Togo Afrique Monde
Togo  -

Shell-Togo poussée vers la sortie par l’Etat : Un réseau obscur sur le point de racheter ses actions


De l’eau dans le gaz entre la société Shell-Togo et le gouvernement togolais. Cela fait plusieurs semaines que le groupe pétrolier anglo-néerlandais est sous pression des autorités togolaises pour céder ses actions au Togo. Pour permettre à l’opinion de cerner le processus en cours, il faut rappeler les composantes de la société Shell-Togo. Elle est composée de trois entités, notamment STSL (Société togolaise de stockage de Lomé), Shell-Togo et Compell (Shell et Etat). Dans le contrat qui lie l’ensemble de ces acteurs, il existe un droit de préséance qui stipule que si un des actionnaires devrait céder ses actions, les autres parties devraient nécessairement donner leur accord.

Tout est parti le 1er avril 2010 lorsque le groupe anglo-néerlandais décide de se retirer de l’Afrique dans ses activités d’aval (stations-services, lubrifiants, LPG ….) dans 21 pays. Shell décida alors de rentrer dans une joint-venture avec Vitol(40%), Helios Investment Partners (40%) et Shell (20%), donnant ainsi naissance au groupe Vivo Energy. Le processus de désengagement de Shell dans les 21 pays d’Afrique s’est heurté aux mouvements sociaux, notamment le débrayage du personnel pour la plupart. Ce processus s’est confronté à des obstacles majeurs au Ghana et au Togo, même si la situation s’est normalisée au fil du temps chez les voisins de l’ouest.

Au Togo, l’Etat s’est opposé à la cession des actions de Shell en brandissant la clause de préséance mais sans jamais manifester sa volonté d’acheter lesdites actions. Les actions de Shell Togo sont restées dans le portefeuille de vente depuis 2010 jusqu’en avril 2016, date à laquelle le groupe anglo-néerlandais a décidé de ne plus se désengager du Togo, mais de réinvestir pour maximiser de nouvelles potentialités à exploiter. Un émissaire de shell a été chargé d’informer le gouvernement pendant que des experts ont été dépêchés à Lomé pour l’évaluation des infrastructures, les différents audits (techniques, financiers et ressources humaines). C’est en ce moment précis que l’Etat s’oppose à un nouveau réinvestissement au Togo et invite à la société à la table de négociation.

Une fois autour de cette table, l’Etat informe Shell de sa décision de racheter ses actions en arguant qu’elle ne peut plus autoriser un réinvestissement dans les infrastructures parce qu’elles sont d’ordre stratégique comme le port, l’aéroport, etc. Pour la société Shell, c’est un coup de massue, parce depuis 50 ans qu’elle existe au Togo et qu’elle utilise les infrastructures pétrolières, cet argument stratégique ne lui a jamais été opposé. Shell est ainsi poussée vers la sortie.

Un processus conduit en toute discrétion par une cellule à la présidence de la République sans l’implication du ministère du Commerce, encore moins celui des Mines et de l’Energie. Que veut faire l’Etat togolais de ses installations ? Quelle société va reprendre les actions de Shell ? En attendant de lever un coin de voile sur ce réseau dont on cite certaines têtes de pont, notamment le vieux Adjakli et son fils ainsi que Barry Moussa Barqué et son fils aussi, les 70 employés de Shell-Togo (cadres et ouvriers) sont très inquiets.

Pour eux, une période d’incertitude s’ouvre, surtout que rien ne filtre de ces discussions. Cette inquiétude est d’autant plus grande que le désengagement de Shell dans plusieurs pays africains s’est soldé par des licenciements massifs, suivi des mouvements de grève.

Pour rappel, ce sont les pétroliers ( Shell, Total, Texaco ) qui assuraient la commande du carburant à tour de rôle pour une période de trois mois chacun. Mais c’est le gouvernement qui fixe les prix à la pompe. Tout se déroulait normalement jusqu’au malentendu lié à l’incapacité du gouvernement à regler aux pétroliers les impayés des subventions. Le gouvernement saute alors sur l’occasion pour recupérer lui-même la commande du carburant. Et depuis, c’est le gouvernement qui commande et fixe les prix des produits pétroliers à la pompe.

Une anomalie typiquement togolaise qui suscite souvent les protestations des associations de consommateurs, surtout en ce qui concerne la fixation des prix à la pompe piloté par une cellule où l’on retrouve le réseau à Barqué, Adjakli et leurs fils. Ces messieurs et leurs protecteurs se font des milliards sur le dos des Togolais qui sont contraints de payer très cher le carburant à la pompe.

De toute évidence, c’est ce groupe insatiable qui travaille dans l’ombre pour acter le départ de Shell-Togo dont ils sont prêts à récupérer les actions dans une société leur appartenant. Bon à suivre !

Mensah K.



Togo  - Les contradiction de Yark Damehame ! iciLome - [10/23/2017]

Ministre de la Sécurité et de la Protection civile de Faure Gnassingbé depuis 2012, le Colonel Yark Damahame a un rapport complexe avec la vérité à tel point qu’aujourd’hui ses sorties hasardeuses teintées de déni se ramassent à la pelle.


Togo  - Union de Douala : Olufadé fait le bilan de sa saison iciLome - [10/23/2017]

Le championnat camerounais de première division a pris fin avec le sacre d’Eding Sport et la relégation de Canon de Yaoundé. L’Union de Douala, lui, assure son maintien. Son défenseur, le Togolais James Olufadé revient sur sa saison.


Togo  - Dans la rue les 7, 8 et 9 novembre prochain... iciLome - [10/23/2017]

La coalition de l'opposition vient d'établir un nouveau calendrier pour la suite de la lutte pour le retour à la Constitution de 1992, la révision du cadre électoral, la libération immédiate et sans conditions des personnes arrêtées depuis le 19 août dernier...


Togo  - Enlèvement d'un autre imam à Bafilo dimanche iciLome - [10/23/2017]

Dans la nuit de samedi à dimanche (vers 3 heures), un autre imam, Alfa Abdoul Wahid a été enlevé à son domicile par la Gendarmerie nationale.


Togo  - Foot : D1 et D2 démarrent le 18 novembre prochain iciLome - [10/23/2017]

Le Comité exécutif de la Fédération togolaise de football (FTF) fixe une nouvelle date de démarrage du championnat de première (D1) et de deuxième (D2) divisions au 18 novembre prochain.


Togo  - Pseudo-purification du Togo : Awa Nana et le HCRRUN ont trompé le peuple ! La Nouvelle - [10/23/2017]

Il urge que le peuple demande des comptes à dame Awa Nana-Daboya, présidente du Haut commissariat à la réconciliation et au renforcement de l’unité nationale (HCCRUN) et sa bande. Car ils ont trompé la population avec leur comédie de purification du pays.


Togo  - Dossier/L’UTB au cœur de la nébuleuse Patrick Mestrallet : Salaire de 24 millions par mois, prime de 52 millions en 6 mois, une banque à la dérive Lalternative-togo.com - [10/23/2017]

« Monsieur le Directeur Général. Nous avons l’honneur de vous informer qu’à l’appel des délégués syndicaux de SYNBANK, nous observerons une grève de soixante-douze heures (72 ) heures les 18, 19 et 20 octobre 2017, suivant la décision de l’Assemblée Générale du personnel en date du 10 octobre 2017 conformément aux articles 268-272 du code du travail pour : le blocage unilatéral des avancements du personnel depuis 1990, le non-respect des dispositions des Autorités Bancaires en matière de cumul de fonctions, le non-respect des avantages acquis du personnel, le non-respect de l’équité sociale au vu des salaires exorbitants des dirigeants. En ce qui concerne le personnel de l ‘UTB, nous souhaitons obtenir les droits suivants : la reprise des avancements, le paiement des flux financiers et les arriérés de ces avancements de 1990 à ce jour, la revalorisation des salaires en général pour rendre l’équité sociale et réduire les écarts significatifs entre les salaires des dirigeants et ceux des employés, le respect des avantages acquis du personnel, la nomination d’un Directeur des Ressources humaines pour prendre pleinement en charge les questions des ressources humaines ». Tel est en substance le préavis de grève du collège des délégués du personnel de l’UTB dont la Rédaction s’est procuré une copie. Un fort avis de tempête que le Directeur Général cherche à éviter depuis quelques jours. A l’UTB les réunions s’enchaînent entre la Direction et le personnel sans déboucher pour le moment sur aucun compromis acceptable. Comment en est –on arrivé là ?


Togo  - La chasse aux leaders d´opinion se poursuit; enlèvement de Alfa Babayi Abdoul-Wahid à Bafilo - - [10/23/2017]

La Cellulle de Réflexion de la Diaspora Tem en Allemagne dénonce et proteste!


Togo  - Allocution du Dr Antoine RANDOLPH à la marche pacifique à Francfort le 21 Octobre 2017 iciLome - [10/22/2017]


Togo  - Fenêtre Sur l'Afrique du 21 Octobre 2017 Kanal K - [10/22/2017]


Togo  - Crise politique au Togo : Nana Akufo-Addo en médiateur, Alpha Condé à la touche. La Coalition de l’opposition attendue à Accra Lalternative-togo.com - [10/22/2017]

La tension politique au Togo ne baisse pas. Au contraire, les manifestations de l’opposition continuent et prennent même une allure d’insurrection populaire, si on s’en tient aux évènements de ces deux derniers jours. Le régime autocratique de Faure Gnassingbé ne ménage non plus aucun effort pour intensifier la répression sauvage qui s’abat sur les populations de la capitale et de l’intérieur du pays occasionnant des morts, des blessés, des dégâts et la destruction du siège du PNP (Parti National Panafricain) de Tikpi Salifou Atchadam.


Togo  - Le régime infanticide Lalternative-togo.com - [10/22/2017]

Jojo Zoumaké, c’est le nom de l’élève tombé mercredi sous les balles des forces de l’ordre au premier jour des manifestations de l’opposition. Fauché dans la fleur de l’âge, il rejoint malheureusement la liste des jeunes élèves tombés sous le règne du régime RPT/UNIR.


Togo  - Avant qu´il ne soit trop tard : Le génocide à huis clos des Kotokoli que préparent Faure Gnassingbé ses complices à Sokodé et à Bafilo iciLome - [10/22/2017]

Assis à même le sol, sur des herbes et entre deux sillons entourés de plantes de manioc ou d´autres plantes sauvages, bébés, enfants, adolescents, adolescentes, adultes, jeunes femmes et personnes âgées des deux sexes essaient de se faire une nouvelle vie dans la brousse. Ils essaient de continuer à vivre. Quelques paillottes de fortune érigées à la hâte pour protéger les plus vulnérables contre les intempéries de la nature. À d´autres endroits on n´a pas eu le temps d´improviser des huttes de fortune; on s´est contenté de s´abriter sous de gros arbres où des herbes servent de couchettes, livré à la piqure de méchantes fourmis et surtout à la morsure de serpents vénimeux.


Togo  - Trente personnes interpellées lors des heurts ont été jugées vendredi sans avocat iciLome - [10/21/2017]

Les personnes arrêtées lors des heurts survenus aux cours des manifestations de ces derniers jours ont commencé à comparaître devant la justice.


Togo  - Sokodé, Bafilo et Mango : Les populations dans la brousse crient à l'aide iciLome - [10/21/2017]

Les populations de Sokodé, Bafilo et de Mango sont dans un véritable désarroi. Le danger les guette de tous les côtés.


Togo  - ADF-Togo au chevet des orphelins de la Maison Béthanie iciLome - [10/21/2017]

Une délégation de African Diaspora Forum (ADF-Togo) a rendu visite aux orphelins de la Maison Béthanie ce matin. Une visite qui a donné du sourire à cette structure.


Togo  - Une délégation de la CIP-UEMOA rencontre l'opposition ce lundi iciLome - [10/21/2017]

Une délégation de la Commission Inter-parlementaire (CIP-UEMOA) séjourne déjà dans la capitale togolaise.


Togo  - Ouattara demande à Faure d'arrêter la "répression aveugle" contre les Togolais iciLome - [10/21/2017]

Les chefs d'Etat de l'Afrique de l'Ouest se mobilisent au chevet du Togo pour tenter de trouver une solution à la crise politique. Par deux déjà, le président béninois Patrice Talon est arrivé à Lomé.


Togo  - Communiqué du Conseil des ministres iciLome - [10/21/2017]

Le Conseil des ministres s'est tenu ce vendredi 20 octobre 2017 à la Présidence de la République. Voici le communiqué final !


Togo  - Gnimdéwa Atakpama: 'Ce n'est pas le moment de baisser les bras!' iciLome - [10/21/2017]

La coalition de l'opposition semble bien maîtriser son adversaire dans la crise politique actuelle. Aussi bien psychologiquement que tactiquement, l'ingéniosité ne manque pas non seulement pour affronter Faure Gnassingbé, mais aussi pour galvaniser les militants. C'est bien ce qu'on découvre à travers cette sortie du Délégué National aux Affaires Intérieures Gnimdéwa Atakpama du Parti des Togolais, parti membre de la coalition des 14. Lire!


Togo  - LE CHAOS… Lalternative-togo.com - [10/21/2017]

Le peuple togolais tient au retour à sa Constitution de 1992, votée à plus de 97% lors du référendum de septembre de la même année. C’est ce qui le fait descendre dans la rue depuis le 19 août dernier. Deux mois après le début des manifestations qui mobilisent des centaines de milliers de gens dans la rue, le régime RPT/UNIR continue de faire du dilatoire. Pire, Faure Gnassingbé s’enferme dans un mutisme qui enlise davantage la crise politique. Après avoir organisé des contre-manifestations futiles, le régime s’est vu obligé d’interdire des manifestations de l’opposition. C’est dans cette atmosphère que les marches des 18 et 19 octobre ont été programmées par la coalition des 14 partis politiques de l’opposition.


Togo  - Des politiques sociales sans effet, l’autre source des problèmes actuels de Faure Fraternité - [10/21/2017]

A l’occasion de la Journée internationale du Bonheur, célébrée par les Nations unies, le 20 mars 2017, un rapport dénommé le « World happiness report » a été élaboré. Sans surprise, le Togo est classé parmi « les pays les plus malheureux du monde ». Un coup de pied aux différentes politiques mises en place par l’Etat togolais dont les populations ont du mal à percevoir l’impact sur leur quotidien.


Togo  - Effervescence de la mobilisation face au silence du pouvoir : Les grands dangers qui guettent le Togo Le Correcteur - [10/21/2017]

Au jour le jour, la mobilisation pour les réformes au Togo prend de l’ampleur. Les manifestations de « l’ultime avertissement et de la colère » des 04 et 05 octobre ont atteint un nouveau pic dans la détermination et la résistance du peuple togolais à se libérer de l’otage du pouvoir cinquantenaire des Gnassingbé.


Togo  - Togoata Apedo-Amah : « Le tribalisme est une diversion criminelle par rapport à la lutte du peuple togolais » iciLome - [10/21/2017]

Le pouvoir RPT/UNIR a toujours eu recours au tribalisme pour se jouer du peuple. C’est le constat que fait le Prof. Togoata Apedo-Amah dans cette analyse. Lisez plutôt !


Togo  - Chronique des violences politiques sous Faure Gnassingbé : L’histoire macabre de 2005 se répète malgré les « Plus jamais ça ! » d’Atakpamé Liberte hebdo - [10/21/2017]

Le bilan de la répression sauvage qui s’abat sur les populations depuis deux mois, dans leur quête de l’alternance qui les pousse à manifester dans les rues, est lourd. Impensable que la soldatesque puisse encore s’illustrer de la sorte, lorsqu’on se rappelle les incantations de Faure Gnassingbé le 29 juillet 2007 à Atakpamé au sujet des violences politiques qui ont endeuillé le Togo deux ans plus tôt lors de son accession au pouvoir, et considère les fameuses cérémonies de purifications. C’est simplement l’histoire macabre de 2005 qui semble se répéter…


Togo  - La Communauté internationale recommande 'un dialogue apaisé, sincère et constructif' iciLome - [10/20/2017]

Les derniers évènements malheureux qu'a connus le Togo cette semaine ne laissent pas indifférents les représentations diplomatiques accrédités au Togo. Dans une déclaration conjointe rendue publique, ces diplomates "expriment leurs sincères condoléances et leur compassion aux familles éprouvées" et appellent toutes les forces politiques du Togo à engager rapidement un dialogue apaisé, sincère et constructif pour une sortie de crise. Lecture!