir à tous leurs héritiers et ayants droit.


Nous formulons l’ardent vœu, que durant cette nouvelle année 2017, Dieu place dans le cœur de chacun des décideurs actuels de l’Etat français ; le courage de se transcender et de s’allier contre le mépris et la haine que l’État français avait instaurés dans la conscience collective des françaises et des français.


Aujourd’hui, nous pensons qu’avec l’octroi de la nationalité à ses victimes, l’Etat va encourager le peuple français à s’allier pour la mémoire et la dignité de ces vaillants combattants de la France, nos honorables pères, qui n’ont jamais jouit du respect qu’ils méritaient, y compris en temps de paix à l’intérieur des camps.

C’est avec beaucoup d’espoir que nous faisons l’économie des difficultés qui perturbent la résolution définitive et bienséante de cette problématique qui a fini de ternir l’image de la nation française.

Les familles des anciens combattants français d’origines africaines ont beaucoup souffert des conséquences néfastes de la maltraitance infligée par l’Etat français à nos Pères et grands-pères sous quelques formes que ce soient, depuis des lustres.

Cause pour laquelle, nous avons placé les espoirs d’un nombre important de familles laissées en rade depuis plusieurs décennies et qui ont été maintenues dans une situation de pauvreté et de précarité inadmissibles par le système étatique français.

Au jour d’aujourd’hui, les veuves, orphelins, orphelines, descendantes et descendants qui constitue le groupe des indignés et qui croupissent sous le poids de l’ingratitude et de la mauvaise foi manifestes de la France qui jamais n’a voulu reconnaitre, encore moins assumer ces responsabilités vis-à-vis de ces indignés, victimes par ricochet de racisme, de génocide ou autres formes de crimes humanitaires perpétrés par la France, et que les mots ne sauraient explicitement décrire. Il faut souligner que ces anciens combattants français d’origines africaines sont en majorité décédés, dont certains sans jamais avoir touché leur pension.

Durant les guerres passées, on a également vu des soldats de l’armée allemande commettre des actes et des crimes ignobles et inhumains uniquement sur les personnes de ces soldats français d’origines africaines, qui en toute loyauté combattaient dans le seul but de défendre la mère patrie qu’est la France. Au cours de cette période, on distinguait des crimes de guerre au nombre desquels les crimes racistes. A l’époque, être un soldat français à la peau noire consistait systématiquement l’objet d’abus et de multiples exactions.

Par conséquent, la France a des responsabilités au nombre desquelles la réintégration et de la réhabilitation des soldats français d’origines africaines dans la mémoire nationale.

Aussi, l’Allemagne doit reconnaitre les crimes de guerre aussi bien que les crimes racistes commis par ses soldats à l’endroit des soldats noirs français d’origines africaines.

Les victimes et les indignés du Sang Versé à la France demandent donc que justice soit faite à leur égard, ce, au sens du droit en vigueur. C’est un testament, car même les morts, à titre posthume doivent rentrer dans leurs droits.

Liberté-Egalité-Fraternité

Fait à Lomé, le 14 juillet 2017


Togo  - Faure Gnassingbé trouve enfin un bœuf derrière ses charrues ! iciLome - [11/24/2017]

En 12 ans de gouvernance, d‘interminables projets et programmes budgétivores dits prioritaires ont été lancés à grands coups médiatiques. Par la création mercredi en conseil de ministres d’une Cellule Présidentielle d’Exécution et de Suivi des Projets Prioritaires, on peut déduire que Faure Gnassingbé compte investir davantage dans ces éternels projets rattachés au budget de la présidence et qui souffrent d’une sévère carence de transparence dans leur mise en œuvre.


Togo  - Crise politique : Un émissaire d'Alpha Condé à Lomé ce week-end iciLome - [11/24/2017]

Après la rencontre du président de la République de Guinée, Alpha Condé avec la délégation de la Coalition l'opposition togolaise à Paris les 21 et 22 novembre dernier, le président de l'Union africaine envoie son Conseiller spécial à Lomé.


Togo  - 6ème édition Jungle Challenge : 22 touristes pour découvrir la région des Plateaux iciLome - [11/24/2017]

Dans le cadre de la 6ème édition de Togo Jungle Challenge, le Togo a accueilli le 22 novembre 2017, une cinquantaine de touristes belges, hollandais et français. Togo Jungle Challenge est une opération de découverte des attraits touristiques en vélo tout terrain (VTT).


Togo  - Un nouveau vent souffle sur le Comité national du bien-être des gens de mer iciLome - [11/24/2017]

Depuis hier jeudi, le Comité national du bien-être des gens de mer du Togo dispose enfin d’un nouveau bureau élu. Il est issu d’une assemblée générale statutaire et élective organisée hier à Lomé.


Togo  - La Police nationale a présenté 9 présumés braqueurs à la presse iciLome - [11/24/2017]

Hier mercredi, la Police nationale a présenté à la presse neuf (9) présumés braqueurs interpellés par la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) et le Commissariat de police du 1er arrondissement.


Togo  - La Fédération togolaise des sports scolaires et universitaires voit le jour iciLome - [11/24/2017]

La Fédération togolaise des sports scolaires et universitaires (FETOSSU) est créée. Le conseil des ministres d’hier jeudi à Lomé a adopté un décret qui précise son « organisation » et son « fonctionnement ».


Togo  - Le Groupe des professionnels de l’industrie du pétrole soumet ses doléances au Premier ministre iciLome - [11/24/2017]

Une délégation du Groupe des professionnels de l’industrie du pétrole du Togo (GPP) a été reçue par le Premier ministre Komi Sélom Klassou. C’était hier à la Primature.


Togo  - De quoi parleront les participants au second forum de discussions genre? iciLome - [11/24/2017]

Le deuxième forum mensuel de discussions genre aura lieu le mercredi 29 novembre 2017 à Lomé. Le thème choisi est « Genre, sexe et égalité, que comprendre concrètement ».


Togo  - La société civile togolaise à la recherche d’outils de règlement pacifique de la crise GLOBAL ACTU - [11/24/2017]

La crise sociopolitique togolaise est au cœur d’une rencontre nationale ce jeudi à Lomé. Elle est organisée par la branche togolaise du Réseau ouest-africain pour l'édification de la paix, plus connu sous le nom de West Africa Network for Peacebuilding (WANEP-Togo) à l’intention de 45 délégués de la société civile togolaise appuyés par des délégués venus du Ghana et du Bénin.


Togo  - Compte rendu du Conseil des ministres - - [11/24/2017]

Voici le compte rendu du Conseil des ministres tenu au Palais de la Présidence ce jeudi 23 novembre 2017.


Togo  - Grèves dans l’éducation: Du primaire au supérieur, la paralysie s’étend Lalternative-togo.com - [11/24/2017]

Les mouvements d’humeur dans le secteur de l’enseignement primaire et secondaire se rallongent. En effet depuis le retour des vacances, les élèves des écoles publiques ne sont pas véritablement rentrés dans le bain des cours. Ils en sont sevrés par une série de grèves de leurs enseignants qui réclament la satisfaction des points contenus dans leur plateforme revendicative.


Togo  - La mobilisation de contestation du pouvoir s’amplifie : Un gouvernement d’union, le piège pour noyer la lutte Le Correcteur - [11/24/2017]

Depuis le déclenchement des mouvements populaires le 19 août, les militants et sympathisants de la coalition des 14 partis politiques de l’opposition ne se sont autant mobilisés comme le samedi 18 novembre, l’apothéose des trois (3) jours de manifestations. Dapaong, Anié, Atakpamé, Badou, Kpalimé, Kévé, Afagnan, Aného, Tabligbo, Tsévié, Vogan, Lomé sont entre autres épicentres des trois (3) jours de manifestations les 16, 17 et 18 novembre.


Togo  - Tirs à balles réelles sur les vendeurs de « boudé » à Badougbé iciLome - [11/23/2017]

Le bras de fer entre les forces de l'ordre et les vendeurs du carburant illicite sur le Lac Togo (dans le canton de Togoville) est loin de finir. Ce jeudi matin, les forces de l'ordre ont encore fait parler d'elles-mêmes à Badougbé. Elles ont tiré à balles réelles sur les populations de cette contrée.


Togo  - Poètes et écrivains togolais dénoncent la ‘banalisation’ de la crise et l’‘abêtissement’ du peuple GLOBAL ACTU - [11/23/2017]

« Monsieur le président de la République, faites quelque chose. En quelques minutes, vous pouvez permettre à l’espoir de renaître. Tout le monde a les yeux rivés sur vous ». Ceci est un extrait de la lettre ouverte que l’association des auteurs poètes et écrivains du Togo a adressée au chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé.


Togo  - 3 mois de mobilisation : comment se porte la coalition des 14 partis iciLome - [11/23/2017]

De la bonne intelligence au service de la sérénité au sein de la coalition des 14 partis. Contrairement aux supputations, la coalition des 14 partis de l’opposition baigne dans la sérénité. Ceci a encore été rappelé par Dr François Kampatib qui, dans une sortie médiatique mercredi, a bien voulu rassurer les militants.


Togo  - Pouvoir, parole et réalités au Togo : Faure contraint plus d’un millier de ses concitoyens en exil et dans la brousse et s’indigne de la vente d’esclaves en Libye Le Correcteur - [11/23/2017]

Un reportage de la chaîne américaine CNN diffusé la semaine dernière relatif au trafic et vente aux enchères des migrants en Libye suscite indignation et émoi de par le monde. Des « marchés d’esclaves » organisés et entretenus par des passeurs qui se proposent de faire franchir la mer méditerranée aux migrants majoritairement ressortissants de l’Afrique subsaharienne et voulant se rendre en Europe en passant par l’Italie, la première porte d’entrée.


Togo  - Boni YAYI: 'Nous sommes de cœur avec le Peuple togolais' iciLome - [11/23/2017]

L'ancien président du Bénin, Thomas Boni YAYI a reçu, vendredi dernier au Bénin, une délégation de l'opposition togolaise. La crise politique qui ébranle actuellement le pays a été au menu des échanges. Dans un communiqué rendu public sur sa page Facebook, l'ancien homme d’État béninois affirme qu'il fera le nécessaire pour que l'aspiration du peuple togolais soit primée au cours du dialogue en vue. Car, dit-il, "un dialogue franc et sincère est la seule solution de sortie de crise dans ce pays". Lecture!


Togo  - Le point de la délégation de la Coalition de l’opposition après les rencontres de Paris iciLome - [11/23/2017]

Après deux jours de rencontre avec le président guinéen, Alpha Condé à Paris, la délégation de la Coalition des 14 partis de l’opposition fait le point à travers ce communiqué. Lecture !


Togo  - CAN 2019 : Le nouveau calendrier des éliminatoires des Eperviers iciLome - [11/23/2017]

La Confédération africaine de football (CAN) a changé les dates de la suite des éliminatoires de la prochaine CAN prévue au Cameroun. Les nouvelles dates sont désormais connues.


Togo  - Pas d’arbitre togolais à la Coupe du monde 2018 iciLome - [11/23/2017]

La Fédération internationale de football association (FIFA) vient de dévoiler sa liste des arbitres présélectionnés pour la phase finale de la Coupe du monde Russie 2018. Aucun togolais n’y figure.


Togo  - Dama Dramani sur la crise politique iciLome - [11/23/2017]

Mardi dernier, les députés étaient à l’Assemblée nationale pour la séance d’adoption du collectif budgétaire 2017. A l’ouverture des travaux, Dama Dramani, président de l'Assemblée nationale, a saisi l’occasion pour aborder la crise politique enlisée depuis trois mois.


Togo  - Les experts en lutte contre la cybercriminalité en réunion à Lomé iciLome - [11/23/2017]

Depuis le mardi 21 novembre dernier s’est ouverte dans la capitale togolaise, la seconde réunion annuelle des experts des ministères en charge de la Sécurité et des frontières des pays membre du Conseil de l’Entente.


Togo  - La cybercriminalité se combat à Lomé par les experts du Conseil de l'Entente AfreePress - [11/23/2017]

Les experts des ministères de la Sécurité et des Frontières des pays membres du Conseil de l'Entente sont réunis à Lomé du 21 au 23 novembre en session ordinaire. Ils réfléchissent aux méthodes et stratégies à adopter pour lutter efficacement contre la cybercriminalité dans la région en s'appuyant sur les expériences d’autres pays à l’instar de la Côte d’Ivoire. Les travaux de cette session ont démarré mardi à Lomé.


Togo  - Kpatcha Gnassingbé dans le collimateur - - [11/23/2017]

Plusieurs officiers du Service de recherche et d’investigation (SRI), les services secrets de la police togolaise dirigés par le commandant Jacques Gbandi Wouadja, se sont rendus à la prison civile de Lomé, mi-septembre, afin de perquisitionner la cellule de Kpatcha Gnassingbé.


Togo  - Un appel d’offre qui interroge franchement la compétence de Cina LAWSON Liberte hebdo - [11/23/2017]

Le ministère des Postes et de l’Economie numérique Cina Lawson a fait publier dans le quotidien national Togo-Presse un avis d’Appel d’offre restreint qui va certainement faire couler beaucoup d’encre et de salive. Il concerne l’installation et la mise en service d’une solution de messagerie collaborative au profit de l’administration publique. Le hic est que les sociétés figurant sur la liste restreinte sont toutes étrangères, alors que pour les spécialistes du domaine, il y a plusieurs sociétés togolaises qui sont en mesure de soumissionner à ce marché. Cette publication provoque déjà des réactions dans l’opinion. Scandale pour les uns, véritable crime contre l’économie nationale pour les autres.


Togo  - "Togo Debout" exige la présence de la société civile au prochain dialogue iciLome - [11/23/2017]

Le front citoyen "Togo Debout", membre de la société civile togolaise, était en conférence de presse hier à Lomé. Les responsables de ce front demandent que la société civile soit représentée au dialogue politique qui devient imminent.