Togo Afrique Monde
Togo  -

Shell-Togo poussée vers la sortie par l’Etat : Un réseau obscur sur le point de racheter ses actions


De l’eau dans le gaz entre la société Shell-Togo et le gouvernement togolais. Cela fait plusieurs semaines que le groupe pétrolier anglo-néerlandais est sous pression des autorités togolaises pour céder ses actions au Togo. Pour permettre à l’opinion de cerner le processus en cours, il faut rappeler les composantes de la société Shell-Togo. Elle est composée de trois entités, notamment STSL (Société togolaise de stockage de Lomé), Shell-Togo et Compell (Shell et Etat). Dans le contrat qui lie l’ensemble de ces acteurs, il existe un droit de préséance qui stipule que si un des actionnaires devrait céder ses actions, les autres parties devraient nécessairement donner leur accord.

Tout est parti le 1er avril 2010 lorsque le groupe anglo-néerlandais décide de se retirer de l’Afrique dans ses activités d’aval (stations-services, lubrifiants, LPG ….) dans 21 pays. Shell décida alors de rentrer dans une joint-venture avec Vitol(40%), Helios Investment Partners (40%) et Shell (20%), donnant ainsi naissance au groupe Vivo Energy. Le processus de désengagement de Shell dans les 21 pays d’Afrique s’est heurté aux mouvements sociaux, notamment le débrayage du personnel pour la plupart. Ce processus s’est confronté à des obstacles majeurs au Ghana et au Togo, même si la situation s’est normalisée au fil du temps chez les voisins de l’ouest.

Au Togo, l’Etat s’est opposé à la cession des actions de Shell en brandissant la clause de préséance mais sans jamais manifester sa volonté d’acheter lesdites actions. Les actions de Shell Togo sont restées dans le portefeuille de vente depuis 2010 jusqu’en avril 2016, date à laquelle le groupe anglo-néerlandais a décidé de ne plus se désengager du Togo, mais de réinvestir pour maximiser de nouvelles potentialités à exploiter. Un émissaire de shell a été chargé d’informer le gouvernement pendant que des experts ont été dépêchés à Lomé pour l’évaluation des infrastructures, les différents audits (techniques, financiers et ressources humaines). C’est en ce moment précis que l’Etat s’oppose à un nouveau réinvestissement au Togo et invite à la société à la table de négociation.

Une fois autour de cette table, l’Etat informe Shell de sa décision de racheter ses actions en arguant qu’elle ne peut plus autoriser un réinvestissement dans les infrastructures parce qu’elles sont d’ordre stratégique comme le port, l’aéroport, etc. Pour la société Shell, c’est un coup de massue, parce depuis 50 ans qu’elle existe au Togo et qu’elle utilise les infrastructures pétrolières, cet argument stratégique ne lui a jamais été opposé. Shell est ainsi poussée vers la sortie.

Un processus conduit en toute discrétion par une cellule à la présidence de la République sans l’implication du ministère du Commerce, encore moins celui des Mines et de l’Energie. Que veut faire l’Etat togolais de ses installations ? Quelle société va reprendre les actions de Shell ? En attendant de lever un coin de voile sur ce réseau dont on cite certaines têtes de pont, notamment le vieux Adjakli et son fils ainsi que Barry Moussa Barqué et son fils aussi, les 70 employés de Shell-Togo (cadres et ouvriers) sont très inquiets.

Pour eux, une période d’incertitude s’ouvre, surtout que rien ne filtre de ces discussions. Cette inquiétude est d’autant plus grande que le désengagement de Shell dans plusieurs pays africains s’est soldé par des licenciements massifs, suivi des mouvements de grève.

Pour rappel, ce sont les pétroliers ( Shell, Total, Texaco ) qui assuraient la commande du carburant à tour de rôle pour une période de trois mois chacun. Mais c’est le gouvernement qui fixe les prix à la pompe. Tout se déroulait normalement jusqu’au malentendu lié à l’incapacité du gouvernement à regler aux pétroliers les impayés des subventions. Le gouvernement saute alors sur l’occasion pour recupérer lui-même la commande du carburant. Et depuis, c’est le gouvernement qui commande et fixe les prix des produits pétroliers à la pompe.

Une anomalie typiquement togolaise qui suscite souvent les protestations des associations de consommateurs, surtout en ce qui concerne la fixation des prix à la pompe piloté par une cellule où l’on retrouve le réseau à Barqué, Adjakli et leurs fils. Ces messieurs et leurs protecteurs se font des milliards sur le dos des Togolais qui sont contraints de payer très cher le carburant à la pompe.

De toute évidence, c’est ce groupe insatiable qui travaille dans l’ombre pour acter le départ de Shell-Togo dont ils sont prêts à récupérer les actions dans une société leur appartenant. Bon à suivre !

Mensah K.



Togo  - LEADER A L'ÈCOUTE : Le ministre Ohin Eliott fait des révélations sur l'accord UFC-RPT iciLome - [6/25/2017]


Togo  - Les députés UNIR ont voté le projet de loi portant création de nouvelles communes au Togo sous une haute protection sécuritaire - - [6/25/2017]

Présence massive mais inhabituelle des forces de sécurité et de défense, pour la plupart bérets verts à bord de jeeps militaires bien armés et patrouillant aux alentours du parlement du Togo. Présence massive également d’autres agents en civil et de renseignements au sein même de l’Assemblée nationale.


Togo  - Me Isabelle Améganvi fustige le découpage des communes voté par la majorité iciLome - [6/25/2017]

Voici l’intervention de la présidente du groupe parlementaire ANC, Me Isabelle Améganvi, après le vote de la loi sur le découpa des communes vendredi dernier par les députés UNIR. Bonne lecture !


Togo  - Délégations spéciales : L’ANC dénonce la manipulation du ministre de l’Administration territoriale iciLome - [6/25/2017]

En lieu et place des élections locales en vue d’une bonne décentralisation, le régime se donne le plaisir de multiplier des délégations spéciales à travers le territoire. Pour ce faire, il débauche des militants des partis de l’opposition. Dans certaines localités comme le Kozah, Mô, Akébou et Kpélé, le régime met dans les délégations spéciales des pseudo-militants de l’ANC, alors qu’en réalité, ce sont des produits UNIR. Une situation qui fait réagir le premier Vice-président du parti, Patrick Lawson


Togo  - La dénutrition et la malnutrition: des états nutritionnels différents mais liés iciLome - [6/25/2017]

Que ce soit pour les adultes ou les enfants, on distingue fondamentalement deux types de problèmes nutritionnels : ceux qui résultent d’un apport inférieur aux besoins nutritionnels et ceux qui résultent de l’apport excessif ou déséquilibré d’un aliment ou d’une composante particulière du régime alimentaire. Au Togo et dans plusieurs pays en développement, les problèmes alimentaires relèvent plutôt du premier groupe.


Togo  - Jean Kissi dénonce les critères du découpage des communes Togovisions.com - [6/25/2017]

Jean Kissi, député de la coalition Arc-en-ciel, désavoue les critères du découpage des communes. C'était lors du vote de la loi du gouvernement togolais portant création des communes.


Togo  - "La réconciliation ne se décrète pas", selon Les Démocrates iciLome - [6/25/2017]

Les cérémonies de purification initiées par le Haut commissariat à la réconciliation et au renforcement de l'unité nationale (HCRRUN) continue de faire des vagues.


Togo  - Ouro-Akpo Tchagnao: la loi portant création des communes n'est pas approuvée par le peuple Tem Togovisions.com - [6/25/2017]

La réaction du député ANC, Ouro-Akpo Tchagnao, lors de la séance du vote de la loi du gouvernement portant création des communes au Togo.


Togo  - FDR : La fédération de Yoto installée dans une liesse populaire iciLome - [6/25/2017]

Une délégation des Forces démocratiques pour la République (FDR), avec à sa tête le président national, Me Paul Dodji Apévon, s’est rendue à Tabligbo dans la préfecture de Yoto ce samedi, où elle a procédé à l’installation du bureau fédéral du parti dans la localité. Un événement qui a mobilisé les populations venues de divers horizons de la préfecture dans la ville de Tabligbo.


Togo  - Alimentation : Du formol dans les assiettes Lalternative-togo.com - [6/25/2017]

Le formol encore appelé méthanal ou formaldéhyde ou aldéhyde formique, composé organique de la famille des aldéhydes, une solution liquide, fixateur et conservateur de cadavre d’animaux ou d’humains, est de plus en plus utilisé dans l’alimentation. A Lomé, il se développe cette pratique malsaine consistant à utiliser du formol à la place du sucre pour rendre plus sucrés les boissons et autres aliments. Il s’agit, entre autres, des jus de fruit, des amuse-gueule, des gâteaux, de la bouillie, des boissons diverses et autres aliments sucrés. Cette pratique est adoptée par beaucoup de vendeuses pour plusieurs raisons. Certaines bonnes dames vendeuses de jus de fruit en font usage du fait de son gout plus sucré que le sucre ordinaire, couramment utilisé.


Togo  - Elections locales : Le Togo en 116 communes iciLome - [6/25/2017]

Le projet de loi portant création des communes, vivement critiqué par l’opposition, a été voté vendredi par les députés de la majorité. 59 députés, y compris ceux de l’Union des forces de changement (UFC), ont voté pour. L’opposition est restée dans sa logique en votant contre le texte.


Togo  - Finalisation des préparatifs du Forum AGOA au Togo Radio Lome - [6/24/2017]

Une délégation de fonctionnaires des États-Unis, y compris des représentants du Bureau du Représentant Commercial Américain, du Département d’État, du Département du Commerce et de l’Agence Américaine pour le Développement International, s’est rendue au Togo du 19 au 23 juin pour finaliser les préparatifs du Forum de la Loi sur la Croissance et les Opportunités en Afrique (Africa Growth and Opportunity Act AGOA) qui se tiendra à Lomé, au Togo, du 8 au 10 août 2017.


Togo  - Un chèque de 14 millions de F CFA d’Orabank en faveur du programme PDCplus AfreePress - [6/24/2017]

Elargir l’accès des communautés démunies aux infrastructures socioéconomiques de base et aux filets de protection sociale. Tel est l’objectif du Programme de Développement Communautaire et des filets sociaux (PDCplus) qui vient de bénéficier d’un accompagnement financier d’Orabank. Cette institution bancaire a remis vendredi 23 juin 2017 à Lomé, un chèque de 14.025.000 FCFA au projet PDCplus, une somme destinée à assurer une journée de repas scolaire à 85.000 élèves bénéficiaires du programme sur toute l’étendue du territoire togolais.


Togo  - Déclaration des OSC engagées pour la libération des deux étudiants, toujours en détention à la prison civile de Lomé iciLome - [6/24/2017]


Togo  - Aimé Gogué: ça m'embête qu'on arrive pas à trouver un consensus sur ce projet de loi Togovisions.com - [6/24/2017]

Vendredi à l'Assemblée Nationale, les députés Unir ont voté le projet de loi du gouvernement portant création des communes au Togo. La réaction du président de l'Alliance des Démocrates pour un Développement Intégral (ADDI), Aimé Gogué, au cours de la séance.


Togo  - G20 sans le Président en exercice de la CEDEAO : Quelle leçon pour Faure Gnassingbé? Le Correcteur - [6/24/2017]

A l’initiative de l’Allemagne d’Angela Merkel, le sommet du G20 qui s’est tenu dans la capitale allemande la semaine dernière a vu la participation de certains chefs d’Etat africains et plus particulièrement de l’Afrique de l’Ouest.


Togo  - Les « grands travaux » de Faure Gnassingbé prennent l’eau : Rencontres, témoignages et échanges : descente dans des quartiers qui vivent l’apocalypse depuis plusieurs jours Lalternative-togo.com - [6/24/2017]

L’inondation que connaissent plusieurs quartiers de Lomé depuis plusieurs jours, ne serait peut-être une surprise pour personne si les gouvernants, au nom d’une certaine politique des grands travaux lancée depuis des années, ne chantent pas à qui veut les entendre que le problème est résolu. Ils vont plus loin, comme Faure Gnassingbé, en déclarant que la capitale est désormais à l’abri de ce phénomène d’inondation. Il a fallu que cette saison pluvieuse pointe son nez pour convaincre l’opinion des contrevérités servies aux Togolais, surtout aux partenaires en développement dont ils visent les poches. Puisque ce sont ces derniers qui financent la construction de ces nouvelles routes qui, à chaque gouttelette de pluie, se retrouvent sous l’eau.


Togo  - 200 veuves soignées, habillées et soutenues par Fondavo iciLome - [6/24/2017]

La journée internationale de la veuve est célébrée ce 23 juin. Pour le Fonds d’Aides aux Veuves et Orphelins (Fondavo), la vraie religion consiste à soutenir la veuve et l’orphelin. Ainsi, avec le sponsor du Cabinet Audit Expertise Comptable (AEC) et l’Ecole Supérieure des Affaires (ESA), cette ONG, pour cette septième édition, a organisé une séance de bilan de santé suivie de débat et distribution de vivres.


Togo  - Difficile d’être veuve au Togo iciLome - [6/24/2017]

La caractéristique principale des veuves au Togo demeure leurs vulnérabilités, malgré les efforts entrepris par des bonnes volontés et le gouvernement. L’association Espérance et vie relance le débat sur cette problématique.


Togo  - Faure Gnassingbé et Ibn Chambas discutent sécurité iciLome - [6/24/2017]

Jeudi 22 juin 2017, Faure Essozimna Gnassingbé a reçu en audience Mohamed Ibn Chambas, le Représentant spécial du Secrétaire Général des Nations unies pour l’Afrique de l’ouest et le Sahel. Menu des discussions la sécurité.


Togo  - Un jeune togolais champion avec Génération Foot iciLome - [6/24/2017]

Le centre de formation Génération Foot a créé la surprise dans le football sénégalais. Promu en championnat d’élite, il décroche le titre de champion de la saison 2016-2017. Dans son effectif, il y a un jeune latéral gauche, Moussa Bilal.


Togo  - Abalo Dosseh croit en l’avenir du foot togolais iciLome - [6/24/2017]

Sélectionneur des Eperviers locaux qui se préparent actuellement pour les éliminatoires du CHAN 2018 au Kenya, Jean-Paul Abalo Dosseh, dans un entretien accordé à togofoot, estime que le football togolais a de l’avenir.


Togo  - Le point de Kodjo Epou : Objectif 2020: tous les compteurs à zéro iciLome - [6/24/2017]

La projet de loi sur le découpage des communes est voté. Dans les mois à venir, au Togo, des communes fantômes régentées par des maires falots débarqués du néant, en dehors des urnes transparentes. L’avalanche des lois viciées va se poursuivre, jusqu’à ce que les compteurs soient remis à zéro, en 2020. Est-ce de ce découpage alambiqué que le Togo a besoin? Tout le monde voit, à l’exception des zélateurs et missi dominici du régime RPT/UNIR, que l’état, en chûte libre, a besoin de reconstruire son centre de gravité. Ceci ne peut se faire que par des réformes idoines, débarassées de tout soupcon et qui ne visent que le Togo de demain, au-delà des convenances personnelles et des contingences bassement matérielles. Seulement, dans le méninge de ces arlequins messéants, les réformes politiques ne peuvent se réaliser qu’à condition de faire fi du passé, d’accepter que Gnassingbé et son clan aient le beurre, l’argent du beurre et la culotte de la crémière.


Togo  - Le coup de force vient de passer ! iciLome - [6/23/2017]

Les députés UNIR viennent de voter la loi controversée sur le découpage inique des communes.


Togo  - "Les Démocrates" proteste contre la loi sur le découpage des communes iciLome - [6/23/2017]

Les députés de la majorité s'apprêtent à voter, à l'Assemblée nationale, le projet de loi sur le découpage des communes, envoyé par le gouvernement.


Togo  - Jean Kissi taxe l'unicité d'action entre CAP 2015 et le G6 d’OVNI GLOBAL ACTU - [6/23/2017]

Au Comité d’action pour le renouveau (CAR), on pense que l’unicité d’action qu’ont créée les partis membres du Combat pour l’alternance politique en 2015 (CAP 2015) et le Groupe de six (6) partis politiques de l’opposition est un objet à valeur non identifiable (OVNI).