Togo Afrique Monde
Togo  -

Réformes : La vision 'de modèle de démocratie' selon l’ANC


Quand le HCRRUN invite des experts rwandais pour partager leur expérience de sortie de crise sociale et de réformes institutionnelles et constitutionnelles, c’est aussi beaucoup d’encre et de salive qui coulent. Si cette initiative de l’institution présidée par Mme Awa Nana-Daboya est décriée un peu partout, la logique de la vice-présidente de l’ANC n’en est pas moins curieuse !
Isabelle Ameganvi & Jean Pierre Fabre respectivement vice-présidente et président national de l'ANC
« Le Rwanda pour nous n’est pas un pays type dans le processus de réformes au Togo tout simplement parce qu’il a sauté les verrous de la limitation de mandats. Ce qui pour nous est très important », a contesté Mme Isabelle Améganvi.

Il est fort à craindre que la vice-présidente de l’ANC aie réduit la question des réformes institutionnelles et constitutionnelles à la juste cause de la limitation des mandats, qui n’est pourtant qu’une infime partie de l’iceberg quoique très importante.

En juillet 2016, à l’issue des travaux de l’atelier sur les réformes, les participants de tous bords ont analysé « qu’on est dans un système politique où le président est prépondérant, il est la clé de voûte des institutions. C’est pour ça d’ailleurs que tous les débats tournent autour de cette fonction ».

Ils ont alors conclu qu’il faut ramener la fonction de président de la République « dans une proportion raisonnable pour qu’elle devienne moins attrayante et qu’elle ne fasse pas l’objet de beaucoup de polémiques ». En clair, il fallait réajuster « le régime politique » dans la perspective des réforme. Ce n’est donc pas une question exclusive de limitation des mandats comme on semble le dire ici et là dans les interventions.

Dans son intervention, Mme Isabelle Améganvi maintient que «Ce pays (Ndlr- Rwanda) sort d’une guerre civile et est loin d’être une référence en démocratie. Il y a bien d’autres pays qui sont bien placés en matière de démocratie comme le Bénin, le Ghana, le Sénégal. Nous ne nous inscrivons pas dans cette logique ».

Il faut néanmoins comprendre que même éloigné, ce pays a une histoire semblable au Togo. Des années 1990 à nos jours, c’est par milliers qu’on compte les morts tant aux lendemains de scrutins qu’en contexte de règlement de comptes et d’abus d’autorités. La paix et la cohésion sociales sont menacées par les politiques, des discours régionalistes et tribalistes comme ce qui provoqua le génocide au Rwanda. S’il faut compter ceux qui meurent de faim, de manque de soins de santé créées par la mauvaise gouvernance, c’est par millions qu’on les comptera dans l'histoire récente du Togo.

L’analyse de la situation actuelle du Rwanda décline une conclusion inévitable : Même si ce pays traîne un seul chef d’Etat depuis l’année 2000 (Paul Kagamé), les populations ont intellectuellement mûri et les démons des guéguerres tribalistes, régionalistes et divisionnistes, de la mauvaise gouvernance semblent hors d’état de nuire d'une façon globale.

Ce pays a séduit les partenaires techniques et financiers au développement comme le FMI qui ne se lassait pas dans un rapport récent en 2017, d’en faire des éloges. A Kigali, le pouvoir est partagé et l’autorité des gouvernants a de sérieuses limites selon les témoignages des experts reçus par le HCRRUN. L'espace de liberté citoyenne est ainsi élargi.

Le respect de l’autorité établie est évident. Selon le professeur Anastase Shyaka, l’espace politique n’est plus l’apanage d’une minorité. Le peuple rwandais en a fait un acquis, ainsi que l’accès de tous aux ressources de l’Etat. Pour un pays aussi déchiré par la bassesse et les égos politiques à point d’en arriver au génocide, le Togo n’a rien à envier à son niveau d’organisation socio-politique et économique.

Dans ses interventions, le président de la délégation d’experts rwandais, le professeur Anastase Shyaka, précise toutefois que le Rwanda n’est pas là pour enseigner les réformes au Togo. Et à madame Awa Nana-Daboya de renchérir que « c’est un travail de partage d’expériences ».

Néanmoins, la tendance du HCRRUN à courir derrière les expériences de pays ayant passé outre la limitation de mandats pose des inquiétudes.

Au cours de l’atelier de Juillet 2016, c’était le royaume du Maroc qui fut à l’honneur, puis le Rwanda maintenant. Mais il y a bien d’autres pays Comme le Ghana et Bénin, dont on peut s’inspirer comme l’a invoqué Me Isabelle Améganvi.

Aspire-t-on à faire du Togo un royaume ? Ce n’est pas exclu vues les fourberies avec lesquelles le régime de Faure Gnassingbé dirige le dossier des réformes.

A. Lemou


Togo  - Une marée humaine dans les rues de Lomé ce jeudi iciLome - [12/14/2017]

Ils sont encore nombreux ces Togolais, épris de liberté et d'alternance politique, dans les rues de Lomé ce jeudi 14 décembre.


Togo  - Le stade de Kégué en rénovation iciLome - [12/14/2017]

Inauguré en 2000, le stade de Kégué, d’une capacité de 30 000 places, est l’antre des Eperviers, la sélection nationale de football du Togo. Les travaux de sa rénovation ont été lancés le mardi 12 décembre dernier.


Togo  - Fabre, Adjamagbo et autres font le départ à Atikoumé iciLome - [12/14/2017]

Les leaders de la coalition sont arrivés au point de départ d'Atikoumé. Après la prière et l'exécution de l'hymne national, le cortège s'est ébranlé.


Togo  - Jean-Pierre Fabre : « Nous sommes solidaires avec les enseignants » iciLome - [12/14/2017]

Ce n'est un secret pour personne. Aujourd'hui, le secteur de l'éducation togolaise est dans un état critique. Il est en souffrance. Entre les grèves à répétition des enseignants et l'entêtement du gouvernement togolais, les élèves ne savent plus à quel saint se vouer. La situation inquiète de plus en plus les acteurs politiques du pays.


Togo  - Faure Gnassingbé aujourd’hui à Atakpamé, la population dans la rue pour son départ iciLome - [12/14/2017]

Atakpamé est l’une des villes très mobilisées pour le départ de Faure Gnassingbé. Elle reste déterminée pour les trois jours de manifestations de la coalition de l’opposition, qui a débuté hier mercredi. La manifestation continue ce jour, avec des centaines de personnes attendues dans les rues de la ville.


Togo  - D1 : Le leader tombe à Lomé iciLome - [12/14/2017]

Sémassi de Sokodé perd son fauteuil de leader au cours de la sixième journée de championnat de première division de football disputée hier mercredi sur toute l’étendue du territoire.


Togo  - L’AS Togo Port affronte AC Léopard en tour préliminaire de la ligue africaine des champions iciLome - [12/14/2017]

L’AS Togo Port de Lomé, champion en titre du Togo, donc qualifié pour la Ligue africaine des champions, affronte l’AS Léopard de Dolisi du Congo Brazzaville au premier tour.


Togo  - Le CNDS invite le gouvernement et les syndicats des enseignants au dialogue iciLome - [12/14/2017]

Le Conseil national du dialogue social (CNDS) préconise, pour une sortie de crise dans le monde de l’éducation, un dialogue entre le gouvernement et les fédérations syndicales des enseignants.


Togo  - Me ABI TCHESSA: ''Il faut qu'on dise a FAURE dans toutes les langues qu'on ne le supporte plus'' - - [12/14/2017]

Intervention de Maitre ABI TCHESSA du PSR lors du meeting des forces démocratiques à la fin des marches pacifiques.


Togo  - Déclaration de la coalition présentée par le député Jean KISSI du CAR iciLome - [12/14/2017]

Jean-Kissi, député du Comité d'Action pour le Renouveau (CAR), parti membre de la coalition des 14, livre la déclaration liminaire ayant sanctionné la 18e marche de l'opposition.


Togo  - Jean Pierre Fabre : 'Nous avons tiré des leçons de l’expérience et nous ne lâcherons rien' iciLome - [12/14/2017]

En quoi les manifestations de rue sont-elles encore nécessaires alors qu'un dialogue profil à l'horizon? Jean-Pierre Fabre, Chef de file de l'opposition, en marge de la mobilisation des 14 partis de l’opposition ce matin, répond. Lire !


Togo  - Le paradoxe togolais - - [12/14/2017]

Dix ans après la levée formelle de l’embargo par l’Union européenne, le Togo connaît est marqué par une crise politique importante et des vagues de manifestations politiques. Pourtant, au cours de ces dernières années, le pays a énormément progressé sur le plan économique et sociale.


Togo  - PNP Kara ne se mobilisera que le samedi, contraintes administratives obligent iciLome - [12/14/2017]

« Kara n’est pas intéressée par ce qui se passe », arguait dans une de ses récentes sorties, Yark Damehame, ministre de la Sécurité et de la Protection civile. Derrière cette déclaration, des agressions sont orchestrées contre toute rencontre politique de l’opposition à Kara. Le gouvernement ayant promis cette fois de remédier à cette situation, le parti rouge veut mobiliser dans cette ville.


Togo  - La Voix du Peuple du 12 décembre 2017 (2) - - [12/14/2017]


Togo  - La Voix du Peuple du 12 décembre 2017 (1) - - [12/14/2017]


Togo  - AUDIO/ Pour Atchadam TIKPI, « le Togo gagnant n’est une honte pour personne » - - [12/14/2017]


Togo  - Déclaration de la rencontre de Paris iciLome - [12/14/2017]


Togo  - Appel sur l'actualité: Suivez les réactions des Togolais sur la crise politique iciLome - [12/13/2017]

Les Togolais, où qu'ils soient, suivent attentivement la situation politique dans leur pays. Sur RFI ce matin, ils ont réagi à la crise politique. Suivez plutôt !


Togo  - Togbui Dagban: 'Leur énième fourberie ne passera pas par notre coalition' iciLome - [12/13/2017]

Le Comité d'Action pour le Renouveau (CAR) est l'un des partis de la coalition que le régime a invité pour une consultation pré-dialogue. Togbui Dagban, l'un des cadres du parti, livre son analyse de la dernière tentative du régime visant à casser la coalition des 14.


Togo  - Fulbert Atisso: 'Nous savons que le régime n'est pas prêt à dialoguer' iciLome - [12/13/2017]

Fulbert Atisso, président du parti "Togo Autrement" revient sur la dernière tentative du gouvernement qui consiste à consulter un à un les leaders politiques du pays avant le démarrage du dialogue. Et à l'instar des autres leaders de la coalition des 14, Fulbert Atisso estime que le pouvoir de Faure Gnassingbé n'a pas le droit de se lancer dans une quelconque consultation de l'opposition.


Togo  - Gabriel Dossey-Anyron : 'Faure et son gouvernement ne pensent pas à l'avenir du Togo' iciLome - [12/13/2017]

Depuis le début de la crise politique, le président du parti le NID affiche son désire de marcher ensemble avec les forces démocratiques du pays. Ce mercredi à la 18e manifestation, Gabriel Dossey-Anyron s'est prononcé ouvertement sur la crise et le dialogue en vue.


Togo  - Les rues de Lomé déjà noires de monde iciLome - [12/13/2017]

Les trois jours de mobilisation ont commencé ce matin à Lomé et dans plusieurs villes du pays.


Togo  - Revue de presse du 13 décembre 2017 iciLome - [12/13/2017]

Le prochain dialogue s’impose, il tient la une des parutions de ce mercredi. L’hebdomadaire Le Triangle des Enjeux et le quotidien Liberté en parlent. Aussi le Magazine Santé Education prévient contre l’intoxication alimentaire.


Togo  - L’ASVITTO contre le déploiement des forces de l’ordre dans les établissements scolaires iciLome - [12/13/2017]

Pour empêcher les élèves de sortir de leurs établissements scolaires et de se retrouver dans les rues, des gendarmes et policiers sont déployés dans certaines écoles. Une situation que dénonce l’Association des victimes de la torture au Togo (ASVITTO) qui parle de « torture morale ». Lire plutôt !


Togo  - Levée du voile sur le 'mystère' qui entoure l'exploitation du phosphate depuis 1961 iciLome - [12/13/2017]

Des années indépendance à nos jours, l’extraction du phosphate togolais mené par la CTMB, OTP, IFG et actuellement la SNPT a généré 3 917 milliards de F CFA dont une perte potentielle de 204,29 milliards de F CFA, seulement entre 2005-2015. Thomas Koumou fait un travail de veille économique et alerte les populations sur la gestion faite de ce minerai du sous-sol.


Togo  - Des élèves en colère à Badou iciLome - [12/13/2017]

La crise dans le secteur de l’éducation, avec la descente des élèves dans les rues, commence par gagner les autres villes du pays. Ce matin, ce sont les élèves de Badou (243km au nord de Lomé), dans la préfecture de Wawa, qui se font parler d’eux.