Togo Afrique Monde
Togo  -

Le préfet de Mango interdit un meeting du PNP


Le Parti National Panafricain de Atchadam Tikpi était en tournée en ce début de semaine dans le grand nord. Au programme, un meeting à Dapaong, à Mango puis à Ketao, avec clôture à Lomé.
Tikpi Atchadam, Président du PNP
Notons que le meeting de Dapaong avait été reporté par les responsables du parti pour des raisons stratégiques, mais celle de Mango s’était bien préparée pour tenir toutes ses promesses. Déjà la veille du meeting le 11 mars dernier, une grande caravane a sillonné les artères de la ville. Elle était faite d’information et de projection de films vidéo sur le parti pour préparer le meeting et mobiliser la population pour réserver un accueil chaleureux et de taille au parti, un meeting qui devait se tenir le dimanche 12 mars dernier. Mais un incident est survenu.

C’est ainsi qu’une dizaine de jeunes sur des motos et armés de cailloux, arrivent sur les lieux du meeting au moment même où les organisateurs avaient déjà fini les installations et disent ne pas être d’accord avec sa tenue. La situation ne présageait pas d’une bonne ambiance avec le courroux de ces jeunes qui étaient en mission commandée. L’atmosphère était tendue, l’Etat-major du parti a dû surseoir à la rencontre après un rapport des organisateurs.

C’est après que le préfet de Mango téléphone le président Tikpi Atchadam et l’informe. « Il y a des mouvements en ville, soi- disant qu’un meeting est en préparation pour le dimanche. Mais ais moi je n’ai pas vu une autorisation à ce sujet », déclare-t-il. Le PNP de répondre qu’effectivement, ils s’apprêtent pour un meeting, mais qu’étant sous un régime d’information et non d’autorisation, le parti s’est fait le devoir d’informer de son programme le ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités locales qui à son tour, se charge d’en informer les autorités locales. C’est ce que son parti a fait. Au préfet de rétorquer : « Je ne me charge pas de votre sécurité et si quelque chose arrivait, le parti PNP est tenu responsable ». Voilà le comportement du préfet Ouadja Gbandi vis-à-vis des responsables politiques. Un préfet qui interdit un meeting sous prétexte qu’il y a des mouvements en ville, cela sort de l’entendement.

Le parti tient à présenter ses excuses aux populations de Mango et ses environs et les rassure de son engagement à œuvrer pour l’enracinement de la démocratie au Togo. Pour le PNP, c’est le préfet qui se serait servi de ces jeunes pour interdire tacitement le meeting.

Rappelons que le lendemain, le parti était en meeting de sensibilisation quand les représentants locaux et les éclaireurs qui ont organisé la caravane puis mobilisé les populations pour le meeting, les ont tenus informés du désordre perpétré par les jeunes munis d’armes blanches.

Le PNP, lors des déplacements a été souvent victime d’agressions de ce genre. La délégation constate qu’elle est souvent suivie par des barbouzes à bord des voitures suspectes et banalisées. Les organisations des droits de l’homme au Togo et autres internationales sont interpellées à ce sujet. Avant l’étape de Mango, le PNP était en tournée à Kpalimé.

Par une lettre en date du 14 mars dernier, le Parti National Panafricain (PNP) interpelle le ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités locales. Une lettre dans laquelle le parti proteste énergiquement contre l’attitude illégale et anticonstitutionnelle du préfet de l’Oti qui a agi en violation flagrante de la loi du 16 mai 2011 et de la constitution de 1992. « Alors que la caravane d’information des populations à travers toute la ville et la projection de film vidéo sur le parti se sont déroulés sans entrave aucune et dans une très bonne ambiance le jour du meeting, quelques jeunes arrivent sur les lieux au moment même où les organisateurs avaient déjà fini les installations. Ces jeunes ont par paroles, proféré des menaces contre la vie et l’intégrité physique des organisateurs et des militants du parti sur place. Le caractère sérieux des menaces a déterminé le PNP à annuler la tenue du meeting de Mango ce 12 mars 2017, alors que la délégation officielle se trouvait à la porte de la ville qui se préparait à l’accueillir.

Rappelons que depuis sa création, les manifestations publiques du le Parti National Panafricain ont toujours été pacifiques et respectueuses. C’est pourquoi le PNP exige le rappel à l’ordre du préfet de Mango, Monsieur Ouadja Gbandi, qui tente de créer une zone du territoire national interdite aux partis politiques de l’opposition », lit-on dans la lettre adressée au ministre.



Togo  - Une marée humaine dans les rues de Lomé ce jeudi iciLome - [12/14/2017]

Ils sont encore nombreux ces Togolais, épris de liberté et d'alternance politique, dans les rues de Lomé ce jeudi 14 décembre.


Togo  - Le stade de Kégué en rénovation iciLome - [12/14/2017]

Inauguré en 2000, le stade de Kégué, d’une capacité de 30 000 places, est l’antre des Eperviers, la sélection nationale de football du Togo. Les travaux de sa rénovation ont été lancés le mardi 12 décembre dernier.


Togo  - Fabre, Adjamagbo et autres font le départ à Atikoumé iciLome - [12/14/2017]

Les leaders de la coalition sont arrivés au point de départ d'Atikoumé. Après la prière et l'exécution de l'hymne national, le cortège s'est ébranlé.


Togo  - Jean-Pierre Fabre : « Nous sommes solidaires avec les enseignants » iciLome - [12/14/2017]

Ce n'est un secret pour personne. Aujourd'hui, le secteur de l'éducation togolaise est dans un état critique. Il est en souffrance. Entre les grèves à répétition des enseignants et l'entêtement du gouvernement togolais, les élèves ne savent plus à quel saint se vouer. La situation inquiète de plus en plus les acteurs politiques du pays.


Togo  - Faure Gnassingbé aujourd’hui à Atakpamé, la population dans la rue pour son départ iciLome - [12/14/2017]

Atakpamé est l’une des villes très mobilisées pour le départ de Faure Gnassingbé. Elle reste déterminée pour les trois jours de manifestations de la coalition de l’opposition, qui a débuté hier mercredi. La manifestation continue ce jour, avec des centaines de personnes attendues dans les rues de la ville.


Togo  - D1 : Le leader tombe à Lomé iciLome - [12/14/2017]

Sémassi de Sokodé perd son fauteuil de leader au cours de la sixième journée de championnat de première division de football disputée hier mercredi sur toute l’étendue du territoire.


Togo  - L’AS Togo Port affronte AC Léopard en tour préliminaire de la ligue africaine des champions iciLome - [12/14/2017]

L’AS Togo Port de Lomé, champion en titre du Togo, donc qualifié pour la Ligue africaine des champions, affronte l’AS Léopard de Dolisi du Congo Brazzaville au premier tour.


Togo  - Le CNDS invite le gouvernement et les syndicats des enseignants au dialogue iciLome - [12/14/2017]

Le Conseil national du dialogue social (CNDS) préconise, pour une sortie de crise dans le monde de l’éducation, un dialogue entre le gouvernement et les fédérations syndicales des enseignants.


Togo  - Me ABI TCHESSA: ''Il faut qu'on dise a FAURE dans toutes les langues qu'on ne le supporte plus'' - - [12/14/2017]

Intervention de Maitre ABI TCHESSA du PSR lors du meeting des forces démocratiques à la fin des marches pacifiques.


Togo  - Déclaration de la coalition présentée par le député Jean KISSI du CAR iciLome - [12/14/2017]

Jean-Kissi, député du Comité d'Action pour le Renouveau (CAR), parti membre de la coalition des 14, livre la déclaration liminaire ayant sanctionné la 18e marche de l'opposition.


Togo  - Jean Pierre Fabre : 'Nous avons tiré des leçons de l’expérience et nous ne lâcherons rien' iciLome - [12/14/2017]

En quoi les manifestations de rue sont-elles encore nécessaires alors qu'un dialogue profil à l'horizon? Jean-Pierre Fabre, Chef de file de l'opposition, en marge de la mobilisation des 14 partis de l’opposition ce matin, répond. Lire !


Togo  - Le paradoxe togolais - - [12/14/2017]

Dix ans après la levée formelle de l’embargo par l’Union européenne, le Togo connaît est marqué par une crise politique importante et des vagues de manifestations politiques. Pourtant, au cours de ces dernières années, le pays a énormément progressé sur le plan économique et sociale.


Togo  - PNP Kara ne se mobilisera que le samedi, contraintes administratives obligent iciLome - [12/14/2017]

« Kara n’est pas intéressée par ce qui se passe », arguait dans une de ses récentes sorties, Yark Damehame, ministre de la Sécurité et de la Protection civile. Derrière cette déclaration, des agressions sont orchestrées contre toute rencontre politique de l’opposition à Kara. Le gouvernement ayant promis cette fois de remédier à cette situation, le parti rouge veut mobiliser dans cette ville.


Togo  - La Voix du Peuple du 12 décembre 2017 (2) - - [12/14/2017]


Togo  - La Voix du Peuple du 12 décembre 2017 (1) - - [12/14/2017]


Togo  - AUDIO/ Pour Atchadam TIKPI, « le Togo gagnant n’est une honte pour personne » - - [12/14/2017]


Togo  - Déclaration de la rencontre de Paris iciLome - [12/14/2017]


Togo  - Appel sur l'actualité: Suivez les réactions des Togolais sur la crise politique iciLome - [12/13/2017]

Les Togolais, où qu'ils soient, suivent attentivement la situation politique dans leur pays. Sur RFI ce matin, ils ont réagi à la crise politique. Suivez plutôt !


Togo  - Togbui Dagban: 'Leur énième fourberie ne passera pas par notre coalition' iciLome - [12/13/2017]

Le Comité d'Action pour le Renouveau (CAR) est l'un des partis de la coalition que le régime a invité pour une consultation pré-dialogue. Togbui Dagban, l'un des cadres du parti, livre son analyse de la dernière tentative du régime visant à casser la coalition des 14.


Togo  - Fulbert Atisso: 'Nous savons que le régime n'est pas prêt à dialoguer' iciLome - [12/13/2017]

Fulbert Atisso, président du parti "Togo Autrement" revient sur la dernière tentative du gouvernement qui consiste à consulter un à un les leaders politiques du pays avant le démarrage du dialogue. Et à l'instar des autres leaders de la coalition des 14, Fulbert Atisso estime que le pouvoir de Faure Gnassingbé n'a pas le droit de se lancer dans une quelconque consultation de l'opposition.


Togo  - Gabriel Dossey-Anyron : 'Faure et son gouvernement ne pensent pas à l'avenir du Togo' iciLome - [12/13/2017]

Depuis le début de la crise politique, le président du parti le NID affiche son désire de marcher ensemble avec les forces démocratiques du pays. Ce mercredi à la 18e manifestation, Gabriel Dossey-Anyron s'est prononcé ouvertement sur la crise et le dialogue en vue.


Togo  - Les rues de Lomé déjà noires de monde iciLome - [12/13/2017]

Les trois jours de mobilisation ont commencé ce matin à Lomé et dans plusieurs villes du pays.


Togo  - Revue de presse du 13 décembre 2017 iciLome - [12/13/2017]

Le prochain dialogue s’impose, il tient la une des parutions de ce mercredi. L’hebdomadaire Le Triangle des Enjeux et le quotidien Liberté en parlent. Aussi le Magazine Santé Education prévient contre l’intoxication alimentaire.


Togo  - L’ASVITTO contre le déploiement des forces de l’ordre dans les établissements scolaires iciLome - [12/13/2017]

Pour empêcher les élèves de sortir de leurs établissements scolaires et de se retrouver dans les rues, des gendarmes et policiers sont déployés dans certaines écoles. Une situation que dénonce l’Association des victimes de la torture au Togo (ASVITTO) qui parle de « torture morale ». Lire plutôt !


Togo  - Levée du voile sur le 'mystère' qui entoure l'exploitation du phosphate depuis 1961 iciLome - [12/13/2017]

Des années indépendance à nos jours, l’extraction du phosphate togolais mené par la CTMB, OTP, IFG et actuellement la SNPT a généré 3 917 milliards de F CFA dont une perte potentielle de 204,29 milliards de F CFA, seulement entre 2005-2015. Thomas Koumou fait un travail de veille économique et alerte les populations sur la gestion faite de ce minerai du sous-sol.


Togo  - Des élèves en colère à Badou iciLome - [12/13/2017]

La crise dans le secteur de l’éducation, avec la descente des élèves dans les rues, commence par gagner les autres villes du pays. Ce matin, ce sont les élèves de Badou (243km au nord de Lomé), dans la préfecture de Wawa, qui se font parler d’eux.